vendredi, 06 juin 2014

Prêche socialiste de Pentecôte : Vive la commune !

Dimanche,pentecotesinaiviie.jpg c'est la Pentecôte. Une fête chrétienne célébrant la descente enflammée du Saint-Esprit sur les combustibles apôtres de Jésus de Nazareth et sur leurs amis, cinquante jours après Pâques. En ce jour, les chrétiens sont supposés prier leur dieu pour que pareille descente (moins enflammée, sans doute) de pareil Esprit leur soit accordée. Combien le font-ils ? La réponse la plus plausible, dans nos contrées, aujourd'hui, serait de nature à désespérer les fidèles -aussi nous abstiendrons-nous de la donner. En revanche, nous ne nous abstiendrons pas de faire notre petite Pentecôte à nous. Et comme il n'y aura pas de Pentecôte avant les prochaines élections municipales genevoises, nous nous prierons donc nous-mêmes de bien vouloir accorder un peu d'attention à la nécessité de ne pas se présenter à des élections municipales sans un programme politique qui fasse de la commune autre chose, et plus, et mieux que l'étage inférieur de l'Etat, son entresol -sa loge de conciergerie. 

Lire la suite

16:50 Publié dans Politique, religion | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : socialisme, commune, schwytzguébel | |  Facebook | | | |

jeudi, 05 juin 2014

Insoutenable suspense politique à Piogre : Guéguerre pour un perchoir

Subitement, mardi, les armes se sont tues en Syrie, les affrontements ont cessé en Ukraine, et à Odessa les mères, inquiètes, ont recouché  leurs bébés dans les poussettes et remonté les marches des grands escaliers pour interroger les cosaques : mais qui va être élu à la présidence  du Conseil Municipal de la Ville de Genève ? le candidat de la gauche ou un candidat de droite ? L'angoisse montait la crise menaçait, l'affrontement grondait, les hallebardes avaient été graissées et les tripes étaient nouées. Pour « Le Courrier », si le candidat d'« Ensemble à gauche » n'était pas élu à la «  fonction précieuse en termes de symbolique et de visibilité, le coup serait rude« ». Ah bon. Parce qu'en année électorale, dans un parlement où les décisions les plus importantes se prennent à une ou deux voix de majorité, rien n'était plus essentiel pour la gauche que de perdre une voix dans les votes (le président ne vote qu'en cas d'égalité des voix...) et dans les débats (il n'y prend pas part), et d'en faire gracieusement cadeau à la droite ? Il faut croire.  On y a cru.

Lire la suite

16:07 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : conseil municipal | |  Facebook | | | |

mercredi, 04 juin 2014

Pétition au Conseil Municipal de la Ville de Genève : A commission superfétatoire, travail pour la seule gloire !

  Il faut bien l'avouer, nous cultivons quelques obstinations. D'entre elles, ni des moindres ni des cardinales, il y a celle de vouloir mettre fin à l'existence d'une instance inutile, contestable sur le fond et superfétatoire quant à la forme : la commission municipale des naturalisations. Nous avons par deux fois proposé sa suppression, par deux fois le Conseil municipal de la Ville de Genève a décidé de la maintenir, quoique sachant qu'il pourrait s'en passer, mais ne voulant sans doute pas faire de la peine à celles et ceux qui y siègent en étant persuadés que c'est là oeuvre utile. Dont acte : puisque le Conseil Municipal tient à cette commission superfétatoire, on propose désormais qu'y oeuvrer soit un travail « pour la gloire » et la gloire seule, se suffisant à elle-même...

Lire la suite

14:11 Publié dans Genève, Immigration, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : naturalisations | |  Facebook | | | |

mardi, 27 mai 2014

Conseil d'administration de Naxoo : Comment faire entrer Goupil dans le poulailler ?

