mardi, 23 avril 2013

Petits énervements municipaux genevois

Allô ? Non mais allô, quoi...

Un conseiller municipal MCG porte plainte contre un journaliste qui a commenté ironiquement sur facebook le commentaire idiot, réchauffé dans le MCGHI du surlendemain, d'un autre journaliste à propos d'une intervention énervée dudit conseiller municipal accusant le monde entier en général, le maire en particulier et le président du Conseil municipal au passage de forfaitures diverses et variées... Bon, qu'un conseiller municipal MCG en soit à ne comprendre l'expression « deuxième degré » que comme la gradation d'une brûlure, soit... -on n'attend pas grand chose d'autre de ce vivier... qu'il considère que le procureur général de la République n'ait rien d'autre à foutre que vaseliner les états d'âmes d'élus municipaux moins intéressés par les débats auxquels ils sont supposés participer que par l'écran de leurs tablettes, passe encore... Mais qu'on nous demande de prendre cette bouffonnerie au sérieux... Chef, y'a un journaliste de la «Tribune » qui ironise sur les conseillers municipaux d'Ensemble à gauche qui déplacent leur caucus pour aller au Grand Théâtre...
on porte plainte, chef, on porte plainte ?

Lire la suite

14:54 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : parlement, mcg, connerie | |  Facebook | | | |

vendredi, 19 avril 2013

Au prétexte d'un Cahuzac : Mentir vrai et vrai mentir

Jérôme Cahuzac est un menteur, et alors ? Est-ce d'avoir menti à tout le monde, à son président, à ses collègues, à son parti, aux députés, aux journalistes, est-ce d'avoir nié ce qui s'est avéré et affirmé ce qui s'est révélé faux, qu'il est le plus coupable, ou des actes qu'il a commis, d'abord celui d'avoir fait en tant que contribuable ce qu'en tant que ministre il faisait mine de réprouver ? Depuis quelques semaines, donc, on traque le mensonge, on proclame un devoir de vérité supérieur à tous les autres devoirs. On aurait ainsi le droit d'être un Cahuzac à condition de le revendiquer -ou d'être pardonné d'avoir menti à condition de se répandre ensuite en quelque chose qui tiendrait à la fois de l'aveu dans un procès stalinien et de la contrition dans une réunion d'alcooliques repentants :  « Bonjour, je m'appelle Jérôme, et je suis un menteur »...

Lire la suite

16:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cahuzac, mensonge | |  Facebook | | | |

jeudi, 18 avril 2013

A six mois des élections... Refaire (de) la politique !

Dans six mois, Genève renouvellera son parlement et son gouvernement. Les partis ont bouclé, ou presque, leurs listes, et vont entrer en campagne. Mais ce qui aujourd'hui tient lieu de débat politique à Genève comme dans toutes les « démocraties occidentales » n'intéresse plus guère que celles et ceux qui le mènent. La politique n'étant plus la « chose du public », la res publica, elle devient un spectacle pour un public de plus en plus mécontent de la prestation des acteurs qui sollicitent ses applaudissements (c'est-à-dire ses suffrages) et de plus en plus critique à l'égard de la pièce elle-même -une pièce dont les auteurs lui sont enfin de plus en plus étrangers. Dans ces conditions, le devoir (et l'intérêt) de la gauche ne serait-il pas de subvertir la représentation en se mêlant au public avant que celui-ci, las de n'être considéré que comme la claque de cabotins, n'aille jouer lui-même sa propre pièce, ou prendre part à de plus sombres réjouissances ?

Lire la suite

14:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : gauche | |  Facebook | | | |

mercredi, 17 avril 2013

« Pensons la ville pour agir » : La ville, champ politique

Vendredi et samedi, un collectif d'associations d'habitants de Genève invite* invite les habitants à « penser la ville pour agir », et à intervenir directement dans le débat public (et politique) pour y défendre un projet de développement urbain qui corresponde aux besoins et aux droits de la population. Ce discours des droits -droit au logement, à un environnement urbain vivable, à des services et des équipements publics présents partout-  est un discours politique. Au plein et vrai sens du terme : celui qui nous vient de la « polis »  grecque -la ville, précisément... là où s'inventa la démocratie, et là où la démocratie prend aujourd'hui le sens d'un « droit à la ville » qui implique sa réappropriation par ses habitants.

