mardi, 08 avril 2014

Coup de mou à gauche

Faiblesse passagère ou débilité ?

Notre paysage politique ne respire pas l'euphorie, et s’il fallait en un mot qualifier l’état de la gauche en Europe, et plus précisément encore l’état de ses partis et organisations politiques, ce serait du mot « débilité » dont nous ferions usage, en son strict sens : une faiblesse maladive. Certes, cette débilité des partis de gauche ne les frappe pas eux seuls et les partis politiques ne sont plus nulle part les lieux de l’inventivité sociale, -tout au plus pouvaient-ils encore être les réceptacles de la créativité sociale telle qu’elle s’exprimait –et s’exprime encore- ailleurs. Faut-il pour autant nous résigner, après nous êtres autoproclamés «gauche socialiste», à ce que le maximum du possible ici et maintenant n’atteigne pas le minimum du souhaitable ?

Lire la suite

17:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps | |  Facebook | | | |

lundi, 07 avril 2014

Election du Procureur Général de Genève : On a déjà gagné !

élections, Procureur général, Bayenet, Jornot, PSOn aurait pu en militants disciplinés que nous sommes, s'en tenir à la non-position de notre parti : on ne soutient ni le candidat de droite, ni le candidat de gauche, on laisse la corpo décider,  les juges jauger et les procureurs se procurer. On a fait un autre choix: celui de prendre à la place de notre parti la responsabilité qu'il refusait d'assumer -celle de jouer pleinement le jeu d'une élection démocratique et d'un débat politique, entre la gauche et la droite, sur la justice, la prison, l'application du droit, les priorités de l'action pénale. Et on a déjà gagné sur ces trois tableaux. La candidature de Pierre Bayenet a imposé une élection démocratique, la campagne autour de cette candidature a imposé un débat politique, et cette candidature elle-même comme tout autre chose que ce que la corpo du Palais affectait d'y voir (une sorte d'opération kamimaze). « La sauce prend », titre « Le Courrier ». de samedi. Le quotidien truitier est peut-être un peu de parti pris, mais quoi qu'il en soit, en effet, « la sauce prend ».. On a même réussi à imposer une couleur : le « vert Bayenet ».... oui, bon, d'accord, là, on aurait pu s'abstenir.. Mais seulement là.

Lire la suite

16:08 Publié dans Genève, Justice, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections, procureur général, bayenet, jornot, ps | |  Facebook | | | |

samedi, 05 avril 2014

L'analyse VOX du scrutin du 9 février : Autopsie d'un vote à la con

dissection.jpgLe 9 février, nous dit l'analyse VOX du vote, c'est bien la xénophobie, qui animait une majorité des partisans de l'initiative contre l'« immigration  de masse ». Qui l'eût cru ? on ironise ? à peine, tant les dénégations furent nombreuses, au lendemain de ce vote, de ses motivations profondes. La xénophobie, donc, mais aussi l'europhobie, l'envie de gifler le gouvernement et la pulsion identitaire. Et ce vote à la fois xénophobe, anti-européen, anti-gouvernemental et identitaire fut clairement, incontestablement, fondamentalement un vote de droite  : 94 % des électeurs UDC ont voté l'initiative UDC, ce qui est après tout logique (comme il est logique que 80 % des électeurs PS aient voté contre) mais 40 % des électeurs PLR (nombreux à avoir voté) et 34 % des électeurs PDC (nombreux à s'être abstenus) en ont fait autant alors que leur parti les appelait au contraire à la refuser.... Cela dit, l'analyse VOX dissipe tout de même une illusion que nous avons pu cultiver : les partisans de l'initiative ne se sont pas trompés de vote : ils ont soutenu l'initiative en toute connaissance de cause, et de ses conséquences. Un vote à la con ? sans doute. Mais qui le fut sciemment. Ce qui après tout est parfaitement conforme à la nature même de la démocratie : non le régime où le peuple a toujours raison, mais celui où il a le pouvoir de déconner comme tout souverain.

Lire la suite

13:47 Publié dans Immigration, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

mercredi, 02 avril 2014

Pâques électorales judiciaires genevoises : Ponce Pilate candidat...