L'autre jour, au Conseil Municipal on devait désigner trois personnes à proposer à l'assemblée générale des actionnaires de Télégenève (Naxoo, quoi) pour représenter au Conseil d'administration de la société son actionnaire principal -la Ville de Genève- après que trois de ses représentants aient démissionné, suite au désaveu infligé par le peuple municipal à la proposition de la Ville et du Conseil d'administration de vendre les actions détenues par la Municipalité dans la société, et de les vendre à l'actionnaire minoritaire (devenant ainsi actionnaire unique), la filiale de la multinationale ricaine UPC -Cablecom. Et on a en effet désigné trois personnes à proposer à l'assemblée générale des actionnaires de Télégenève : une conseillère municipale d'« Ensemble à Gauche », un conseiller municipal MCG, et une démo-chrétienne pas conseillère municipale. Fin de l'épisode ? Ben non. Finalement, l'élue d'Ensemble à Gauche n'accepte pas son élection et son groupe ne présentera aucune candidature pour la remplacer. Comment  dès lors faire entrer Goupil dans le poulailler de Naxoo ?

Lire la suite

16:47 Publié dans Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

lundi, 26 mai 2014

Election du parlement européen : L'Europe vote suisse, on peut adhérer...

Elections européennes : en France, le Front National fait un tabac (pur caporal de troupe), loin devant la droite démocratique -le PS marinant en troisième position avec moins du sixième des suffrages, et l'ensemble de la gauche, des Verts au Front de Gauche stagnant à un niveau helvétique.  Au Danemark aussi, l'extrême-droite est en tête, devant les sociaux-démocrates. Quelques îlots de résistance, tout de même. Et de bons (ou du moins pas mauvais) résultats en Grèce (Syriza en tête), en Irlande (le Sinn Féin à 17 %), à Malte (les travaillistes en tête), au Portugal (la coalition de centre droit au pouvoir largement devancée par l'opposition socialiste), en Espagne (la « Gauche unie » progresse et Podemos, issu du mouvement des Indignés, fait son entrée au parlement européen), en Italie (le Parti démocratique est en tête -mais devant les « grillistes ») et en Suède (les sociaux-démocrates en tête). On se console avec ce qu'on peut. La gauche européenne pèse ce que pèse la gauche en Suisse ? On peut adhérer à l'Union Européenne, on y sera pas dépaysés...

Lire la suite

16:02 Publié dans Europe, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

vendredi, 23 mai 2014

Tarifs des Transports publics genevois : Bis repetita placent

Dimanche dernier, pour la deuxième fois, le corps électoral genevois (puisqu'on ne dit plus le « Conseil Général », ce qui est fort dommage, ne serait-ce que pour la symbolique d'une appellation qui faisait du peuple, non un agglomérat de votants mais une instance de la République) a approuvé l'initiative de l'Avivo sur les tarifs des Transports Publics Genevois. Sous des prétextes parfaitement futiles, le premier vote du 3 mars 2013 avait été annulé, et le peuple amené à se prononcer à nouveau. Il l'a fait, en douchant les espoirs de ceux qui attendaient qu'il se désavouât lui-même : l'initiative déjà adoptée à 56 % en 2013 a été réadoptée à 54 % en 2014.  « Les Genevois sont insatisfaits du rapport qualité-prix » des TPG, a résumé le Conseiller d'Etat Luc Barthassat après le vote de dimanche dernier : fallait-il vraiment le leur faire dire deux fois pour que les TPG et le Conseil d'Etat le comprenne, et comprenne également que ceux qui ont refusé une hausse des tarifs refuseront également une baisse des prestations ?

Lire la suite

15:49 Publié dans Genève, Politique, Transports, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tpg | |  Facebook | | | |

jeudi, 22 mai 2014

Les Genevois refusent de payer pour des parkings en France : Pingrerie et déni de réalité...

 

1602.jpg

Le 9 février dernier, Genève votait pour la libre circulation, contre le contingentement des immigrants. Et trois mois après, Genève votait contre une modeste participation à l'installation, côté français de la frontière, de parkings-relais destinés à soulager la voirie genevoise du trafic automobile frontalier. Incohérent, le vote du 18 mai ? Evidemment. Stupide ? Aussi. Mais surtout, inquiétant. Non par ses conséquences concrètes, mais par ce qu'il signifie de déni de réalité : Non, Genève n'est pas à l'extrémité occidentale de la Suisse, mais en son centre. Et Genève n'a de frontières avec la France. Et Genève n'est pas un canton urbain, mais un canton rural de montagne. Et les emplois existants et créés à Genève peuvent tous être occupés par une population active résidente qui trouve dans le canton tous les logements nécessaires.

