mardi, 19 décembre 2017

Assurance-maladie : floraison d'initiative

lobotomie.jpgSoignons, Signons !

Sur le front de la lutte pour une véritable sécurité sociale, et donc une réforme du système d'assurance-maladie, les initiatives désormais s'additionnent, à Genève. La gauche genevoise vient de lancer la sienne, "pour des primes d'assurance-maladie plafonnées à 10 % du revenu du ménage", qui exige que le canton adapte les subsides d'assurance-maladie afin de ramener la charge de la prime au maximum à 10% du revenu. Pour les initiants, cette mesure bénéficiera avant tout aux personnes (retraité-e-s seul-e-s ou en couple) et aux familles (couples sans enfants, familles de la "classe moyenne") qui ne sont pas ou peu aidées par le système actuel des subsides à l'assurance-maladie, versés principalement aux personnes et aux familles les plus modestes.
On signe ici : http://www.ps-ge.ch/in-10pourcent/
Même le nouveau parti du fondateur du MCG, Eric Stauffer, s'y est mis (le thème, il est vrai, est porteur, en proportion du poids des primes versées aux caisses) : il annonce le lancement d'une initiative pour une caisse cantonale publique... et sans primes, mais financées par l'impôt.
Enfin, le Parti du Travail a déposé à la mi-juillet 14'400 signatures au bas de son initiative populaire cantonale pour une "caisse d'assurance maladie et accidents genevoise à but social". Le projet de l'initiative est celui d'une caisse garantissant à toute personne domiciliée dans le canton une complète couverture des soins.

Lire la suite

16:27 Publié dans Assurances sociales, sécurité sociale, Genève, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : assurance-maladie | |  Facebook | | | |

jeudi, 13 novembre 2014

Assurance-maladie : les primes augmentent, l'Etat casque...

E da capo...

Alain Berset ne l'avait pas caché, trois jours avant la votation sur l'initiative pour une caisse publique d'assurance-maladie (alors que la majorité des votes avaient déjà été exprimés) : quel que soit le résultat de la votation, que le système change ou pas, que l'assurance de base soit publique ou reste privée, les primes continueront d'augmenter (on en est quasiment à Genève à des primes moyennes de 500 balles) avec des caisses dont les cotisations n'augmentent pas, des caisses où elles augmentent de plus de 10 %, plus de 200'000 combinaisons différentes d'assurance possibles, et un nombre croissant d'assurés qui ne peuvent payer leurs primes que grâce à des subsides de l'Etat -ou ne les paient pas et se retrouvent aux poursuites, l'Etat payant leurs primes à leur place en attendant qu'ils reviennent à meilleure situation financière -s'ils y reviennent. C'est tout le bonheur du système suisse d'assurance-maladie, ça, un vrai mouvement perpétuel : les coûts grimpent, les caisses encaissent, l'Etat décaisse, les assurés morflent... e da capo...

Lire la suite

16:13 Publié dans Santé, médecine | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : assurance-maladie | |  Facebook | | | |

mercredi, 18 décembre 2013

Le droit à l'avortement en votation, le 9 février : Une initiative hypocrite

L'initiative populaire des milieux intégristes (catholiques et protestants, l'oecuménisme ne posant aucun problème aux intégriste pour autant qu'il se fasse sur le corps des femmes) s'avance masquée, jusque dans son titre : « Financer l'avortement est une affaire privée ». But de l'opération : dénier à l'interruption de grossesse le statut d'un droit, pour en refaire ce qu'elle était avant sa dépénalisation, c'est-à-dire un privilège. Un privilège qui se paie, par la prise d'une assurance complémentaire, facultative, dès lors que l'IVG ne serait plus remboursée par l'assurance de base, obligatoire. Cette méthode, parfaitement hypocrite, les milieux religieux fondamentalistes qui sont à l'origine de l'initiative, ne l'ont pas inventée : c'est la même qui est utilisée partout où les conquêtes des femmes sont remises en cause (même par des femmes. Au nom de la «responsabilité individuelle», on prétend faire ddu droit à l'avortement une « affaire privée », en laquelle la société n'aurait pas à intervenir autrement qu'en posant des limites, et surtout pas en garantissant matériellement ce qu'on proclame rhétoriquement comme un droit : celui d'interrompre une grossesse par un acte médical accompli dans les conditions d'une société développée.

Lire la suite

14:51 Publié dans Femmes, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : avortement, ivg, assurance-maladie | |  Facebook | | | |

mercredi, 16 février 2011

Assurance Maladie : la caisse unique, et après ?

