Fiction - Page 2

  • La pierre et le vent, 27 juillet, d'elle

    Imprimer

    révolutionOn les examinera, les « comment ». Nous te soumettrons nos plans, en détail, lorsque nous les aurons parfaits. Nous savons comment faire, si nous ne savons pas encore, de deux choses que nous pouvons faire, laquelle nous choisirons. Ou plutôt : laquelle TU choisiras. C'est là que le « pourquoi » nous importe. Parce que c'est cela qui te feras choisir. Nous te connaissons mieux que tu ne crois.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction, Histoire 0 commentaire
  • La pierre et le vent, 26 juillet, de lui

    Imprimer

    Netchaev.jpgLe Vieux, oui... au début, il me soutenait... je crois même qu'il m'admirait... et puis, je lui ai fait peur... Parce que moi, je voulais aller jusqu'au bout... lui, il était comme toi, il se laissait guider par son coeur, il n'avait pas assez de haine... peut-être en ai-je de trop, mais c'est elle qui me tient debout...


    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction, Histoire 0 commentaire
  • Le pierre et le vent, 24 juillet, d'elle

    Imprimer

    Zassoulitch.jpgJ'ai tardé à te répondre, ne t'en inquiète pas. Ce qui nous tenait était exigeant, mais nous ne renonçons à aucun de nos projets : ni de le tuer, ni de te libérer. Et c'est toujours à toi de choisir l'un ou l'autre. Et puisqu'à ta manière, tu es hégélien, dis-toi que c'est le vainqueur qui a raison. Moi, je préfère les vaincus, puisque c'est pour eux que je me bat, mais en cela aussi nous différons...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction, Histoire 0 commentaire
  • La pierre et le vent, 15 juillet, de lui

    Imprimer

    Netchaev.jpgAlors quoi ? J'en suis toujours au même point d'interrogation...

     

    Me faire sortir, il faut que cela en vaille la peine, sinon, autant rester là où je suis. Non que j'y sois bien -mais où pourrais-je être « bien » ?

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction, Histoire 0 commentaire
  • La pierre et le vent, 12 juillet, d'elle

    Imprimer

    Zassoulitch.jpg

    Je te l'ai dit : nous avons besoin de toi. Et donc, nous t'acceptons tel que tu es, même si nous te voudrions autre.

    Nous n'aimons pas ce que tu es, nous n'approuvons pas ce que tu dis, nous n'oublions pas ce que tu as fait, et ne le passons pas par pertes et profits.

    Mais nous ne voyons que toi pour nous aider à faire ce que nous voulons faire.

    Alors ?

    V.

    Lien permanent Catégories : Fiction, Histoire 0 commentaire
  • La pierre et le vent, 9 juillet, de lui

    Imprimer

    Netchaev.jpgA mon tour de te répondre « peu importe » ! Peu importe ce que je pense de moi. Nous ne sommes pas dans un dialogue de roman. Nous ne sommes pas des personnages de Tchekov. De Dostoïevski, peut-être. Mais celui des Démons.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction, Histoire 0 commentaire
  • La pierre et le vent, 6 juillet, d'elle

    Imprimer

    Zassoulitch.jpgIl est vrai, nous fûmes soulagés d'apprendre ta fuite, après le meurtre du frère. Ton acte était odieux, et il nous était pesant. Mais le temps a passé : le temps de ton exil, de ton arrestation, de ta livraison, fers aux pieds, à nos maîtres, le temps de ton enterrement vivant... Si nous étions encore chrétiens, puisque nous le fûmes, dans une autre vie, un autre monde, nous dirions que tu a expié.

    Peu importe aujourd'hui ce que tu as fait : c'est ce que tu peux encore faire qui importe.

    Peu importe ce que tu étais, c'est ce que tu peux être demain qui importe. Et ce que nous pouvons t'aider à être.

    Te satisfais-tu donc de ce que tu as fait de toi, et de ce que nos ennemis en ont parfait ? D'être une ombre dans un trou ?

    Choisis...

    V.

    Lien permanent Catégories : Fiction, Histoire 0 commentaire
  • La pierre et le vent, 5 juillet, de lui

    Imprimer

    Netchaev.jpgMe civiliser ? Vous aider ? Avez-vous oublié mes hauts faits, que vous semblez tant attendre de moi ? Je vous les rappelle...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction, Histoire 0 commentaire
  • La pierre et le vent, 4 juillet, d'elle

    Imprimer

    Zassoulitch.jpgPassons-nous désormais du rituel « camarade » d'introduction, et du nostalgique « Salut et fraternité » de conclusion : nous avons sacrifié à nos tics de langage, nous pouvons nous en passer. Nous savons l'un et l'autre à qui nous écrivons, et pourquoi...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction, Histoire 0 commentaire
  • La pierre et le vent : 1er juillet, d'elle

    Imprimer

    Camarade,

     

    J'espère que ce message vous parviendra et que nul autre que vous ne le lira. Les voies par lesquelles nous tentons de vous le remettre sont aussi incertaines qu'est réputée impénétrable la geôle dans laquelle vous avez été jeté.

    terroristesrusses.jpg


     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction, Histoire 0 commentaire
  • La pierre et le vent

    Imprimer

    Après la chute du Régime...