Lire la suite

15:33 Publié dans Genève, Politique, Région, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grand genève | |  Facebook | | | |

lundi, 19 mai 2014

L'achat des Gripen restera un mirage...

crash.jpgHier, une rafale de refus a transformé l'achat des Gripen en mirage : le vote des Suissesses et des Suisses est clair, c'est « non » à l'achat des 22 avions de combat suédois pour l'armée de l'air helvétique. C'est d'ailleurs la seule bonne nouvelle (avec tout de même l'acceptation à Genève de l'initiative de l'AVIVO donnant au peuple le pouvoir de se prononcer sur les tarifs des transports publics) de cette journée de votations. Cet avion de combat aura donc au moins eu une utilité : celle d'un lot de consolation politique pour la gauche. Mais d'entre les « nouvelles menaces » auxquelles notre beau pays devrait parer, n'y aurait-il pas désormais pour l'armée la démocratie directe ?

Lire la suite

14:20 Publié dans Armée, défense nationale, Politique, syndicats, votations | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gripen, avions de combat | |  Facebook | | | |

vendredi, 16 mai 2014

Mouvement socialiste et mouvement syndical : Questions d'identité...

Mercredi soir, à Genève, des syndicalistes et des socialistes s'interrogeaient gravement dans un débat sur le thème des liens entre le parti et les syndicats, sur la nature de ces liens, la situation des uns et des autres (du parti et des syndicats). Avec, en filigrane, cette question : comment reconstituer une conscience et une identité de classe ? Une question posée surtout à l'organisation politique, menacée de se muer en une sorte de mouvement « attrape-tout » priorisant les enjeux sociétaux sur les enjeux économiques, élargissant la défense des travailleurs à celle de ces 99 % de la population dont les « indignés » nord-américains se veulent les hérauts. 99 %, c'est-à-dire tout le monde, sauf les plus puissants, les plus riches, l'oligarchie politico-économique ultra-minoritaire des « maîtres du monde » (les quelques maîtresses qui s'y retrouvent n'altérant guère la masculinité de la tribu). 99 %, presque tout le monde -autant dire aucun groupe, aucune classe, aucune strate en particulier.

Lire la suite

15:35 Publié dans Politique, syndicats | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, socialisme | |  Facebook | | | |

jeudi, 15 mai 2014

Querelle d'héritage dans la gauche française : Mais foutez lui la paix, à Jaurès !

Jaurès.jpgLe mois dernier, François Hollande et Jean-Luc Mélenchon ont chacun, mais séparément, déposé au pied de deux statues différentes de Jean Jaurès, deux gerbes de fleurs, en commémoration du bientôt centenaire de son assassinat, le 31 juillet 1914, à la veille de la Grande Guerre, par un sicaire d’extrême-droite. Hommages sincères, ou nécrophilie récupératrice ? Sans doute un peu des deux. Et voilà donc Flamby et Méluche se disputant l’auguste dépouille, la tirant l’un sur la droite pour justifier sa politique et l’autre sur la gauche pour justifier sa dénonciation de la social-trahison. Après les cloches de Bâle célébrées, en 1912, par Jaurès, au grand congrès de l’Internationale socialiste contre la guerre, les cloches de Carmaux. Quand elle est divisée, la gauche française se dispute Jaurès ? Certes, cela a plus de gueule que se disputer Mollet ou Thorez, mais c'est tout de même une sorte d’accaparement politicien d'un mort plus éloquent que les vivants qui s’en réclament.

