mercredi, 27 mars 2013

Election du gouvernement par le peuple : Un mauvais projet pour un bon débat

Le Conseil fédéral a lancé sa campagne contre l'initiative de l'UDC pour l'élection du Conseil fédéral par le peuple. Et il est un peu gêné aux entournures, le Conseil fédéral, de devoir convaincre le peuple qu'il ne faut pas que lui, le gouvernement, soit élu par lui, le peuple. Heureusement pour le Conseil fédéral, l'initiative udéciste est particulièrement mal foutue... Il n'empêche : le débat sur le mode de désignation du gouvernement mérite d'être lancé. Il l'est certes par un mauvais projet, mais que ce projet soit mauvais ne signifie pas que ce débat soit futile. D'ailleurs, les premiers à l'avoir lancé, par des initiatives, ont été les socialistes...

Lire la suite

14:00 Publié dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conseil fédéral | |  Facebook | | | |

lundi, 25 mars 2013

Après Minder, 1:12...

Un pour douze, douze pour un...

badge 1-12.jpgAprès le Conseil National, le Conseil des Etats a, sans surprise, refusé (à trois contre un) l'initiative populaire « 1:12 » de la Jeunesse Socialiste, sans lui opposer de contre-projet. De son côté, le Conseil fédéral appelle, sans surprise, à refuser l'initiative syndicale pour l'instauration d'un salaire minimum légal. On aura donc, en septembre ou novembre prochain, un choix clair, en votation : accepter ou refuser la proposition que « le salaire le plus élevé versé par une entreprise ne (puisse) être plus de douze fois supérieur au salaire le plus bas versé par la même entreprise ». Et les sondages produits sur ces deux initiatives suggèrent qu'elles recueilleraient au moins la sympathie d'une majorité de l'opinion publique. D'où une certaine fébrilité à droite... Et quelques espoirs à gauche - mais qui ne se concrétiseront pas sans une forte mobilisation...

Lire la suite

12:35 Publié dans Economie, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 1:12, salaires, inégalités, votation | |  Facebook | | | |

lundi, 18 mars 2013

Droits démocratiques et Droit « supérieur » :Quadrature du cercle

Le Conseil fédéral a mis deux projets en consultation pour « améliorer la compatibilité du droit international et des initiatives populaires » et tenter de résoudre une quadrature du cercle : ne pas réduire les droits populaires tout en tenant compte du droit international, lorsqu'il est contraire à ce que proposent des textes acceptés par le peuple. Un Etat démocratique peut-il s'autoriser à ne pas respecter une décision populaire et un Etat de droit ne pas respecter ses propres engagements internationaux (souvent ratifiés par décision populaire) ? Et si la Suisse devait s'accorder à elle-même, au nom du respect de la volonté populaire, l'autorisation de ne pas respecter le droit qui lui est « supérieur » (le droit international), au nom de quoi la Confédération interdirait-elle aux cantons de ne pas respecter le droit fédéral si le peuple d'un canton adoptait une initiative lui étant contraire ? Si la Suisse peut interdire les minarets (dont par ailleurs nous nous foutons comme de notre premier clocher) en violation du droit international, pourquoi Genève ne pourrait-elle pas les autoriser en violation du droit suisse ?

Lire la suite

13:10 Publié dans Droits de l'Homme, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : droit, constitution, initiatives populaires | |  Facebook | | | |

mercredi, 06 mars 2013

Initiative Minder : une bonne chose de faite, mais...

Minder, ou la nostalgie

On a appelé à voter pour l'initiative Minder, on l'a votée, on a fêté sa victoire, on a savouré les commentaires (un tantinet excessifs, mais on mettra cet excès sur le compte de la surprise) des media internationaux -mais on sait bien que ce texte triomphalement ratifié par le peuple (plus précisément : les deux tiers de la moitié de la population disposant du droit de vote) n'est pas un texte anticapitalisme, mais un manifeste nostalgique pour le retour à un capitalisme patrimonial où les propriétaires des entreprises (c'est-à-dire les actionnaires, c'est-à-dire les propriétaires du capital) y détiennent le pouvoir -eux, et non des mercenaires achetés à prix d'or, salariés à prix d'argent et remerciés à prix de platine.

