mercredi, 01 octobre 2014

« 200ème anniversaire » de la « police genevoise » : On célèbre quoi, au juste ?

Samedi, la célèbre police genevoise célébrera (si son célèbre syndicat et le célèbre MCG l'y autorisent) son 200e anniversaire, par un grand défilé costumé du Port Noir à Neuve. Ce qui relève d'ailleurs plutôt de l'opportunisme que du travail  historique (mais on est à Genève dans le temps des 200e anniversaires, depuis l'ouverture, le 1er juin dernier, de la célébration de l'entrée de la République dans la Confédération, alors on célèbre...), puisqu'il y a une police depuis bien plus longtemps que deux siècles à Genève : le guet et les chasse-gueux de la vieille République, la gendarmerie et la police de Fouché sous le régime français... Peu importe après tout, si cela peut donner l'occasion de réfléchir sur le rôle, le statut, la fonction, les pratiques de l'appareil d'Etat que l'on célèbre. Et ça tombe bien : des libertaires invitent à une « parade festive » sur la Plaine de Plainpalais, dès 13 heures 30, non loin de la pierre du 9 novembre...    

Lire la suite

15:04 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : police | |  Facebook | | | |

lundi, 29 septembre 2014

Traversées routières de la rade ou du lac : Le tunnel UDC n'enfumera plus le pont PLR

traversée de la radeAvec deux tiers des voix exprimées contre leur initiative, l'UDC, le MCG et le TCS se sont bien pris une baffe assez sonore, et assez méritée, tant leur campagne frisait, et parfois défonçait, le mur du ridicule. Mais on en est presque à la regretter, cette lourde défaite :  L'initiative UDC pour une traversée tunnelière de la rade ne se serait sans doute jamais concrétisée, mais plus profondément que le tunnel qu'elle proposait, c'est le projet du PLR, du PDC et du gouvernement d'une traversée pontonnière du Petit Lac qu'elle aurait englouti.  C'est donc contre ce projet qu'il va falloir commencer à s'organiser, puisque la droite fait mine de considérer le rejet du tunnel comme un soutien au pont, alors que les deux furent naguère refusés en votation populaire.  Amnésie, quand tu nous tient...

 

Lire la suite

14:02 Publié dans Genève, Transports, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : traversée de la rade | |  Facebook | | | |

jeudi, 25 septembre 2014

Traversées routières de la rade et du lac, coûteux gadgets vintage

On a beau avoir un faible pour le calendrier républicain, il nous faut nous résigner à cette l'évidence que le grégorien s'est imposé. Et que nous sommes donc au XXIe siècle. Alors, quand est soumis au vote du bon peuple un projet de traversée de la rade, mais aussi une initiative de traversée du lac, répondant l'un et l'autre aux besoins du siècle passé en paralysans un peu plus la circulation dans la ville du siècle présent, on se dit que leurs auteurs devraient éviter de faire de l'obsolescence une vertu politique. Si elles devaient être acceptées par le peuple (mais on est prêt à parier, et à y contribuer, que même en ce cas elles ne seront jamais réalisées), les traversées routières de la rade et du lac auront au moins un siècle de retard sur la réalité d'une agglomération qui entourera complètement le Léman et nécessitera bien plus que le coûteux gadget vintage d'une traversée de la rade ou du lac de Genève.

Lire la suite

14:42 Publié dans Genève, Transports, votations | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : traversée de la rade | |  Facebook | | | |

lundi, 22 septembre 2014

Genève : le canton fait les poches des démunis (et de leur commune)

Bonne année, les pauvres !

Aujourd'hui, c'est le Nouvel-An. Le premier Vendémiaire, premier jour de l'année dans le calendrier républicain. Et pour ce jour de l'an, le canton de Genève offre deux cadeaux à sa population la moins riche, ou la plus pauvre, comme on voudra. Premier cadeau : un projet de budget qui, pour produire un excédent d'un million, ratiboise des prestations sociales à hauteur de 30 millions (le supplément d'intégration serait réduit de moitié, le subside pour l'assurance-maladie carrément supprimé, le soutien financier individuel aux personnes âgées et aux handicapés réduit). Deuxième cadeau :  une modification de la loi sur le « revenu déterminant unifié » pour permettre, en intégrant les prestations sociales municipales à ce revenu, de réduire les prestations sociales cantonales. Bonne année républicaine, les pauvres !

