vendredi, 05 septembre 2014

François Hollande n'aime pas les pauvres. Et quelque chose nous dit que c'est réciproque.

pauvretéMais qui donc aime les pauvres ?

«  En réalité, le président n'aime pas les pauvres », confie, réglant ses comptes, une ex de François Hollande, Président élu en proclamant qu'il allait prendre aux riches pour donner aux pauvres. Et qui n'en a rien fait.  Mais qui aime les pauvres ? Quelques chrétiens du genre franciscain, les anars, bien sûr, mais sinon ? Même les pauvres n'aiment pas les pauvres. Les riches, eux, s'aiment. Et la droite aime les riches. Et la gauche aime la classe moyenne. Parce qu'elle en est. Ou veut en être -sans d'ailleurs être foutue de la définir, ce que personne n'arrive à faire sauf par défaut : la classe moyenne, c'est l'ensemble des gens qui ne sont ni pauvres ni riches. Et qui ont peur de devenir pauvres. Et qui rêvent de devenir riches. Mais ce n'est pas d'« aimer les pauvres » dont il s'agit -c'est  seulement de ne pas les mépriser. Ni les utiliser.

Lire la suite

15:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pauvreté | |  Facebook | | | |

jeudi, 04 septembre 2014

Genève à la quête des « doublons » : une chasse au trésor sans trésor...

Il paraît que c'est le chantier institutionnel le plus ambitieux depuis la fusion de 1931 entre la Ville de Genève et les communes des Eaux-Vives, de Plainpalais et du Petit-Saconnex. Plus ambitieux alors que celui de la nouvelle constitution -ce qui, vu le résultat dont avait finalement accouché la Constituante, n'est pas vraiment une performance. Un chantier institutionnel ambitieux ? Peut-être. Mais sans réel débat démocratique. De quoi parle-t-on ? Mais du « désenchevêtrement des tâches publiques » et de la « chasse aux  doublons », voyons... Un rapport pondu par un « groupe de travail technique » paritaire (canton/communes, mais avec un seul représentant de la Ville de Genève) a été transmis à un «comité de pilotage» politique chargé de conduire une réforme de la répartition des tâches entre le canton et les communes. Vieux serpent de lac, d'Arve et de Rhône, chasse au trésor sans trésor...

Lire la suite

15:42 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

mercredi, 03 septembre 2014

Le Régent, la Grande Duchesse, le Commis et le militant (fable socialiste française)

De Mollet à Valls, retour à la casse départ ?

Sur l'air de la Grande Duchesse de Gerolstein aimant les militaires, Manuel Valls a entonné l'autre jour, devant les patrons français réunis en leur "Université d'été", "Moi, j'aime l'entreprise, j'aime l'entreprise". L'amour, ça ne se commande pas, ça a des déraisons que la raison ignore. Les patrons français ont ovationné debout le patron du gouvernement français, et leur président, Pierre Gattaz, a salué son "discours de lucidité, de pragmatisme, de clairvoyance, de courage". Pas moins. Et plus encore si entente : c'était " le discours dont on avait besoin" (qui cela, "on" ? Le patronat...), et il y aura "peut-être un avant et un après"... Un "avant" et un "après" quoi ? Le politologue Roland Cayrol diagnostique une "crise de leadership et des idées" au PS. Comme avant la prise d'assaut de la vieille SFIO par Mitterrand, en somme. Cela fait bientôt quarante-cinq ans... le temps de passer de Mollet à Valls, de la droite de la gauche à la gauche de la droite, à moins que cela soit l'inverse -eppur si muove...

Lire la suite

14:04 Publié dans France, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, socialisme, valls | |  Facebook | | | |

mardi, 02 septembre 2014

Abolition des forfaits fiscaux : la droite s'inquiète

tortues.jpgEt si la Suisse allemande...