Retrouver Ponce Pilate à Pâques a quelque chose d'assez logique, du moins dans une Passion (comme celle de Matthieu, donnée samedi au Victoria Hall). Mais retrouver le Procurateur de Judée candidat à la Procurature de Genève ? L'élection du Procureur Général de la Cité de Calvin nous offre ainsi ce pieux raccourci menant en 2000 ans d'une protestation d'irresponsabilité dans la condamnation à mort d'un trublion vers une revendication d'irresponsabilité sur la prison. Avec dans les deux cas, pour argument, celui d'agir comme l'opinion publique veut que l'on agisse. Le slogan du Procurateur de Genève pour sa réélection, c'est bien « compétence et fermeté » ?

Lire la suite

14:44 Publié dans Genève, Justice, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : election, prison, champ-dollon, jornot | |  Facebook | | | |

lundi, 31 mars 2014

Deuxième tour des Municipales françaises : Quelque part entre Trafalgar et la Berezina...

Le second tour des élections municipales n'a pas, pour la gauche en général et le PS en particulier, atténué les résultats du premier : bien plutôt les a-t-il confirmés, voire renforcés, à la faveur d'une abstention considérable (38 %) pour de telles élections dans un tel pays, et le résultat de ce dimamche tient à la fois d'un Trafalgar républicain et d'une Bérézina socialiste. et la gauche perd 150 villes, la plupart perdues par le PS. Le Front National prend notamment Béziers, l'UMP Toulouse et Limoges (à gauche depuis un siècle...), le Modem Pau. Et si le PS gagne Avignon, c'est sans doute moins par adhésion à sa liste que par peur de voir le Festival international de théâtre, et tout ce qu'il génère d'activité dans la ville des Papes, la quitter -électoralement, Olivier Py est plus efficace que François Hollande. Enfin, à Grenoble, une liste de gauche en bat une autre, et les Verts alliés au Parti de gauche supplantent les socialistes alliés aux communistes. Certes, le PS garde Paris, Lyon, Lille et Strasbourg, mais sur l'ensemble des municipalités soumises à un second tour, la gauche, toute la gauche, ne pèse plus de 42 % contre 49 % pour la droite démocratique, et 9 % pour le Front National.

Lire la suite

14:30 Publié dans France, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections, ps, gauche | |  Facebook | | | |

jeudi, 27 mars 2014

Elections municipales françaises : La coup-de-pied-au-cul-thérapie

gauche, PS, Front national, électionsCe que le droit, la pédagogie, les bons conseils des spécialistes et l'air du temps proscrivent désormais d'appliquer aux enfants est toujours en usage politique : le baffe, la fessée, la correction -bref, la coup-de-pied-au-cul-thérapie. Dimanche dernier, c'est au PS que cette thérapie a été appliquée par les électrices et les électeurs français, appelés aux urnes (mais les désertant dans une proportion inhabituelle) pour renouveler leurs conseils municipaux (qui élisent les maires). Et l'instrument de la thérapie, ce fut le vote pour le Front National, qui pour la première fois peut se maintenir dans 229 villes au second tour en ayant obtenu plus de 10 % des suffrages, en arrivant en tête dans nombre d'entre elles, devant le PS (ou l'UMP, droite dite "républicaine", mais qui refuse le "pacte républicain" de désistement au profit du candidat le mieux placé pour battre le FN). Dans les villes de plus de 10'000 habitants, la droite recueille 46 % des suffrages, l'extrême-droite 9 %, la gauche 41 % (avec le Front de Gauche) et l'extrême-gauche 1,3 %. Motif de la sanction infligée au PS (et du cadeau fait au FN ? Exprimer le plus clairement possible un désaveu (pour user d'un euphémisme) du gouvernement et du président socialistes. En votant. faute d'alternative, pour l'extrême-droite ? Oui, même en se bouchant le nez.

Lire la suite

15:40 Publié dans France, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gauche, ps, front national, élections | |  Facebook | | | |

mercredi, 26 mars 2014

Genève : Rénovation des immeubles des Minoteries, malgré la droite...

L'eau chaude, un luxe à Genève en 2014 ?