Lire la suite

13:48 Publié dans Economie, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : minder, capitalisme, bonus, managers | |  Facebook | | | |

mardi, 19 février 2013

Jeux Olympiques d'hiver aux Grisons en 2022 : La pompe à fric est amorcée

Les citoyennes et citoyens des Grisons (qui avaient déjà refusé en 1988, à deux contre un, d'organiser des JO d'hiver) semblent très partagés, entre le soutien et le refus du projet d'organiser les Jeux Olympiques d'Hiver 2022 à Davos et Saint-Moritz. Ils voteront le 3 mars, et ce vote décidera de l'avenir du projet. Un sondage de l'automne 2012 indiquait bien que 54 % des Suisses-ses y étaient favorables, et 75 % des moins de 35 ans. Quant aux citoyens et yennes des Grisons, mi-février ils étaient, selon un sondage, 45 % à s'opposer aux JO dans leur canton, 42 % à y être favorables et 13 % à se tâter. En attendant, les autorités cantonales et fédérales ont fait ce qu'on attendait d'elles : amorcer la pompe à fric : un milliard de garantie de déficit fédérale, 410 millions de coûts de sécurité, dont 250 à la charge des collectivités publiques, dont 180 millions pour le seul canton des Grisons...

Lire la suite

14:20 Publié dans Sports, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jo, jeux olympiques d'hiver 2022, grisons, cio | |  Facebook | | | |

mercredi, 06 février 2013

L'humour d'Economiesuisse : enfumage patronal

Economiesuisse a de l'humour. ça ne nous avait pas frappé jusqu'à son engagement contre l'initiative Minder, mais là, ça nous aveugle : son directeur, Pascal Gentinetta, minimise l'impact de l'engagement de son organisation (patronale) dans la campagne sur l'initiative contre les rémunération abusives en déclarant qu'« une votation ne s'achète pas », alors qu'Economiesuisse balance huit millions dans sa campagne. Et le même Gentinetta assure, avec la même crédibilité, que si l'initiative est repoussée, le patronat ne soutiendra pas un référendum contre la loi qui fait office de contre-projet à l'initiative, et qu'il n'a acceptée que contraint par l'urgence de faire au moins semblant de lutter contre des « rémunérations abusives » qui suscitent une indignation presque générale.

Lire la suite

13:29 Publié dans Economie, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bonus, salaires, rémunérations, minder, economiesuisse, patronat | |  Facebook | | | |

mercredi, 30 janvier 2013

Holocauste : L'amnésie d'Ueli Maurer

Si c'était un homme...

ghetto.jpgDimanche, à l'occasion de la Journée mondiale de commémoration des victimes de l'holocauste, le président de la Confédération, Ueli Maurer, n'a évoqué que le rôle de « refuge » de la Suisse durant la Guerre Mondiale. Un refuge, certes, pour quelques milliers de personnes fuyant la guerre, sans compter les militaires (français, polonais, russes) internés en Suisse. Un refuge aussi pour une petite partie des victimes désignées du génocide entrepris par les nazis. Mais par pour toutes celles et tous ceux que les bateliers politiques de la Suisse ont refoulé et remis aux mains de leurs bourreaux, en ayant proclamé que leur « barque est pleine », et en sachant le destin que le IIIe Reich réservait à celles et ceux dont il avait décidé qu'ils et elles étaient des êtres inférieurs dont il fallait purger son « espace vital ». « Nous savions » : c'est ce qu'aurait dû dire le président de la Confédération Suisse,
Et c'est ce qu'il aurait dit,  « si c'était un homme » ...

Lire la suite

14:21 Publié dans Histoire, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : holocauste, réfugiés, asile, shoah | |  Facebook | | | |

mercredi, 23 janvier 2013

Vote du 3 mars sur l'aménagement du territoire : A la hauteur de l'enjeu ?

Le 3 mars, on votera sur la révision de la loi fédérale sur l'aménagement du territoire, contre-projet indirect à une initiative populaire « pour la protection du paysage » imposant aux cantons un moratoire de vingt ans des zones à bâtir. Si la révision de la loi, combattue par un référendum lancé par l'organisation patronale des PME (l'Union Suisse des Arts & métiers)  passe, l'initiative sera retirée. Si elle est refusée, l'initiative sera soumise au peuple. Le Conseil fédéral, la majorité du parlement (dont la gauche), les villes, la majorité des communes et la quasi totalité des cantons (le Valais faisant bande à part), l'Asloca, soutiennent la nouvelle loi. Mais est-elle à la hauteur de l'enjeu ?