La caisse unique, et après ?

La gauche et les organisations de consommateurs relancent une initiative pour une caisse unique, après l'échec, en 2007, d'une première tentative du genre, balayée par plus de 70 % des suffrages. A la différence de cette première initiative, la nouvelle ne retient plus le principe de la prime en fonction du revenu, qui avait servi à la droite (et aux caisses) d'épouvantail pour classes moyennes. Le projet proposé aujourd'hui permettra certes une simplification du système d'assurance-maladie, et le rendra plus transparent, mais au fond, il ne changera pas ce système et ne touchera à aucun de ses défauts majeurs : la « prime par tête » indifférente au revenu de l'assuré-e, et la référence aux coûts de la santé. Il faut donc considérer la nouvelle initiative pour une caisse unique comme un premier pas, et la soutenir à ce titre. Mais un premier pas qui devra être suivi d'autres, pour une véritable assurance-maladie « sociale », c'est-à-dire équitable et tenant compte de la situation des assuré-e-s plutôt que des intérêts des caisses-maladie.

Lire la suite

14:58 | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : assurance-maladie, assurances, suisse, politique, initiative | |  Facebook | | | |

vendredi, 23 octobre 2009

Maîtresse, y'a Poggia, y fait rien qu'à copier sur Maillard ...

En annonçant le lancement d'une initiative populaire sur l'assurance-maladie, initiative que la gauche ne pourra pas, si elle aboutit, appeler à refuser, le MCG ne prend personne à contre-pied -sinon ceux qui ne savent plus sur quel pied (ni d'ailleurs quelle danse) danser. Politiquement, électoralement, le coup est joli. Et on n'y répondra pas en pleurnichant " prim's, on était là avant, c'était notre idée, Poggia il a copié sur Maillard ". On ne pourra répondre au MCG qu'en avançant à nouveau, et le plus clairement possible, nos propres propositions : pas seulement la caisse unique fédérale (ou des caisses uniques cantonales), mais aussi ce que le MCG se garde bien de proposer, pour ne pas effrayer ces " classes moyennes " dont l'effroi est une seconde nature : la fixation du montant des primes en fonction des ressources, la fin de la " prime par tête " et la couverture maladie des personnes à charge par l'assurance de celles qui en ont la charge...

Lire la suite

00:04 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : assurance-maladie | |  Facebook | | | |

vendredi, 09 octobre 2009

assurance-maladie : Assurés piégés, racket pérennisé

Une hausse moyenne nationale de 8,7 % des primes d'assurance maladie pour les adultes ayant choisi une franchise de base ordinaire : c'est un record depuis 2003. Certains assurés voient même leurs primes augmenter de plus de 40 %. A Genève, si les hausses des primes moyennes (+ 4,1 %) sont plus basses que la moyenne nationale, le montant moyen des primes est le plus élevé de Suisse, avec Zurich. Et c'est pas fini : on prévoit déjà des hausses l'année prochaine, et même dans six mois, pour au moins 18 caisses et un million d'assurés, histoire de piéger comme des rats celles et ceux qui ont cru pouvoir changer de caisse-maladie pour une caisse moins chère. Eh quoi ? Il faut bien compenser les pertes en bourse (200 à 300 millions de francs) des assureurs... En attendant, la hausse des primes d'assurance maladie bouffera intégralement les " économies " promises aux " classe moyennes " genevoises par les partisans des récentes baisses d'impôts... qui se trouvent être aussi les adversaires des réformes nécessaires de l'assurance maladie.

Lire la suite

03:36 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : assurance-maladie | |  Facebook | | | |

jeudi, 28 mai 2009

Explosion des primes d'assurance-maladie : Santé ! Conservation !

La potion est amère, et tient du bouillon de onze heures : l'Office fédéral de la santé publique et " Santésuisse " (l'association faîtière des caisses maladie) ont confirmé une hausse moyenne des primes de 15 % en 2010. Même au Tessin en Romandie où elles pourraient ne pas dépasser les 3 %, ces hausses sont inacceptables, et ne font que prolonger la vie parasitaire d'un système où tout le monde triche -sauf les assurés aux revenus les plus modestes. On devrait se souvenir des belles promesses du bon docteur Couchepin, en 2007, alors que l'on s'apprêtait à voter sur l'initiative de gauche pour la création d'une caisse unique : les hausses à venir resteront " raisonnables ". La raison couchepinesque est décidément à la raison ce que les caisses-maladie sont à des assurances sociales.

Lire la suite

01:50 Publié dans Santé, médecine | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : assurance-maladie | |  Facebook | | | |