*Maison des associations dès 20 heures vendredi,
dès 13 heures samedi

Lire la suite

15:27 Publié dans Genève, Logement, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : urbanisme, ville | |  Facebook | | | |

mardi, 16 avril 2013

La Corée du Nord : qu'en faire ?

Kim et châtiment

La Corée du nord a dénoncé l'armistice, vieux de 60 ans, avec la Corée du sud et a multiplié les gesticulations et les déclarations belliqueuses...  mais l'armée « populaire » n'a pas été totalement mobilisée... Pourquoi cette démonstration, plus d'agitation que de force, et qui ne semble pas émouvoir plus que de raison  la Corée du sud ? A usage interne, pour asseoir l'autorité de Kim-Jong-Un (comme par les mêmes moyens celle de son père, Kim Jong Il, et,  par une guerre, celle de son grand père, Kim Il Sung) ? Ou pour asseoir l'autorité de l'armée sur le parti et son chef ? Ou à usage externe, pour s'assurer du soutien de la Chine et faire monter les enchères lors de négociations ultérieures ? Peu importent, après tout, les déraisons des postures nord-coréennes : la question qui se pose face au régime de Pyongyang est toujours la même : comment s'en débarrasser sans guerre, ni embargo, châtiments dont seul le peuple nord-coréen a été, est et serait encore la victime  ?

Lire la suite

16:26 Publié dans Droits de l'Homme, Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : corée, corée du nord, kim jong un, kim jong il, kim il sung, pyongyang | |  Facebook | | | |

lundi, 15 avril 2013

Mesures urgentes contre l'asile : Est-on de trop pour résister ?

afficheAsile.jpgLe comité référendaire contre les mesures urgentes modifiant la loi sur l'asile a lancé le 8 avril sa campagne (on vote le 6 juin) par une conférence de presse tenue sans les socialistes, pas invités -il est vrai qu'ils n'avaient pas soutenu, pour des raisons tactiques, le référendum lors de son lancement, mais cette position était celle du parti suisse, plusieurs partis cantonaux avaient appelé à signer le référendum, et le PS suisse, qui appelle aujourd'hui à voter « non », va injecter plusieurs dizaines de milliers de francs dans la campagne). Même la Jeunesse socialiste qui, elle, avait soutenu le référendum, ne fut pas invitée pour le lancement de la campagne contre la révision de la loi qu'elle combattait... La votation s'annonce-t-elle donc si facile pour les défenseurs du droit d'asile qu'ils puissent se permettre de bouder le principal parti politique appelant à les soutenir ? C'est bô, l'optimisme...

Lire la suite

14:02 Publié dans Droits de l'Homme, Genève, Immigration, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : asile, droit d'asile | |  Facebook | | | |

vendredi, 12 avril 2013

Bas salaires, inégalités salariales : La droite s'inquiète...

La droite s'inquiéte : non pas de la persistance de bas salaires et d'inégalités salariales exorbitantes dans ce pays... mais de la sympathie que suscitent les initiatives lancées pour y répondre -l'initiative 1:12 de la Jeunesse Socialiste, et l'initiative pour un salaire minimum, de l'Union Syndicale Suisse, qui devrait être soumise au peuple l'année prochaine et que le Conseil fédéral appelle, sans surprise, à refuser.  Et s'il affirme en partager l'objectif (lutter contre la pauvreté, faire en sorte que toute personne puisse vivre dignement de la rétribution de son travail), le gouvernement nous ressort l'argument patronal classique : un salaire minimum remettrait en question le partenariat social (alors qu'il ne ferait que le cadrer, et que l'initiative demande d'encourager la conclusion de conventions collectives prévoyant un salaire minimum) et la liberté contractuelle, perturberait le marché du travail (car le travail, bonnes gens, est une marchandise...).

Lire la suite

14:39 Publié dans Economie, Politique, Suisse, syndicats | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salaires, patronat | |  Facebook | | | |

jeudi, 11 avril 2013

De la « purification » et du « coup de balai » : 6 ou 12 février 1934 ?

Trois jours après les « aveux » de l'illustre Cahuzac, le leader du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, a appelé à une « marche pour la VIe République », le 5 mai, pour «  purifier l'atmosphère politique » et donner un «  grand coup de balai ». Il y a des mots dont on ne devrait faire usage qu'avec une extrême prudence, surtout quand, comme Mélenchon, on connaît son histoire politique française sur le bout du poing. On comprend bien qu'il ne faut pas laisser le terrain à la famille Le Pen (quitte, au passage, à bouffer un bout de celui de Hollande), et que c'est là bonne action et oeuvre salutaire, mais faudrait quand même faire gaffe à la rhétorique dont on use : celle du « coup de balai » et de la « purification », en France,  fait plutôt 6 que 12 février 1934, plutôt ligues que Front Populaire...

Lire la suite

15:14 Publié dans France, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mélenchon, populisme, corruption | |  Facebook | | | |

mercredi, 10 avril 2013

Mort de la baronne Thatcher de Kesteven : Remember...

BobbySands.jpegPremier ministre de Grand-Bretagne (et d'Irlande du nord, hélas) pendant onze ans, de 1979 à 1990, morte lundi à l'âge de 87 ans, mais absente au monde depuis dix ans, Margaret Thatcher aura « marqué son époque », répètent à satiété les nécrologues. Marqué son époque, en effet. Mais comment, et par quoi ? Par une seule bonne action -et encore fut-elle involontaire : avoir provoqué la chute des militaires fascistes argentins en envoyant son armée récupérer les Malouines. Pour le reste... Le cercle des potentats retraités ou déchus accable sa dépouille d'hommages, et les potentats en place font chorus : c'est l'une de leurs qui vient de mourir, et c'est sur leur destin à eux aussi qu'ils pleurent, pendant que nous nous souvenons d'un certain Bobby Sands...

Lire la suite

13:51 Publié dans Histoire, Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : thatcher, angleterre, grande-bretagne, irlande du nord, sands, bobby sands, ira | |  Facebook | | | |

mardi, 09 avril 2013

Les salauds, ils ont ressuscité Guy Debord !

DEBORD2.JPGL'homme des tavernes

En sortant de nos pâques, si peu religieuses qu'elles furent, nous ne sommes toujours pas sûr de vouloir croire à la possibilité d'une résurrection -et surtout pas à la nôtre. Et nous aurions aimé que l'on ne s'autorise pas à ressusciter qui récuserait pareil traitement, de toutes ses forces de mort ayant choisi de l'être. C'est Guy Debord, qu'on nous ressuscite, là, maintenant. Il voulait «afficher, comme Li Po, cette noble satisfaction : "depuis trente ans, je cache ma renommée dans les tavernes "» -eh bien l'en voilà sorti de sa taverne, et de force, par la peau des mots, pour être exposé à la Bibliothèque Nationale française. Comme si l'ironique et douloureux « Panégyrique » qu'il écrivit de lui même ne suffisait pas, et que sa conclusion, belle épitaphe que l'on voudrait le moment venu reprendre pour soi, n'était pas assez péremptoire pour décourager les épigones : « ici l'auteur arrête son histoire véritable : pardonnez-lui ses fautes ».

Lire la suite

14:23 Publié dans Culture, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : debord, situationnisme, guy debord, internationale situationnisme | |  Facebook | | | |