Lire la suite

vendredi, 11 janvier 2013

Initiative contre les rémunérations abusives : La mouche du coche

Le comité romand de soutien à l'initiative sur (c'est-à-dire contre) les « rémunérations abusives », dite, du nom de son auteur, «initiative Minder» a lancé sa campagne. Les adversaires de l'initiative ont depuis des semaines ouvert les feux, avec des moyens considérables, alors que le budget du comité romand de soutien est encore loin du strict nécessaire pour faire entendre une autre voix que celle des heureux bénéficiaires des «rémunérations abusives» et des entreprises qui ne voient aucun problème à ce que leurs dirigeants gagnent en un jour ce que les employés qu'ils licencient mettaient deux ans à gagner. Le combat s'annonce déséquilibré -mais la mouche obstinée du coche, en le harcelant peut le faire se renverser...

Lire la suite

12:59 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, votation, minder, rémunérations abusives, bonus | |  Facebook | | | |

mercredi, 28 novembre 2012

Vous voulez du « concret dans l'asile » ? En voilà : Fermer Frambois !

Hier, à Lausanne, a été déposée auprès des autorités cantonales la pétition « Fermer Frambois », lancée lors du blocage symbolique du centre genevois de rétention le 23 septembre dernier, et signée par 2500 personnes (dont une dizaine de parlementaires fédéraux -et le Maire de Genève) qui demandent des cantons (Genève, Vaud, Neuchâtel) usant de ce lieu de détention administrative qu'ils renoncent à l'alimenter de requérants déboutés, qui peuvent y être « retenus », c'est-à-dire en fait détenus, pendant un an et demi au maximum (le temps d'une peine prononcée au pénal pour des actes de brigandage ou des homicides) sans avoir commis aucun délit, sinon celui, que l'on peine à concevoir comme tel en temps de « libre circulation » proclamée, de n'avoir pas d'autorisation de séjour. La coalition qui a lancé la pétition en appelle à la « responsabilité politique et morale » des gouvernants, pour qu'ils mettent  fin au concordat intercantonal sur la détention administrative et au financement de Frambois  : à ceux qui cherchent obsessionnellement des économies budgétaires, on signalera en effet qu'il y a là, dans trois cantons, des lignes budgétaires à supprimer. Et à ceux qui trépignent en exigeant «du concret dans l'asile », on en proposera une : Fermer Frambois !

Lire la suite

12:59 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : asile, frambois, politique | |  Facebook | | | |

mardi, 27 novembre 2012

Réforme du système de retraite : Déficeler le « paquet Berset »

Le Conseiller fédéral Alain Berset veut réformer le système suisse de retraites. Et contrairement à ses prédécesseurs, qui s'y sont tous cassé les dents, il veut réformer à la fois l'AVS et le Deuxième Pilier, mais de telle manière que chaque futur-e retraité-e ait à la fois à perdre et à gagner à la réforme proposée. A perdre, c'est le passage de 64 à 65 ans de l'âge de la retraite des femmes (ou, plus précisément, de l'âge de référence pour le droit à une retraite pleine et entière), la réduction du « taux de conversion » du 2e Pilier, qui permet de déterminer le montant des rentes en fonction du capital accumulé, des réductions de rentes de « survivants » (veuves et veufs, orphelin-e-s), des augmentations de cotisation pour les « indépendants »... A gagner (dit-on), c'est une augmentation des prestations en cas de prolongement de l'activité professionnelle au-delà de l'âge de référence (mais on peine à considérer comme un progrès la mise de septuagénaires au boulot) et des conditions de retraite anticipée plus favorables pour les plus bas revenus et des possibilités de retraite partielle ou progressive. On se retrouve donc avec un « paquet » de propositions contradictoires, qui ne suscite l'adhésion ni à droite, ni à gauche, ni même dans le propre parti d'Alain Berset, et que chacun s'attelle déjà à déficeler.

Lire la suite

14:32 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, avs, deuxième pilier, assurances sociales, alain berset, ps | |  Facebook | | | |

mardi, 20 novembre 2012

L'initiative 40:1 du patronat suisse : Huit millions pour les hauts salaires

Le patronat suisse ne mégotera pas sur la dépense, pour combattre l'initiative populaire demandant la limitation des salaires abusifs des grands patrons (dite « Initiative Minder », du nom de son auteur, Thomas Minder, patron lui-même). « Economiesuisse », la faîtière patronale, a annoncé l'engagement de cinq à huit millions de francs dans la campagne contre l'initiative. Le comité d'initiative, lui, disposera de quarante fois moins. La Jeunesse Socialiste avait lancé et fait aboutir l'initiative « 1:12 » qui demande que le plus haut revenu versé par une entreprise ne dépasse pas douze fois le plus bas ? Economiesuisse vient donc d'annoncer son initiative « 40:1 », qui accorde aux défenseurs des plus hauts salaires un budget quarante fois supérieur à celui des partisans de leur limitation. Un écart que les patrons trouveront sûrement raisonnable : en 2008, le patron de Novartis gagnait 700 fois le salaire de son employé (certainement une employée...) le plus mal payé...

