vendredi, 11 mai 2012

Projet de nouvelle constitution genevoise : Tout ça pour ça ?

La troisième débat sur le projet de nouvelle constitution genevoise est terminé et l'Assemblée constituante lance une campagne d'information pour sensibiliser la population à ses travaux et à leur (glorieux) résultat en vue de la votation populaire du 14 octobre prochain. Six « soirées thématiques » sont donc prévues pour permettre aux constituants de rencontrer la population (au nom de qui ils ont pondu leur texte) et à la population d'apprendre leur existence et de rencontrer les constituants qu'elle a élus, ou, plus majoritairement, laissé élire. Les deux premières de ces soirées sont organisées à Genève : la première, hier soir, la seconde, le 23 mai, à la Maison de retraite du Petit-Saconnex. Vu la composition générationnelle de la Constituante, directement du producteur au consommateur.... Mais on n'ironisera pas plus, c'est pas notre genre, sur le choix du lieu. Ce genre d'ironie n'est d'ailleurs plus de notre âge.

Lire la suite

20:44 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : constituante, constitution, politique | |  Facebook | | | |

mardi, 08 mai 2012

La Ville de Genève doit-elle abandonner Télégenève (Naxoo) ?


Vendre ou ne pas vendre ? Et vendre à qui ?

Le Conseil Municipal de la Ville de Genève doit se prononcer aujourd'hui sur le sort qu'il réservera à une proposition du Conseil administratif de vendre le paquet, majoritaire, d'actions détenues par la municipalité dans la sociétéTéléGenève, qui exploite le téléréseau local. Trois solutions s'offrent au Conseil : refuser d'entrer en matière sur cette proposition, la voter « sur le siège », sans la transmettre pour étude à une commission, ou au contraire entrer en matière pour la faire étudier en commission.  La troisième solution devrait s'imposer : les enjeux sont tels, si nombreux, si importants et si imbriqués qu'il paraît totalement illusoire de pouvoir en juger en quelques heures de séance plénière, sans examen plus approfondi, sans entendre ni le personnel et les syndicats, ni l'actionnaire minoritaire, ni les communes dont le téléréseau est allié avec celui de la Ville et que la vente de celui de la Ville fragiliserait face aux entreprises privées avides de les prendre ou de prendre leur place.

Lire la suite

14:53 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, naxoo, télégenève, upc cablecom | |  Facebook | | | |

mercredi, 02 mai 2012

L'autre enjeu du 17 juin : l'organisation des institutions publiques

Gouvernance, vous avez dit gouvernance ?

Le 17 juin prochain, à Genève, on ne votera pas seulement pour choisir qui (Anne, donc) occupera le siège laissé vacant au Conseil d'Etat après la démission de Mark Muller, on votera aussi sur une loi modifiant considérablement le mode de « gouvernance » (puisque c'est comme cela que l'on dit désormais en notre contemporaine langue de bois politique) des conseils d'administration et conseils de fondation des établissements publics autonomes. On votera, parce que les syndicats et les partis de gauche ont lancé et fait aboutir un référendum contre une loi qui réduit le peu de contrôle démocratique existant sur ces institutions. Et on votera « non ».

Lire la suite

14:09 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, votations, gouvernance, démocratie, service public | |  Facebook | | | |

mercredi, 25 avril 2012

Fermeture de Merck Serono : Les salariés, une mauvaise graisse ?

Une multinationale célèbre à sa manière, avec une semaine d'avance, la Fête des Travailleurs : La filiale genevoise du groupe allemand Merck KGaA, Serono ferme (c'est le plus gros licenciement collectif jamais annoncé à Genève) et en tout 1'250 emplois  passent à la trappe ou émigrent en Chine, en Allemagne ou dans le canton de Vaud.  Le Conseil d'Etat tombe des nues parle d'un "séisme" (ou d'un "tsunami", dans la version Unger) pour Genève, mais il y a des séismes prévisibles. Le sismographe du Conseil d'Etat devait être en panne : la multinationale allemande avait annoncé en février qu'elle allait supprimer des emplois, alors même qu'elle a fait plus de dix milliards d'euros de chiffre d'affaire en 2011, plus de 1,1 milliard de bénéfices, disposait de près d'un milliard et demi de liquidités et avait augmenté de 20 % les dividendes de ses actionnaires. Mais cela ne lui suffisait pas : Il fallait, disait-elle, "dégraisser pour se redonner du muscle". La mauvaise graisse, ce sont les salariés. Evidemment. Et tout cela est parfaitement logique : qu'attendre d'autre d'une multinationale de la pharma ?Qu'elle chante l'Internationale ?