lundi, 08 avril 2013

« Offshore Leaks » : Les crapauds, le nénuphar et le marécage

Deux millions et demi de pièces concernant 120'000 sociétés  « offshore », examinées par près de 90 journalistes d'une trentaines de media : cela s'appelle « Offshore Leaks » et c'est un chapelet de mines prêtes à exploser sous les pas des puissants de partout et de leurs commis d'à peu près toutes les places financières. Dont, évidemment, la Suisse, et en particulier Genève. Au moins 300 personnes et 70 sociétés suisses (dont une vingtaine de banques ayant ouvert des sociétés dans des paradis fiscaux et légaux) sont concernées. Et comme il ne s'agit là que du résultat de l'étude de documents issus de deux intermédiaires sur les centaines de crapauds actifs dans le marécage dont  «Offshore Leaks» n'est que le nénuphar, on imagine l'ampleur des pratiques d'évasion, de soustraction et de fraude fiscales, d'évasion de capitaux et de blanchiment d'argent douteux, que les sociétés  « offshore » recouvrent et permettent : par elles, de riches particuliers détiendraient au total une trentaine de milliers de milliards de dollars -l'équivalent du produit intérieur brut des USA et du Japon réunis...

Lire la suite

12:03 Publié dans Economie, Fiscalité, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : offshore leaks, fraude fiscale, évasion fiscale, cahuzac, banques, finance | |  Facebook | | | |

jeudi, 04 avril 2013

De quoi Cahuzac est-il le nom ?

Un ministre français du budget (et donc des impôts) carbonisé pour fraude fiscale, un ancien président de la République française inculpé pour abus de faiblesse, une Infante d'Espagne inculpée pour complicité dans les tripatouillages financiers de son mari, un ancien Président du Conseil italien traînant un stock de casseroles à rendre jaloux un quincailler : le « tous pourris ! » populiste a encore de beaux jours devant lui... Car de quoi Cahuzac est-il le nom ? Ce nom est un nom de famille, le nom d'une caste : celle qui peuple les allées du pouvoir ou aspire à les peupler, celle s'y prépare ou s'y vautre. La double ironie de l'« affaire Cahuzac » réside certes dans la chute d'un ministre « socialiste » qui voulait se faire passer pour le champion de la lutte contre la fraude fiscale et la pratiquait lui-même, mais aussi dans le fait que Cahuzac est tombé à la suite d'une enquête effectuée en Suisse, sur requête française. Et que si le secret bancaire était resté ce qu'il était, et ce que veulent réinstaurer l'UDC et ses alliés de droite, Cahuzac aurait pu continuer à se pavaner et à mentir comme un arracheur de dents...

Lire la suite

15:23 Publié dans France, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : cahuzac, ps | |  Facebook | | | |

mercredi, 03 avril 2013

On vote le 9 juin sur le droit d'asile : L'« urgence » au prix des droits ?

afficheAsile.jpgLa Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, pour défendre les «mesures urgentes en matière d'asile » soumise au vote populaire le 9 juin assure qu'«on ne peut pas parler de durcissement de la Loi sur l'asile. Le projet soumis en votation ne restreint pas la notion de réfugié». Non, il ne fait que restreindre la possibilité de se réfugier... Ces « mesures urgentes » ne consistent pas seulement à pouvoir ouvrir des centres d'hébergement fédéraux et à pouvoir utiliser pour cela, sans demander l'autorisation des cantons et des communes, des installations existantes : elles consistent aussi à ne plus reconnaître la désertion et l'objection de conscience comme motif suffisant d'obtention de l'asile politique et à rendre impossible le dépôt d'une demande d'asile dans les ambassades suisses... toutes mesures sur lesquelles Simonette passe comme chatte sur braises. Il est vrai que son parti (le nôtre) combat désormais les mesures qu'elle défend... « Le Conseil fédéral et le parlement veulent des procédures d'asile équitables et des décisions rapides », explique la ministre. Equitables, vraiment ?
Et rapides à quel prix ? au prix du droit d'asile ?

