jeudi, 02 juin 2016

Coupes budgétaires en Ville de Genève : Un hors d'oeuvre ?

Il vous reste la journée d'aujourd'hui pour envoyer votre bulletin de vote par la poste (sinon, c'est dimanche matin de 10 heures à midi au bureau de vote) si vous ne vous résignez pas à l'opération de ratiboisage de quasiment toutes les subventions sociales et culturelles accordées par la Ville de Genève, opération montée par la droite municipale en décembre dernier et contre laquelle la gauche, les milieux culturelles et les associations et mouvements d'action sociale ont lancé un référendum. Des coupes aveugles, par ukase, sans concertation, sans évaluation ni des situations, ni des besoins. Qui va trinquer ? Tout le monde, ou presque (voir sous http://causetoujours.blog.tdg.ch/archive/2016/01/23/coupe...)... Et ce n'est qu'un hors d'oeuvre : le plat de résistance, c'est une coupe de 50 millions dans le budget, pour absorber une perte de 50 millions préparée par les mêmes forces politiques qui annoncent la coupe. Au four et au moulin, la droite ? Alors aux votes, la gauche !

Ville de Genève, budget

Lire la suite

15:21 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève, Politique, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ville de genève, budget | |  Facebook | | | |

vendredi, 27 mai 2016

Demain, 15 heures, place Neuve : Manifestement

Manif 28 mai.jpgDemain, samedi, on a manif à Genève (à 15 heures, place Neuve). Pour une palanquée d'excellentes raisons, qu'on peut nouer en gerbe pour célébrer le "printemps de l'unité pour la justice sociale et l'austérité". En belle et bonne langue de bois dans le texte. Mais foin d'ironie : des raisons de manifester, on en a en effet de nombreuses : on manifestera contre les obsessions comptables qui, systématiquement, aboutissent à faire payer au personnel et aux usagers des services publics les cadeaux fiscaux qu'on a accordé depuis des lustres (et qu'on s'apprête à faire suivre d'autres) aux grosses fortunes, aux hauts revenus et aux entreprises, . On manifestera contre la proclamation analphabète qu'"on en fait trop pour la culture". On manifestera contre les coupes dans les prestations sociales. On manifestera contre le manque de personnel dans les hôpitaux, contre l'absence de priorité donnée aux transports publics, contre la xénophobie galopante. On manifestera. On SE manifestera. Manifestement. A demain.

Lire la suite

17:03 Publié dans Agenda, austérité, syndicats, gauche, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

mardi, 24 mai 2016

Budget de la Ville de Genève : Coupez les coupes !

bandeau coupes budgétaires4.jpg

Lire la suite

15:02 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

vendredi, 20 mai 2016

Votation municipale sur le budget : C'est la Ville qu'on coupe...

bandeau coupes budgétaires3.jpg

Au cas où ça vous aurait échappé, on votera le 5 juin, en Ville de Genève, sur (contre...) les coupes budgétaires opérées par la droite coagulée (après qu'elle ait dans un premier temps refusé même d'entrer en matière sur le budget,  c'est-à-dire refusé de faire son boulot, même en service minimum) dans les allocations de ressources municipales à la culture, à l'action sociale et au fonctionnement des services publics (et même, quoi qu'elle en dise, au sport et à l'enfance).  La multiplication des mots d'ordres (et des affiches) appelant à voter "non" à ces coupes budgétaires, opérées dans un budget bénéficiaire, témoigne de la mobilisation contre ces coupes, conséquence de la multiplicité des cibles de la droite : cela va de l'Armée du Salut et de l'hébergement des sdf à l'Usine, en passant par les colonies de vacances, les chorales, les fanfares et les théâtres. 32 prises de positions ont été déposées pour le "non", 6 pour le "oui". Certes, ce déséquilibre ne présume en rien le résultat du vote, mais il illustre une évidence : presque toutes les prestations municipales sont frappées. Qui va trinquer, subir, écoper ? Tout le monde  : http://causetoujours.blog.tdg.ch/archive/2016/01/23/coupe... C'est la Ville qu'on coupe en coupant son budget...