Le 30 novembre, en même temps que les Suisses se prononceront sur une initiative fédérale demandant l'abolition des forfaits fiscaux, les Genevois en feront autant d'une initiative cantonale faisant la même proposition. Heureuse coïncidence (dont il faut remercier le gouvernement genevois, puisque c'est lui qui décide de la date des votations cantonales). Et à droite, on s'inquiète. Pas seulement de cette coïncidence, mais surtout du risque de voir une majorité populaire soutenir l'initiative fédérale, grâce à un vote alémanique de droite s'ajoutant au vote national de gauche. Parce que les forfaits fiscaux sont un peu une spécialité romande, qu'ils sont réservés aux étrangers, et que les spécialités romandes et les étrangers n'ont pas en ce moment une grosse cote d'amour en Alémanie. Une initiative de gauche approuvée grâce aux Suisses-allemands de droite ? En attendant cet heureux événements, il convient de se mobiliser ici aussi pour l'abolition d'un privilège absurde, indéfendable en principe et improductif en réalité...

Lire la suite

14:57 Publié dans Fiscalité, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : forfaits fiscaux | |  Facebook | | | |

lundi, 01 septembre 2014

La Suisse se mord les langues

languesDouillou schpik englschwiz
   
Le PS (entre autres) est inquiet : Il a appelé la Confédération à intervenir (le Conseiller fédéral Alain Berset avait déjà évoqué une intervention de la Confédération contre l'abandon de l'enseignement du français à l'école primaire) pour empêcher que des cantons renoncent à l'enseignement, dans le cadre de la scolarité obligatoire, d'une deuxième langue nationale, et va proposer une modification de la loi sur les langues afin d'y ancrer l'apprentissage des langues nationales à l'école primaire :  ce à quoi il appelle ainsi à répondre, c'est à l'offensive lancée en Suisse alémanique contre l'enseignement du français. Le parlement Thurgovien a accepté une motion de l'UDC demandant la suppression de l'enseignement du français à l'école primaire. Nidwald suit.  Paradoxalement, c'est le parti qui a accoutumé de célébrer avec le plus de trémolos dans la youtze patriotique l'"unité nationale" et l'"identité suisse" qui est à la pointe dans l'offensive contre l'enseignement du français, pour y substituer celui de la langue actuelle du mondialisme, l'anglais (ou ce à quoi ce mondialisme le réduit).

Lire la suite

14:02 Publié dans Culture, école, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : langues | |  Facebook | | | |

vendredi, 29 août 2014

Elections municipales : Des raisons de se battre...

On prépare les élections municipales du printemps prochain, on débat des alliances, on choisit (ou on a déjà choisi) les candidates et candidats, on peaufine les programmes... Bref, on fait notre travail politique. On le fait dans un contexte, dans un rapport de forces, avec un objectif : celui d'être majoritaire. Les majorités politiques, gouvernementale et parlementaire, dont le canton est affublé rendent d'ailleurs d'autant plus essentielle la capacité des communes en général, des communes de gauche en particulier, et tout spécialement de la plus importante d'entre elles, de jouer un rôle de contre-pouvoir. Mais cette raison, pragmatique, circonstancielle, ne suffit pas à jauger l'importance du choix électoral du printemps prochain : il y a aussi, pour justifier de l'importance que nous lui accordons, des raisons de programme, de projet, de principe. Causons-en donc un peu, pendant qu'on en a le temps...

Lire la suite

15:18 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections | |  Facebook | | | |

mercredi, 27 août 2014

Immigration contingentée, discrimination des immigrants selon l'origine : Répétition de l'histoire

Le Conseil Municipal de Genève va prochainement se prononcer sur une proposition de sa gauche, de rendre aux saisonniers « qui ont construit la Suisse » l'hommage qu'ils méritent. Un acte symbolique, qui sans l'avoir voulu tombe à pic. La proposition date de 2009, et, beauté de la lenteur du traitement de l'ordre du jour, la voilà rattrapée par l'histoire : ce qui, il y a cinq ans, relevait encore du devoir de mémoire relève aujourd'hui du principe de précaution, puisqu'une initiative udéciste proposant le rétablissement d'un système de contingents d'immigrants et recréant une catégorie d'immigrants privés des droits les plus élémentaires, a été acceptée par le peuple (alémanique et tessinois), et que le Conseil fédéral promet de vouloir l'appliquer « sérieusement ». Comme l'écrivait un vieux barbu allemand du XIXe siècle, l'histoire se répète, d'abord en farce, puis en tragédie. Nous sommes encore dans la farce. mais elle est navrante.