Lire la suite

10:22 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : économie, merck, serono, bertarelli | |  Facebook | | | |

mercredi, 18 avril 2012

Après la « préférence cantonale », la « préférence municipale » ?

Les frontaliers, nouveaux Intouchables ?

La Ville de Genève doit « donner la priorité aux résidents genevois lors des engagements de personnel » dans ses services, demande une motion déposée en janvier au Conseil Municipal de la Ville par le MCG, motion dont le Conseil a refusé hier le traitement en urgence. D'abord parce que la social-xénophobie étant une nevrose endémique, on ne voit pas quelle urgence particulière il y aurait à en discourir. Ensuite, parce que le texte même de la motion est à l'image du parti qui l'a déposée : confus, péremptoire et démagogique. Mais assez dans l'air vicié du temps. Le discours tenu par les hérauts de la préférence de résidence est simple : on a besoin des frontaliers, mais au plus bas niveau de responsabilité possible, en recréant avec les frontaliers ce qu'on avait supprimé en abolissant le statut de saisonniers : une caste d'exécutants. Nos Intouchables...

Lire la suite

13:27 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : frontaliers, emploi, région | |  Facebook | | | |

mardi, 03 avril 2012

Payer des délinquants étrangers pour qu'ils rentrent chez eux ?

L'idée pas idiote d'Isabel Rochat

La cheffe du Département qu'on persistera ici à le dénommer  « de justice et police », Isabel Rochat, a proposé et commencé de mettre en oeuvre un  « projet pilote » consistant, pour le résumer, à payer les délinquants récidivistes étrangers inexpulsables (parce que ressortissants de pays comme l'Algérie, avec lesquels la Suisse n'a pas passé d'accords de « réadmission »), pour qu'ils acceptent de rentrer volontairement chez eux et y suivre une formation professionnelle. Cette proposition a fait jaser et hoqueter, à gauche, mais surtout à droite et à l'extrême-droite. Et pourtant, elle est la meilleure, ou la moins idiote, qui ait été faite depuis longtemps pour tenter de répondre à une délinquance importée à laquelle les rodomontades populistes n'ont pu, ne peuvent et ne pourront jamais répondre autrement que comme une connerie répond à une autre connerie...

Lire la suite

13:15 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sécurité, délinquance, prisons, politique, isabel rochat | |  Facebook | | | |

lundi, 02 avril 2012

Tombée du futur et retrouvée dans les caves du père Glozu, une lettre anonyme et sans date...

Ma très chère,

Je n’étais plus revenu à Genève depuis longtemps ; tu sais ce qui m’en avait tenu éloigné... je ne m’étais pas exilé, mais ce qui me requérait ailleurs avait singulièrement plus de force que ce qui m’y aurait retenu. Genève est ma ville, mais j’ai toujours la même impression d’étrangeté à m’entendre dire « ma ville ». Genève n’appartient à personne, et surtout pas à qui croit en détenir les clefs et croit pouvoir parler en son nom. Elle appartient à ceux qui l’habitent, d’où qu’ils viennent, à ceux qui la font vivante, quels qu’ils soient. Et à ceux qui la rêvent, où qu’ils soient.

Lire la suite

13:54 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, rousseau | |  Facebook | | | |

jeudi, 29 mars 2012

Après une clarification ambigüe à la droite de Piogre

Ce sera elle ou ça...

Boudée par l'Entente de la droite démocratique, l'UDC genevoise a donc conclu avec le MCG un accord électoral (qu'elle avait auparavant proposé au PLR) couvrant toutes les échéances électorales des deux ans à venir. Dès lors, le 17 juin, trois blocs se confronteront : l'Alternative (les Verts, le PS, Ensemble à gauche) , l'Entente (PLR et PDC) et la droite de la droite, mi-populiste mi-conservatrice (MCG et UDC). Mais si cette recomposition est clarificatrice, elle l'est de manière ambigüe, et elle ne bouleverse pas (encore) le paysage politique : les forces qui étaient à droite (y compris celle se prétendait  « ni de gauche, ni de droite »)  y sont toujours, celles qui étaient à gauche y restent, celles qui hésitent entre la droite et la gauche doivent choisir leur camp. Et la gauche mobiliser le sien sans le disperser. Parce que le 17 juin prochain, ce sera elle ou lui. Ou ça. Ce devra donc être elle.

