mardi, 04 mai 2010

Au grand bal des goinfres, les banquiers suisses sauvent leurs bonus

Au grand bal des goinfres, les banquiers suisses sauvent leurs bonus

Après celle des actionnaires de l'UBS, l'Assemblée générale des actionnaire du Crédit Suisse a ratifié la politique de rémunération de la direction de la banque, et donc les bonus pharaoniques qui leur sont accordés, deux jours après que le Conseil fédéral ait fait mine de vouloir taxer ce genre de prébendes dès lors qu'elles dépasseraient deux millions.  Les opposants à ces cadeaux ont tout de même obtenu à l'assemblée du  CS 29,16 % des votes exprimés, ce qui a suscité, de la part du président du Conseil d'administration de la banque, la promesse d'améliorer les programmes de rémunération pour obtenir plus de soutien des petits actionnaires. Elle en aura peut-être besoin, la banque, de ce soutien : le programme actuel pourrait conduire à ce que les dirigeants du Crédit Suisse se partagent jusqu'à un milliard de francs. Pour l'heure, le directeur général du Crédit Suisse, Brady Dougan, gagne 91 millions de francs, le Crédit Suisse a distribué 149 millions de francs à ses treize managers, soit 42 millions de plus qu'en 2008, et les administrateurs du groupe ont vu leur rémunération doubler, en passant à 22,3 millions au total. Au grand bal des goinfres, Dougan et ses copains du Crédit Suisse font bonne figure.

Lire la suite

12:15 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : banques, bonus, crédit suisse, brady dougan | |  Facebook | | | |

mercredi, 30 septembre 2009

De l'huile de palme dans les rouages des banques suisses

Quand l'UBS et le Crédit Suisse financent la destruction de la forêt tropicale

En Indonésie, de grandes compagnies financées notamment, comme la " Golden Agri Ressources+ ", par l'UBS et le Crédit Suisse, s'approprient les terres et déboisent, détruisant les écosystèmes locaux (qui participent du poumon de la planète) et les espaces de vie des populations indigènes. L'organisation indonésienne Walhi s'y oppose, et soutient le mouvement d'occupation des terres communales volées à Sumatra par les industriels de l'huile de palme. A son tour, Walhi a obtenu le soutien du SOLIFONDS, le fonds de solidarité avec les luttes de libération sociale dans le tiers-monde, commun aux syndicats, à l'OSEO et au PS. Le Solifonds a donc besoin de notre propre soutien pour pouvoir soutenir Walhi : vos contributions sont attendues... Elles ne contrebalanceront pas matériellement les masses financières injectées par la Suisse dans ses banques, et qui leur permettent de financer les ravageurs de la forêt indonésienne, mais elles y répondront au moins comme il convient : par le soutien à celles et ceux qui, en Indonésie, s'y opposent.

SOLIFONDS, Quellenstrasse 25, CH-8031 Zurich
mail@solifonds.ch
www.solifonds.ch
Compte postal 80-7761-7

Lire la suite

01:44 Publié dans Développement durable | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : ubs, crédit suisse, indonésie | |  Facebook | | | |