lundi, 24 mars 2014

« Renvoi des criminels étrangers » : La droite bourgeoise, toute honte bue...

Prête à tout pour obtenir de l'UDC qu'elle retire sa deuxième initiative populaire sur le renvoi des délinquants et criminels étrangers, qui exige l'application intégrale de la première, acceptée par la majorité du peup,le et des cantons, le PLR et PDC se sont rangés derrière l'UDC pour imposer au Conseil National, par 104 voix contre 71 un durcissement délirant des possibilité de renvoi dans le pays dont ils sont ressortissants, même s'îls n'y ont jamais vécu et sont nés en Suisse, des délinquants et criminels étrangers frappés de la double peine de prison puis d'expulsion. Le projet adopté par la Chambre basse du Parlement fédéral (la Chambre haute, le Conseil des Etats, peut encore « rattraper » le mauvais coup -mais le fera-t-elle ?) a été qualifié de « totalitaire et liberticide » par la socialiste Ada Marra. De fait, ces qualificatifs s'imposent -mais on cherche encore celui qui qualifierait la veulerie de la droite bourgeoise, se mettant elle-même, toute honte bue, à la remorque de l'UDC...

Lire la suite

14:36 Publié dans Immigration, Justice, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : criminalité | |  Facebook | | | |

vendredi, 16 novembre 2012

Mais que fait la Polis ?

Un débat incessant : la sécurité publique

Au cas où vous ne le sauriez pas, Genève, à peine sortie de deux élections (une « partielle » en Ville et celle de la Cour des Comptes) est entrée à nouveau en année électorale : celle qui s'achèvera à l'automne 2013 par l'élection de son parlement et de son gouvernement (désormais en même temps, et pour cinq ans). Et comme il fallait s'y attendre, puisque nous en avons pris la morne habitude, on va beucoup parler de « sécurité » pendant les onze mois qui nous séparent de cette échéance. On va beaucoup en parler, pour beaucoup en dire n'importe quoi. On aura donc, ici aussi, l'occasion de revenir sur le sujet -mais pour essayer d'en dire autre chose que ce qui, à gauche comme à droite d'ailleurs, en sera dit. On commence donc aujourd'hui...

Lire la suite

14:07 Publié dans Sécurité, insécurité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : genève, délinquance, criminalité, violence | |  Facebook | | | |

mercredi, 28 mars 2012

Permanence de la toxicomanie et du deal : Sortir de l'impasse de la prohibition

Si l'on en croit les statistiques de la criminalité qui viennent d'être rendues publiques (et qui ne mesurent en réalité pas la criminalité, mais sa répression), le marché genevois des stupéfiants (autrement dit : des drogues illégales) n'a pas connu d'évolution significative entre 2010 et 2011. En d'autres termes, on en serait resté au même point. Avec à peu près autant de consommateurs, à peu près autant de dealers, actifs dans, grosso modo, les mêmes quartiers et vendant à peu près les mêmes substances au même prix... et ce n'est pas une bonne nouvelle, puisque cela signe l'échec de décennies d'une répression de la consommation et du commerce des drogues -une répression qui n'a fait reculer ni la première, ni la dangerosité du second, mais qui coûte mondialement 100 milliards de dollars par an. Et engraisse les mafias.

Lire la suite

16:21 Publié dans Santé, médecine | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : toxicomanie, drogues, dealers, criminalité | |  Facebook | | | |

mardi, 23 novembre 2010

Des Morgenstern pour des expulsions

Motion de MM et Mme Pascal Holenweg, Gérard Deshusses et Maria Pérez
déposée le 23 novembre 2010 au Conseil Municipal de la Ville de Genève


"renvoi des criminels étrangers" : On ne touche pas encore le fond ? Alors creusons !

 

Exposé des motifs

Le 28 novembre prochain sont soumis à la sagacité, écliptique, du peuple une initiative pour le "renvoi des criminels étrangers" et un contre-projet parlementaire, inégalement applicables mais également xénophobes. Une initiative et un contre-projet qui, en instituant la "double peine" (prison+expulsion), proclament qu'un même crime est moins grave lorsqu'il est commis par un Suisse que par un étranger, et qu'une victime est moins victime lorsqu'elle l'est d'un Suisse que lorsqu'elle l'est d'un étranger, ce qui fait de la suissitude une circonstance atténuante du crime et de ses conséquences ? C'est insuffisant : il nous faut aussi considérer qu'un crime commis à  Genève est plus grave quand il est commis par un Confédéré que par un Genevois et plus grave quand il est commis en Ville de Genève par un habitant d'une autre commune qu'un habitant de la Ville : Tant qu'à piétiner le principe de l'égalité devant la loi, autant le faire consciencieusement...

Lire la suite

20:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : criminalité, expulsions | |  Facebook | | | |

lundi, 18 octobre 2010

Initiative et contre-projet sur le renvoi des « criminels étrangers » : La peste ou le choléra ?

Deux textes sont soumis au peuple fin novembre prochain : une initiative et un contre-projet, qui ont en commun de vouloir inscrire dans la Constitution une disposition instituant la  « double peine » : pour le même délit ou le même crime qu'un Suisse, un étranger sera, en sus de la peine qu'il encourt  « normalement », automatiquement condamné à l'expulsion, pour peu qu'il ait été condamné pour un crime, un délit ou même une infraction listée à la louche dans l'initiative ou, avec plus de perversité, évoquée par référence à la longueur de la peine dans le contre-projet. L'UDC, et la majorité de l'électorat si l'on en croit les sondages, a parfaitement raison de traiter par le mépris le contre-projet concocté par la droite traditionnelle, à l'initiative « pour le renvoi des criminels étrangers » : ce contre-projet n'est en réalité qu'un plagiat, mais un plagiat plus dangereux que l'original -et c'est d'ailleurs bien ainsi que la Conseillère fédérale Widmer-Schlumpf tente de le vendre, en le présentant comme pouvant être applicable, contrairement à un texte formellement défaillant. La gauche n'a pas à choisir entre la peste et le choléra, la xénophobie brute de décoffrage et la xénophobie calibrée, toutes deux étant discriminatoire jusque dans l'ostracisme qu'elles proposent : les cités grecques étaient plus égalitaires, qui expulsaient les criminels qu'elles ne trucidaient pas, mais qui expulsaient (ostracisaient, donc) indigènes comme étrangers, citoyens comme métèques.

Lire la suite

14:20 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : udc, votations, criminalité | |  Facebook | | | |