Lire la suite

15:52 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

vendredi, 15 avril 2016

Comptes 2015 (et budget 2016) de la Ville de Genève : Bon comptes et mauvaises coupes

La Ville de Genève à présenté ses comptes 2015. Alors que le budget était presque à l'équilibre avec un tout petit excédent de revenus, les comptes en présentent un de 39,5 millions, grâce à une maîtrise des charges et à des revenus non budgétisés. Pour rendre le tableau encore plus souriant, la dette est stabilisée et les investissements sont presque totalement autofinancés (ils le sont à 95,2%). "C'est une bonne nouvelle qui permet d'envisager sereinement les années à venir", résume la Conseillère administrative Sandrine Salerno. Une bonne nouvelle pour la Ville et ses habitants, sans doute. Mais pas pour la droite municipale, qui espère depuis des années que la situation financière de la Commune soit assez mauvaise (et que la droite cantonale l'ait rendue assez précaire) pour justifier l'usage de la hache et du rabot budgétaires auquel cette droite s'essaie. Or le 5 juin, on votera précisément sur des coupes budgétaires opérées par ladite droite, municipale et coagulée. Des coupes qui se confirment comme étant inutiles puisque les finances de la Ville sont bonnes, nuisibles puisqu'elles s'en prennent à des prestations à la population, et stupides puisqu'elles sont mécaniques, linéaires et aveugles.

Lire la suite

15:55 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève, Politique, votations | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

jeudi, 31 mars 2016

Pompe à phynance genevoise : Les comptes sont bons, le budget est mort

pompe à phynance.jpg

Des comptes 2015 légèrement déficitaires (de 21 millions) alors que le Conseil d'Etat les annonçait calamiteux (avec un déficit de plus de 200 millions), une caisse de pension du personnel de l'Etat lourdement re-provisionnée, et pas de budget 2016 : la pompe à phynance genevoise fonctionne comme celle du Père Ubu : pataphysiquement. Certes, ne pas avoir de budget n'empêche pas l'Etat de fonctionner. D'ailleurs, en vingt ans, Genève s'est retrouvée six fois dans cette situation, et n'en est pas morte. Il vaut sans doute mieux se passer de budget que se faire imposer un budget inepte... Genève n'a pas de budget ? Elle s'en passera. Elle a un Conseil d'Etat ? Elle pourrait tout aussi bien s'en passer aussi. D'ailleurs, ne s'en passe-t-elle pas déjà ?

Lire la suite

16:08 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : budgets publics | |  Facebook | | | |

jeudi, 03 mars 2016

Genève : un référendum gagné, deux référendums perdus

Enjeux sacrifiés ?
La gauche politique, syndicale et sociale genevoise avait lancé trois référendums (qui avaient abouti tous les trois) contre trois mesures d'"économies" votées par le parlement cantonal, sur proposition du Conseil d'Etat. Trois mesures consistant toutes les trois à ponctionner soit les retraités et les invalides, soit les locataires, soit les assurés contre la maladie. Seule l'une des trois a finalement été refusée (par 56 % des suffrages) par les citoyens et yennes, celle réduisant les prestations complémentaires à la rente AVS. Les deux autres, celle réduisant les subsides à l'assurance-maladie et celle réduisant l'aide au logement, ont été acceptées par des majorités si étriquées (50,3 % et 52 %) que le regret de ne pas s'être suffisamment mobilisé pour les combattre, et les combattre unitairement, mous tenaille : ces enjeux n'ont ils pas été sacrifiés, sans qu'il y ait à cela le moindre calcul, au profit de l'un ou l'autre objet de la dizaine qui était soumise au vote, dimanche dernier ?

Lire la suite

13:25 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève, votations | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

mercredi, 17 février 2016

Votations du 28 février : faire les poches des retraités, des invalides et des assurés-maladie ?

Ne pas oublier le plus urgent !
     

pickpocket.jpgDans le programme chargé des festivités votatoires du 28 février (12 objets à Genève -on est des privilégiés), quelques objets émergent du fatras médiatique, par des campagnes particulièrement vigoureuses. D'entre eux, celui qui suscite le débat le plus bruyant est sans nul doute la rénovation-extension du Musée d'Art et d'Histoire. Mais, outre qu'il faut avoir le privilège de résider en Ville de Genève pour pouvoir se prononcer décisivement sur cette proposition, ce débat le plus bruyant n'est ni le plus important, ni le plus symbolique, ni le plus urgent. Le plus important est certainement celui sur la délirante initiative udéciste de "mise en oeuvre" de la délirante initiative udéciste sur le envoi automatique des "criminels" étrangers. Et le plus symbolique est certainement celui sur l'initiative socialiste contre la spéculation sur les biens alimentaires... Quant au plus urgent, il est certainement la mise en votations, sur référendum de l'AVIVO, des syndicats et de la gauche, de deux "économies" que le Conseil d'Etat et la majorité du Grand Conseil entendent réaliser en faisant les poches des retraités, des invalides et des assurés-maladie.

