Culture

  • Politique culturelle genevoise : l'avant-projet de trois mois

    Imprimer

    chut je rêve.jpgDa capo !

    Il avait été rendu fin juin, il a été repris fin septembre. Il aura vécu trois mois, l'avant-projet de message du Conseiller d'Etat Thierry-Apothéloz sur la politique culturelle genevoise : face à l'opposition des milieux culturels, l'absence de soutien des partis politiques, et à la déception de son alter ego municipal, Sami Kanaan, Thierry Apothéloz a retiré son texte, en lequel, le 1er juillet, la "Tribune de Genève" décelait pourtant de "sages dessins pour la culture"... C'était la première fois qu'un tel message était publié à Genève, mais il y avait un malentendu sur la place du texte, sur son ambition : il a été pris comme une feuille de route pour la concrétisation de l'initiative "pour une culturelle cohérente à Genève", ce qu'il n'était pas : "il fallait considérer ce texte comme une étape préalable" dans un dispositif qui "se voulait ouvert, participatif et contributif". Le moins que l'on puisse dire est que le Conseiller d'Etat et son texte auront été mal compris... Et donc, pour le débat sur la politique culturelle genevoise, un seul mot d'ordre : Da capo !

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève, Politique 0 commentaire
  • Quand le MCG célèbre les 30 ans de l'Usine

    Imprimer

    usine2.jpgAu prétexte du deal

    Lundi soir, en fin de séance du Conseil Municipal, on a entamé l'examen d'une motion lancée par le MCG contre l'Usine, au prétexte de la présence de dealers aux abords du centre culturel alternatif. Ce n'est ni la première, ni sans doute la dernière fois que le MCG s'attaque à l'Usine, à laquelle il porte une exécration qui confine à l'obsession. On est dans le répétitif, le rite, le trouble obsessionnel compulsif. Tout fait fagot pour le bûcher que le MCG aimerait réserver à l'Usine : une banderole sur le bâtiment, une manifestation des milieux culturels qui s'en prend au Grand Théâtre, un conflit administratif sur la vente de boissons... Là, c'est le deal. Il y a des dealers autour de l'Usine, place des Volontaires et le MCG demande d'en punir l'Usine en gelant les subventions que la Ville lui accorde. Il y a  des dealers autour du cimetière des Rois. On fait quoi ? on ferme le cimetière et on en exhume Calvin, Ansermet, Borges et Favon ? Il y a aussi des dealers dans la vieille ville, et pas loin du Temple de Saint-Pierre. On envoie les stups perquisitionner les locaux de la paroisse ? On a croisé un dealer près du Victoria Hal, on gèle les subventions à l'OSR ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève, Politique 1 commentaire
  • Déficit du Grand Théâtre de Genève : La Ville paiera. Forcément.

    Imprimer

    incendie du Grand Théâtre.jpegLe Conseil de fondation du Grand Théâtre de Genève a adressé à la Ville de Genève une demande de subvention extraordinaire visant à combler le déficit attesté (1,9 million) de la saison 2018/2019, auquel s'ajoutera le déficit annoncé (1,3 million) de la saison actuelle. La requête, de 3,2 millions de francs, a été avalisée par le Conseil administratif et sera soumise au Conseil municipal dans dix jours. 3,2 millions de francs supplémentaire à la charge de la Ville qui dépense chaque année 45 millions pour son opéra (l'Association des communes genevoise y ajoute 2,5 millions -dont entre le quart et le tiers proviennent de la Ville...), cela paraît beaucoup. Et en effet, c'est beaucoup. Mais cela correspond à un déficit structurel qui date de plusieurs décennies, qui fut un temps épongé par un mécène, et aurait du l'être ensuite par une subvention cantonale, mais qui retombe sur la Ville après que le Grand Conseil ait refusé de la renouveler (ce que lui proposait le Conseil d'Etat : la responsabilité de cette dérobade n'incombe pas au gouvernement, mais à la majorité parlementaire, PLR en tête). A quoi s'ajoutent, pour plomber les comptes et le budget, les conséquences (dont des pertes de billetterie) du retard pris par le chantier du bâtiment historique de la Place Neuve.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève 1 commentaire
  • Avant-projet du Département de la cohésion sociale d'un message sur la politique culturelle cantonale : Qu'en faire ?

