jeudi, 03 octobre 2013

Dernier message électoral (quoique...) : Zavez voté ?

vignette élections.jpgZavez voté ? Non ? Ben il serait temps : vous avez jusqu'à ce soir pour envoyer votre bulletin par la poste, et dimanche matin pour voter à l'ancienne, avec vos petites mains dans un isoloir puis une urne. Nous, on a voté, forcément.  Pour le Grand Conseil, on a voté à la fois pour une liste (socialiste,) parce que si on ne vote pas pour une liste, on gaspille une partie des cent suffrages princièrement accordés à chaque électeur-trice, et pour des personnes, en ajoutant à notre liste les noms de candidates et de candidats présentés sur d'autres listes (quelques Vert-e-s, un peu plus d'Ensemble à Gauche) apparentées à la nôtre, vu qu'on a pas envie de faire des cadeaux à nos adversaires (on a déjà assez de mal à en faire à nos amis) et qu'on ne se résigne pas à ne voir dans nos alliés que des concurrents.... Donc voilà, notre devoir de citoyen est rempli, et notre choix de militant affirmé. Mais on est quand même assez content que la première partie de la campagne électorale soit bientôt terminée...

Lire la suite

14:06 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

mercredi, 02 octobre 2013

« Eradiquer les frontaliers » ? une seule solution : Supprimer la frontière !

Il y a au moins un reproche qu'on ne pourra pas faire au MCG -celui de dissimuler à la fois sa propre connerie et sa propension à exploiter celle qu'il attribue à ses  électeurs : il n'hésite ni à exhiber l'une, ni à postuler l'autre, et dans un «pavé» publicitaire paru (en tout cas) dans la « Tribune de Genève», le MCG se proclame « le seul parti qui se bat vraiment contre les frontaliers ». Pas contre la sous-enchère salariale, le dumping social ou la concurrence à l'emploi, tous phénomènes dont on sait que les frontaliers ne sont nullement responsables (au contraire de certains employeurs membres ou souteneurs du MCG) mais contre les frontaliers. En tant qu'individus, en tant que groupe social. Le MCG veut donc (et l'écrit dans son torchon) «éradiquer les frontaliers» comme on éradique une maladie (une « épidémie loin d'être éradiquée »). Ou comme d'autres, aux ambitions plus vastes (mais il faut savoir commencer petit) voulurent éradiquer la «juiverie» ou les koulaks. « Eradiquer les frontaliers » ? Soit. Mais il n'est pour cela qu'un moyen : supprimer la frontière qui les définit et les produit...

Lire la suite

15:04 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : élections, frontaliers | |  Facebook | | | |

mardi, 01 octobre 2013

Budget culturel de la Ville de Genève : Au boulot. Sérieusement ?

ville de genève,budgetLes commissions du Conseil municipal de la Ville de Genève  examinent en ce moment les projets de budgets qui les concernent. La Commission des arts et de la culture examine donc le budget culturel . Compte tenu de l'importance de ce budget (près de 300 millions de francs), due à l'importance de la Ville de Genève dans la politique culturelle de toute la région (elle en est depuis un siècle et demi  le premier acteur public, le premier contributeur et le premier soutien), et compte tenu aussi de notre optimisme foncier (même tempéré par l'expérience et le souvenir de débats passés où la droite municipale s'était attaquée à la hache aux dépenses culturelles, et n'avait été repoussée que grâce à la mobilisation des milieux culturels et la résistance des élus de gauche), on attendra avec confiance (si, si...) des élues et élus municipaux, même de droite, qu'ils fassent leur boulot avec tout le sérieux qui s'impose, et la capacité de ne pas réduire le travail politique à un exercice d'alignement de lignes budgétaires les unes sur les autres.

Lire la suite

16:55 Publié dans Culture, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ville de genève, budget | |  Facebook | | | |

jeudi, 26 septembre 2013

Elections cantonales genevoises, mode d'emploi

Putain, cinq ans...

