vendredi, 30 janvier 2015

20 mars, « Journée internationale sans viande » ...

animaux, alimentation, végétarisme, végétalisme, véganisme, Journée sans viandeRapport aux bêtes...

Ainsi, il y a désormais, une « question animale » à laquelle réponse doit-être donnée. Une question posée par notre rapport paradoxal, foncièrement contradictoire, aux animaux (c'est-à-dire aux autres animaux que nous-mêmes, puisque nous avons péniblement fini par admettre que nous sommes des animaux...). « Le Temps » de la fin de l'année dernière titrait : « L'homme ne n'est jamais senti si proche des animaux, mais il les tue en masse » -et pas seulement pour les bouffer. Il se trouve cependant que les animaux dont nous nous sentons proche ne sont généralement pas les mêmes que ceux que nous massacrons, que les espèces de nos animaux de compagnie ne sont pas celles de notre alimentation (et de l'alimentation de nos chats et de nos chiens) et que si sensibles que nous soyons au bien-être des animaux que nous consommons et faisons consommer à nos animaux de compagnie, il n'est pas évident qu'une majorité d'entre nous accepteraient de payer leur bidoche et celle de Félix et Médor dix fois plus cher pour en finir avec les conditions abominables de « vie » et de mise à mort des animaux qu'implique la production industrielle de viande.

Lire la suite

jeudi, 17 décembre 2009

Initiative pour un avocat des animaux : Pourquoi pas ?

Le 7 mars prochain, entre autres sujets (dont certains plus importants), le bon peuple aura à se prononcer sur une initiative populaire lancée par la " Protection Suisse des animaux " sous le titre " Contre les mauvais traitements envers les animaux et pour une meilleure protection juridique de ces derniers ". Personne ne se disant favorable aux " mauvais traitements envers les animaux ", c'est sur la deuxième partie de ce titre, la " meilleure protection juridique des animaux ", que va porter le débat. L'initiative propose d'obliger les cantons (qui en ont déjà la possibilité mais n'en usent pas, à la seule exception de Zurich) à se doter d'unCC351.jpg " avocat de la protection des animaux ", chargé de défendre les " intérêts des animaux maltraités ". Le Conseil fédéral est opposé à l'initiative, soutenue par la gauche, les Verts et les organisations de protections de nos amis à poils, à plumes et à écailles. Pour le gouvernement, la loi actuelle suffit, qui oblige déjà les cantons à se doter d'un service spécialisé dans la défense des animaux et la poursuite pénale de ceux qui les maltraitent. Mais tout indique que l'initiative va faire un tabac, en particulier en Suisse alémanique. Après tout, pourquoi pas ? Avons-nous à perdre quoi que ce soit à ce que les (autres) animaux soient mieux défendus, du moins tant qu'ils ne le sont pas mieux que nos semblables ?

Lire la suite

01:31 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : initiative, animaux | |  Facebook | | | |