    Imprimer

    culture.jpg

    L'Initiative populaire cantonale "Pour une politique culturelle cohérente à Genève", massivement acceptée (à 83 %...) en mai dernier, a intégré dans la Constitution genevoise un alinéa précisant que le canton et les communes (dont la Ville) élaborent et mettent en œuvre une stratégie de cofinancement pour la création artistique et les institutions culturelles". Elle assigne à l'Etat les tâches de promouvoir la création artistique, de mettre à disposition des espaces adéquats, d'encourager les échanges culturels, d'assurer la participation et l'accès à la culture et le soutien à ses acteurs et actrices, de veiller à la conservation et à la mise en valeur du patrimoine culturel. Toutes tâches à quoi, évidemment, une proclamation constitutionnelle ne peut suffire : il faut des moyens. Des ressources. Des budgets. Et une volonté politique claire. Et une majorité parlementaire. Et une vraie concertation. Tout ça ? Tout ça... Le comité de l'initiative, accuse l'"avant-projet de message sur la politique culturelle cantonale" mis en consultation par le département du Conseiller d'Etat Thierry Apothéloz de trahir l'initiative : son message ne procède d'"aucune consultation des milieux culturels, aucune concertation", ne propose aucune mesure de soutien à la création, et est marqué par la faiblesse (pour le moins) du partenariat avec les communes et la Ville... Bref, le comité d'initiative renvoie sa copie au magistrat et lui demande de remettre l'ouvrage sur le métier...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève, Politique 0 commentaire
  • Aux Genevoises et Genevois qui ont sauvé Le Plaza : Merci !

    Imprimer

    Affiche Plaza 38.jpgApprendre au saut du lit qu'un combat mené depuis près de cinq ans pour sauver la plus belle salle de cinéma romande de ceux qui voulaient la démolir (et de ceux qui ne faisaient rien pour les en empêcher), c'est commencer sa journée dans une sorte de douce euphorie... Ce combat  a abouti à l’heureuse issue du rachat par la Fondation Wilsdorf du bâtiment dans lequel est située la salle de cinéma, et de l’intention de la Fondation d’en faire ce que nous proposions d’en faire : autour de la salle, un centre culturel voué au cinéma et pouvant accueillir toutes manifestations publiques liées à ce rôle. Et le grand perdant, symboliquement, dans ce combat,  outre évidemment les porte-voix, les porte-plumes, les porte-serviette des propriétaires, c'est la collectivité publique. Parce que si la Fondation Wilsdorf a fait le travail de sauvetage patrimonial de l'Etat (et de la Ville) à la place de l'Etat (et de la Ville), si la fondation rachète un bâtiment que l'Etat ou la Ville auraient dû et pu racheter (c'est ce que demandait notre initiative), ce n'est pas parce que l'Etat (et la Ville) étaient incapables de le faire, c'est que l'Etat (et la Ville) ont, délibérément, renoncé à le faire... Finalement, on va peut-être condescendre à s'en acheter une, de Rolex...

    Lire la suite

  • "Pour une politique culturelle cohérente à Genève" : Faire ensemble, enfin...