Lire la suite

14:44 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : salaires, patronat, bonus, politique, minder | |  Facebook | | | |

mercredi, 10 octobre 2012

Référendum contre la xénophobie d'Etat : Le PS dans la nasse

Une coalition d'organisations a décidé avant-hier de lancer un référendum contre les derniers durcissements de la loi sur l'asile. Malgré l'opposition d'Amnesty International, de l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés et du Parti socialiste, le Forum pour l'intégration des migrant-e-s, les Juristes progressistes, le Centre social protestant de Genève et les Jeunes Verts ont donc décidé de prendre le risque du vote populaire. On attend encore la décision de Solidarité sans Frontières (opposée au référendum, mais qui pourrait s'y rallier puisqu'il sera de toute façon lancé), des Verts et des sections socialistes cantonales et locales, qui peuvent parfaitement contourner le refus de la direction du PSS -d'autant que ce refus doit lui-même être confirmé par le « parlement » du parti, l'Assemblée des Délégués.

Lire la suite

14:01 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : asile, référendum, xénophobie, immigration | |  Facebook | | | |

mardi, 02 octobre 2012

Référendum ou pas contre les nouvelles attaques sur le droit d'asile ?

On y va ou on y va pas ?

Aller au référendum, au risque (qui frise la certitude) de s'y faire ramasser par le peuple, ou ne pas y aller, au risque (qui caresse la certitude) de ratifier ainsi l'inacceptable ? C'est la question qui taraude en ce moment la gauche et les organisations de solidarité avec les immigrants, s'agissant des nouveaux durcissements de la politique suisse d'asile. Le président du PSS, Christian Levrat, assure que le parti ne lancera pas le référendum. Nul n'en doutait : si référendum il y a, il sera lancé par des mouvements de solidarité et par la gauche de la gauche. Mais la question se reposera au PS, si le référendum est lancé, de sa recommandation pour le vote populaire. Et là, ce n'est pas la direction du PSS qui décidera, mais l'Assemblée des délégués. Et la position du parti suisse ne préjuge jamais la position des partis cantonaux... même s'agissant de participer ou non à la récolte des signatures au bas d'un référendum que ne soutiendrait pas le PSS...

Lire la suite

13:18 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : asile, immigration, politique, ps | |  Facebook | | | |

mercredi, 05 septembre 2012

PS et politique migratoire :Peut mieux faire...

Samedi et dimanche se tiendra à Lugano le congrès national du Parti Socialiste. A l'ordre du jour (entre autres), le fameux "papier de position" de la direction du PS suisse pour une "politique migratoire globale et cohérente", dont une première version avait suscité, au sein du parti (dans les sections et les partis cantonaux) un débat assez intense, et une pluie d'amendements, conduisant la direction du PSS a remanier sa proposition. Vous trouverez la nouvelle proposition du Comité directeur sur http://www.sp-ps.ch/fre/content/download/58204/786113/ver..., et les propositions et amendements des sections et partis cantonaux (en français, en italien et en allemand, dans leurs versions originales) sur http://www.sp-ps.ch/fre/content/download/58205/786129/ver.... Résultat de ce travail : le "papier de position" a un peu (mais pas assez) meilleur contenu aujourd'hui qu'il y a quelques mois. Est-ce suffisant pour l'accepter, quand il reste fondamentalement le résultat d'un acquiescement à une logique qui nous déplaît ? Il sera vraisemblablement ratifié par le congrès. Et on vivra avec, si on ne s'en contentera pas. Un peu comme pour le projet de nouvelle constitution genevoise, en somme, s'il devait être accepté...

Lire la suite

13:23 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : immigration, migration, étrangers, xénophobie, politique, ps | |  Facebook | | | |

lundi, 30 juillet 2012

Sur nos moooonts, quand le soleeeeeil... Autocélébration d'une Suisse morte

Après-demain, le 1er août, la Suisse se célébrera -nous disons bien « se célébrera», et non « célébrera sa fondation ». Les autres Etats célèbrent généralement, lors de leur fête nationale, un événement fondateur, exemplaire, symbolique, une date qui est un signe ou un passage. Une déclaration d'îndépendance, une prise de la Bastille, un moment historique... Nous, non. Aucun pacte n'a été signé le 1er août 1291, et il ne s'est rien passé sur le Grütli seize ans plus tard... Rien de rien : la Suisse n'a été fondée ni en 1291 par un pacte ni en 1307 par un serment, mais en 1798 par une révolution et une constitution. Il n'y avait pas d'Etat suisse avant, rien qu'une addition de cantons et de baillages. Et même si la République Helvétique ne tint que le temps qu'elle avait d'utilité pour la France, c'est bien de cette République morte en bas âge, et non d'un pacte moyenâgeux, que nous vient la Suisse d'aujourd'hui.