Lire la suite

14:52 Publié dans Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : aide sociale, rdu | |  Facebook | | | |

jeudi, 18 septembre 2014

Financement public des partis politiques : Les transparents et les opaques

Hier, le Conseil Municipal de la Ville de Genève était saisi de deux propositions traduisant le bon vieux clivage gauche-droite. Il s'agissait du financement des partis politiques. Enjeu : doit-on se contenter de rendre publique la liste des donateurs privés aux partis politiques, sans préciser le montant de leurs dons, ou fait-on un pas supplémentaire vers la transparence, en publiant aussi le montant de leurs dons ? Il faut croire que l’opacité sur les sommes arrange certains partis  : une faible majorité du Conseil a soutenu (mais le vote final n'a pas encore eu lieu) la proposition minimaliste, celle de la droite, qui se contente d'exiger des partis politiques de la Ville de Genève qu'ils respectent la loi genevoise pour pouvoir être subventionnés par la Ville de Genève... Il n’est pas sans signification que ce soit la droite qui tienne à  l’opacité sur les montants des donations aux partis, que ce soit le MCG qui ait fait adopter cette position, et que ce soit la gauche qui propose un peu plus de transparence dans le financement public des partis politiques.

Lire la suite

13:57 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

mercredi, 17 septembre 2014

« Vote de confiance » à Manuel Valls : Un garde-à-vous résigné

Manuel Valls, qui a promis qu'il  ne changerait « pas de cap », a sollicité et obtenu de l'Assemblée Nationale la « confiance » à son gouvernement, par 269 voix contre 244, moyennant l'abstention de 53 députés, dont 31 députés socialistes et les députés écolos. Si les « frondeurs » socialistes, au lieu de s'abstenir de lui accorder leur confiance la lui avaient refusée, Valls ne l'aurait pas obtenue, et la « fronde » aurait été une rupture. On n'y est pas, ou pas encore : l'abstention est peut-être le maximum de la dissidence autorisée dans un système comme le système français, où le chef du gouvernement est chef d'une majorité parlementaire caporalisée (et le chef de l'opposition, pour autant qu'il n'y en ait qu'un, est chef d'une minorité parlementaire à peine moins caporalisée), Quel sens donner dans ces conditions à un « vote de confiance » ? Dans une démocratie, le vote est libre, et de toute façon, démocratie ou non, la confiance ne s'accorde pas sous la contrainte -sous la contrainte ne peut s'obtenir que la résignation. Le «vote de confiance» arraché par Valls n'est ainsi qu'un garde-à-vous résigné, aussi étranger que possible à l'état réel de la société  et de l'opinion publique françaises : tout sauf confiantes -rageusement déprimées.

Lire la suite

14:58 Publié dans France, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ps, valls | |  Facebook | | | |

lundi, 15 septembre 2014

« La guerre contre la drogue a été un grave échec » : Post Tenebras Lux ?

« La guerre contre la drogue a été un grave échec », ont asséné début septembre les membres de la commission globale de politique en matière de drogues, parmi lesquelles et lesquels Ruth Dreifuss, Fernando Henrique Cardoso, Louise Arbour... Elles et ils plaident pour un changement radical, pour l'abandon du tout répressif au profit d'un contrôle public de la production, du commerce et de la consommation des drogues. Parce qu'un monde sans drogues est illusoire et que leur prohibition n'a que des effets négatifs, voire dévastateurs. Elle coûte 100 milliards de dollars par an, remplit les prisons, enrichit les mafias, dégrade les conditions sanitaires des populations concernées (au Moyen Orient, en Asie et en Russie, elle a favorisé le sida...). Elle tue plus que les drogues elles-mêmes, produit plus de criminalité que le trafic lui-même. Mais « on » s'y accroche encore. Pour combien de temps, combien de morts et combien de profits pour les réseaux criminels ?