    Imprimer

    culture.jpgAvec 83,18 % des suffrages, c'est un véritable triomphe qu'à obtenu l'initiative "pour une politique culturelle cohérente à Genève". Il est vrai qu'elle n'était combattue que par la droite de la droite (l'UDC, le MCG), mais même une partie de son électorat l'a soutenue. Le canton est donc proclamé par la constitution grand coordinateur de la politique culturelle genevoise, en concertation permanente avec les communes.Ce qui va forcément impliquer, sauf à vider la nouvelle disposition constitutionnelle de toute substance, sa représentation dans les instances dirigeantes des grandes institutions actuellement en mains de la Ville et des communes (le Grand Théâtre, la Nouvelle Comédie, le Théâtre de Carouge... et pourquoi pas les grands musées municipaux ?), mais aussi sa participation financière au fonctionnement de ces institutions. Le débat politique va maintenant se déplacer au niveau de la mise en oeuvre de la disposition votée par le peuple. Et il va être serré, ce débat -les premières déclarations de la droite, en tout cas, le laissent présager. Il n'empêche : ce que le vote populaire a adoubé, c'est un principe qui nous est cher : "faire ensemble", entre le canton, la Ville et les 44 autres communes, une politique culturelle digne de Genève.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève, Politique, votations 1 commentaire
  • La Mère de tous les votes genevois du 19 mai

    Imprimer

    La culture est une arme.jpgLa culture comme socle

    C'est le vote qui fait le moins débat à Genève, avant le 19 mai. Même les habitués du "y'en a que pour la culture et jamais rien pour le sport" sont inaudibles. C'est pourtant, peut-être, le plus essentiel : le vote sur l'initiative pour une politique culturelle concertée entre les communes et le canton. C'est le moment : se construisent et vont s'ouvrir à Genève quatre lieux culturels d'importance bien plus que municipale ou cantonale : un nouveau Théâtre de Carouge, une Nouvelle Comédie, un Pavillon de la Danse, une Cité de la Musique. Et le Grand Théâtre a un nouveau directeur et de nouvelles ambitions. Dans une si petite République, la politique culturelle rayonne forcément au-delà de ses frontières -elle ne peut donc reposer sur les seules épaules des quelques communes qui en ont une, à commencer par la Ville. Le canton doit donc s'impliquer -et l'initiative l'implique. Enfin. Sans doute la norme constitutionnelle qu'elle propose ne suffira-t-elle pas à faire du canton, non pas l'acteur principal de la politique culturelle genevoise, mais son arbitre, et une loi devra y pourvoir -et on voit mal comment elle pourrait ne pas entrer en contradiction celle qui actuellement fonde une "répartition des tâches" où le canton ne joue guère que les utilités, mais peu importe : il faut commencer par le commencement, poser le principe d'un "faire ensemble", canton, Ville, communes s'associant. Et n'en déplaise à l'UDC, qui ne veut pas "sanctuariser la culture" (elle n'en vaut pas la peine ?), la place d'un tel principe est bien dans la constitution.

    Lire la suite

  • Lisez !

    Imprimer

    chatlivr.jpgOn n'aime pas trop, ici, les salons, mais on fera une petite, prudente, hésitante exception pour celui du livre, qui s'est ouvert hier et se clôt dimanche, à Genève (ville du livre, avec ou sans majuscule, soit dit en passant). On préfère les librairies, mais cette librairie des librairies vaut tout de même le détour. Non pour ce qu'elle est, ni évidemment pour son cadre, mais pour ce qu'elle offre : des livres,forcément, mais aussi des débats. Le livre fait salon ? Pourquoi pas.
    www.salondulivre.ch

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture 1 commentaire
  • Notre Notre-Dame

    Imprimer

    victor-notre-dame-de-paris-1844-5-1421162057.jpg'ANAGKN

    Elle avait survécu depuis presque 900 ans à tout ce qui aurait pu la détruire, elle survivra à son incendie de ce lundi. Elle y survivra peut-être sans sa flèche -mais ce n'est pas cette flèche, que Viollet-Le-Duc lui avait accolée pour faire moyenâgeux (en remplacement d'une plus ancienne, en pierre, abattue à la révolution), qui lui donnait son identité si immédiatement reconnaissable, c'étaient ses deux tours. La Notre-Dame du père Hugo avait déjà perdu sa flèche. Et ses deux tours ont été sauvées, comme sa grande rosace et ses grandes orgues. Elle sera reconstruite. Comme elle n'a cessé de l'être depuis la pose de sa première pierre, en 1163.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Histoire, Patrimoine 2 commentaires
  • Un Grand Théâtre de Genève tout nouveau, tout beau : Qu'en faire ?