Il semble bien que, même dans notre lectorat, pourtant d'élite sagace et informée, quelques incertitudes planent encore sur le choix à faire pour les élections cantonales genevoises. Alors on vous explique : pour le Grand Conseil, rien n'a changé avec la « nouvelle » (bof...) constitution, sauf qu'on va devoir se farcir le parlement élu pendant cinq ans au lieu de quatre (raison de plus pour ne pas se retrouver avec un Grand Conseil du genre de celui qui termine sa course...). Pour le Conseil d'Etat, mis à part qu'il sévira aussi pendant cinq ans et qu'il se dotera d'un chef, on a droit à une élection à deux tours, avec une majorité absolue requise pour être élu au premier tour -la simple suffit au deuxième, d'où inflation de candidatures dont la majorité (celles d'Ensemble à Gauche, du Parti Pirate, des Verts Libéraux, de l'UDC, voire du MCG) n'ont d'autre but que de « tirer » des voix pour la liste au Grand Conseil. Voilà pour le cadre général. Reste à choisir le tableau qu'on va y mettre, dans ce cadre...

Lire la suite

15:08 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

vendredi, 20 septembre 2013

Une majorité de gauche au Grand Conseil genevois ? Un enjeu parmi d'autres

électionsQuelques uns, à la droite de la droite, ont retrouvé trace du spectre qui hantait naguère quelques venelles de la Vieille-Ville : celui d’une victoire de la gauche aux élections cantonales. Et en appellent à la mobilisation pour son exorcisme.  Nous aimerions bien que ce spectre soit plus qu'un ectoplasme de bonne composition, que la droite de la droite ne joue pas à se faire peur (et à faire peur à la droite traditionnelle)... Las ! le Grand Soir n'est pas à l'ordre du jour, ni le petit matin du départ des Boat People colognotes chassés de leurs villas par les agents du fisc ou les pelleteuses du logement social. Dévalorisons-nous l'enjeu des élections cantonales genevoises en en écrivant en ces termes ? nullement. Cet enjeu est considérable, et les ambitions de l'extrême-droite locale (c'est-à-dire du MCG) en attestent, comme le bilan calamiteux de la majorité parlementaire (de droite et d'extrême-droite) sortante, mais cet enjeu ne se suffit pas à lui-même, pas plus que le remporter ne se décrète.

Lire la suite

16:08 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : élections | |  Facebook | | | |

jeudi, 19 septembre 2013

« Genève explore sa nuit » : Nocturne genevois

 

Ferney 10.30.jpgOn n'a pas croisé grand monde, dans la nuit de jeudi à vendredi, lors de nos pérégrinations pédestres d'un bout du canton à l'autre, ou tout autour de la ville centre, en participant à l'opération « Genève explore sa nuit », organisée par la Ville (et la Ville seule...). Nous avons donc marché dans la « Grande Genève », l'auteur de ces lignes dans un groupe ralliant Carouge en partant de Ferney-Voltaire, et n'avons pas croisé grand monde. Une ville, pourtant, ce sont des gens. Dans les murs, contre les murs, hors les murs, mais des gens. Même les Pâquis nous semblèrent mornes et leurs fleurs de trottoirs mélancoliques...

Lire la suite

14:43 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nuit | |  Facebook | | | |

Traversée routière de la rade ou du petit-lac : Dans le tunnel !

Il nous est peu accoutumé d'encenser le parlement fédéral suisse, et notre respect pour les institutions de ce pays est assez mesuré, mais là, on ne boudera pas notre plaisir en saluant la décision du Parlement fédéral de rejeter l'initiative cantonale genevoise pour l'intégration de la traversée routière du lac (ou de la rade) au réseau des routes nationales, ce qui aurait permis son financement par la Confédération. Alors certes, ce « non » n'est peut-être pas aussi définitif qu'on pourrait le souhaiter, et au moins trois projets sont encore défendus, par trois coalitions différentes et concurrentes (le projet du Conseil d'Etat, celui de l'UDC, celui des milieux économiques), sur trois tracés différents, en pont ou en tunnel, mais cette concurrence, et le coût pharaonique de l'excercice, même avec le « partenariat public-privé » prôné par le patronat, nous laisse espérer que la traversée routière de la rade est entrée dans un tunnel dont elle ne sortira pas. Le seul tunnel, d'ailleurs, que nous soyons prêts à soutenir pour elle.