     

    Après la chute du Régime, les insurgés, ayant pris d'assaut le siège de la Grande Police, y ont découvert, parmi des milliers de dossiers, de classeurs, de documents, une liasse de lettres que s'échangeaient, croyant le faire à l'insu des lecteurs attentifs de la GPP, un homme et une femme. C'est cette correspondance que vous pourrez lire, lettre après lettre, jour après jour (ou presque), ici, dès demain

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction, Histoire 0 commentaire
  • 15 août, de lui

    Imprimer

    Vous essayez de me comprendre, c'est bien. Vous essayez aussi de m'utiliser, c'est encore mieux. Vous voulez agir, je veux agir, fort bien... mais répéter comme un moulin à prières « il faut faire quelque chose », ce n'est pas agir, c'est prier, comme les dévots quand ils se retrouvent confrontés à quelque chose qu'ils ne comprennent pas, à une situation qu'ils ne maîtrisent pas... agissons ! Prions !

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction 0 commentaire
  • La Pierre et le Vent, 14 août

    Imprimer

    14 août, de lui

    La horde primitive ? Après tout, pourquoi pas ? Elle a bien fait tomber Rome...

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction 0 commentaire
  • Le Pierre et le Vent, 12 août

    Imprimer

    12 août, d’elle

    Les « hommes bons » dont tu parles ne sont pas au faîte du pouvoir, s'ils en hantent les antichambres. Ce n'est pas à eux que nous en voulons, c'est à ceux qui sont au-dessus d'eux. Et cela ne vaut pas seulement pour eux, cela vaut pour tous les servants de l'ordre. Les « hommes bons », et les « hommes mauvais », sans qui cet ordre ne tiendrait pas un jour.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction 0 commentaire
  • 11 août, de lui

    Imprimer

    Les « puissants », dis-tu... et si c'était affaire de classes ? Je ne veux pas me faire passer pour un disciple de l'Allemand, mais il n'a peut-être pas tort de faire de « toute l'histoire l'histoire de la lutte des classes »... C’est si simple, au fond : il y a les gens de peu, les gens d’assez, les gens des beaucoup et les gens de trop. Les gens de peu sont beaucoup, et j’en suis, ou j'en étais avant que de ne plus être que des gens de rien, les gens de trop sont peu. Ils ont trop, et sont de trop. Et toi, de quelles gens es-tu ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction 0 commentaire
  • 10 août, d'elle

    Imprimer

    Je te le répète, puisque tu sembles ne pas vouloir l’entendre : nous savons bien ou nous mène le chemin que nous avons pris. Mais que nous prêches-tu ? La prise du pouvoir sur nos frères ? Cela même que tu ne cessas de tenter, et à quoi, fort heureusement, tu échouas ?

    Nous ne sommes pas hommes et femmes de pouvoir. Nous savons que le pouvoir rend fou –penser à toi nous le rappellerait si nous l’avions oublié- et que les fous de pouvoir n’ont plus, au bout de leurs mécomptes, que cette folie-là, qui a tué, étouffé, toutes les autres.

    Mais dans quelle faille s’engouffre cette folie ? Dans quel manque ? Dans quelle incertitude sur ce que l’on est, ce que l’on voudrait être, ce qu’on est inconsolable de ne pouvoir être… que cherche le hiérarque qui contraint sa servante à lui céder ? la même chose peut-être que toi lorsque tu contraignais tes camarades à te suivre jusqu’au meurtre de l’un d’eux ? Le plaisir de contraindre, et seulement ce plaisir-là ? prouver qu’on est le plus fort ? qu’on peut exiger, et obtenir, n’importe quoi de n’importe qui ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction 0 commentaire
  • La Pierre et le Vent, 9 août

    Imprimer

     

    9 août, de lui

     

    Nous usons de la violence parce que rien d’autre ne peut faire bouger la pierre de notre sépulcre. En avez-vous fait, de la propagande pacifique dans les campagnes… En avez-vous mené, des campagnes d’alphabétisation… et pour quel résultat ? Pour vous faire cracher dessus par ceux que vous vouliez tirer de leur soue… ils y étaient bien, dans leur soue, pourquoi vouliez-vous les en sortir ? ils y ont leurs habitudes, ils y ont fait leur vie, ils en connaissent l’odeur, la texture…

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction 0 commentaire
  • La Pierre et le Vent, 25 juillet

    Imprimer

    25 juillet, d'elle

     

    N'aurions-nous que le choix d'être loups ou moutons, bouchers ou veaux ? Et si nous essayions, nous au moins, et même toi si tu y consentais, d'être tout simplement des humains ? Je sais que même là où tu es, ou surtout là où tu es, ce mot, « humains », te fera soutire -si tu sais encore sourire... des humains, ni couchés, ni agenouillés, mais debout, et pas le pied posé sur le corps de l'autre : la main vers lui tendue...

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction 0 commentaire
  • La Pierre et le Vent, 23 juillet

    Imprimer

    23 juillet, de lui

    Les autres, tous les autres, me sont-ils de trop ? Il me semble, parfois, en effet... Mais je ne suis plus si sûr que vous soyez, vous, de ces « autres », de ce « trop », de cette partie de moi dont je ne veux pas parce qu'elle est faite de ces mêmes sentiments qui font de vous des meurtriers trop délicats pour être des terroristes...

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fiction 1 commentaire