samedi, 19 septembre 2009

Des prisons comme s'il en pleuvait

Le Conseil d'Etat relance le secteur de la construction

86 places de plus à Champ-Dollon, 150 de plus à la Brenaz, une prison psychiatrique de 92 places (Curabilis), et une nouvelle prison de 350 places à Champ-Dollon, en plus de l'actuelle : d'ici à 2017, le nombre de places de détention aura plus que doublé à Genève ; il y a 500 détenus à Champ-Dollon aujourd'hui, il y en aura un millier dans dix ans si les pulsions geôlières du gouvernement sont suivies d'effet.  Et ça ne sera, évidemment, qu'un début. Parce que si l'histoire des prisons, ici comme partout ailleurs, nous enseigne quelque chose, c'est bien ceci : quand on construit une prison, on la remplit, quand on remplit une prison, on ne s'arrête de la remplir que quand elle déborde et qu'on en a ouvert une autre, qu'on remplira comme les précédentes, la nature carcérale ayant horreur du vide. " Il ne faut pas construire dans le but d'augmenter le taux de personnes incarcérées ", se défend, bêtement, le Conseil d'Etat. Augmenter le nombre de personnes incarcérées, c'est pourtant toujours le résultat qu'on obtient en construisant de nouvelles prisons, sans fermer les anciennes. Mark Muller souligne, tout fier, que " le domaine pénitentiaire est l'un de ceux où (le Conseil d'Etat) a le plus oeuvré durant cette législature ". On a les bilans qu'on mérite.

Lire la suite

00:50 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : politique, prisons, champ-dollon | |  Facebook | | | |

mardi, 15 septembre 2009

Acharnement thérapeutique

Cet automne, vraisemblablement entre l'élection du Grand Conseil et celle du Conseil d'Etat, le Grand Conseil (l'actuel, sans doute) se prononcera sur une nouvelle proposition de ponction des caisses publiques pour alimenter celles de la fondation privée du stade de Genève. Deux propositions sont en concurrence : celle de la majorité de droite (sans l'UDC, qui s'oppose à tout financement public de la fondation), qui accorde 700'000 francs à la fondation pour lui éviter la faillite, et celle des socialistes et des verts, qui limitent l'aumône à 500'000 francs (pour tenter d'éviter un référendum). Par rapport aux neuf millions sur quatre ans que l'inénarrable Mark Muller demandait initialement, on est certes devenu, enfin, un peu raisonnable dans ce dossier foireux, mais on s'obstine toujours à pratiquer à l'égard d'une fondation privée au bord de la faillite un acharnement thérapeutique absurde, auquel on ne saurait répondre, charitablement, qu'en faisant appel à Exit ou Dignitas. La fondation est au bord de la faillite ? Faisons-lui faire un grand pas en avant...

Lire la suite

00:44 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stade, football, praille | |  Facebook | | | |

vendredi, 11 septembre 2009

Anastasie, le retour

Deux députés libéraux ne supportant pas que la Ville fasse campagne contre les cadeaux fiscaux soumis au vote populaire dans deux semaines ont donc obtenu du Tribunal administratif le rétablissement de la censure préalable à Genève, au prétexte que toute " propagande électorale " est interdite à une municipalité, le TA ayant fort opportunément confondu une votation avec des élections. Ce déplacement du débat politique sur le terrain juridique est certes symptomatique à la fois de l'époque, et du lieu (Genève doit bien être la ville du monde où la proportion de juristes au sein de la population résidente est la plus élevée, et il faut bien que ce cheptel s'ébroue), mais sous les arguties juridiques, on n'a aucun mal à retrouver la motivation politique : ce qui est reproché à la Ville n'est pas de faire campagne (l'aurait-elle fait pour soutenir le Conseil d'Etat que nul, à droite, n'y aurait trouvé à redire ni à recourir), mais de faire campagne contre la braderie fiscale de l'automne.