Lire la suite

14:32 Publié dans Immigration, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : saisonniers, contingents | |  Facebook | | | |

mardi, 26 août 2014

Capitale des Droits de l'Homme, des prisons et des expulsions : Deux Genève...

HubDunant.jpgAujourd'hui, très fières d'elles, les autorités cantonales de la Capitale Mondiale des Droits de l'Homme organisent une cérémonie de pose de la première pierre de l'extension de la prison de la Brenaz, où sont prévues, dès 2017, 168 cellules destinées à la détention administrative, dont des « cellules familiales » où pourraient être emprisonnés également des enfants. La Genève des Droits de l'Homme se veut aussi être la capitale suisse de l'enfermement (sa prison détenant déjà le record national de l'entassement des détenus) et ajouter à ce titre de gloire celui d'être le « hub » des expulsions pour la Suisse romande.  Pour dire le refus de ce destin calamiteux, STOP EXCLUSION organise aujourd'hui, à 18 heures, devant la statue d'Henri Dunand, place Neuve, un rassemblement. En même temps que nos glorieuses autorités organisent avec le CICR un pince-fesse pour célébrer les 150 ans de la signature de la première Convention de Genève, fondatrice du droit international humanitaire. Deux Genève ne se rencontreront pas cet après-midi : celle qui emprisonne pour expulser, et la nôtre..

Lire la suite

13:31 Publié dans Genève, Immigration, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brenaz, conventions de genève | |  Facebook | | | |

lundi, 25 août 2014

Initiative pour une caisse publique d'assurance-maladie : Une majorité populaire à (re)conquérir

Le 28 septembre, on votera sur l'initiative populaire fédérale pour une caisse publique d'assurance-maladie, lancée par le Parti socialiste, et contrairement aux précédents. le dernier sondage n'est pas très optimiste, sauf en Romandie et au Tessin. Or pour être adoptée, l'initiative doit non seulement obtenir une majorité dans l'électorat national, mais également une majorité dans une majorité de cantons. La première majorité populaire, nationale, sera difficile mais pas impossible à atteindre, puisque le sondage ne suggère qu'une majorité nationale rejetante de 51 %, avec seulement 9 % d'indécis, et que cette majorité ne tient qu'à un rejet à 59 % en Alémanie, contre une approbation à 55 % en Romandie et 53 % au Tessin. C'est sur cette (re)conquête d'une majorité populaire que va devoir s'atteler la campagne des partisans d'une proposition qui n'a rien d'excessif, et tout d'une bonne grosse vieille démarche social-démocrate, quoi qu'en dise le Conseiller fédéral socialiste qui combat au nom du gouvernement l'initiative de son propre parti...

Lire la suite

14:20 Publié dans Politique, Santé, médecine, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : assurance maladie, caisse unique, sécurité sociale, ps | |  Facebook | | | |

Initiative pour une caisse publique d'assurance-maladie : Une majorité populaire à (re)conquérir

Le 28 septembre, on votera sur l'initiative populaire fédérale pour une caisse publique d'assurance-maladie, lancée par le Parti socialiste, et contrairement aux précédents. le dernier sondage n'est pas très optimiste, sauf en Romandie et au Tessin. Or pour être adoptée, l'initiative doit non seulement obtenir une majorité dans l'électorat national, mais également une majorité dans une majorité de cantons. La première majorité populaire, nationale, sera difficile mais pas impossible à atteindre, puisque le sondage ne suggère qu'une majorité nationale rejetante de 51 %, avec seulement 9 % d'indécis, et que cette majorité ne tient qu'à un rejet à 59 % en Alémanie, contre une approbation à 55 % en Romandie et 53 % au Tessin. C'est sur cette (re)conquête d'une majorité populaire que va devoir s'atteler la campagne des partisans d'une proposition qui n'a rien d'excessif, et tout d'une bonne grosse vieille démarche social-démocrate, quoi qu'en dise le Conseiller fédéral socialiste qui combat au nom du gouvernement l'initiative de son propre parti...