    Imprimer

    GTG Foyer.jpg

    L'Opéra genevois nouveau est arrivé. Le Grand Théâtre rénové à ouvert ses portes, l'Opéra des Nations qui le remplaçait a fermé les siennes (et a migré en Chine). La renaissance du "vaisseau amiral de la culture genevoise" (qui ne va pas tarder à être escorté par la Nouvelle Comédie et la Cité de la Musique) n'a pas été saluée par un excès de flonflons et de discours officiels (d'aucuns et d'aucune, comme Sylvie Bonier dans "Le Temps", s'en sont émus : "le public s'est installé à sa place comme si la dernière représentation datait d'hier"), mais les media en ont plus que largement rendu compte et les visiteurs de la journée "portes ouvertes" ont été "éblouis" par un opéra rajeuni aux décors lumineux : c'était, nous dit-on, le "chantier du siècle" (enfoncés, le CEVA et le "Léman Express" ?) -un chantier de 65 millions de francs (suppléments et incidents non compris). Et puis, le Grand Théâtre n'a pas seulement changé de parure : il a aussi changé de directeur : Tobias Richter, à la tête de l'opéra genevois depuis dix ans, laissera son poste à Aviel Kahn, qui présentera sa première saison en mai. Il est tout nouveau, tout beau, l'Opéra de Genève. Ne lui reste plus qu'à mériter cette parure par sa ramure.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève 1 commentaire
  • Il faut détruire le Plaza !

    Imprimer

    Plaza par Dali.jpg

    Une bonne résolution pour 2019

    Plus de 11'000 personnes ont signé une initiative, et plus encore de personnes ont signé une pétition, et des députés ont signé un projet de loi, et des conseillers municipaux un projet de motion, pour sauver la salle de cinéma "Le Plaza"... "la plus belle salle de cinéma de Genève", qu'ils disent*... Font chier les cultureux, les gauchistes et les patrimoinomaniaques, à vouloir bloquer un grand projet pour Genève, avec leur initiative à la noix que le Conseil d'Etat a bien fait d'invalider, et leurs pétitions, leurs projets de loi, leurs motions  à la mords-moi- le-béton que le Grand Conseil et le Conseil municipal ont bien fait de refuser de traiter en urgence... Parce que qu'est-ce qu'on en a à cirer du patrimoine architectural, des espaces culturels, de Saugey, de son talent, de la beauté de sa salle de cinéma, de ses innovations ? Rien, nada, nitchevo, des clous, des nèfles.

    * En 2016, la Suisse comptait environ 75 000 monuments historiques protégés. Il en manque un à l'inventaire. Un cinéma. On vous laisse deviner lequel.

    Lire la suite

  • Dans un an, la Nouvelle Comédie de Genève

    Imprimer

    nouvelle-comedie-amenagement-construction-logement-ville-de-geneve.jpgRéponse à d'Alembert

    La Nouvelle Comédie de Genève devrait ouvrir ses portes à la fin 2019. Le Grand Conseil genevois avait difficilement accepté un crédit de 45 millions pour la construction du nuveau théâtre, le Conseil Municipal de la Ville ayant préalablement accepté un crédit de 53 millions. La condition posée par une partie de la droite pour accepter de participer financièrement à sa construction était le canton ne soit plus engagé dans son exploitation et son fonctionnement de la nouvelle institution culturelle, et n'ait plus à la subventionner. Le canton voulait donc se désengager de la Fondation d'Art Dramatique (qui chapeaute le Comédie et le Poche), et à Genève, le théâtre serait devenu une responsabilité, une charge, un enjeu purement municipaux -mais le changement de gouvernement a cependant changé cette attitude. Acceptons-en l'augure et attendons que ce changement se traduise en acte, et en un engagement réel du canton dans le fonctionnement de ce qui sera la première scène théâtrale de toute la région.