Lire la suite

03:09 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : démocratie, censure, votation, politique, libéralisme | |  Facebook | | | |

mardi, 08 septembre 2009

Braderie fiscale et tonte des communes

Le silence des agnelles

Le Conseil administratif de la Ville a présenté, mercredi dernier, son projet de budget 2010. Et ça doit être un bon budget, puisqu'il fait hurler la droite. But de l'exercice, pour la majorité de gauche de la Municipalité : sauvegarder les prestations sociales, les investissements et les engagements culturels de la Ville, que les baisses d'impôts (et donc de ressources pour la commune) proposées par la droite soient ou non acceptées le 27 septembre. Si elles étaient acceptées, elles creuseraient de plus de 40 millions un déficit annoncé (et accepté par le canton) de 26,2 millions. Or la Ville ne serait pas seule à payer les pots fiscaux cassés par la droite : toutes les grandes communes seraient dans le même cas. Mais contrairement à la Ville, et à l'exception de leurs magistrats socialistes, elles se taisent. Leur silence d'agnelles est d'or -mais pour qui ?

Lire la suite

02:34 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : impôts, fiscalité, communes | |  Facebook | | | |

mercredi, 02 septembre 2009

Quand la droite rétablit la censure préalable

Deux députés libéraux ont assigné la Ville en justice. Ils lui contestent le droit de faire campagne contre le projet de réforme fiscale du parlement et du Conseil d'Etat, et demandent l'interdiction " à titre préventif " de la (modeste) campagne annoncée par le Conseil administratif une publication normale du magazine de la Ville, quelques publicités dans la presse et l'apposition de panneaux et d'autocollants sur les véhicules de la Ville). Une " interdiction à titre préventif " ? autrement dit une censure préalable, d'autant plus stupide que sa revendication même fait une publicité inespérée à ce que l'on voudrait interdire : qui ignore encore que le Conseil administratif de la Ville s'oppose à la sous-enchère fiscale voulue par le canton ?

Lire la suite

01:15 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : votatiuon, ville, impôts | |  Facebook | | | |

samedi, 29 août 2009

La gauche de la gauche toujours aussi gauche

Le 11 octobre prochain, Genève renouvellera son parlement. Et un mois plus tard, son gouvernement. Les fronts politiques se sont constitués, les partis se sont apparentés, Entente contre Alternative, la politique routinière haïssant les mouvements qui déplacent les lignes. Quoique... A gauche de la gauche, si SolidaritéS et le Parti du Travail font liste commune, les Indépendants font liste à part. Tellement Indépendants, d'ailleurs, qu'ils sont désormais indépendants de la gauche elle-même : la liste N° 8 (" Défense des aînés, des locataires, de l'emploi et du social ") ne se définit même plus comme une liste de gauche, et n'a donc, fort logiquement, sollicité aucun apparentement avec les autres forces politiques de son vivier originel.

Lire la suite

01:21 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : élections, politique, gauche | |  Facebook | | | |

vendredi, 28 août 2009

Ce que la mort du CIC nous dit de la politique culturelle genevoise

" La liberté de l'art, son indépendance vis-à-vis de ce que l'on exige de lui, se fonde dans l'idée d'une société libre et anticipe en un certain sens sa réalisation " (Theodor Adorno)

Elle passerait presque inaperçue (n'était la splendide affiche baudelairienne d'Exem), la votation municipale à l'ordre du jour du 27 septembre, sur le maintien ou non d'un gros million de subvention accordée par la Ville à la Fondation Saint-Gervais, et jusqu'alors affectée par celle-ci au Centre pour l'Image Contemporaine, avant que, pressé par la Fondation et le Conseil administratif, le Conseil Municipal n'entérine le transfert de cette subvention au Centre d'Art Contemporain (CAC) et au Fonds municipal d'Art Contemporain (FMAC), en signant du même coup l'arrêt de mort du CIC. L'enjeu est réel. Non pas financier, cet enjeu, mais culturel.