Lire la suite

14:20 Publié dans Politique, Santé, médecine, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : assurance maladie, caisse unique, sécurité sociale, ps | |  Facebook | | | |

vendredi, 01 août 2014

Sur nos monts quand le soleil...

Lanceur_de_drapeau1.jpgOn fête quoi, le 1er août ?

Sur la prairie du Grütli, la Société Suisse d'Utilité Publique organise chaque année une cérémonie pour la Fête Nationale, faisant mine de croire qu'il s'y était passé quelque chose le 1er août 1291 et que ce quelque chose était l'acte de naissance de la Confédération suisse (pardon : de la Confédération Helvétique, puis tel est son nom officiel -en latin dans le texte- peu important qu'il n'y ait plus un Helvète vivant depuis un millénaire et demi sur le sol sacrée du Heimat). On sait bien que tout cela relève du mythe, fondateur non de la Suisse, et moins encore d'un Etat suisse (il faudra attendre 1798 pour qu'il en naisse un, à coups de pieds français dans le cul des cantons souverains), mais fondateur de la Suisse "moderne", née de la révolution radicale quarante-huitarde et de la défaite des conservateurs du Sonderbund. Mais après tout, il y a du mythe et de la réécriture de l'histoire dans tout discours patriotique et dans toute idéologie nationale, et un Guillaume Tell mythologique vaut bien un Vercingétorix réécrit par Cesar.. Reste qu'on ne sait pas très bien ce que l'on fête, en Suisse, chaque 1er août... et que sur la Prairie Sacrée du Grütli, on peut faire n'importe quoi : le salut nazi, par exemple, pour lequel, condamné par un tribunal uranais, un néonazi a été acquitté par le Tribunal fédéral, et sera même dédommagé...

Lire la suite

13:28 Publié dans Histoire, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

samedi, 19 juillet 2014

Les cocos ont volé le drapeau du pape...

Il y a trois semaines, le pape François portait plainte: «Les communistes nous ont volé notre drapeau, le drapeau de la pauvreté est chrétien»... Calme-toi mon François... D’abord, le drapeau des communistes (tant qu’ils ne sont pas au pouvoir) n’est pas le drapeau de la pauvreté, mais celui de la révolte contre la pauvreté. Et s’il est vrai que les chrétiens aiment les pauvres, l’objet de cet amour évangélique est plutôt les pauvres qui restent à leur place, les pauvres reconnaissants des aumônes – pas les pauvres qui s’insurgent.

Lire la suite

00:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

lundi, 14 juillet 2014

14 juillet : Que sont les révolutions devenues ?

Comme cbonnet phrygien.jpghaque année, le même jour, on s'interroge : que sont les révolutions devenues ? Question du 14 juillet -le 1er août, on se demandera si la Suisse existe (et quelle Suisse ?), et le 28 août, on se demandera ce qu'on fait là -mais on est le 14 juillet, alors on se demande si la révolution que nos voisins commémorent (et que nous commémorons avec eux, puisqu'elle est le moment ou naissent, s'expriment, se peaufinent et tentent de se concrétiser des principe et des projets politiques d'où naissent à peu près tous ceux que nous défendons encore) -on se demande, donc, comme depuis 225 ans, pourquoi cette révolution mère de toutes les révolutions s'est-elle arrêtée à mi-chemin de ses ambitions, et comment la faire reprendre sa course ? Dans une lettre à René Char, Albert Camus écrit : « Il y a en vous de quoi soulever le monde. Simplement vous recherchez, nous recherchons le point d'appui ». Nous le recherchons toujours.    

Lire la suite

16:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

vendredi, 27 juin 2014

Devoir de vacances : Dessine-moi une alternative...