Lire la suite

14:33 Publié dans Genève, Santé, médecine, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : toxicomanie, prohibition, cannabis | |  Facebook | | | |

lundi, 08 septembre 2014

Genève : L'apolitique des transports

Un sondage pour éviter d'assumer ses choix ?
           TCS.jpg

Le Département de l’environnement, des transports, et de l’agriculture (DETA) lance une consultation "inédite" (dit-il...) de la population sur l’organisation des transports dans le canton de Genève. "Je veux donner la parole aux gens", proclame le Conseiller d'Etat Luc Barthassat. Qui semble oublier qu'en démocratie, "donner la parole aux gens", ce n'est pas les "sonder", mais les faire voter. Pas les consulter, mais les faire décider. Et que la politique ne se réduit pas à demander leur avis aux citoyens, mais aussi à leur soumettre des propositions qu'ils auront, dans un processus décisionnaire et non pas consultatif, à accepter ou à refuser. Ce qu'ils font d'ailleurs régulièrement, même si leur prononcement (pour la "mobilité douce", par exemple) ne plait pas à ceux qui, ensuite, les "consultent" pour pouvoir contourner leur vote. Cela dit, on vous invite tout de même à répondre au sondage de Barthassat (en ligne sur www.ge.ch/notre-mobilite) -ne serait-ce que pour éviter que seuls le TCS, l'ACS, la Chambre de Commerce et les vendeurs de bagnole y répondent...          

 


Lire la suite

15:22 Publié dans Genève, Politique, Transports | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

jeudi, 04 septembre 2014

Genève à la quête des « doublons » : une chasse au trésor sans trésor...

Il paraît que c'est le chantier institutionnel le plus ambitieux depuis la fusion de 1931 entre la Ville de Genève et les communes des Eaux-Vives, de Plainpalais et du Petit-Saconnex. Plus ambitieux alors que celui de la nouvelle constitution -ce qui, vu le résultat dont avait finalement accouché la Constituante, n'est pas vraiment une performance. Un chantier institutionnel ambitieux ? Peut-être. Mais sans réel débat démocratique. De quoi parle-t-on ? Mais du « désenchevêtrement des tâches publiques » et de la « chasse aux  doublons », voyons... Un rapport pondu par un « groupe de travail technique » paritaire (canton/communes, mais avec un seul représentant de la Ville de Genève) a été transmis à un «comité de pilotage» politique chargé de conduire une réforme de la répartition des tâches entre le canton et les communes. Vieux serpent de lac, d'Arve et de Rhône, chasse au trésor sans trésor...

Lire la suite

15:42 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

vendredi, 29 août 2014

Elections municipales : Des raisons de se battre...

On prépare les élections municipales du printemps prochain, on débat des alliances, on choisit (ou on a déjà choisi) les candidates et candidats, on peaufine les programmes... Bref, on fait notre travail politique. On le fait dans un contexte, dans un rapport de forces, avec un objectif : celui d'être majoritaire. Les majorités politiques, gouvernementale et parlementaire, dont le canton est affublé rendent d'ailleurs d'autant plus essentielle la capacité des communes en général, des communes de gauche en particulier, et tout spécialement de la plus importante d'entre elles, de jouer un rôle de contre-pouvoir. Mais cette raison, pragmatique, circonstancielle, ne suffit pas à jauger l'importance du choix électoral du printemps prochain : il y a aussi, pour justifier de l'importance que nous lui accordons, des raisons de programme, de projet, de principe. Causons-en donc un peu, pendant qu'on en a le temps...