Lire la suite

01:48 Publié dans Genève, Transports | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : traversée de la rade | |  Facebook | | | |

mardi, 17 septembre 2013

Naxoo : la Ville pète un câble ? Le référendum rétablit la connexion

 

 

cable Naxoo.jpg


Le comité référendaire «Naxoo est à nous», qui s’oppose à la vente, à la multinationale UPC Cablecom, du paquet (majoritaire) d'actions détenu par la Ville de Genève dans la société 022 Télégenève Naxoo, le téléréseau municipal de la Ville de Genève, a déposé aujourd'hui 5242 signatures à l’appui du référendum municipal en Ville de Genève qu’il a lancé cet été. Avec plus de 1200 signatures de plus que nécessaire, le référendum (que nous soutenions, avec une minorité du groupe socialiste au Conseil Municipal, et avec la Jeunesse Socialiste) a donc très vraisemblablement abouti. Grâce, ironiquement, au mois de délai supplémentaire accordé par la nouvelle constitution genevoise (dont on dira, par euphémisme, qu'elle ne suscitait pas l'enthousiasme des forces politiques et syndicales qui ont lancé le référendum) aux récoltes de signatures pendant les vacances d'été... Les habitantes et habitants de la Ville, et donc les abonné-e-s à Naxoo, voteront donc sur le destin de leur téléréseau. En attendant le contrat de vente à Cablecom est gelé. Vu son contenu, il ne méritait pas mieux. 

Lire la suite

15:27 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : naxoo, télégenève, upc cablecom | |  Facebook | | | |

lundi, 16 septembre 2013

« Ni hurler, ni pleurer, mais comprendre » ?

Le Juge, l'Assassin et nous

Un violeur récidiviste en autorisation de sortie assassine son accompagnatrice, laissée seule avec lui... Spinoza nous enjoindrait de ne « ni hurler, ni pleurer, mais comprendre » ... Ni hurler avec les coups, ni pleurer avec les crocodiles, mais comprendre comment un violeur récidiviste a pu sortir de prison sans autre accompagnement qu'une jeune femme, comment il a été autorisé à s'acheter un couteau alors que c'était d'une telle arme dont il s'était servi pour le viol de sa victime précédente, pourquoi les alertes ont-elles été données si tardivement, qui est responsable de quoi dans l'invraisemblable succession d'erreurs qui ont abouti au meurtre, qui sera sanctionné, comment évaluer la «dangerosité» d'un criminel, et comment sanctionner une évaluation fausse ?... et enfin, que faire de ceux de nos semblables que submerge ce que nous avons domestiqué en nous ?  Des questions raisonnables, qui exigeront des réponses raisonnées, que les prédicateurs de lynch et d'exécutions sommaires n'entendront pas.

Lire la suite

15:06 Publié dans Genève, Justice | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | |

lundi, 09 septembre 2013

Lutte contre le dumping salarial : Le dire et le faire...

Une enquête, menée sur l'évolution de quatre secteurs de l'économie genevoise entre 2008 et 2010, signale que dans le gros œuvre de la construction, qui bénéficie d'une surveillance efficace des « partenaires sociaux », les cas de sous-enchère ont diminué en deux ans, à l'inverse de l'hôtellerie et la restauration, où ils ont doublé pour les employés qualifiés, et sont deux fois plus importants pour les femmes que pour les hommes. L'enquête aboutit à la conclusion que les principales victimes de la sous-enchère salariale sont les femmes, et confirme que l'importance de la main d'oeuvre frontalière dans un secteur n'a aucune influence sur l'importance de la sous-enchère salariale. Et que ce sont les contrôles par l'Etat et les «partenaires sociaux» qui font reculer ce dumping, là où ses contrôles sont effectifs. Pour cela, il faudrait deux fois plus de contrôleurs qu'actuellement. C'est ce que demande une initiative syndicale, combattue par le patronat... et la Conseillère d'Etat Isabel Rochat -qui n'en déclare pas moins que « la sous-enchère salariale n'est pas une fatalité ». Isabel Rochat non plus.