Au capitalisme réellement existant (et réellement existant aujourd’hui, non à celui ayant existé il y a un siècle), quel socialisme réellement possible la gauche socialiste oppose-t-elle ? La social-démocratie s’arc-boute sur sa volonté de socialiser le capitalisme pour en raboter les aspérités les plus blessantes, ou à défaut les dissimuler sous le vernis de l’Etat social ; ce qu’il reste du mouvement communiste bascule peu à peu dans une nostalgie réactionnaire mâtinée de corporatisme (en direction et à partir de la fonction publique, mais aussi des rentiers) : qu’y a-t-il de socialiste dans tout cela ? Rien, strictement rien.Alors qu'il y a tout du socialisme possible dans les possibilités même du capitalisme. Or que le capitalisme soit la matrice du socialisme, cela fait tout de même plus d'un siècle et demi qu’on le sait : que nous ayons à faire accoucher ce ventre, il est grand temps de l’admettre, et de nous y mettre.

Lire la suite

21:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : socialisme | |  Facebook | | | |

lundi, 23 juin 2014

Opposer les besoins, trier les droits : une politique de gauche ?

Combat combat_de_coqs.jpgde coquelets et prise d'otage

Il faut savoir gré à deux élus municipaux genevois de nous avoir ré-inventé (en la détournant) une méthode d'action parlementaire, qu'on pourra se faire un plaisir, sinon un devoir, d'utiliser et de détourner à notre tour lorsque l'envie nous prendra : la prise en otage d'une proposition à laquelle tout le monde (ou presque) est favorable, ou du moins feint de l'être, pour obtenir l'annulation d'une décision que le Conseil municipal ne peut pas annuler lui-même, parce qu'elle est de la compétence exclusive du Conseil administratif. Par exemple : suspendre la réalisation d'une crèche tant que le Conseil administratif n'a pas renoncé à résilier le bail de locataires dont les appartements pourraient être affectés au logement de personne sortant d'un hébergement d'urgence, mais pas encore de la précarité et de la rupture sociales. Ultime combat de coquelets de poulailler municipal, parlement à jamais inconsolable de ne pas être un législatif...

Lire la suite

15:17 Publié dans Genève, Logement, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

jeudi, 19 juin 2014

Premiers feux de camp de la bataille des Municipales genevoises : Question d'alliances...

Les deux principaux partis politiques de la Ville de Genève, le PS et le PLR, ont désigné, lundi et hier, leurs candidates et candidats au Conseil Administratif. Le PLR, qui ne détient aucun siège à la Municipalité genevoise, présente trois candidat-e-s, officiellement pour accompagner le magistrat PDC sortant Guillaume Barazzone, officieusement pour lui piquer son siège après le lui avoir offert lors d'une élection complémentaire en 2013, la gauche n'ayant pas réussi à soutenir uniment la candidate présentée par le Parti du Travail (et la Jeunesse socialiste), Salika Wenger. Quant au PS, qui détient deux des cinq sièges de l'exécutif, il en représente les deux titulaires, le maire Sami Kanaan et la Conseillère administrative Sandrine Salerno. Ce ne sont que les premiers feux de camp de la bataille qui s'annonce pour les Municipales en Ville de Genève, et ils n'éclairent encore que très faiblement, mais ils signalent déjà que la question centrale de ces élections sera celle des alliances.

Lire la suite

17:35 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : élections, gauche | |  Facebook | | | |

lundi, 16 juin 2014

« Programme de législature » du gouvernement genevois : Du vide enrobé de menaces

baudruche01.jpg
Présentant le « programme » de législature du gouvernement, son président, François Longchamp, s'est excusé de sa vacuité : « nous aurions souhaité vous présenter des promesses enthousiasmantes, ce ne sera pas le cas ». Comme ceux qui auraient souhaité un Conseil d'Etat enthousiasmant sont pareillement déçus, on ne feindra même pas la surprise devant le contenu de ce programme. Le Conseil d'Etat s'est cependant empressé de préciser que les propositions qu'il aurait du faire en juin, pour la législature, il les fera à l'automne, pour l'exercice budgétaire. En attendant,  on devra se contenter d'un « programme de législature » qui ne convient qu'au MCG. Sans doute parce qu'il ressemble à son propre programme : du vide enrobé de menaces.  Avec ce paradoxe : un programme insignifiant peut tout de même dire beaucoup de choses. En les taisant, ou en les travestissant...
    