Lire la suite

02:02 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : culture, saint-gervais, cic, votation | |  Facebook | | | |

mardi, 25 août 2009

Arnaque fiscale au menu du 27 septembre

De la baise d'impôt

Le 27 septembre, Genève votera, entre autres, sur une nouvelle révision de sa loi fiscale, révision qui, comme toutes celles qui l'ont précédée depuis des années, ne vise guère qu'à réduire les impôts des contribuables les plus aisés. Quitte à réduire aussi, mécaniquement et lourdement (plus d'un milliard et cent millions sur trois ans), les ressources des collectivités publiques (le canton et les communes). La droite, l'extrême-droite et les Verts soutiennent cette proposition, combattue par toute la gauche. Dont il apparaît donc que, s'agissant de fiscalité et de politique budgétaire, les Verts ne font pas partie -ce qui ne saurait d'ailleurs leur nuire électoralement, bouffer à tous les râteliers étant un exercice qu'ils pratiquent désormais avec un art consommé.

Lire la suite

02:38 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : impôts, votation, fiscalité | |  Facebook | | | |

vendredi, 26 juin 2009

CEVA, rues piétonnes : Qui bloque, qui débloque ?

Mardi soir, le Conseil municipal de la Ville a validé, dans un vote gauche contre droite, l'initiative des Verts " 200 rues sont à vous ", Aujourd'hui ou demain, le Grand Conseil devrait accepter un crédit complémentaire de 113 millions de francs pour financer les surcoûts du projet ferroviaire CEVA.Les deux projets, celui de soustraire des rues de la ville à l'invasion automobile et celui de développer les transports publics ferroviaires régionaux, sont combattus par une partie (s'agissant du CEVA) ou la totalité (s'agissant des rues piétonnes) de la droite. Pour des raisons et avec des arguments, ou sous des prétextes, qui laissent pour le moins perplexe.

Lire la suite

05:58 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ceva, transports, initiative | |  Facebook | | | |

jeudi, 11 juin 2009

Le soulagement des pleutres

La gauche institutionnelle est soulagée : à une voix près (huit contre sept), le Comité d'initiative " s'organiser contre l'échec scolaire et garantir une formation pour tous les jeunes " a décidé de retirer ladite initiative, au grand soulagement d'au moins deux partis politiques (les Verts et le PS) qui craignaient que l'initiative de la gauche, prônant l'hétérogénéité des classes du cycle, fasse un plus mauvais score que celle du réseau " Réel ", qui prônait le rétablissement de sections homogènes et l'instauration d'y système sélectif. Qui furent les huit partisans du retrait, et les sept partisans du maintien, d'un texte qui ne faisait après tout que réaffirmer de bons et solides principes de gauche ? Lequel des huit aurait pu changer d'avis et faire basculer la décision ? A vrai dire, on s'en fout. Le fait est là : dans le débat sur l'école, la gauche genevoise s'est déculottée.

Lire la suite

01:10 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : initiative, co, ps | |  Facebook | | | |

vendredi, 05 juin 2009

Justice genevoise : La normalisation en marche

La suppression du jury populaire, acquise le 17 mai au nom de la conformité avec le droit fédéral, n'est que la première étape de la normalisation de la Justice genevoise. Etapes suivantes : la suppression des juges d'instruction et la constitution d'un Ministère public pléthorique dont les membres seront voués à l'exercice schizophrénique consistant à mener les enquêtes pour ensuite soutenir l'accusation. Terme possible de la " réforme " du pouvoir judiciaire, ou de sa contre-réforme : l'abolition pure et simple de l'élection populaire des juges, déjà réduite à une simple éventualité, au cas où les négociations entre partis pour le partage des postes n'aboutissent pas à une élection tacite. Une question agite le marigot judiciaire : les changements à venir impliquent-ils ou non de nouvelles élections judiciaires en 2010 ? Le Conseil d'Etat n'en veut pas mais ne semble pas très bien savoir pourquoi il n'en veut pas. Autre question : élections judiciaires ou non, quel sera le rôle du Procureur général au sein du nouveau Parquet, sachant que l'actuel PG est déjà incapable de diriger une dizaine de procureurs, et qu'on ne voit guère par quel miracle il se révélerait capable d'en diriger trois ou quatre fois plus ?