Lire la suite

01:10 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : fête nationale, 1er août, patriotisme, 1291, grütli | |  Facebook | | | |

lundi, 21 mai 2012

Initiative pour le référendum obligatoire sur les traités internationaux : Plus de votations ou plus de démocratie ?

Plus de votations ou plus de démocratie ?

Le 17 juin, le bon peuple souverain et éclairé (puisque souverain) se prononcera sur une initiative populaire de l'« Action pour une Suisse indépendante et neutre », une courroie de transmission de l'UDC, visant à soumettre au référendum obligatoire et à la double approbation du peuple et des cantons tous les accords internationaux « importants », sans que les critères de cette « importance » soient précisés, et même en l'absence de toute opposition aux accords internationaux concernés. On peut déjà lancer des référendums contre les traités qui nous déplaisent -mais évidemment, faut se bouger le fion pour récolter des signatures, parfois dans le vent, la pluie et la froidure. Un truc à choper la crève. L'initiative de l'ASIN ne serait-elle qu'une revendication détournée du droit à la paresse ? Et plus sérieusement, plus de votations, est-ce forcément plus de démocratie ?

Lire la suite

13:25 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : politique, votations, démocratie, asin | |  Facebook | | | |

vendredi, 20 avril 2012

Placebo migratoire : Le Conseil fédéral active la clause de sauvegarde des apparences


Le Conseil fédéral a décidé d'« activer » la « clause de sauvegarde » prévue dans l'Accord passé avec l'Union Européenne sur la libre circulation, et d'imposer dès le 1er mai, pour un an renouvelable une fois, des contingents d'immigrants pour les ressortissants polonais, hongrois, tchèques, slovaques, slovènes, lettons, estoniens et lituaniens. Le gouvernement suisse justifie cette mesure, critiquée par l'Union européenne, par la pression démographique exercée sur le pays, le dumping salarial qu'entraînerait l'immigration et la concurrence exercée par de « faux indépendants » venant des pays désormais contingentés. Or la mesure prise ne répond à aucun de ces problèmes, ne concerne que 6 %, tout au plus, de l'immigration en provenance de l'Union Européenne, et, comme le Conseil fédéral lui-même le sait, son remède n'est qu'un placebo...

Lire la suite

13:21 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : immigration, étrangers, europe, libre circulation | |  Facebook | | | |

mardi, 17 avril 2012

Revenu de base : Soyez réalistes. Comme en 1918...

L'idée d'un revenu de base, est irréaliste, s'entend-on déjà dire, alors que l'initiative le proposant vient d'être lancée et qu'on peut désormais la signer. Et c'est vrai, elle est irréaliste, cette idée. Aussi irréaliste que celles lancées en 1918, dans le cahier de revendications de la Grève Générale, d'une assurance-vieillesse ou du droit de vote et d'éligibilité des femmes. Aussi irréaliste. Mais pas plus. D'ailleurs, même dans le terne avant-projet de nouvelle constitution genevoise, au titre des Droits fondamentaux, à l'article 40, on reconnaît le « droit à un niveau de vie suffisant » et à la « couverture des besoins vitaux »...

Lire la suite

15:05 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : initiative, politique, revenu de base, avs, pauvreté, travail | |  Facebook | | | |

lundi, 19 mars 2012

Financement des partis politiques : Valises udécistes et opacité helvétique


On en apprend de belles, dites donc : Le parti de la Suisse profonde utilise pour se financer les méthodes des caciques africains, celles d'Omar Bongo et de Félix Houphouët-Boigny... En tout cas, c'est ce que nous révèlent les quotidiens zurichois NZZ et Tages Anzeiger : au moins un million et demi de francs en argent liquide ont abouti dans les caisses de l'UDC pour financer la campagne électorale de 2007, en plus du financement personnel que Blocher a admis avoir accordé à son propre parti alors qu'il était Conseiller fédéral. Ils ont l'air fins, les udécistes, à utiliser des méthodes de républiques bananières -mais du coup, on comprend mieux pourquoi l'UDC freine des quatre fers toute évolution vers la transparence du financement des partis politiques, alors que la Suisse est, en la matière, championne européenne de l'opacité...

Lire la suite

13:30 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, partis, udc | |  Facebook | | | |