attac

  • Espionnage d'Attac par Nestlé, Sécuritas (et la police) : Taupes modèles

    Imprimer

    On s'en souvient (ou on devrait) : ATTAC-Vaud avait fait l'objet en 2005, et jusqu'en 2008 d'une opération d'infiltration, commanditée par Nestlé et exécutée par nos Pinkertons nationaux, Securitas. Nestlé craignait que les investigations d'Attac sur ses pratiques nuisent à son image et à ses affaires. L'opération d'infiltration avait fonctionné, une fausse militante altermondialiste payée par Securitas avait espionné le groupe d'Attac-VD travaillant sur les multinationales, et fliqué ses membres. Le procès pénal n'ayant pas pu avoir lieu, puisqu'un brave juge lausannois avait classé l'affaire, c'est un procès civil qui s'est tenu à Lausanne la semaine dernière, à l'initiative de plusieurs militant-e-s d'Attac victime de ce que par euphémisme on qualifiera d'atteinte inadmissible à la sphère privée et à la liberté d'association (et au droit de militer légalement dans une association légale usant, elle, de moyens légaux, et du débat public).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 4 commentaires