Lire la suite

03:48 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : justice | |  Facebook | | | |

mercredi, 03 juin 2009

Grand Théâtre : Sortie ratée

Quatre cadres du Grand Théâtre, dont le contrat a été résilié par la Fondation du GTG, contestent cette résiliation et demandent ensemble plus d'un million de francs (un an de salaire pour chacun) à la Fondation, au motif ou au prétexte que la lettre de résiliation n'aurait pas été signée par la bonne personne. De son côté, le Directeur général sortant, dont le contrat a également été résilié (mais par le Conseil administratif sur préavis du Conseil de fondation) en demande à peu près autant à la Ville (soit l'équivalent de trois ans d'un salaire plus élevé que celui d'un Conseiller administratif). On précisera utilement que la responsabilité de Patrice Mugny n'est nullement engagée dans cet épisode (elle ne l'était d'ailleurs guère dans la crise elle-même dont ce piètre règlement de compte est l'épilogue) : toutes les porcelaines cassées dans le magasin culturel genevois ne sont pas à mettre au compte du même éléphant vert. Le Grand Théâtre change de direction, mais la direction sortante rate toute seule sa sortie.

Lire la suite

02:13 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : culture, opéra, grand théâtre | |  Facebook | | | |

mercredi, 27 mai 2009

Sous le PAV, le référendum

Praille-Acacias-Vernets : un projet à géométrie très variable

L'ASLOCA et les syndicats ont lancé un référendum (soutenu par le PS de la Ville) contre le préavis positif donné par une majorité (la droite plus les Verts) du Conseil municipal de la Ville au déclassement des terrains essentiellement en mains publiques sur lesquels devrait se réaliser le mirifique projet cantonal " Praille-Acacias-Vernets " (PAV). Un projet à géométrie très variable : Il ne se passe plus de semaine sans que le gouvernement annonce sa révision et promette l'augmentations du nombre de logements prévus et de la proportion de logements sociaux. Mais les promesses du Conseil d'Etat n'engagent que lui (et seulement le temps qu'il en change), et ne valent que ce que valent les chances de les faire ratifier par la majorité parlementaire la plus à droite dont Genève ait été affublée depuis la fin de la Guerre Mondiale.

Lire la suite

00:05 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : pav, urbanisme, praille | |  Facebook | | | |

mercredi, 20 mai 2009

Cycle d'Orientation : Le vrai choix se fera en septembre

Un premier tri a été fait dimanche entre deux projets de réintroduction des sections au Cycle d'Orientation -deux contre-réformes, en somme. Le projet qui est sorti vainqueur, celui d'une " homogénéité douce " s'opposant à l' " homogénéité dure " prônée par " Réel ", sera opposé le 27 septembre prochain (à moins qu'elle soit retirée par ses auteurs) à l'initiative lancée par la Coordination Enseignement (qui rassemble toute la gauche), laquelle suggère une hétérogénéité complète et la disparition des sections. Pour deux partis, le PS et les Verts, le choix à faire sera un choix entre deux cohérences : la cohérence politique à court terme, que la droite lui suggère avec insistance, et qui consisterait à continuer de soutenir le contre-projet du Grand Conseil et surtout de se ranger, en pleine campagne électorale, derrière le Conseil d'Etat où ces deux partis sont ensemble majoritaires, et la cohérence politique à long terme, qui devrait les inciter à soutenir une initiative dont Verts et socialistes sont co-auteurs, et qui exprime une position de principe qui est la leur depuis qu'ils en ont une sur l' " école moyenne " : elle doit être un instrument de l'égalité des droits, non de la reproduction des inégalités de situation.

Lire la suite

01:05 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : ecole, co, politique | |  Facebook | | | |

jeudi, 14 mai 2009

Opérations " coup de poing " ou " pet dans l'eau " ?

Rafles médiatiques aux Pâquis

Deux ou trois rafles pâquisardes à grand spectacle (tout étant cependant relatif aux ambitions des producteurs) ont égayé Genève la semaine dernière. 100 ou 150 interpellations ont été effectuées, qui n'ont abouti qu'à trois ou quatre arrestations : à l'ouest, rien de bien nouveau. Et rien de bien efficace -mais cherchait-on à l'être ? A vrai dire, le terrain que l'on voulait occuper semble moins avoir été celui des Pâquis que celui des media. Bref : la campagne électorale est lancée. Dans la boue, mais elle est lancée. Et la concentration de la presse se poursuit, la " Tribune de Genève " ayant apparemment racheté le " Pilori ", ou du moins repris son ton, le temps d'une rafle.

Lire la suite

01:36 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : sécurité, pâquis, police, politique | |  Facebook | | | |

samedi, 09 mai 2009

Vider les caisses pour remplir les urnes

La commission fiscale du Grand Conseil a approuvé, contre les seules voix socialistes, un projet de loi baissant l'impôt sur le revenu (surtout pour les hauts revenus) et instaurant un " bouclier fiscal " pour les grosses fortunes. S'il est accepté par les citoyennes et yens (et on ne doute pas qu'il le sera, puisque ceux qui en bénéficieront usent pleinement de leur droit de vote, alors que ceux qui auront à le payer ne votent pas), le projet de la droite et des Verts fera perdre aux caisses publiques plus de 320 millions de francs en 2010, près de 390 millions en 2001, plus de 410 millions en 2010 : c'est de plus d'un milliard en trois ans que la droite s'apprête à priver le canton. Et il faudra bien que ce milliard de pertes fiscales soit compensé. Comment le compensera-t-on ? En réduisant les prestations, et de préférence celles indispensables aux plus démunis. Sinon, comment payer la construction de nouvelles prisons, un pont sur la rade et la survie du stade de la Praille ?

Lire la suite

02:53 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : impôts, politique, élections | |  Facebook | | | |

vendredi, 08 mai 2009

L'aumône au stade

Le Conseil d'Etat voulait lui assurer une rente viagère de deux millions de francs par an jusqu'à ce que mort du stade s'ensuive ? La Fondation du Stade de Genève ne recevra probablement qu'une aumône de 500'000 balles pour survivre en 2010 : c'est en tout cas la proposition que feront le PS et les Verts, après que la Commission de contrôle de gestion du Grand Conseil ait, à l'unanimité, donné un préavis négatif à la dispendieuse stadolâtrie du gouvernement. Et la commission de stigmatiser la " légèreté " du Conseil d'Etat (à deux millions par an, c'était pourtant une légèreté lestée), et de déplorer l'absence de toute réflexion sur un financement privé de cet équipement sur lequel, rappelons-le au passage, les Genevois n'ont jamais pu se prononcer, tout ayant été fait, défait et surfait pour les en empêcher.

Lire la suite

03:21 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : stade, football, praille | |  Facebook | | | |

jeudi, 30 avril 2009

C.O. Sélection en mai, orientation en septembre...

