laïcité - Page 2

  • « Diffamation des religions » : Quand le Conseil des droits de l'Homme déconne

    Imprimer

    Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a adopté, à une faible majorité (20 voix, dont les Etats musulmans, la Chine et Cuba), contre 17, dont les Européens et les USA), moyennant 8 abstentions, une résolution imbécile condamnant la « diffamation des religions ». Résolution imbécile, parce que concept imbécile : ce ne sont jamais les religions que l'on diffame mais toujours leurs croyants, et ce ne sont pas les religions qu'il faut protéger, mais leurs fidèles -non en tant que tels, mais en tant qu'humains détenteurs de la liberté de croyance. Condamner la « diffamation des religions », ce serait d'ailleurs fort opportunément condamner la plupart des religions déistes, et toutes les religions du Livre, chacune considérant les autres comme des hérésies, des infidélités ou des mensonges, et étant considérée comme telle par les autres (affirmer la divinité de Jésus est une infidélité aux yeux de l'Islam et une hérésie aux yeux du judaïsme, la nier est un blasphème aux yeux du christianisme, affirmer que Muhammad est l'ultime Prophète est un mensonge aux yeux du judaïsme et du christianisme, le nier est une infidélité de l'islam -et donc l'Islam et le judaïsme devraient être condamnés pour « diffamation » à l'égard du christianisme, le christianisme et le judaïsme pour « diffamation » à l'égard de l'islam, l'islam et le christianisme pour « diffamation » à l'égard du judaïsme...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : religion, laïcité, églises 0 commentaire
  • Et Dieu dans tout ça ?

    Imprimer

    L'Association suisse des libres penseurs a réussi à récolter 25'000 francs pour faire afficher dans quatorze villes alémaniques (mais aucune romande) 250 affiches proclamant, prudemment, que " Dieu n'existe probablement pas " et invitant à " cesser de s'en faire " et à " profiter de la vie "… On est loin d'une campagne athée, ou antireligieuse : on est seulement dans une tentative de répondre aux campagnes des églises établies et des groupes évangéliques : L'association des libre penseurs explique que " la question posée aux autorités et aux afficheurs était de savoir s'il est possible de placarder un slogan antireligieux. On a vu que c'était assez difficile ", même lorsque le slogan n'est pas vraiment antireligieux : à Bâle, à Schaffhouse et à Genève, les transports publics ont accepté des publicités religieuses, mais pas celle des agnostiques. Les églises sont vides, mais le fantôme divin traîne encore dans les consciences... il est vrai qu'il trône aussi en ouverture de la Constitution fédérale, et qu'il rôde dans les débats politiques, aujourd'hui sur l'interdiction des minarets (mais pas des clochers), demain sur autre chose -peu importe quoi, d'ailleurs. A défaut de pouvoir encore prier pour le salut du " juif perfide " sans passer, à juste titre, pour un antisémite, on priera pour la sauvegarde de nos " racines judéo-chrétiennes " en proclamant hautement son islamophobie. Et Dieu dans tout ça ? Bof…

    Lire la suite

  • Le clocher, le minaret et la laïcité

    Imprimer

    On votera le 29 novembre sur l'initiative crypto-UDC visant à interdire l'érection de minarets. " Plus vite on aura dit non à cette initiative et mieux ce sera ", avait estimé Pascal Couchepin, ajoutant qu'il fallait " liquider ce texte au plus vite pour aborder les vrais problèmes ". De Port-Royal ou de Martigny, les pensées de Pascal sont éclairantes. Un texte qui propose de violer ouvertement un droit fondamental (la liberté de religion), un principe non moins fondamental (l'égalité des citoyennes et citoyens devant la loi) et plusieurs textes internationaux exprimant ce droit et ce principe, sera donc soumis au vote. La campagne s'annonce parfaitemeabraham2.jpgnt nauséabonde -comme l'aurait été dans les années trente du siècle passé celle pour une initiative proposant d'interdire la construction de synagogues. En trois quarts de siècle, n'aura-t-on réussi qu'à échanger la judéophobie contre l'islamophobie ?

    Lire la suite