    Lire la suite

  • De plus en plus de musées, de plus en plus de visiteurs -mais de quoi ?

    Imprimer

    musee-imaginaire-malraux.jpgLe Musée pas imaginaire

    Il y a de plus en plus de musées en Suisse, qui attirent de plus en plus de visiteurs : en 2016, les 1108 musées (publics et privés) du pays ont attiré plus de 13 millions de visiteurs, soit plus d'un million de plus en un an, grâce à de populaires expositions temporaires (et à l'ouverture de nouveaux musées (comme celui d'Ethnographie à Genève). C'est dans ce contexte que le Musée d'Art et d'Histoire de Genève entame sa propre mue, celle de son contenu autant que celle de son contenant. Ce musée est, pas seulement par son architecture, le témoin d'une époque : celle de la construction dans toutes les villes importantes d'une institution "encyclopédique" exposant un patrimoine artistique et culturel avec une ambition à la fois totalisante et paternaliste. Cette conception muséale n'est plus celle de notre temps. Elle ne sera, qu'il le veuille ou non, plus, en tout cas plus la seule celle du futur Musée d'Art et d'Histoire genevois : de cette confrontation d'un ancien musée rénové, physiquement et culturellement, avec son propre temps, dépendra le succès du projet qui sera bientôt soumis au Conseil municipal de la Ville.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève 1 commentaire
  • L'ennemie publique N° 1

    Imprimer

    culture.jpgQue signifie une "politique culturelle" ?

    "Culture et savoir diminuent en tout homme qui les possèdent la possibilité d'être dupe des mots, d'être crédule aux mensonges. Culture et savoir augmentent en tout homme le pouvoir de comprendre la réalité où il vit. (...) La conscience de cette réalité a une valeur explosive : elle ne peut qu'entraîner à la volonté de la transformer. (...) La bourgeoisie doit donc abaisser la culture, la conscience des gens qu'elle domine". (Paul Nizan, "L'ennemi public n° 1", 1935). Bien sûr, Nizan écrit ainsi il y a presque 90 ans. Mais le temps est-il passé, de cet abaissement de la culture et de la conscience par "la bourgeoisie", de quelque manière qu'on la définisse ? Disons, pour parler d'autre chose que des notes de restaurant, de taxi ou de téléphone des magistrats municipaux genevois, qu'à entendre les représentants des partis de droite exposer ce qui leur tient lieu de programme culturel, nous avons la lourde impression que le temps stagne...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Politique 11 commentaires
  • Vers un nouveau Musée d'Art et d'Histoire à Genève

    Imprimer

    MAH escalier.jpgUn musée, ça sert à quoi ?

    Au printemps dernier avait fleuri le rapport du groupe d'experts chargé par le Conseil administratif de Genève plancher sur le futur du Musée d'Art et d'Histoire, et d'en proposer les grandes lignes. Pas de rupture dans ces propositions, mais une sorte de mise du musée au niveau des moyens que la Ville lui accorde (35 millions par an) -une mise à niveau qui serait un rehaussement des ambitions de l'institution, couplé à une extension matérielle. Le concours pour le poste de directeur du MAH a été lancé (le directeur actuel prendra sa retraite en 2019), le concours d'architecture pour la nouvelle enveloppe du musée est prévu pour le printemps 2020, le choix des lauréats pour le fin 2020 ou le début 2021. Mais la réflexion sur le contenu muséal (la fonction du musée) a précédé le choix du contenant architectural : c'était la logique même, mais il fallut la rétablir -le précédent projet de rénovation du musée avait fonctionné à l'inverse. Et donc, on va pouvoir débattre de l'idée force du projet élaboré par la commission d'expert : raconter Genève "dans toutes ses dimensions" (historique, artistique, scientifique...). Et répondre à la question première : un musée, et ce musée-là, ça sert à quoi ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève 5 commentaires
  • Une pétition pour sauver le Plaza

    Imprimer

    plazaAvant que sonne le glas

    Le plus beau cinéma de Genève risque fort d'être démoli pour laisser place à un centre commercial et à un parking. Une pétition pour empêcher ce saccage avait déjà été déposée au Conseil Municipal, qui l'avait acceptée. Une motion, avec le même contenu que la pétition, avait également été déposée au Conseil Municipal, qui l'avait aussi acceptée. Une initiative populaire a été lancée, et a largement abouti (avec plus de 11'000 signatures) -le Conseil d'Etat ayant trouvé judicieux de l'invalider, la cause est pendante devant la Chambre constitutionnelle de la Cour de Justice. En attendant quoi, l'autorisation de construire un centre commercial et un parking en détruisant pour cela la salle de cinéma est entrée en force -et le Conseil d'Etat refuse de la suspendre, comme le Parti socialiste vient de le lui demander, et comme le lui demande l'association des défenseurs du Plaza (https://www.facebook.com/groups/1447065642251760/). Le sort de la plus belle salle de cinéma de Romandie dépend aujourd'hui de la volonté (ou de son absence) d'un gouvernant (Antonio Hodgers, Conseiller d'Etat et président du Conseil d'Etat) de tenir politiquement sa propre parole médiatique. Aidons-le à se livrer à cet exercice de cohérence en signant la pétition qui lui est adressée, et dont nous reproduisant ci-dessous le texte. On signe la pétition ici :

    https://www.change.org/p/antonio-hodgers-ne-laissez-pas-mourir-le-plaza

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève, Patrimoine 1 commentaire
  • Le projet de nouveau Musée d'Art et d'Histoire de Genève : Tout est possible. Ou presque.

    Imprimer

    nouveau-mah-a-ville-geneve.jpgLa commission d'experts chargée par le Conseil administratif de Genève de présenter un projet culturel pour le futur "nouveau Musée d'Art et d'Histoire" (et qui assumera toujours un rôle de "suivi du projet") a rendu son rapport final. Le projet qu'elle propose ("un campus muséal au coeur de la cité") a été avalisé par le Conseil administratif, et c'est donc sur cette base que les propositions précises (et les demandes de crédits) seront présentées au Conseil municipal (un proposition de crédit de "pré-étude" lui sera présentée à la rentrée).  Créer un "campus muséal au coeur de la cité" à partir du bâtiment historique (Charles Galland), rénové et augmenté du bâtiment de l'HEAD et d'excavations sous la butte de l'Observatoire, sous le MAH et sous les Casemates, rassembler toutes les activités du muséle dans le même périmètre, renforcer le rôle scientifique du musée, le doter de crédits d'acquisition suffisants, inventer "un usage novateur des collections" : le projet, tel qu'il nous a été présenté, n'est certes pas révolutionnaire (on ne l'attendait pas, et on ne l'avait pas demandé, de la commission d'experts), mais il est séduisant. Pour la raison qu'il n'exclut rien et permet tout. Et accessoirement qu'il nous donne raison de nous nêtre opposés au précédent projet, contenant sans contenu.Il faudra cependant, pour le réaliser sans le réduire a posteriori à un bel exercice intellectuel, tenir compte de deux données d'évidence, et d'un impératif non moins évident. Les deux données sont d'abord que si le MAH est un musée municipal, la Ville de Genève n'est pas tout Genève à elle seule, et ensuite que si le MAH est le musée central (et dont le projet de la commission d'expert veut renforcer la centralité) de Genève, il n'en est ni le seul musée, ni le seul musée public. Et l'impératif est de ne rien faire sans, et surtout contre, le personnel.