Le 17 mai, les citoyennes et yens choisiront entre deux textes concernant le Cycle d'Orientation : l'initiative 134  " pour un cycle qui oriente ", émanant du " Réseau école et laïcité " (Reel) et le contre-projet du Grand Conseil, " pour un cycle d'orientation exigeant et formateur pour tous ". Ce choix, éliminatoire, ne sera en réalité qu'une sélection du projet qui sera, en septembre, opposé à une deuxième initiative, de gauche, qui demande, s'agissant toujours du Cycle d'Orientation,  de " s'organiser contre l'échec scolaire et garantir une formation pour tous les jeunes ". Le vote de Floréal clarifiera donc celui de Vendémiaire : c'est ce dernier qui sera celui du choix final, entre l' " homogénéité " prônée par Reel (les élèves d'un même niveau sont placés dans une même section) et l' " hétérogénéité " proposée par la gauche (une section ou un regroupement rassemble des élèves de niveaux différent). Le contre-projet parlementaire opposé à l'initiative de Reel est soutenu par tous les partis représentés au sein du Grand Conseil, sauf le MCG et, par les syndicats d'enseignants, ainsi que la plupart des associations de parents d'élèves, mais il combattu par l'AVIVO, la Jeunesse socialiste, le Parti du Travail, les Evangéliques et SolidaritéS.  Quant aux élèves eux-mêmes, leur avis importe peu. Ou pas du tout. Demande-t-on aux agneaux de choisir leur paturage ?

Lire la suite

02:09 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : votation, cycle d'orientation | |  Facebook | | | |

lundi, 27 avril 2009

Pétition pour l'égalité de l'arroi du Guet de la République et des Chasse-gueux de la Commune

Morgenstern2k71227.jpgL'alternative municipale de gauche au Taser cantonal de centre-gauche :
Vive le Morgenstern !


En décidant de doter le groupe d'intervention de la gendarmerie de pistolets à électrochoc (" Taser "), le Conseil d'Etat creuse une inégalité inacceptable entre une police cantonale équipée du dernier cri (de douleur) de la technologie policière, et une police municipale devant se contenter de médiocres " bâtons tactiques " et d'interventions à peine épicées de sprays au poivre. Nous devons rétablir l'équilibre entre la Commune et la République, cet équilibre dût-il prévaloir dans la connerie gadgétophile à défaut de pouvoir s'affirmer sur des terrains plus fondamentaux, s'il en est -après tout, la puissance publique ne se manifeste-t-elle pas par le monopole de la violence physique ? Nous lançons donc à cette noble fin une pétition, que vous trouverez en annexe et sur la toile : dans la course au ridicule, une municipalité de gauche ne peut sans faillir se laisser distancer par un gouvernement de centre-gauche. La police du second a droit au Taser ? celle de la première a droit au Morgenstern.

Lire la suite

01:50 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : police, taser, politique | |  Facebook | | | |

vendredi, 24 avril 2009

Le raisonnement du bon docteur Guillotin

A République moderne, technologie de pointe, le progrès est en marche, nos chasse-gueux ont l'électricité et la maison Taser une jolie référence dans ses dossiers : la police genevoise va être branchée sur 50'000 volts. Le Conseil d'Etat a validé un " ordre de service interne " dotant le groupe d'intervention de la gendarmerie de trois pistolets à électrochoc (" Taser "), pour une utilisation dont le gouvernement et la police promettent qu'elle sera restrictive (seuls les membres du groupe d'intervention pourront s'en servir), très ciblée (mais la cible est large : forcenés, suicidaires, déments, détenus agités...), réglementée (validation préalable de l'usage du machin par un officier de police, échelon d'appui sanitaire, rapport ultérieur) et même filmée. Laurent Moutinot assure que le but de l'introduction du Taser " n'est pas d'aggraver les moyens de contrôle dont dispose la police, mais d'éviter l'usage de l'arme à feu ou de la force physique ". L'électrochoc comme alternative au coup de feu, c'est un argument qui a sa logique : celle du bon docteur Guillotin, présentant sa machine à couper le crime comme le moyen d'éviter la décapitation à la hache, la pendaison, le garrot et autres pratiques salissantes, inesthétiques et peu fiables. Le condamné ne sentira " qu'un léger souffle sur le cou ", assurait le bon docteur. Et une décharge de 50'000 volts ne fait pas mal, poursuivent ses disciples genevois.

Lire la suite

02:58 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : police, armes, taser | |  Facebook | | | |