Hier soir, à une majorité de 38 voix (la gauche et deux indépendants) contre 35, et en troisième débat, le Conseil Municipal a accepté la proposition du Conseil administratif d'ouvrir un crédit total de 90 millions de francs pour la rénovation complète des immeubles des Minoteries, à Plainpalais. La droite ne voulait pas de cette rénovation complète d'immeubles de logements sociaux (et abritant aussi une crèche et une bibliothèque-discothèque). Elle ne voyait pas non plus l'utilité d'un troisième débat, puisqu'elle avait été majoritaire dans le vote ayant conclu le deuxième débat. L'utilité du troisième débat lui a donc ainsi été démontrée. Et la Ville va pouvoir rénover des immeubles dont elle est propriétaire, et gérante, qui n'ont pas été rénovés depuis 40 ans et dans lesquel habitent 500 personnes. Bref, la Ville de Genève va faire son boulot. malgré la droite de la Ville de Genève, pour qui, apparemment, à Genève, en 2014, avoir de l'eau chaude tous les jours et des ascenseurs qui fonctionnent, relève d'un luxe somptuaire.

Lire la suite

15:00 Publié dans Genève, Logement, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : minoteries | |  Facebook | | | |

mardi, 25 mars 2014

Application de l'initiative « contre l'immigration de masse » : Le dilemme et le souk

bilatérales, libre circulationDilemme (plus cornecul que cornélien)  : faut-il respecter strictement la « volonté populaire » et appliquer rigoureusement l'initiative contre l'« immigration de masse » en cassant les bilatérales et en se retrouvant à l'égard de l'Union Européenne « Etat tiers », au rang du Monténégro ou de la Biélorussie (mais plus de l'Ukraine, désormais associée à l'UE ), ou ruser, en trahissant la « volonté populaire » et en n'appliquant de l'initiative que ce qu'elle a d'« eurocompatible », c'est-à-dire pas grand-chose ? Car l'initiative restera lettre morte tant qu'une loi d'application n'aura pas été votée, non seulement par le parlement, mais peut-être par le peuple, puisqu'un référendum est possible quel que soit le cas de figure : si la loi applique l'initiative, on aurait un référendum de gauche, et si elle ne l'applique pas, on aurait un référendum xénophobe. En attendant l'issue de ce dilemme, c'est déjà le souk entre secteurs économiques et entre cantons  pour obtenir, au cas où ils seraient mis en vigueur, la plus grosse part possible des contingents d'immigrants...

Lire la suite

15:28 Publié dans Europe, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bilatérales, libre circulation | |  Facebook | | | |

lundi, 24 mars 2014

« Renvoi des criminels étrangers » : La droite bourgeoise, toute honte bue...

Prête à tout pour obtenir de l'UDC qu'elle retire sa deuxième initiative populaire sur le renvoi des délinquants et criminels étrangers, qui exige l'application intégrale de la première, acceptée par la majorité du peup,le et des cantons, le PLR et PDC se sont rangés derrière l'UDC pour imposer au Conseil National, par 104 voix contre 71 un durcissement délirant des possibilité de renvoi dans le pays dont ils sont ressortissants, même s'îls n'y ont jamais vécu et sont nés en Suisse, des délinquants et criminels étrangers frappés de la double peine de prison puis d'expulsion. Le projet adopté par la Chambre basse du Parlement fédéral (la Chambre haute, le Conseil des Etats, peut encore « rattraper » le mauvais coup -mais le fera-t-elle ?) a été qualifié de « totalitaire et liberticide » par la socialiste Ada Marra. De fait, ces qualificatifs s'imposent -mais on cherche encore celui qui qualifierait la veulerie de la droite bourgeoise, se mettant elle-même, toute honte bue, à la remorque de l'UDC...

Lire la suite

14:36 Publié dans Immigration, Justice, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : criminalité | |  Facebook | | | |

jeudi, 20 mars 2014

« Intégration » des métèques et génitoires indigènes : Certification AOC et importation

Au Parlement fédéral,  le Conseil des Etats a proposé au Conseil national un « compromis» à propos de la loi sur la nationalité: le Conseil national veut considérablement durcir les conditions d’obtention de la nationalité suisse par des étrangers, le Conseil des Etats est d’accord de les durcir un peu, mais pas trop. Les deux chambres sont notamment d’accord sur l’obligation faite aux candidats à la naturalisation de savoir communiquer oralement et par écrit dans une langue nationale. Contrairement à pas mal d’indigènes à qui rien de ce genre n’est demandé : l’heur d’être sorti de génitoires helvétique suffit à leur AOC quand le métèque doit prouver qu’il est digne d’être une sorte d’indigène au mérite -et encore ne doit-il, pas trop se prendre pour l’égal des produits du terroir : on lui rappellera alors qu’il n’est au fond qu’un demi-Suisse, comme ne se firent pas faute de le rappeler récemment à quelques élues municipales genevoises (de gauche, forcément) quelques représentants de l’extrême-droite.