Lire la suite

14:54 Publié dans France, Histoire, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaurès, socialisme | |  Facebook | | | |

mercredi, 14 mai 2014

Le « Gripen », au prétexte de la « sécurité » : Bouquet final anxiogène

Les partisans de l'achat des avions de combat « Gripen » auront tout essayé pour le faire accepter au bon peuple : les witz de corps de garde d'Ueli Maurer, l'activisme de l'Ambassadeur de Suède, le coup des emplois créés par les « mesures compensatoires », celui de la défense de l'armée sournoisement menacée dans son existence (et son essence) par l'opposition à l'achat de l'« avion de papier » (ainsi qualifié par le président du PLR, qui maintenant plaide pour son acquisition). Il ne manquait à ce feu d'artifice qu'un ultime pétard, et on nous l'offre ces jours sous la forme d'un discours légèrement paranoïaque (ou lourdement anxiogène, cela dépend des discoureurs) sur les menaces internationales. Et l'on y convoque pêle-mêle l'Ukraine, l'Afrique du nord, la Syrie. Sans souci de vraisemblance, mais avec l'énergie, sinon du désespoir, du moins de l'inquiétude quant au résultat du vote. On saura dimanche s'il faut en rire ou en être consternés...

Lire la suite

22:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gripen, avions de combat | |  Facebook | | | |

jeudi, 08 mai 2014

« Gripen » : quand la campagne prend son envol... Dramaturgie épique pour un achat inutile

Alarmés par les sondages et la persistance d'intentions de vote majoritairement défavorables à l'achat des avions de combat « Gripen » (même si le «  oui » progresse et le « non » régresse, ce dernier est toujours assez nettement en tête), les partisans de cet achat vantent désormais moins les qualités de l'avion qu'ils convoitent et la nécessité de l'acquérir, qu'ils n'appellent la Suisse profonde à se mobiliser pour défendre son armée attaquée par une coalition de gauchistes antimilitaristes, de bobos égoïstes et jouisseurs et d'irresponsables ignorants des lourdes menaces pesant sur Maman Helvetia. Bref, ils nous rejouent la dramaturgie épique d'une campagne contre l'abolition de l'armée, alors qu'il ne s'agira, le 18 mai, que de répondre à la question : la Suisse a-t-elle vraiment besoin de claquer des milliards pour s'acheter 22 avions de combat supplémentaires quand ceux dont elle dispose déjà lui suffisent ?

Lire la suite

16:56 Publié dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gripen, avions de combat | |  Facebook | | | |

mercredi, 07 mai 2014

Initiative sur le salaire minimum : L'équité plutôt que la charité

Les derniers sondages d'intentions de vote sur l'initiative syndicale pour un salaire minimum légal n'augurent guère de son acceptation, et alors ? Combien de temps a-t-il fallu pour instaurer l'AVS ? Pour concrétiser (et encore : pas totalement...) le cahier de revendications de la Grève Générale de 1918 ? Combien de fois a-t-il fallu voter pour que finalement le peuple des mâles accepte d'accorder les droits politiques aux femmes ?  Tout ce qui, le 18 mai, dépassera l'étiage actuel de la gauche (30 % des suffrages) sera bon à prendre, chaque canton qui dira « oui » à l'initiative sera un engagement à poursuivre le combat au plan cantonal. On pourra prendre la droite et le patonat aux mots de leur éloge du « partenariat social » contre le salaire minimum légal et de leur dénonciation de l'« assistanat social généralisé ». Parce que le choix, finalement, est simple :  l'équité  par le salaire minimum, ou l'assistance sociale pour les bas salaires.

Lire la suite

21:34 Publié dans Genève, Politique, syndicats | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : salaire minimum, votation | |  Facebook | | | |

mardi, 06 mai 2014

Initiative sur les tarifs des TPG: On persiste et on vote

vignetteTPG.jpgL'initiative de l'AVIVO sur les tarifs des Transports Publics Genevois avait obtenu 56 %  de votes favorables le 3 mars 2013, mais pour une sombre, quoique parfaitement accessoire, histoire de dissemblance entre le texte soumis à signature et le texte soumis au vote, le scrutin a été annulé. On revote donc le 18 mai sur ce texte. Certes, bricolée dans l'urgence, comme réponse à une tentative d'augmenter les tarifs sans que le service offert ait été, lui, amélioré, l'initiative de l'AVIVO est mal foutue (comme bien des initiatives que la gauche a lancée, ou soutenue). Mais elle donne elle-même le moyen de remédier à ses propres erreurs en transférant au parlement (voire, en cas de référendum, au peuple) le pouvoir d'adapter les tarifs des TPG.