Lire la suite

13:34 Publié dans Genève, Travail | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dumping salarial | |  Facebook | | | |

mercredi, 04 septembre 2013

Jean Ziegler : Une candidature "provocatrice" ?

Faire braire et laisser braire...

A 80 berges, Jean Ziegler fait encore braire la droite : la Suisse propose sa candidature comme membre du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme? Sans coup férir, une ONG (enfin, admettons...) très proche de la droite israélienne, "UN Watch", dénonce un "scandale", accuse Jeannot d'avoir été l'un des "principaux soutiens de Mouammar Kadhafi" (c'est Poncet qui va être jaloux...), d'avoir soutenu des dictateurs "comme Fidel Castro ou Hugo Chavez" (Chavez, dictateur ? il avait bien d'autres défauts, et sa politique aussi, mais sous sa présidence, le Venezuela n'a jamais abandonné la démocratie -ce sont ses adversaires, en revanche, qui ont tenté de le renverser par un putsch...). Et l'inévitable libéral genevois Pierre Weiss, de faire chorus (en duo avec son compère Christhihan Lüscher): le soutien de la Suisse à "cette candidature est une provocation". Didier Burkhalter en provocateur ?

Lire la suite

16:33 Publié dans Droits de l'Homme, Genève, Monde, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ziegler, onu | |  Facebook | | | |

mardi, 03 septembre 2013

Budget 2014 de la Ville de Genève : du droit à la paresse à la paresse de la droite

Et voilà, comme chaque année à l'automne, on pose et se pose les questions : c'est quoi, un projet de budget ? ça sert à quoi, un Conseil municipal ? Et les posant, ces questions, on prétend y répondre : un projet de budget, ce n'est pas encore un budget, et un Conseil municipal, ça sert précisément à passer d'un projet de budget à un budget. Encore faut-il, évidemment, que ce Conseil municipal accepte de faire ce travail, C'est-à-dire de servir à ce à quoi il est supposé être voué. Et pas seulement à encaisser des jetons de présence. Haute ambition, excessive même, apparemment, pour une moitié (droite) du parlement de la Ville, laquelle, semblant découvrir (enfin) les vertus de la réduction du temps de travail -mais seulement de celui des conseillers municipaux- et la beauté du droit à la paresse -mais seulement à son propre usage (du droit à la paresse à la paresse de la droite ou de Lafargue à la fatigue, en somme), s'apprête à refuser d'étudier le projet de budget proposé par le Conseil administratif. Faire son boulot entre les vacances d'été et celles d'automne, c'est vrai que c'est dur.
http://www.youtube.com/watch?v=XCWIXIEizKM

Lire la suite

15:27 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ville de genève, budget | |  Facebook | | | |

mercredi, 28 août 2013

Quand les TPG trimballent le MCG : Copropagande...

Si on a bien compris les conditions de la campagne électorale genevoise, quand « Ensemble à gauche » joue au tram pour revendiquer le rétablissement des lignes 13 et 16, elle reçoit une contravention, et quand le MCG salope les trams pour revendiquer le retour de la loi du lynch, il reçoit des électeurs ? Nos trams genevois sont en effet désormais affublés de placards du MCG, dans le style habituel de la Lega Ginevrina : «flinguons la délinquance», « Tolérance zéro », haro sur les mendiants, les « prisons luxueuses » -celles où on vous accorde à Genève le privilège de vous entasser à six 23 heures sur 24 dans des cellules prévues pour deux... la routine, quoi...