Lire la suite

15:18 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections | |  Facebook | | | |

jeudi, 28 août 2014

Traversées routières de la rade ou du Petit lac : Quand une traversée coule l'autre...

pont effondré.jpgDe gros poissons se sont réunis l'autre jour à la Nautique pour soutenir (contre le PLR et le PDC) l'initiative de l'UDC en faveur d'un tunnel routier sous la rade : l'Automobile-Club, le Touring-Club, la Chambre de commerce et d'industrie, vous voyez le genre. Plutôt mérou que perchette. D'ailleurs, la gauche et les associations opposées au projet udéciste (auquel la droite gouvernementale, lâchée par ses relais habituels, est aussi opposée) avaient lancé leur campagne juste en face de la Nautique : aux Bains des Pâquis. La gauche sur la rive droite, la droite sur la rive gauche, et le fantômatique tunnel de la discorde entre les deux : joli tableau genevois. Surtout que le projet que combattent la gauche et les partisans de la mobilité douce, et que soutient le lobby bagolesque, risque fort d'avoir surtout comme effet de rendre impossible (de notre vivant du moins -et l'espérance de vie ne cesse de s'accroître) toute traversée routière de la rade ou du petit lac.    

Lire la suite

14:22 Publié dans Genève, Transports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : traversée de la rade | |  Facebook | | | |

mardi, 26 août 2014

Capitale des Droits de l'Homme, des prisons et des expulsions : Deux Genève...

HubDunant.jpgAujourd'hui, très fières d'elles, les autorités cantonales de la Capitale Mondiale des Droits de l'Homme organisent une cérémonie de pose de la première pierre de l'extension de la prison de la Brenaz, où sont prévues, dès 2017, 168 cellules destinées à la détention administrative, dont des « cellules familiales » où pourraient être emprisonnés également des enfants. La Genève des Droits de l'Homme se veut aussi être la capitale suisse de l'enfermement (sa prison détenant déjà le record national de l'entassement des détenus) et ajouter à ce titre de gloire celui d'être le « hub » des expulsions pour la Suisse romande.  Pour dire le refus de ce destin calamiteux, STOP EXCLUSION organise aujourd'hui, à 18 heures, devant la statue d'Henri Dunand, place Neuve, un rassemblement. En même temps que nos glorieuses autorités organisent avec le CICR un pince-fesse pour célébrer les 150 ans de la signature de la première Convention de Genève, fondatrice du droit international humanitaire. Deux Genève ne se rencontreront pas cet après-midi : celle qui emprisonne pour expulser, et la nôtre..

Lire la suite

13:31 Publié dans Genève, Immigration, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brenaz, conventions de genève | |  Facebook | | | |

jeudi, 07 août 2014

Un record bien genevois : 250 prisonniers pour 100'000 habitants

Le 29 avril 1917, Antonio Gramsci salue la révolution russe (celle de février-mars, pas le putsch d'octobre-novembre), en relevant la signification à ses yeux considérable de l'ouverture des portes des prisons, dans le sens de la sortie, "non seulement pour les condamnés politiques, mais aussi pour les condamnés de droit commun" : pour lui, "quant aux fins de la révolution socialiste, cette nouvelle est aussi importante, si ce n'est plus, que celle de la chute du tsar et des grands-ducs", car "les bourgeois eux aussi auraient chassé le tsar". Mais eux n'auraient pas sorti de prison ,les détenus de droit commun, les "ennemis de leur ordre", les "ennemis sournois de leur richesse, de leur tranquillité", que les révolutionnaire "n'ont pas craint de rendre à la vie publique". Et de conclure : par de tels actes, les révolutionnaires russes tiennent les promesses de toutes les révolutions précédentes -toutes ces promesses que toutes ces révolutions, sauf peut-être la Commune de Paris, oublièrent en chemin.

Lire la suite

13:23 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prisons, justice | |  Facebook | | | |

jeudi, 26 juin 2014

Grisélidis s'ennuyait dans son Panthéon, quand soudain...

Trublionne posthume...