Lire la suite

14:05 Publié dans Genève, Politique, Transports | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tpg, avivo | |  Facebook | | | |

lundi, 05 mai 2014

Restauration et extension du Musée d'Art et d'Histoire : Et le projet culturel ?

La semaine dernière, le Conseil Municipal de la Ville de Genève a renvoyé en commission la proposition du Conseil administratif d'un crédit de, formellement, 139 millions de francs (dont 6,8 millions de frais d'étude déjà  engagés), pour la restauration et l'extension du Musée d'Art et d'Histoire. Le parlement municipal ne s'est donc pas encore prononcé sur cette proposition -il le fera lorsqu'elle reviendra, avec un rapport de majorité et, sans doute, un rapport de minorité,  de la seule commission où elle a été expédiée, la commission des travaux, le Conseil municipal ayant en effet refusé de faire étudier aussi la proposition par la Commission des arts et de la culture. Comme si le seul enjeu du projet était l'enjeu architectural et patrimonial. Comme si le débat ne devait porter que sur le contenant du musée. Comme si le projet muséal en tant que tel, la démarche culturelle qui va être celle du nouveau musée (s'il se réalise), les rapports de cette institution culturelle avec les autres institutions culturelles genevoises -comme si tous ces enjeux étaient secondaire, et que la question : "un musée pourquoi" était intempestive, alors qu'elle est la première, et la plus importante, qu'il faudrait se poser...

Lire la suite

15:34 Publié dans Culture, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mah, musée d'art et d'histoire, nouvel | |  Facebook | | | |

mardi, 29 avril 2014

A propos des représentants de collectivités publiques dans des sociétés privées

Télégenève, NaxooPotiches, otages ou délinquants ?

Aujourd'hui, ou dans un mois, le Conseil Municipal de la Ville de Genève désignera (croit-il) trois administrateurs de la société du téléréseau municipal, Télégenève (une société anonyme de droit privé), pour remplacer trois administrateurs démissionnaires, -l'un parce qu'il n'a plus le temps de se consacrer à sa fonction d'administrateur, et les deux autres parce qu'ils soutenaient le projet de vente des actions de la Ville de Genève dans la société de téléréseau et ont été désavoués par les citoyennes et les citoyens, qui ont repoussé ce projet en votation populaire. Prenons prétexte de cet épisode, et de cette société, pour poser une question bête : c'est quoi, ça peut quoi, ça sert à quoi, le représentant d'une collectivité publique dans le Conseil d'administration d'une société privée ? La réponse pourrait ressembler au titre d'une fable de La Fontaine : la potiche, l'otage ou le délinquant. Une potiche, si cet administrateur s'en tient à ce qu'il a le droit de faire. Un otage, s'il fait ce que la société attend qu'il fasse. Un délinquant s'il fait ce qu'il devrait faire...

Lire la suite

14:26 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : télégenève, naxoo | |  Facebook | | | |

lundi, 28 avril 2014

Après la commémoration de l'Expo 64, celle de l'« Affaire des Mirages » ?

Des «  Mirages » aux « Gripen »

Vous vous souvenez de l'« Affaire des Mirages », au début des années '60 (si vous étiez de ce monde en ce temps-là) ? Ce fut un scandale politique, le plus grave en Suisse de la deuxième moitié du XXe siècle, avec l'« Affaire des fiches ». Celle des « Mirages » (les avions de combat français de chez Marcel) fut provoquée par un énorme dépassement de budget lors de l'achat par l'armée suisse d'avions de combat Dassault Mirage III. Il s'ensuivit, après une polémique virulente dans laquelle s'illustra particulièrement le Conseiller national PS Helmut Hubacher, futur président du parti, l'institution en 1964 de la première commission d'enquête parlementaire de l'Assemblée fédérale suisse, puis, les conclusions accablantes de la commission, la démissiondu conseiller fédéral (radical vaudois) Paul Chaudet en 1966. Il se célèbre en ce moment le cinquantième anniversaire de l'Exposition Nationale -on a jusqu'au 18 mai pour éviter d'avoir à se préparer à une plus amère célébration...