Lire la suite

17:05 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : élections | |  Facebook | | | |

jeudi, 01 août 2013

Des voiles et des vapeurs

L'interdiction du « voile islamique » à l'école : voilà que ce « marronnier » politique nous fleurit en plein été. On n’épiloguera pas sur la coïncidence de cette proposition, faite à Genève par le PLR Pierre Weiss, et d'une campagne électorale, et on reprendra l' excellent résumé qu'en fait Charles Beer : faire « de l'école et de ses élèves un terrain de jeu politique pour régler les questions d'occupation de l'espace identitaire entre la droite et l'extrême-droite ». Le voile donne des vapeurs estivales à la droite, et la laïcité, là-dedans ? La quoi ? La laïcité ? ça se fait encore, ce vieux truc de radesoques toulousains ?

Lire la suite

01:36 Publié dans Genève, religion, laïcité, églises | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : laïcité, voile, islam | |  Facebook | | | |

dimanche, 14 juillet 2013

Naxoo : La Ville pète un cable ? signez le référendum !

On avoue : il doit bien y avoir quelque part, tapi au tréfonds de notre âme noire, une once de sadisme, à vous entretenir d'un référendum municipal en plein mois de juillet, alors que nous, on était en extase stendhalienne devant un Botticelli dans l'ombre des Offices florentins. Mais bon, vous savez ce que c'est, grattez l'esthète vacancier, vous trouverez le militant. Ou ce que la beauté florentine en aura laissé. Et puis, de Naxoo, on vous en a déjà causé en long, en large et en travers, vous savez de quoi il retourne, il n'est plus que l'heure de poser votre griffe sur une liste de signatures pour un référendum dont vous connaissez les motivations et l'urgence. Quoique... peut-être est-il utile de vous les rappeler ?  Mais non, c'est pas une obsession. Juste un enjeu...
Téléchargez une liste de signature (http://www.fichier-pdf.fr/2013/07/04/referendumnaxoogs/), signez-là, en renvoyez-la avant fin août.

 

Bandeau Naxoo.jpg


Lire la suite

14:45 Publié dans Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

mercredi, 26 juin 2013

3ème débat sur le vente de Naxoo : le référendum !

manif Naxoo.jpgAprès l'accord du Conseil Municipal de Genève de vendre les actions de la Ville dans Naxoo : 3ème débat  :  le référendum !

Conseil Municipal de la Ville de Genève, mardi après-midi :  débat sur la vente des actions de la Ville dans le réseau de télé par câble Naxoo  : Le PLR proteste de son attachement au service public, le PS refuse de poser les droits des travailleurs comme préalable à la vente d'un actionnariat public et la « gauche de la gauche » ovationne un fasciste...C'était le moment qu'il se termine, ce débat, dans ce parlement, la nausée nous guettait. Et comme troisième débat, maintenant, le seul qui vaille : le référendum, lancé par le syndicat Syndicom. Dès qu'on dispose des listes de signatures, on vous les envoie. A vos crayons !

Lire la suite

04:17 Publié dans Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : naxoo, télégenève, upc cablecom | |  Facebook | | | |

vendredi, 21 juin 2013

Encore Naxoo ? ben ouais, encore Naxoo...

On se doute bien que le sujet ne passionne pas vraiment les masses laborieuses, et que la plupart de nos (rares) lectrices et lecteurs n'y accordent qu'une attention distraite, voire impalpable, mais comme il nous tient pour le moment à cœur, et que notre égocentrisme foncier, quasiment stirnérien, nous fait préférer ce qui nous tient à cœur à ce qui vous intéresse, nous remettons le couvert sur Naxoo : Or donc, le groupe socialiste au Conseil Municipal de la Ville de Genève a décidé hier soir de soutenir la proposition de la commission des finances et du Conseil Administratif,  d'autoriser ce dernier à vendre à la multinationale UPC-Cablecom les actions que la Ville détient dans le téléréseau Naxoo-022 Télégenève, et de les vendre sans autres conditions que celles du contrat de vente prévu. Cela étant, cette position n'est que celle de la majorité du groupe socialiste : plusieurs élu-e-s voteront contre cette autorisation de vente, et soutiendront un amendement proposant de  soumettre l'autorisation de vente à la condition impérative, et préalable à la vente, d'un accord entre la Ville de Genève, Naxoo, Cablecom et le syndicat Syndicom.