Lire la suite

15:17 Publié dans Droits de l'Homme, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : asile, requérants d'asile, réfugiés | |  Facebook | | | |

mardi, 02 avril 2013

Tarifs des TPG : Rebelote !

vignetteTPG.jpgL'initiative de l'AVIVO sur les tarifs des Transports Publics Genevois n'a pas été acceptée ! Elle a pourtant bien obtenu 56 %  de votes favorables le 3 mars, mais pour une sombre histoire de dissemblance entre le texte soumis à signature et le texte soumis au vote, le scrutin a été annulé. On devra donc revoter sur ce texte. Certes, bricolée dans l'urgence, comme réponse à une tentative d'augmenter les tarifs sans que le service offert ait été, lui, amélioré, l'initiative de l'AVIVO était mal foutue. Mais elle donne elle-même le moyen de remédier à ses propres erreurs en transférant au parlement (voire, en cas de référendum, au peuple) le pouvoir d'adopter les tarifs des TPG, et les derniers à pouvoir faire à l'AVIVO le reproche d'avoir bricolé une initiative sont bien ceux qui ont bricolé une modification de la loi pour pouvoir exclure du Conseil d'administration des TPG le magistrat y représentant la principale commune du canton, celle qui concentre tous les problèmes, toutes les charges, et toutes les lignes du réseau...

Lire la suite

13:13 Publié dans Genève, Politique, Transports | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : tpg, transports publics, initiative, avivo | |  Facebook | | | |

mercredi, 27 mars 2013

Election du gouvernement par le peuple : Un mauvais projet pour un bon débat

Le Conseil fédéral a lancé sa campagne contre l'initiative de l'UDC pour l'élection du Conseil fédéral par le peuple. Et il est un peu gêné aux entournures, le Conseil fédéral, de devoir convaincre le peuple qu'il ne faut pas que lui, le gouvernement, soit élu par lui, le peuple. Heureusement pour le Conseil fédéral, l'initiative udéciste est particulièrement mal foutue... Il n'empêche : le débat sur le mode de désignation du gouvernement mérite d'être lancé. Il l'est certes par un mauvais projet, mais que ce projet soit mauvais ne signifie pas que ce débat soit futile. D'ailleurs, les premiers à l'avoir lancé, par des initiatives, ont été les socialistes...

Lire la suite

14:00 Publié dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conseil fédéral | |  Facebook | | | |

mardi, 26 mars 2013

On voudrait pas lasser, mais... Encore les prisons ?

Encore les prisons ? Mais c'est une obsession, chez vous... Non, pas une obsession, mais, outre quelques moments de notre modeste vie personnelle,  une sorte de devoir :  ceux qui veulent couvrir Genève de geôles ne se lassent pas, eux, de faire de leurs pulsions pénitentiaires la colonne vertébrale de la politique pénale de la République. Quitte à tordre les statistiques afin de faire diminuer artificiellement le taux d'occupation de Champ-Dollon pour que l'on cesse de les accuser de « bourrer la tôle » par une politique du  « tout sécuritaire » que  l'ancien Procureur général Bernard Bertossa dénonce comme un leurre, et une incitation à la désignation de l'étranger comme une menace en soi, alors qu'il y a une criminalité locale qui n'a rien à voir avec l'immigration, et que la désignation de la criminalité  « importée » comme la menace principale repose sur une perception bancale de sa réalité :  les mendiants rrons menacent moins la sécurité à Genève que les oligarques, mais ce sont le premiers que l'on pourchasse : les seconds, on les cajole...

Lire la suite

14:49 Publié dans Genève, Justice, Politique, Sécurité, insécurité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : prison, champ-dollon | |  Facebook | | | |

lundi, 25 mars 2013

Après Minder, 1:12...

Un pour douze, douze pour un...

badge 1-12.jpgAprès le Conseil National, le Conseil des Etats a, sans surprise, refusé (à trois contre un) l'initiative populaire « 1:12 » de la Jeunesse Socialiste, sans lui opposer de contre-projet. De son côté, le Conseil fédéral appelle, sans surprise, à refuser l'initiative syndicale pour l'instauration d'un salaire minimum légal. On aura donc, en septembre ou novembre prochain, un choix clair, en votation : accepter ou refuser la proposition que « le salaire le plus élevé versé par une entreprise ne (puisse) être plus de douze fois supérieur au salaire le plus bas versé par la même entreprise ». Et les sondages produits sur ces deux initiatives suggèrent qu'elles recueilleraient au moins la sympathie d'une majorité de l'opinion publique. D'où une certaine fébrilité à droite... Et quelques espoirs à gauche - mais qui ne se concrétiseront pas sans une forte mobilisation...

Lire la suite

12:35 Publié dans Economie, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 1:12, salaires, inégalités, votation | |  Facebook | | | |

vendredi, 22 mars 2013

Complainte du militant orphelin : Un chef ! Je veux un chef !

On s'est cru autorisé (au fait, on l'était : par nous-mêmes) d'ironiser dans quelque libelle et quelque blog, sur l'étrange besoin des catholiques de se doter d'un pape, comme si leur dieu (Père, Fils, Esprit saint tout en un) ne leur suffisait pas pour Chef majuscule. Et on s'est même cru autorisé (toujours par nous-mêmes) de tracer un parallèle médisant entre ce besoin papiste et celui d'une partie (considérable) de la gauche d'avoir, elle aussi, ses chefs, ses héros, ses guides... On s'autorisera donc ici à digresser sur ce besoin résistant à toute raison, sinon à toute psychanalyse. Et comme vous n'êtes pas toutes et tous lectrices et lecteurs du « Courrier » (d'ailleurs, vous avez tort) et qu'on a en même temps un vieux reste de gueule de bois et la flemme, on vous gratifie d'un texte (édifiant) paru dans cet estimable quotidien mardi dernier...

Lire la suite

14:29 Publié dans Histoire, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

jeudi, 21 mars 2013

Crise chypriote : La faillite d'un bordel...

En échange de 10 milliards d'euros d'« aide » européenne pour « sauver » l'Etat chypriote de la faillite (à supposer que le concept de faillite puisse être applicable à un Etat...), le gouvernement chypriote devait trouver sept milliards, par des privatisations (recette connue, et qui met à sac les services publics), mais surtout par une ponction sur les dépôts bancaires. L'Union européenne et le Fonds Monétaire International proposaient une ponction de 6,5 % sur les comptes bancaires de moins de 100'000 euros (ceux inférieurs à 20'000 euros étant exonérés), et de 9,9 % pour les comptes de 100'000 euros et plus. Et c'est le gouvernement chypriote qui a proposé de ponctionner aussi les comptes inférieurs à 20'000 euros. Bref, voir une partie de la gauche de la gauche prendre fait et cause pour l'Etat chypriote en le confondant avec le peuple chypriote, a quelque chose d'ironique : le « modèle chypriote », c'était l'exact inverse de tout ce que nous attendons des Etats dans lesquels nous sommes présents... Chypre s'étant vendue au plus riche, la faillite de l'Ile d'Aphrodite n'est peut-être que la faillite d'un bordel.

Lire la suite

14:09 Publié dans Economie, Europe, Fiscalité, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : chypre, banques | |  Facebook | | | |

lundi, 18 mars 2013

Droits démocratiques et Droit « supérieur » :Quadrature du cercle

Le Conseil fédéral a mis deux projets en consultation pour « améliorer la compatibilité du droit international et des initiatives populaires » et tenter de résoudre une quadrature du cercle : ne pas réduire les droits populaires tout en tenant compte du droit international, lorsqu'il est contraire à ce que proposent des textes acceptés par le peuple. Un Etat démocratique peut-il s'autoriser à ne pas respecter une décision populaire et un Etat de droit ne pas respecter ses propres engagements internationaux (souvent ratifiés par décision populaire) ? Et si la Suisse devait s'accorder à elle-même, au nom du respect de la volonté populaire, l'autorisation de ne pas respecter le droit qui lui est « supérieur » (le droit international), au nom de quoi la Confédération interdirait-elle aux cantons de ne pas respecter le droit fédéral si le peuple d'un canton adoptait une initiative lui étant contraire ? Si la Suisse peut interdire les minarets (dont par ailleurs nous nous foutons comme de notre premier clocher) en violation du droit international, pourquoi Genève ne pourrait-elle pas les autoriser en violation du droit suisse ?

Lire la suite

13:10 Publié dans Droits de l'Homme, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : droit, constitution, initiatives populaires | |  Facebook | | | |