Lire la suite

17:47 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève, Politique, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

vendredi, 22 janvier 2016

Budgets publics : Boîte à idées ou débat collectif ?

budgets, finances publiquesDans le cul-de-sac genevois

L'accord signé le 17 décembre entre le Conseil d'Etat et les organisations du personnel de la fonction publique, et qui a mis fin à la plus longue grève suivie dans le secteur public depuis au moins 70 ans, avait partiellement, et temporairement,  satisfait à une revendication syndicale : les quatre mesures combattues par le mouvement de la fonction publique (le passage à 42 heures de travail payées 40, le non-renouvellement des départs "naturels", la facilitation des licenciements et l'encouragement aux temps partiels) ont été suspendues. En échange de quoi les syndicats prenaient acte de l'objectif, inchangé, du Conseil d'Etat de diminuer les dépenses de 192 millions de francs, et une consultation du personnel (mais aussi de ses organisations...) devait être organisée pour faire émerger des propositions alternatives à celles du gouvernement. Celui-ci a donc annoncé hier l'ouverture de cette consultation -mais à sa manière : celle d'une "boîte à idées" déposées le cas échéant anonymement, par les membres du personnel. On cherche les idées où on peut, quand on n'en a guère ou qu'on refuse celles qu'on pourrait avoir (rétablir la charge fiscale, par exemple...). De leur côté, les syndicats organisent leur propre consultation -mais collective, celle-là, dans les secteurs et les établissements publics, et lors d'assemblées ouvertes. On s'autorisera a trouver exemplaire la confrontation de ces deux méthodes, celle, encouragée par le Conseil d'Etat, du message personnel et peut-être anonyme, et celle, organisée par les syndicats, du débat collectif. 

Lire la suite

21:54 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Fiscalité, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : budgets, finances publiques | |  Facebook | | | |

jeudi, 07 janvier 2016

Affres budgétaires genevoises : ça référende sec...

Genève, janvier 2016 : La République n'a pas de budget pour 2016 (c'est le seul canton à se retrouver dans cette situation), et si la Commune en a un, il est frappé d'un double référendum de gauche (à propos, vous l'avez signé ?), lancé contre les coupes à la fois mécanistes et hasardeuses opérées par la droite coagulée dans le projet du Conseil administratif. En une heure, le 18 décembre, le Grand Conseil unanime, de l'extrême-droite à la gauche, a renvoyé le projet de budget cantonal à son expéditeur gouvernemental, non sans qu'une majorité de droite (sans le MCG, pour une fois) ait sorti de la loi le système des annuités (les augmentations salariales annuelles de la fonction publique) pour en confier la maîtrise au Conseil d'Etat et ait fait voter (avec le MCG, et contre l'avis du Conseil d'Etat) une loi de "personal stop" bloquant les embauches dans le secteur public :  "pour engager un policier, supprimez un poste d'enseignante"... Là encore, un référendum a été lancé.  Et a abouti.

Lire la suite

14:53 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finances publiques, budgets publics | |  Facebook | | | |

jeudi, 03 décembre 2015

Dans notre calendrier de l'Avent : La grève et le Bien public

calendrier de l'Avent.jpg

On avait, mardi, ouvert la première fenêtre de notre calendrier de l'Avent. Et dans cette fenêtre il y avait une grève et une manif.  Et dans le deuxième fenêtre, hier, il y avait aussi une grève et une manif. Et aujourd'hui encore, une grève et une manif.  Faut dire que notre calendrier de l'Avent, c'est une version de gauche, avec des grèves et des manifs, des débats sur la culture et les budgets publics, un projet de Nouvelle Comédie, un soutien à l'Usine, tout ça, mais pas l'ombre d'un sapin, pas la fumerolle d'une bougie, rien qui ressemble à une crèche. Mais une grève et des manifs. Du mouvement de la fonction publique (et parapublique, et des acteurs de la culture) on a déjà écrit ici et ailleurs qu'il ne défend plus seulement le statut de la fonction publique, les droits des fonctionnaires, les conditions de travail dans le secteur social ou les subventions à la culture, mais désormais le service public en tant que tel, et qu'ainsi, la grève de la fonction publique est finalement une grève pour les usagers du service public -une grève pour le Bien public, en somme. Tout à fait à sa place dans un calendrier de l'Avent, donc.