Grisélidis Réal repose certes dans le petit Panthéon genevois, mais pas pour laisser Genève en repos. Troubler était une vocation, chez elle et c'est aussi pour cela que Genève avait décidé de l'honorer d'une place dans le même cimetière que Calvin ou Borges -mais tel est pris qui croyait se déprendre de la perturbatrice : ce n'est plus le lieu de repos des cendres de la courtisane qui est contesté mais ce qui va en signaler la localisation : Le Conseil administratif de la Ville de Genève a refusé pour la deuxième fois le projet de stèle devant être placée sur la tombe de Grisélidis Réal au cimetière des rois. Le projet du sculpteur Jo Fontaine évoquerait de manière trop explicite un sexe féminin. En réalité, rien n'est vraiment explicite, on est dans le symbole (un triangle dans un cercle), et c'est beau. Et puis quoi ? rappelle Jo Fontaine :  il y a déjà « plusieurs paires de fesses et de seins au cimetière des rois ».. Et très explicites, ces paires. Pour ne rien dire du phallus granitique qui orne, sur son tapis de roubignolles, la tombe de l'illustre Georges Favon, ci-devant  Conseiller d'Etat.

Lire la suite

18:15 Publié dans Culture, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grisélids réal | |  Facebook | | | |

lundi, 23 juin 2014

Opposer les besoins, trier les droits : une politique de gauche ?

Combat combat_de_coqs.jpgde coquelets et prise d'otage

Il faut savoir gré à deux élus municipaux genevois de nous avoir ré-inventé (en la détournant) une méthode d'action parlementaire, qu'on pourra se faire un plaisir, sinon un devoir, d'utiliser et de détourner à notre tour lorsque l'envie nous prendra : la prise en otage d'une proposition à laquelle tout le monde (ou presque) est favorable, ou du moins feint de l'être, pour obtenir l'annulation d'une décision que le Conseil municipal ne peut pas annuler lui-même, parce qu'elle est de la compétence exclusive du Conseil administratif. Par exemple : suspendre la réalisation d'une crèche tant que le Conseil administratif n'a pas renoncé à résilier le bail de locataires dont les appartements pourraient être affectés au logement de personne sortant d'un hébergement d'urgence, mais pas encore de la précarité et de la rupture sociales. Ultime combat de coquelets de poulailler municipal, parlement à jamais inconsolable de ne pas être un législatif...

Lire la suite

15:17 Publié dans Genève, Logement, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

dimanche, 22 juin 2014

Baisse de moitié du supplément d'intégration lié au Contrat d'aide sociale individuelle (CASI)

Une mesure indigne d'un Etat social...

Le 11 juin 2014, le Conseil d'Etat annonçait dans son point de presse, un changement du règlement d'application de la Loi sur l'insertion et l'aide sociale (LIASI), impliquant une baisse du supplément d'intégration lié au Contrat d'aide sociale individuelle (CASI). Celui-ci passera de CHF 300.- à CHF 150.- par mois dès le 1er septembre 2014. Le Conseil d’Etat invoque une économie de près de 9 millions dont une partie devrait être affectée à l'acquisition d’une formation de base pour les personnes à l'aide sociale. Cette mesure intolérable s’attaque aux plus démuni-e-s dans une ville réputée pour être une des plus chères du monde. Elle est indigne d’un Etat social. Elle rompt la solidarité envers les plus précarisé-e-s. Elle compromet la cohésion sociale de notre canton.

Lire la suite

01:46 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : pétition, aide sociale | |  Facebook | | | |

jeudi, 19 juin 2014

Premiers feux de camp de la bataille des Municipales genevoises : Question d'alliances...

Les deux principaux partis politiques de la Ville de Genève, le PS et le PLR, ont désigné, lundi et hier, leurs candidates et candidats au Conseil Administratif. Le PLR, qui ne détient aucun siège à la Municipalité genevoise, présente trois candidat-e-s, officiellement pour accompagner le magistrat PDC sortant Guillaume Barazzone, officieusement pour lui piquer son siège après le lui avoir offert lors d'une élection complémentaire en 2013, la gauche n'ayant pas réussi à soutenir uniment la candidate présentée par le Parti du Travail (et la Jeunesse socialiste), Salika Wenger. Quant au PS, qui détient deux des cinq sièges de l'exécutif, il en représente les deux titulaires, le maire Sami Kanaan et la Conseillère administrative Sandrine Salerno. Ce ne sont que les premiers feux de camp de la bataille qui s'annonce pour les Municipales en Ville de Genève, et ils n'éclairent encore que très faiblement, mais ils signalent déjà que la question centrale de ces élections sera celle des alliances.