Lire la suite

15:32 Publié dans Immigration, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : nationalité, intégration | |  Facebook | | | |

lundi, 17 mars 2014

Propriété par étages, spéculation immobilière : le MCG est aux affaires...

cirer les pompes.jpgSous les cagoules, les larbins...

Au Grand Conseil genevois, à la fin de la semaine dernière, la droite la plus à droite a réussi son coup : la « loi Longchamp », qui voulait mettre fin à l'accaparement spéculatif des logements en « PPE » (propriété par étages) en zone de développement par quelques spéculateurs, a été déficelée par des amendements inspirés par le lobby immobilier et ses relais au sein du parlement (dont quelques députés dont le désintéressement dans ce débat est objet d'un lourd doute). Un exercice qui a vu le MCG passer dans le camp des spéculateurs et des accapareurs. Sous les cagoules des démagogues MCG, il n'y a finalement qu'un groupe de larbins et de cireurs de pompes des milieux immobiliers -même pas des promoteurs, qui après tout en promouvant font au moins quelque chose, mais des spéculateurs et des accapareurs parasitaires. Bref, le MCG est aux affaires. Immobilières.

Lire la suite

14:14 Publié dans Genève, Logement, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : ppe, propriété par étagers, spéculation | |  Facebook | | | |

mercredi, 12 mars 2014

Election du Procureur Général de Genève : Le choix du débat ou le choix du Palais ?

Suisse-Geneve-Palais-Justice-1-10.jpgLa campagne unitaire (on insiste sur le  « unitaire »...) de la gauche (on insiste sur le  « de la gauche » ...) pour la candidature de Pierre Bayenet au poste de Procureur Général de la Parvulissime République a été lancée hier matin. Nous en sommes, en partant de quelques évidences que nous sommes fort marris de devoir rappeler: Le poste de Procureur Général est soumis à élection populaire, donc à un  choix démocratique, pas à une cooptation corporatiste.  En avril prochain, ce choix démocratique se fera entre un candidat de gauche défendant un programme de gauche et un candidat de droite défendant un programme de droite -il s'agira donc d'un choix politique. Au moment d'un choix politique, le rôle d'un parti politique est d'y prendre position, et lors d'une élection qui matérialise ce choix politique, le rôle d'un parti politique de gauche est de soutenir le candidat de gauche. Le PS s'y est refusé, on le fait à sa place en faisant le choix du débat contre celui du Palais.

Lire la suite

15:12 Publié dans Genève, Justice, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bayenet, jornot, ps | |  Facebook | | | |

lundi, 10 mars 2014

Le PLR genevois veut bloquer les effectifs de la fonction publique : Et les radelibes pompaient, pompaient...

shadoks.jpgLe PLR genevois propose un blocage de l'engagement de nouveau personnel dans la fonction publique tant que la dette sera supérieure au revenu annuel du canton, soit une huitaine de milliards de francs. En une législature (2009-2013) le nombre de postes de travail au sein de l'administration centrale, de la justice et des services publics en gestion directe, comme l'école et la prison (mais sans les entreprises publiques autonomes -et sans les communes) a augmenté de 8,43 %, soit de 1200 équivalents plein-temps. Pour les radelibes, c'est trop -mais ils n'ont pas osé proposer carrément de supprimer des postes. Sans doute parce que les 1200 postes créés entre 2009 et 2013 l'ont beaucoup été dans des services (la justice, la police, la prison) dépendant d'un département présidés par une conseillère d'Etat puis un Conseiller d'Etat... du PLR lui-même...

Lire la suite

11:49 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fonction publique, fonctionnaires, etat | |  Facebook | | | |

vendredi, 07 mars 2014

Exportation de matériel (suisse) de guerre (étrangère) : Business as usual

Par 93 voix contre 92 (si des socialistes ou des verts étaient absents, on leur en veut...)  le Conseil national s'est prononcé, après le Conseil des Etats, en faveur d'un assouplissement de la loi régissant les exportations de matériel de guerre. Une loi qui, si on s'en tenait à sa lettre, serait l'une des plus restrictives du monde. La réalité, cependant, est plus ambigüe : lorsqu'il y a contradiction entre les principes de la politique étrangère de la Suisse et les intérêts économiques, c'est le gouvernement qui tranche. Et le plus souvent,en faveur de l'exportation de matériel de guerre, non du respect de la politique suisse de coopération au développement, de soutien à la résolution pacifique des conflits et au respect des droits humains. En outre, tout ce qui est réellement matériel de guerre n'est pas légalement considéré comme tel (ainsi des avions d'entraînement et du matériel de transmission), et en 2012, la Suisse a réellement exporté quatre fois plus de matériel à usage militaire qu'elle n'admet avoir exporté de matériel de guerre...

Lire la suite

15:42 Publié dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exportation d'armes | |  Facebook | | | |

jeudi, 06 mars 2014

Aux marche du Palais (bis) : Saynette socialiste

Aerez !.jpgLa corpo et le demos

Posons le décor : une salle de réunion pleine. Au fond, en rangs serrés, la corpo. Devant, en rangs presque aussi serrés, le démos. La corpo, un peu plus nombreuse que le demos, va gagner un vote : le PS ne soutiendra pas le candidat de la gauche à l'élection du Procureur Général de Genève. C'était après plusieurs jours d'affrontements entre détenus, et entre détenus et gardiens, à Champ-Dollon. On en était à 35 blessés. Et la corpo chantait les louanges de celui qui, ayant rempli la prison au triple de sa capacité, niait toute responsabilité dans ses soubresauts, et déclarait qu'il n'allait pas se « renier » et « remettre des détenus dans la rue », lors même que la moitié des détenus de Champ-Dollon n'ont rien, ou plus rien, à y faire.

Lire la suite

15:43 Publié dans Genève, Justice, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, bayenet, jornot, champ-dollon | |  Facebook | | | |

mercredi, 05 mars 2014

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes : Genre d'inégalité, inégalité de genre

Le 8 mars, c'est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Et en Suisse, deux mois plus tard, on votera sur une initiative pour l'instauration d'un salaire minimum dont les salariéEs seront les première bénéficiaires, parce qu'elles sont les premières victimes des bas salaires. Dans notre prospère pays, en effet, où environ 330'000 employé-e-s gagnent moins de 22 francs de l'heure, 70% de ces travailleurs pauvres sont des travailleuses. Et l'écart entre les salaires médians des femmes et celui des hommes au plan national est de 18,4% (chiffres 2010). Au détriment des femmes, 18 ans ans après l'adoption de la loi fédérale sur l'égalité, qui interdit toute forme de discrimination basée sur le sexe. Au moment où un pseudo-débat sur une pseudo « théorie du genre » fait rage en France, il n'est pas inutile de rappeler que c'est cela, le « genre » : non pas la différenciation des sexes, mais celle des rôles sociaux attribués aux femmes et aux hommes. Des rôles construits. Et discriminants.

 

Manif 8 mars.jpg


Lire la suite

15:23 Publié dans Femmes, Politique, Suisse, syndicats | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : égalité, salaires | |  Facebook | | | |

mardi, 04 mars 2014

Petit commentaire sans importance sur une décision sans importance...

Des élu-e-s sans voix ?

Le Conseil Municipal de la Ville de Genève a adopté la semaine dernière de nouvelles dispositions règlementaires sur la « police » de ses séances, dispositions proposées par la commission du règlement, qui précisait ce qu'à son avis le Conseil Municipal lui-même ne pouvait plus accepter : les propos discriminatoires, racistes, sexistes et homophobes, les paroles ou les gestes outrageants. Il ne fut d'ailleurs pas sans signification que le groupe MCG, dont les commissaires avaient approuvé la condamnation de tels propos, ait fini par refuser cette condamnation : il en a été jusqu'à présent le spécialiste incontesté. En fait, le seul objet réel de divergence fut la question du droit de vote des membre de ce Conseil qui viendraient à être expulsés de la salle pour avoir troublé la séance.