Lire la suite

14:30 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : politique, élections, udc, mcg, stauffer, emery-torracinta | |  Facebook | | | |

mardi, 27 mars 2012

Politique culturelle : Quand deux légitimités se confrontent

Tentant d'expliquer pourquoi la fonction de Conseiller d'Etat n'est plus ce qu'elle était, le président du Conseil d'Etat genevois, Pierre-François Unger observait dans « Le Temps »  que « nombre de décisions sont transférées à Berne sans que les moyens de les appliquer nous soient toujours octroyés. Ceux qui décident ne paient plus, et réciproquement ». Il avait raison, Unger. Mais ce qu'il décrivait, c'est exactement ce que de mauvais esprits accusent le Conseil d'Etat genevois de tenter avec son projet de loi sur la culture : s'arroger le pouvoir de décider en faisant supporter à d'autres le coût de ces décisions... Car à Genève, dans le champ de la politique culturelle, deux légitimités se confrontent : celle de la loi et celle du terrain. La légitimité de la loi, c'est celle du canton. La légitimité du terrain, c'est celle de la Ville, des villes, des communes -celle des moyens et des actions entreprises. La vieille distinction de l'Etat et de la Commune, de celui qui gouverne les gens et de celle qui administre les choses...

Lire la suite

12:40 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : culture, politique | |  Facebook | | | |

lundi, 26 mars 2012

Election partielle du gouvernement genevois : gauche, droite, en avant...

Avant-hier, le congrès socialiste a désigné Anne Emery-Torracinta comme la candidate du parti, et (espérons-le) de toute la gauche, à l'élection partielle au Conseil d'Etat genevois, le 17 juin prochain. Et c'est un beau, un clair, combat gauche-droite, « à la française » (quand les Français font, politiquement, ce qu'on attend d'eux) qui s'annonce -et dans le même temps de campagne que la présidentielle française, précisément. Un combat où le choix des alliances va peser de tout son poids, et sera déterminant, à gauche comme à droite. Un combat où le choix sera simple : Maudet, Stauffer ou Emery-Torracinta. La droite, l'extrême-droite ou la gauche. La gauche telle qu'elle est, et qui n'est pas forcément telle qu'on la voudrait, mais la gauche. Nous.

Lire la suite

14:13 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections, ps, emery-torracinta, maudet | |  Facebook | | | |

vendredi, 23 mars 2012

Candidature socialiste à l'élection partielle du gouvernement genevois : Choisir les villes

Si les socialistes étaient joueurs, et joueurs de poker, ils pourraient samedi se rengorger bruyamment : leurs candidat-e-s à la candidature pour l'élection partielle du Conseil d'Etat dessinent un joli carré d'as. Mais les socialistes ne sont pas joueurs -c'est là le moindre de leur défaut (il suffit pour s'en convaincre de voir la tête qu'ils tirent, et d'entendre les commentaires qu'ils font, lorsque l'un-e d'eux s'offre le petit plaisir d'une proposition ou d'ne intervention décalée dans un parlement). Bref, les socialistes genevois ont le choix. Et c'est difficile, un choix. Surtout entre quatre bonnes cartes. Il lui faut un critère, à ce choix. Alors on leur en propose un : les villes.

Lire la suite

16:58 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : politique, élections, ps, villes | |  Facebook | | | |

mercredi, 21 mars 2012

Que faire d'une borne ? la passer...

« Pourquoi des élus dépassent les bornes ? », s'interrogeait, apparemment angoissée, mais néanmoins toute frétillante, la « Tribune de Genève » de mercredi dernier, à propos des dernières péripéties parlementaires genevoises. Pourquoi des élus (le masculin n'est pas innocent) dépassent-ils les bornes ? D'abord parce que les bornes, s'agissant des débats parlementaires, ce sont les élus eux-mêmes qui les posent, et qu'ils en font donc ce qu'ils veulent -celles et ceux qui les ont élus étant seuls légitimés à les sanctionner. Ensuite parce que les bornes sont faites pour être dépassées (elles ne sont pas des murs). Enfin, parce que les parlements ne sont pas seulement des lieux de décision, mais aussi des lieux de joutes...

Lire la suite

13:11 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : politique, parlement | |  Facebook | | | |

mercredi, 14 mars 2012

Votations et élections : Dans trois mois, on remet ça...