Lire la suite

17:35 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : élections, gauche | |  Facebook | | | |

mercredi, 18 juin 2014

Naturalisations : allez, on en remet une couche...

Genève traîne, Maudet râle

Pour la gauche en général, et pour le PS en particulier, l'acquisition de la nationalité par naturalisation devrait relever d'une démarche purement administrative et non d'un acte politique; une démarche d'état civil, en somme, exempte d'arbitraire et de discriminations. C'est cette position que la gauche a défendue en votations populaires (sur les «naturalisations facilitées» et les « naturalisations par les urnes ») et encore tout récemment au Parlement fédéral, dans le cadre de la révision de la loi fédérale. C'est dire que tout ce qui peut objectiver le processus de naturalisation devrait nous convenir. Or, à Genève, une grande partie de la gauche (et la quasi totalité de la droite, pour ne rien dire de l'extrême-droite) semble encore tenir au folklore des « Schweizermacher ». Mais le renfort, soudain, nous vint de là d'où on ne l'attendait guère : du Conseiller d'Etat PLR Pierre Maudet...    

Lire la suite

17:33 Publié dans Genève, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : naturalisation, nationalité | |  Facebook | | | |

lundi, 16 juin 2014

« Programme de législature » du gouvernement genevois : Du vide enrobé de menaces

baudruche01.jpg
Présentant le « programme » de législature du gouvernement, son président, François Longchamp, s'est excusé de sa vacuité : « nous aurions souhaité vous présenter des promesses enthousiasmantes, ce ne sera pas le cas ». Comme ceux qui auraient souhaité un Conseil d'Etat enthousiasmant sont pareillement déçus, on ne feindra même pas la surprise devant le contenu de ce programme. Le Conseil d'Etat s'est cependant empressé de préciser que les propositions qu'il aurait du faire en juin, pour la législature, il les fera à l'automne, pour l'exercice budgétaire. En attendant,  on devra se contenter d'un « programme de législature » qui ne convient qu'au MCG. Sans doute parce qu'il ressemble à son propre programme : du vide enrobé de menaces.  Avec ce paradoxe : un programme insignifiant peut tout de même dire beaucoup de choses. En les taisant, ou en les travestissant...
    

Lire la suite

15:16 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

mercredi, 11 juin 2014

La gentille gauche et l'extrême-doite méchante

Bureau des pleurs ou riposte politique ? 

La gauche gentille (qu'on nous pardonne ce pléonasme) se plaint : le MCG pourrit l'ambiance dans les parlements, et c'est pas juste, on y était si bien avant qu'il y entre. Dans « Gauche Hebdo » (du 31 mai) les nouvelles présidentes des Verts, Lisa Mazzone, et du Parti socialiste, Carole-Anne Kast, invitent la gauche à « s'unir pour dénoncer les agissements du MCG qui menace la démocratie » -curieusement, les caissettes sur lesquelles les affichettes du journal résumaient l'appel des présidentes verte et socialiste par « le MCG est un parti dangereux pour la démocratie » ont été systématiquement vandalisées (« par des inconnus », ajoute l'hebdo -des inconnus sans doute « ni de gauche ni de droite »...). S'unir pour dénoncer les agissements du MCG, soit. ça ne mange pas de pain. Mais après la dénonciation, on fait quoi ? On la fait aboutir à quoi, la dénonciation ? A un bureau des pleurs démocratiques, ou à une capacité de riposter comme ils le méritent aux « agissements » qu'on dénonce ?

Lire la suite

16:16 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | | |