Démographie

  • Bonne nuit, les "identitaires", faites de beaux rêves...

    Imprimer

    tamtam.jpgDemain, l'Afrique...

    La croissance de la population mondiale continue, mais son rythme se ralentit : il était de 2 % il y a cinquante ans, il est de 1 % aujourd'hui. Les taux de natalité baissent dans les pays les plus "développés" et les plus riches, et dans ceux qui, comme la Chine, ont mené une politique de strict contrôle des naissance. On est ainsi passé de 4,7 enfants par femme en moyenne mondiale en 1950 à 2,4 enfants aujourd'hui, et 91 Etats connaissent une balance démographique naturelle déficitaire -autrement dit : le nombre des naissances y est inférieur au nombre des décès. En 67 ans (1950-2018), soit en moins de trois générations, selon les projection de l'ONU, la population humaine mondiale a tout de même quadruplé (elle est passée de de deux à huit milliards d'individus) et selon les projections de l'ONU, elle atteindra 8,5 milliards d'individus en 2030, 9,77 milliards en 2050, et 11,2 milliards en 2100. L'Inde sera le pays le plus peuplé dès 2030, devant la Chine. La part de l'Europe dans la population mondiale ne cessera de décroître, celle de l'Afrique de croître. Et en 2100, sur les dix pays les plus peuplés du monde, cinq seront africains. Bonne nuit, les "identitaires", faites de beaux rêves...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Démographie 1 commentaire