Coronavirus : faire comme les zautorités disent qu'on doit faire

Imprimer

Magdalena Blocher.jpgJ'embrasse pas

 

Monsieur Alain Berset,

je vous fais une lettre

que vous lirez peut-être

si votre temps le permet

Je viens de recevoir

mes consignes sanitaires

de ne plus prendre  l'air

du matin jusqu'au soir...

Monsieur le Conseiller fédéral et ministre de la Santé (et cher camarade)..

Comme au million et demi de personnes de plus de 65 ans, plus toutes celles faisant partie d'un "groupe à risque" (souffrant du diabète, du cancer, d'une maladie cardiovasculaire ou respiratoire, d'hypertension, de faiblesse immunitaire, au choix), vous me recommandez quasiment de prendre la bure érémitique  : il faudrait que je ne sorte plus de chez moi, que je me fasse livrer ma pitance... Et au Conseil municipal, Monsieur le ministre, je peux encore y aller ou dois-je m'y faire porter pâle (ce qui réjouirait certainement quelques collègues) ? Et dimanche prochain, je pourrai sauter au cou de mes camarades élues et élus ? Et aux Assemblées générales du PS, Camarade Conseiller fédéral, je peux encore y participer ou dois-je  m'y faire excuser ? Et le congrès du PS suisse où on doit remplacer Christian Levrat à la présidence, il aura lieu comme prévu où on le reporte ? Et la session de printemps des Chambres fédérales, elle se tiendra dans une chambre confinée ?

Je comprends bien que le principe de précaution s'impose, et comme je suis un garçon obéissant, j'essaie de  faire tout comme on m'a dit : je me mouche dans des mouchoirs en papier que je n'utilise qu'une seule fois, j'éternue dans mon coude (mais c'est pas simple si on fait en même temps un bras d'honneur), je me lave tout le temps les mains (mais c'est dur de ce comporter comme Ponce Pilate quand on se prend pour le Messie), je voyage pendant les heures creuses (de toute façon, pendant les heures de  pointe, j'ai autre chose à faire, ou je roupille) et j'évite les manifestation sportives -mais comme je les évite depuis 68 ans, ça ne me coûte pas grand chose. J'évite aussi les centres commerciaux, mais de toute façon, j'y vais jamais, dans les centres commerciaux. J'aime pas les centres commerciaux. Je hais les centres commerciaux. Les centres commerciaux, rien que de m'en causer, ça me donne envie d'envoyer des mandales dans la tronche à tout ce qui remue.

On nous demande enfin de ne plus embrasser personne (et la tendresse, bordel ? ),  de ne plus organiser de fêtes d'anniversaires (m'en fous, j'en organise jamais...) et de ne pas avoir de contacts avec des personnes infectées. Mais je fais comment pour savoir si les personnes avec qui j'ai un contact sont malades ? on n'en est quand même pas encore à leur imposer l'usage de la crécelle des lépreux... Quoique, la peur aidant... "les gens volent tout. Masques, gants, produits désinfectants... Nous avons tout dû mettre sous clé", témoigne un infirmier du CHUV, dans "Le Matin Dimanche" d'hier. Et une pharmacienne de Cossonay : "les gens sont arrivés de partout pour se ruer sur les masques". Dans une épidémie, la peur tue plus que la maladie (le taux de mortalité de Covid-19 est de 2 %. C'est cinq fois moins que la rougeole).  Vous allez voir, contagieux lecteurs, qu'on va bientôt imposer le port du masque à tout le monde, alors qu'en porter n'a de sens que si on est déjà contaminé, pour éviter de contaminer autrui : pour se protéger, ça ne sert à rien (on aurait dû l'expliquer Magdalena Blocher, ça lui aurait évité de se rendre ridicule l'autre jour au Conseil national)...

Mais la connerie tue sans doute plus que la peur :  Le pouvoir iranien proclame que COVID-19 est une arme des "ennemis de la République islamique", et en  Corée du Sud, COVID-19 s'est répandue plus qu'ailleurs hors de Chine, parce que des églises évangéliques (chrétiennes, donc), comme l'Eglise presbythérienne de Somand, celle de Myungsung et surtout l'Eglise du nouveau monde de Jésus (Shincheonji), qui à elle seule rassemble la majorité des nouveaux cas de contamination, ont entravé les efforts pour découvrir précisément qui était affecté et qui pouvait transmettre le virus : pour son fondateur, qui affirme que Jesus lui est apparu et qu'il peut offrir la vie éternelle à ses fidèles, c'est "le diable qui a propagé le coronavirus pour enrayer le développement de l'Eglise". Fermer les frontières, comme toutes les extrême-droites l'exigent, et comme la Corée du Nord l'a fait dès fin janvier avec la Chine (ce qui ne l'a pas empêché un test de missile le 2 mars -mais ça doit pour faire peur au Coronavirus) ? ça servirait à rien non plus -d'ailleurs. Trump a fermé la frontière aux Chinois, mais le virus était déjà aux USA, non détecté à cause du coût prohibitif des visites préventives à l'hôpital dans un pays dépourvu de couverture santé de type sécurité sociale française ou LAMAL suisse... Et si le virus touchait  les conventions des partis politiques américains (les trois candidats à la présidence ont tous plus de 70 ans et font tous partie de groupes à risques) ?