Lire la suite

07:11 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : naxoo, télégenève, upc cablecom | |  Facebook | | | |

vendredi, 14 juin 2013

Naxoo : Tuyau à vendre au moins offrant ?

Comme nul à Piogre n'est censé l'ignorer, le Conseil administratif de la Ville de Genève propose au Conseil municipal, qui se prononcera dans deux semaines, de ratifier un accord conclu avec la société UPC-Cablecom pour la reprise par celle-ci des actions de la Ville dans l'opérateur de téléréseau Naxoo (Télégenève), dont Cablecom est déjà actionnaire minoritaire et qu'elle attend depuis des années de pouvoir se goinfrer. Grâce à une convention d'actionnariat donnant à l'actionnaire minoritaire un pouvoir exorbitant, dont celui de bloquer tout développement de Naxoo, Cablecom dispose d'un droit de préemption sur les actions de la Ville si celle-ci souhaite les vendre. C'est ce droit que Cablecom veut exercer -mais la vente doit être autorisée par le Conseil Municipal, et si elle devait l'être elle serait soumise à référendum. Une occasion de se demander si la vente d'un réseau de communication majoritairement en mains publiques à une société privée n'est pas, forcément, une vente au moins offrant -non du point de vue financier, mais du point de vue politique -et, puisque des emplois sont en jeu, du point de vue social.

Lire la suite

14:03 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : naxoo, cablecom, upc cablecom, syndicom | |  Facebook | | | |

jeudi, 13 juin 2013

Elle est née, la nouvelle constitution genevoise...

Le changement,  c'est pas maintenant...

Depuis le 1er juin, Genève a une nouvelle constitution, mollement acceptée le 14 octobre dernier par la petite part du peuple qui consentit à choisir entre le texte proposé par l'Assemblée constituante et le texte alors en vigueur. Ou pour, comme nous le suggérions, voter blanc, l'ancienne et la nouvelle constitution, ne méritant ni l'une, ni l'autre, notre soutien.  Cette nouvelle constitution,  il faudra attendre encore cinq ans pour qu'elle puisse déployer ses effets, même si les Verts la proclament déjà  « la Constitution la plus écologiste de Suisse » (en oubliant au passage qu'elle a repris de l'ancienne charte la proclamation absurde de la  « liberté de choix du mode de transport »...), et on ne sait même pas quel ordre de priorités le Conseil d'Etat, chargé de la traduire en projets de lois, va donner à ce chantier qui va occuper pendant toute une législature le Grand Conseil élu cet automne, et qui devra adapter 287 lois et 448 règlements à la nouvelle donne constitutionnelle, quelques référendums n'étant pas exclus si les modifications proposées sont contestées.

Lire la suite

15:35 Publié dans Genève, politique, constitution, JS, constituante | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

mercredi, 12 juin 2013

Politique genevoise des transports : Célafotakunzler et pis voilà !

accidentCGTE.jpgSe déplacer à Genève tient soit du sport à risque (si on est piéton ou cycliste), soit de la grande migration des bancs de sardines (si on est usager des transports publics), soit de la transhumance ovine (si on est automobiliste). Qui est coupable de cette situation ? A question simple, réponse simple : les majorités politiques qui depuis des décennies entravent, freinent ou sabotent le changement de politique des transports n'y sont pour rien. Ni celles qui ont supprimé les lignes de trams dans les années cinquante et soixante. Ni celles qui prétendent soumettre le développement des transports publics à la création de nouvelles routes. La crise des transports à Genève n'a qu'une, et une seule, responsable : la conseillère d'Etat Michelle Künzler. D'ailleurs, c'est simple : si Michelle Künzler n'est pas réélue cet automne, tout s'éclaircira : le ciel, la circulation, les parkings, les transports publics. Tout. Michelle Künzler, c'est pas une conseillère d'Etat, c'est une démiurge. Ou la Gorgone. Ou la Méduse. Quand cet être nous manquera, tout sera repeuplé...

Lire la suite

13:42 Publié dans Genève, Politique, Transports | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : tpg | |  Facebook | | | |