Lire la suite

14:50 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : conseil municipal | |  Facebook | | | |

lundi, 03 mars 2014

Prison en crise et Tartuffes sereins : Cachez ce sang que je ne saurais voir !

cocotteminute.jpgLe Tribunal Fédéral a jugé que les conditions de détention dans la prison de Champ-Dollon étaient illicites et dégradantes, mais Maudot et Jornet, nos deux gardiens de la loi et l'ordre, se contrefoutent de l'avis de la plus haute instance juridique suisse : que pèsent, en effet, quelques juges fédéraux face à des milliers d'électrices et d'électeurs que les conditions de détention dans une prison préventive devenue silo de stockage des fauteurs de désordre social préoccupent aussi peu, tant que cela ne coûte rien, que l'avis du Tribunal fédéral préoccupe nos deux shérifs... La prison genevoise a pourtant été le théâtre de très violents affrontements (près de 40 blessés) la semaine dernière -mais cette délinquance contenue dans les murs de la prison ne fait de victimes qu'à l'intérieur de la prison, chez les détenus et chez les gardiens. L'opinion publique ne s'en émeut guère, et nos Tartuffes peuvent continuer à tartuffer : « cachez ce sang que je ne saurais voir »... On attend le premier mort pour mettre le nez des Tartuffes dans la réalité de la prison que l'un bourre et l'autre gère ?

Lire la suite

16:04 Publié dans Genève, Justice, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : prison, champ-dollon | |  Facebook | | | |

samedi, 01 mars 2014

Le droit de vote à 16 ans ? L'âge, la raison, l'âge de raison...

gavroche.jpgLe PS genevois relance un projet auquel la Constituante, d'illustre mémoire, avait renoncé en 2010, et que le PS avait déjà proposé en 2001 : abaisser l'âge du droit de vote (mais pas d'éligibilité) cantonal et communal à 16 ans, au lieu des 18 actuels. Pour les Suisses au niveau cantonal (comme à Glaris, à Berne -sauf erreur- ou en Autriche), pour les Suisses et les étrangers établis depuis 8 ans au moins au niveau municipal.  Pour les initiateurs socialistes de la proposition, il s'agit d'étendre au maximum le nombre (et donc la proportion dans la population) des personnes disposant du droit de vote, afin d'atteindre la meilleure représentativité possible de la société lors des scrutins. Il s'agit aussi de donner aux 16.-18 ans la possibilité de prendre part à des décisions qui les concernent directement (dans les domaines de la formation, des loisirs, pour ne citer que les exemples les plus évident), décisions dont on postule qu'ils sont capables de les prendre autant que leurs aînés, et dont, étant plus jeunes, ils subiront les effets plus longtemps.

Lire la suite

21:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : démocratie, jeunesse, droit de vote, suffrage universel | |  Facebook | | | |

vendredi, 28 février 2014

Le PS et la candidature de Pierre Bayenet : Ni à gauche, ni à droite : au Palais !

Bayenet, Jornot, élection, PSPar 34 voix contre 29 (et quatre abstentions), l'Assemblée générale du PS genevois a donc décidé hier soir de ne pas soutenir le candidat de gauche, Pierre Bayenet, contre le candidat de droite, Olivier Jornot, au poste de Procureur Général de Genève. Le débat fut long, vif, très politique (malgré plusieurs interventions tentant de le réduire à un examen des compétences personnelles de deux candidats en lice), et marqué par une forte mobilisation des magistrats socialistes du pouvoir judiciaire. L'aile gauche du Palais, en quelque sorte (il est vrai qu'on y est vite, à l'aile gauche, au Palais Jornot...).  Que cette Assemblée Générale arrivait un peu comme la grêle après les vendanges nous arrangeait. Parce que toute une série de questions avaient déjà obtenu réponse dans les faits, et que le PS n'avait donc plus ni à se les poser, ni à y répondre. D'autant que si le parti ne soutient pas officiellement Pierre Bayenet, une liste socialiste le soutenant a tout de même été déposée. On plaide coupables.

Lire la suite

15:26 Publié dans Genève, Justice, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : bayenet, jornot, élection, ps | |  Facebook | | | |