jeudi, 23 août 2012

A propos de la proposition de vente des actions de la Ville de Genève dans Télégenève (Naxoo)

La préposée à la protection des données et à la transparence avait recommandé (http://www.ge.ch/ppdt/doc/documentations/RECOMMANDATION_9...) à la Ville de Genève de donner accès public à la convention d'actionnaires (téléchargeable sur http://www.fichier-pdf.fr/2012/06/19/convention-d-actionn...)) passée entre la Ville, Télégenève et Cablecom,  le 28 août 2006 :

Cette recommandation équivaut à une demande de lever la clause de confidentialité prévue à l'article 14.1 de la convention, article qui réserve l'éventuelle obligation de révélation qu'imposeraient des normes légales. Ce qui est précisément le cas ici. La préposée note que le document (la convention, donc, mais également ses annexes) est un document concerné par la loi, au auquel l'accès est garanti, sous réserve d'exceptions prévues par la loi, mais dont aucune n'est pertinente dans son cas. 

La ville de Genève (le Conseil administratif) a accepté cette recommandation. Nous l'espérions et, avions, avec d'autres, fait ce que nous pouvions pour l'obtenir. La proposition d'une vente par Télégenève de ses parts dans la télé locale Léman Bleu, et l'hypothèse d'une acceptation de cette proposition par le Conseil Municipal (sous réserve d'un référendum) rend d'ailleurs la communication du texte liant la Ville, Télégenève et Cablecom d'autant plus légitime, sauf à accepter que le parlement municipal puisse se prononcer sans avoir pu réellement apprécier la situation dans laquelle se trouve l'entreprise dont la Ville est actionnaire majoritaire -majoritaire, mais paralysé.

En attendant que s'ouvrent les débats au Conseil Municipal, on vous résume l'état des choses, tel qu'on l'a compris...

Lire la suite

22:02 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : naxoo, télégenève, cablecom, communication | |  Facebook | | | |

lundi, 30 avril 2012

La Ville de Genève va-t-elle vendre son réseau câblé à une société privée ?

De la friture dans le tuyau

Le Conseil administratif de la Ville de Genève (sauf Rémy Pagani, qui a fait savoir qu'il n'était pas d'accord, ce qui lui a valu les remontrances de ses collègues) propose au Conseil Municipal de l'autoriser à vendre au plus offrant (peut-être à la multinationale UPC Cablecom, déjà actionnaire minoritaire de Naxoo depuis 2006, et y disposant d'un véritable droit de veto, pour ne pas dire de blocage), les 51,1 % d'actions que possède la commune dans la société Télégenève, c'est-à-dire Naxoo, le réseau câblé qui dessert les 83'000 foyers de la Ville et 70'000 autres dans le reste du canton. La Municipalité (de gauche) de Genève a certainement d'excellentes raisons techniques, empiriques, pragmatiques, pour déposer ce qui est en fait une proposition de privatisation. Mais la question de la propriété de ce tuyau qu'est un téléréseau se pose en les termes d'un choix de principe : qu'est-ce qui doit être en mains publiques, qu'est-ce qui peut être laissé (ou remis) en mains privées ? Et est-il judicieux de se défaire d'un réseau de communication quand on sait que l'importance de ces réseaux, et donc de leur propriété, et donc de leur contrôle politique, ne va cesser de s'accroître ?

Lire la suite

15:23 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : genève, naxoo, télégenève, upc cablecom, communication, télévision | |  Facebook | | | |

jeudi, 21 juillet 2011

Le medium, c'est le massage

Dans la longue histoire des moyens de communication entre les humains jamais une innovation technologique n'a annihilé les technologies antérieure, et toujours s'y est-elle ajoutée. Certes, les modes spécifiques anciens de production et de diffusion de l'information ont été déplacés des lieux de production vers les musées -mais si on n'utilise plus de tablettes de cire pour écrire on écrit toujours, et si on n'utilise plus de linotype dans les imprimeries, on imprime toujours ; si on ne filme plus avec des caméras manuelles on filme toujours et si on ne projette plus avec les projecteurs des frères Lumière on diffuse toujours des images animées et enregistrées. L'Internet s'ajoute à l'édition, à la radio, au cinéma, à la télévision -il ne les supprime pas. Mais y dit-on autre chose que ce que l'on disait sans lui ? Le medium, c'est le massage...

Lire la suite

14:42 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : communication, internet | |  Facebook | | | |