Lire la suite

15:16 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

vendredi, 13 juin 2014

Comment Dugong déplacera les montagnes : Le Manifeste de la Gauche Dugong

Il y a quelqlamantin_ld05.jpgue temps, nous fûmes de celles et ceux qui, « pour en finir avec la gauche caviar », lancèrent sur le marché déjà fort encombré de la critique de la gauche, la « Gauche Anchois », destinée à rester d'une confidentialité élitaire confinant à la conspiration aristocratique. Las ! Par maladresse, cette phalange reçut de quelques media une publicité malencontreuse, qui nous convint de procéder, sans regrets, à sa dissolution. Mais, orphelins d'un réseau de comploteurs ricanants, nous ne nous résolvions pas à son absence. Et c'est ainsi qu'après une fugace tentative de créer une « gauche pingouin », que nous finîmes par admettre condamnée par le réchauffement de la planète et la fonte de la banquise, nous procédâmes à la création de la « Gauche Dugong », dont le prestige depuis ne cesse de croître, certes souterrainement (ou plutôt subaquatiquement), mais en proportion de la crainte qu'elle suscite. Nous en republions donc ici, à la demande d’innombrables lecteurs de notre feuille, le manifeste fondateur. Et qu'on y prenne garde : sous son apparente vacuité se cachent d'abyssales profondeurs...

Lire la suite

20:33 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gauche, gauche dugong | |  Facebook | | | |

mercredi, 11 juin 2014

La gentille gauche et l'extrême-doite méchante

Bureau des pleurs ou riposte politique ? 

La gauche gentille (qu'on nous pardonne ce pléonasme) se plaint : le MCG pourrit l'ambiance dans les parlements, et c'est pas juste, on y était si bien avant qu'il y entre. Dans « Gauche Hebdo » (du 31 mai) les nouvelles présidentes des Verts, Lisa Mazzone, et du Parti socialiste, Carole-Anne Kast, invitent la gauche à « s'unir pour dénoncer les agissements du MCG qui menace la démocratie » -curieusement, les caissettes sur lesquelles les affichettes du journal résumaient l'appel des présidentes verte et socialiste par « le MCG est un parti dangereux pour la démocratie » ont été systématiquement vandalisées (« par des inconnus », ajoute l'hebdo -des inconnus sans doute « ni de gauche ni de droite »...). S'unir pour dénoncer les agissements du MCG, soit. ça ne mange pas de pain. Mais après la dénonciation, on fait quoi ? On la fait aboutir à quoi, la dénonciation ? A un bureau des pleurs démocratiques, ou à une capacité de riposter comme ils le méritent aux « agissements » qu'on dénonce ?

Lire la suite

16:16 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | | |

mardi, 10 juin 2014

Restauration et extension du Musée d'Art et d'Histoire : Un peu de culture dans le débat ?

Un projet de motion déposé au Conseil municipal de la Ville de Genève*, et renvoyé à la commission des Arts et de la Culture, demande qu'on mette un peu de projet culturel dans le débat sur la restauration et la rénovation du MAH... Un débat sur le projet culturel, après des années de guerre de tranchées autour du seul enjeu patrimonial, et avant des mois de polémiques sur le seul enjeu financier, cela s'impose.. Parce que si « faire entrer un musée du XIXe siècle dans le XXIe siècle »  est l'ambition affichée du projet officiel de restauration et d'extension du Musée d'Art et d'Histoire, on a beaucoup de mal à trouver sous cette formulation prudhommesque de quoi exprimer le contenu culturel d'un tel projet. Or c'est ce contenu culturel qui peut seul peut justifier l'engagement politique et financier qu'il implique de la part de la Ville de Genève... 

* Projet de motion de Mme et MM Pascal Holenweg,  Pierre Gauthier, Grégoire Carasso et Sandrine Burger : "Restauration et extension du Musée d'Art et d'Histoire :quel contenu culturel, quelles garanties éthiques ?"

Lire la suite

14:26 Publié dans Culture, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mah, musée d'art et d'histoire | |  Facebook | | | |