Mais on le répète : puisque "tout dans la nature procède d'une nécessité éternelle et d'une suprême perfection" (Spinoza), COVID-19 était nécessaire de toute éternité, et SARS-CoCV-2 est suprêmement parfait. Et nous voilà rassurés. Mais confinés.

Dis Tonton, pourquoi tu tousses ?

Lien permanent Catégories : Santé, médecine, Suisse 10 commentaires

Commentaires

  • "de ne plus organiser de fêtes d'anniversaires (m'en fous, j'en organise jamais...)"

    Ohhhhhhhhhhhh

  • J'ai porté le masque hier à lépicerie.... J'ai failli étouffer ! Arrivée à la caisse, les gens, interrogatifs, me regardaient ... je les ai rassurés: "Je ne suis pas malade, mais en prévention! :)))))))

  • Comme la science fait de plus en plus de progrès, elle va découvrir de plus en plus de virus!
    Alors, vivrons-nous confinés à vie ou saurons-nous découvrir d'autres modes de faire face à ces organismes et surtout d'autres dimensions de notre être pour nous renforcer?

  • Si j'en crois des spécialistes interrogés par des médias, selon les classes d'âges, les décès vont de 0.1 à 15% de décès. 15-20% des malades vont devoir passer par l'hôpital. Suivant le spécialiste en virologie, entre 70 à 90% de la population sera infectés, parce qu'il ne faut pas compter sur un vaccin avant 6 mois, voir plus.

    Donc, si on ne fait rien, on ne ralenti pas le virus, c'est soudainement, au bas mot, 500'000 citoyens qui passeront par l'hôpital. Les médecins soignent les symptômes, non la maladie.

    C'est difficile pour un pur socialiste d'"obéir" à l'Etat, de même pour les complotistes qui vénèrent Trump. C'est le grand dilemme, mourir la tête haute ou suivre les consignes de l'Etat!!
    C'est la leçon du virus, la réalité se moque des inspirations humaines, c'est à l'humain de s'adapter, de rester humble.

    Puisse ce virus mettre du plomb dans la tête des politiciens pour que l'humain citoyen soit priorisé avant l'idéologie : l'éco-anthropologisme plutôt que l'éco-socialisme ou l'éco-libéralisme qui bétonnent.

  • La Suisse se réveille de sa torpeur! Toujours à se distinguer des autres pour s'aligner plus tard.... ! Se croyait intouchable? Les autorités ont mis en danger le peuple suisse en ne suivant pas les mesures drastiques pris par certains pays vis-à-vis de la France, la Chine et l'Italie,; d'annuler les voyages de ces pays et mettre en quarantaine ceux qui retournent? Aussi! ne pas s'étonner aujourd'hui qu'on tire nous tire dessus à boulets rouges.

    Je croyais : "doucement le matin, pas trop vite le soir" une idée Corse....

  • Patoucha Pouvez-nous nous donner un exemple de la prétendue lenteur des autorités suisses (et plus particulièrement de l'OFSP) dans sa réaction face au coronavirus? Qu'espériez-vous exactement? Que la Suisse mette en quarantaine tous les passagers en provenance de l'étranger ou à tout le moins arrivant des pays que vous citez? Il y a bien une zone de rétention administrative à Cointrin alors autant en profiter. C'est vous qui tirez sans cesse sur la suisse et les suisses et ce, sans aucun argument valable.

  • En effet, le taux potentiel de mortalité face au COVID-19 des candidats à la présidence, est un risque qui devrait faire baisser le Dow Jones de 2'000 points supplémentaires.

  • Puisque vous citez Spinoza et la nécessité éternelle... Peut-être ne croyiez vous pas si bien dire. Il semblerait que Trump ait été en contact récemment avec une (ou des) personnes infectées. Peut-être le COVID-19 n'est-il que la voie choisie par la Providence pour nous débarrasser d'une plaie infiniment plus mortelle ? On peut toujours rêver.

  • Parce que vous vous seriez à l'abri!?

  • Et le cas de Fort Detrick, de son laboratoire de recherches biologiques et de l'important stock d'armes de la même nature soupçonné de polluer l'environnement et de tuer les proches habitants, va-t-on enfin l'évoquer à propos de cette épidémie de coronavirus ?
    À lire en anglais, parce que la version en français est plutôt indigente, comme c'est souvent le cas sur Wiki: https://en.wikipedia.org/wiki/Fort_Detrick
    Ensuite, nous passerons à la présence de militaires de plusieurs nations à Wuhan, du 18 au 17 octobre 2019, dans le cadre des Jeux mondiaux militaires.

Les commentaires sont fermés.