Lire la suite

16:41 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève, Politique, syndicats | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

mercredi, 18 novembre 2015

Hosannah ! La droite municipale genevoise consent à faire son boulot budgétaire

(Petite respiration locale après le massacre) 

Hosannah ! Alleluia ! Deo Gratias ! Les zélus et zélues de la droite municipale genevoise semblent prêts à faire leur boulot d'élues et d'élus, et même, qui l'eût cru, leur boulot d'élues et d'élus de droite : étudier le projet de budget de la Ville, en débattre, l'amender, voter pour ou contre -bref, le travail basique demandé aux membres du parlement municipal... C'était le moment : on a déjà perdu deux mois à ne rien pouvoir étudier, ni amender, ni modifier du budget de la Ville de Genève, parce qu'une majorité de bric, de broc et de branques du Conseil Municipal avait refusé en septembre de faire son boulot, et réussi à nous empêcher de faire le nôtre -mais sans pouvoir empêcher le Conseil administratif de faire le sien : élaborer un projet de budget, et le soumettre au Conseil Municipal, charge à lui de l'étudier, de l'amender, de le modifier. Et de le voter avec le contenu qu'il lui aura donné. Evidemment, pour donner un contenu à un budget, il faut avoir quelque chose qui ressemble à un programme politique, et pas seulement le mantra que la droite municipale ânonne depuis qu'elle est majoritaire au Conseil Municipal : "faut réduire la voilure et changer de paradigme pour aller de l'avant"...

Lire la suite

14:17 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ville de genèvem budget | |  Facebook | | | |

lundi, 22 décembre 2014

Vote des budgets publics genevois : Comme ça, au moins, c'est clair...

chasses.jpgIl aura fallu, au Grand Conseil comme au Conseil Municipal, deux jours pour accoucher d'un budget. Avec des majorités inverses pour des budgets politiquement contradictoires -mais au moins, c'est clair : le budget cantonal genevois 2015 est un budget de droite, voté par la droite, contre la gauche (ce ne fut pourtant pas faute, pour le PS et les Verts, de tout tenter, même l'illusoire, pour le rendre acceptable, sans y parvenir -« il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre...»), et le budget municipal genevois 2015 est un budget de gauche, voté par la gauche contre la droite (quoi qu'il en soit du retournement de veste du MCG, sentant le vent venir et soucieux, au parlement municipal comme au parlement cantonal, de se retrouver du bon côté du vote, histoire sans doute de disputer, et de ravir, au PDC le titre envié de roi de la girouette politique). Evaporé, le « centre », dissout, le « ni gauche, ni droite » d'un MCG franchisé par les affairistes. Une gauche, une droite. Ne reste plus qu'à rassembler la première contre la seconde, dans les parlements, et hors des parlements.

Lire la suite

15:54 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : budgets publics | |  Facebook | | | |

mercredi, 01 mai 2013

1er mai : Des droits, du respect

1ermai.jpgCette année, à Genève, le 1er Mai se célèbre* sous le mot d'ordre : «Renforcement des droits et respect des salarié-e--s ». Dans son manifeste, la Communauté genevoise d'action syndicale observe la dualité à l'oeuvre sur le terrain social (et politique) genevois -Genève n'étant là qu'un exemple, et pas une exception : « Cadeaux fiscaux, dividendes en hausse et bonus démentiels d'un côté, dumping salarial et licenciements de masse de l'autre ». A quoi on ajoutera l'extension de la précarité sociale et le renforcement de la xénophobie d'Etat (c'est d'ailleurs avec un sens remarquable de l'opportunité et du symbole que sur décision du Conseil fédéral, c'est à partir d'aujourd'hui 1er mai, fête internationale et internationaliste des travailleuses et des travailleurs, que les travailleurs et les travailleuses d'Europe verront leur accès au travail en Suisse  limité par un contingentement). A tout à l'heure :
11 heures, rassemblement devant le monument aux combattants de la Guerre d'Espagne (rue Dancet),
15 heures, départ de la manifestation  Bd James-Fazy,
dès 17 heures, rassemblement festif parc des Bastions

Lire la suite

03:49 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Politique, syndicats | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 1er mai | |  Facebook | | | |