La Tour (Baudet), prend garde !

Un clou chasse l'autre : les votes de dimanche dernier digérés, il nous faut déjà nous préparer à ceux du 17 juin prochain, avec un menu copieux : deux initiatives fédérales (une deuxième proposition d' «épargne-logement» émanant des milieux immobiliers et une initiative udéciste visant à soumettre les accords internationaux au vote populaire), une initiative cantonale de gauche (« Pour une véritable politique d'accueil de la Petite enfance ») et son contre-projet de droite, une loi cantonale réduisant le contrôle démocratique sur les institutions de droit public... et une élection complémentaire au Conseil d'Etat, histoire de trouver le remplaçant ou la remplaçante du très remplaçable Mark Muller. Et, pour la gauche, de prendre un acompte sur une majorité gouvernementale. Et, pour le PS, de récupérer un siège bêtement (et donc par sa faute) perdu il y a trois ans.

Lire la suite

14:59 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, élections, ps | |  Facebook | | | |

mardi, 13 mars 2012

Rénovation du musée d'Art et d'Histoire : un préavis de poids

Pas de Nouvel, bonne nouvelle ?

Le 29 février dernier, la Commission des monuments, de la nature et des sites a délivré un préavis défavorable à la requête en autorisation de construire déposée le 10 novembre par la Ville, pour la rénovation du Musée d'Art et d'Histoire. Le préavis de la CMNS ne porte cependant pas sur le principe de cette rénovation, que tout le monde s'accorde à considérer comme nécessaire et urgente, mais sur le seul projet pris en compte jusqu'à présent, celui de l'Atelier Jean Nouvel et de ses partenaires genevois. Si la Ville continue à s'accrocher à ce seul projet de rénovation, à n'en étudier sérieusement aucun autre et en particulier à ne pas étudier celui présenté par les associations de défense du patrimoine, ce n'est plus seulement le risque que l'on court, mais désormais la certitude que l'on peut annoncer, de se diriger tout droit et très vite dans une impasse et de condamner toute rénovation du musée, soit par refus de l'autorisation de construire, soit par provocation d'un référendum...

Lire la suite

14:09 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mah, culture, musées, nouvel | |  Facebook | | | |

vendredi, 09 mars 2012

Autophagie à Piogre : Le Servette reprend le Servette...

Et un sauveur suprême de plus, un !

Le patron du Servette annonce qu'il est prêt à reprendre le Servette (mais pas avec son argent, avec celui de mystérieux financiers restant anonymes), et le patron du Servette cède le Servette au patron du Servette pour un franc symbolique... Une tautologie, un enfonçage de portes ouvertes, un serpent de lac qui se mort l'appendice caudal ? Pas tout à fait : c'est le patron du Servette Hockey Club (SHC), qui annonce qu'il veut reprendre le Servette Football Club (SFC). La grande famille du sport, quoi.Le tour de passe-passe a permis un ajournement de faillite, et une semaine de sursis pour le SFC. Quennec assurerait les charges courantes pendant un mois, le temps de vérifier dans quel état réel est le club de foot. Et après ? On fait quoi ? Qui paie quoi ? Et dans combien de temps tombera la première demande d'aide financière faite au canton et à la Ville ?

Lire la suite

16:43 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : servette, sfc, shc, sport, football | |  Facebook | | | |

vendredi, 02 mars 2012

Le Servette FC en dépôt de bilan : Y'a des semaines, comme ça...

Y'a des semaines, comme ça, où tout fout le camp : Mark Muller d'abord, le Servette ensuite... Le président de la SA du Servette Football Club (eh oui, amis sportifs: vos clubs ne sont pas des associations, ce sont des sociétés anonymes...) a donc annoncé qu'il était en cessation de paiements. Le club a pour 1,7 million de francs de poursuites, il doit fournir dans les dix jours des garanties financières pour obtenir sa licence pour la saison prochaine et il n'a apparemment plus un radis. L'administrateur du club, Cedric Tonoli, a démissionné de son poste. On cherche un repreneur ou des repreneurs (Marc Roger ? Bulat Chagaev). On s'agite. On pleure. Et on n'oublie qu'une chose : que depuis longtemps, le sort des équipes professionnelles ne se joue plus sur les terrains, dans les stades ou sur les patinoires, mais là où fonctionnent (ou dysfonctionnent) les pompes à fric...