Lire la suite

15:24 Publié dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : avions de combat, armée, mirages, gripen | |  Facebook | | | |

jeudi, 17 avril 2014

Election présidentielle algérienne : Boutef, mort ou vif

Aujourd'hui, l'Algérie élit son président. Et il n'est besoin ni de sondages, ni d'une boule de cristal pour préciser : aujourd'hui, l'Algérie réélit son président. Pour la troisième fois. Ce président est, et sera, Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, candidat invisible pendant une campagne électorale qui n'en fut pas une tant le jeu politique algérien est verrouillé, président depuis 1999, déjà réélu deux fois, gravement atteint dans sa santé mais présenté à sa propre succession par un régime que l'affaiblissement même de son candidat arrange. Parce qu'il permet aux hommes de l'ombre, ceux de son clan et ceux de l'appareil politico-militaro-policier, de gouverner réellement à sa place. Abdelaziz Bouteflika sera réélu. Mort ou vif. Et le système de pouvoir algérien tiendra encore le temps du président qu'il a mis et maintenu au pouvoir, et de ses contemporains. Mais ce temps est compté. Et la jeunesse algérienne nombreuse, et impatiente.

Lire la suite

14:04 Publié dans Droits de l'Homme, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : algérie, bouteflika | |  Facebook | | | |

mercredi, 16 avril 2014

Forfaits fiscaux (« Imposition d'après la dépense ») : Cosmétique de droite, clarification de gauche

Les citoyens et yennes genevois se prononceront donc, probablement en septembre prochain,  sur la suppression ou non des « forfaits fiscaux » accordés aux riches étrangers sans activité professionnelle en Suisse. Une initiative socialiste (qui a abouti il y a déjà trois ans) demande leur suppression (déjà acquise dans plusieurs cantons, dont Zurich), un contre-projet de la droite et de l'extrême-droite préconise leur maintien, au prix d'un lifting destiné à les rendre plus acceptables aux yeux du bon peuple des gentils contribuables qui, eux, paient leurs impôts en fonction de leur fortune et de leur revenu, et non sur une estimation de leurs dépenses. La droite parle d'un « durcissement » des conditions d'octroi des forfaits fiscaux -mais il ne s'agit guère que d'une opération cosmétique, ou du nouvel emballage d'un vieux cadeau, pas plus acceptable en principe sous cette revêture qu'il ne l'était sous l'ancienne.

Lire la suite

17:05 Publié dans Fiscalité, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : forfaits fiscaux | |  Facebook | | | |

lundi, 14 avril 2014

Premier (et seul) tour de l'élection du procureur Général de Genève : Qui perd, gagne !

vignette Bayenet  merci.jpgBon, évidemment, le colonel procureur restera Procureur Général, mais au risque de lasser, on le répète : avant même que soit jouée son élection, nous avions déjà remporté trois victoires, la première en imposant cette élection contre la tentation de la cooptation clanique, la seconde en imposant un débat politique sur la justice et la prison contre le « silence dans les rangs », la troisième en imposant l'évidence des qualités du candidat que nous soutenions. Ces victoires, nous les avons remportées sur tous ceux et toutes celles qui ne voulaient ni d'une élection du Procureur Général (parce que la démocratie doit s'arrêter aux portes du Palais de Justice), ni d'un débat politique sur la justice et la prison (parce que la justice et la prison sont, l'une au-dessus et l'autre au-dessous de tout débat), ni d'un candidat de gauche au poste de Procureur Général (parce que le candidat sortant, de droite, convenait à la corporation judiciaire de gauche). Pierre Bayenet n'a pas été élu ? La démocratie, grâce à lui, l'a été.

Lire la suite

14:59 Publié dans Genève, Justice, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : élection, procureur général, bayenet, jornot, ps | |  Facebook | | | |