    Le rapport est téléchargeable sur http://www.ville-geneve.ch/fileadmin/public/Departement_3/Rapports/rapport-mah-180621-ville-geneve.pdf

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève 1 commentaire
  • Politique culturelle genevoise : Heureux frémissements

    Imprimer

    culture.jpgLes Maires, conseillères administratives et conseillers administratifs chargés de la culture de 12 villes et communes genevoises, de gauche et de droite*, rassemblant ensemble une grande majorité de la population genevoise,  ont adressé au Conseil d'Etat une "Déclaration en faveur d'un nouvel esprit de concertation et de partenariat en matière culturelle" : rappelant les "défis majeurs concernant un certain nombre de grandes institutions culturelles existantes ou planifiées", exprimant "la nécessité d'effectuer un bilan concerté de la pertinence du dispositif culturel issu de la Loi sur la répartition des tâches" (ce qui nous suggère qu'elles et ils nourrissent quelques doutes sur cette pertinence)  et, prenant acte de l'aboutissement de l'initiative "pour une politique culturelle cohérente à Genève", elles et ils demandent au nouveau gouvernement genevois de s'engager dans la "mise en place d'un véritable partenariat entre collectivités publiques autour des enjeux culturels", la "reprise des négociations autour des grandes institutions culturelles", l'"adaptation planifiée du dispositif d'application de la LRT (répartition des tâches) au domaine culturel" et à "contribuer de manière concrète" au soutien aux institutions et manifestations" culturelles d'importance régionale. Que de bonnes et justes demandes, qu'on soutient pleinement, d'autant qu'elles émanent des principaux acteurs de la politique culturelle genevoise : les villes, les communes...  et qu'elles font comme un écho à l'initiative populaire "pour une politique culturelle cohérente", qui a non seulement abouti, mais que le Conseil d'Etat soutient et propose au Grand Conseil de soutenir...
    On trouvera le texte de la lettre des villes et des communes sur :
    https://www.fichier-pdf.fr/2018/06/07/declaration-des-communes-sur-la-culture/

    * Carouge, Cologny, Confignon, Genève, Grand-Saconnex, Lancy, Meyrin, Onex, Plan-les-Ouates, Satigny, Vernier, Versoix

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève 0 commentaire
  • Cours, camarade, '68 est derrière-toi

    Imprimer

    La beauté est dans la rue.jpgOn avait 16 ans en 1968. On s'était fait virer l'année précédente de l'école obligatoire, et on avait commencé, mélancoliquement, un apprentissage de commerce. Et vint le printemps. De ce que ce printemps a pu réveiller en nous (on dit "réveillé" puisque ça y était déjà, présent comme un héritage familial) c'est une volonté d'agir sans certitude du chemin à prendre pour agir. Donc, on commémore. Pour analyser, ou pour embaumer ? "N'est-ce pas une manière efficace de neutraliser les luttes que d'en célébrer le folklore, et de faire spectacle du Quartier Latin avec ses barricaces en noir et blanc ?", s'interroge Yannick Haenel dans Le Monde des Livres" ? Cours, camarade, Mai '68 est derrière-toi !

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Histoire, Politique 0 commentaire
  • Musée d'Art et d'Histoire de Genève : ça se décante

    Imprimer

    musée en ruine.jpgFin juin dernier, la commission externe chargée par le Conseil administratif de la Ville de Genève de dessiner les pistes à emprunter pour rénover non seulement le bâtiment du Musée d'Art et d'Histoire mais aussi son projet, avait présenté son premier rapport intermédiaire. Elle avait alors remis à l'heure une pendule qui s'obstinait à faire tourner ses aiguilles à l'envers, quand on s'interrogeait sur le bâtiment avant que de réfléchir sur ce qu'il devait abriter, et à quoi il devait servir. La défaite en votation populaire du projet de rénovation du MAH aura donc eu au moins cette utilité, de rappeler que le contenu importe plus que le contenant. Six mois après la commission d'experts, c'est Patrimoine Suisse qui rend son propre rapport, "Demain le Musée d'Art et d'Histoire de Genève", un rapport qui se veut -et est- une "contribution utile au travail des autorités", "Patrimoine Suisse expliquant qu'il lui est paru "opportun de quitter la posture d'opposition dans laquelle nous étions afin de lancer des propositions dans un mouvement optimiste". Après des années de polémique pas toujours bien inspirée, et ne portant pas toujours sur l'essentiel, le débat se décante. Il était temps.

    Lire la suite