Lire la suite

10:44 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : servette, sfc, football, stade de genève | |  Facebook | | | |

mardi, 28 février 2012

Succession de Mark Muller : Gominator candidat

Ze chaud meuste gohonne

Bon, voilà, c'est fait, Mark Muller a démissionné du gouvernement genevois. C'est un peu dommage, on aurait bien aimé l'entendre traîner ses casseroles pendant encore un an et demi, mais on comprend que pour lui, pour son parti et pour ses collègues, cette petite musique pouvait avoir quelque chose de lassant. Quel choix lui restait-il, lâché par le PLR, le Conseil d'Etat et les media, à peine encore soutenu par la Chambre genevoise immobilière  comme le pendu par sa corde ? La démission de MàD Mark à peine annoncée, Gominator a annoncé sa candidature à sa succession. Pour restaurer la sécurité. Avec la même crédibilité, l'auteur de ces lignes pourrait présenter sa candidature pour restaurer les finances publiques... Qu'on en juge :

www.youtube.com/watch?v=X_33KRtYZr8&feature=youtu.be

Lire la suite

10:24 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, élections, gouvernement, mark muller, eric stauffer, ps | |  Facebook | | | |

vendredi, 24 février 2012

Et si la loi antimanifs était acceptée ?

Moins de manifs, plus de casse ?

Un millier de personnes ont manifesté hier soir, de la poste du  Mont-Blanc à la Plaine de Plainpalais, pour... manifester, précisément, leur opposition au projet de loi pondu par la droite, et qui restreint dangereusement les possibilités d'organiser des manifestations sur la voie publique -sauf, évidemment, à les organiser en se contrefoutant de la loi. Une loi « anticasseurs » qui va encourager à la casse ?  il est vrai que d'entre ses innombrables dons, la droite genevoise a celui de pondre régulièrement des lois absurdes, allant à l'encontre de leurs objectifs proclamés. On risque fort, si le scrutin du 11 mars prochain en décide ainsi, d'ajouter à l'expérience navrante de la loi antimendicité celle d'une loi antimanifs aussi stupide que son aînée. Qu'importe le flacon légal pourvu qu'on ait l'ivresse sécuritaire...

Lire la suite

13:57 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : politique, manifestations, libertés | |  Facebook | | | |

jeudi, 23 février 2012

Genève : la Ville finance la restauration d'une église : Laïcité de Calvin...

Il y a à Genève, dans le quartier de Cornavin, une grande église, assez moche, qui nécessite d'importants travaux d'entretien et de restauration. Un peu plus de deux millions de francs sont nécessaires pour financer ces travaux. Et mardi soir, le Conseil Municipal de la Ville a accepté d'y participer pour un cinquième (autour de 400'000 francs donc). Mais le débat a moins porté sur ces travaux en eux-mêmes que sur leur objet : une église catholique -la première construite à Genève depuis la Réforme. Avec à la clef cette question : participer au financement de la restauration d'une église, propriété de la communauté religieuse qui en use comme lieu de culte, est-ce compatible avec le principe de laïcité ? A gauche, la réponse n'est pas unanime. Nous avons répondu « oui », certain-e-s de nos camarades ont répondu « non » -et les deux réponses sont légitimes.

Lire la suite

15:19 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : laïcité | |  Facebook | | | |

mercredi, 08 février 2012

Scoop : des fois, l'hiver, fait pas chaud...

Laissons-nous aller à un petit mouvement d'humeur saisonnier : Massacres en Syrie, crise alimentaire dans le Sahel, révolution confisquée en Egypte, extrême-droite au pouvoir en Hongrie? Oui, bon, d'accord, on sait. Mais nous, notre problème, c'est qu'il fait froid en hiver. Une conduite d'eau rompt à cause du froid, un quai est fermé, c'est le bordel dans la circulation, y'a des bouchons partout, les Bains des Pâquis sont fermés à cause du gel, la Ville de Genève a prolongé les heures d'ouverture de ses lieux d'accueil de sans-abris, les cartes SIM des I-pad déclarent forfait, les chantiers ferment, les aiguillages des CFF gèlent... C'est l'hiver, quoi... Et c'est apparemment le sujet de préoccupation principal de nos concitoyens, l'hiver. Comme si en février, on s'attendait à être en une autre saison qu'en hiver, dans nos pays.

Lire la suite

14:08 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : climat, hiver | |  Facebook | | | |