Elections fédérales : dernières salves avant d'en prendre pour 4 ans

Imprimer

votez!.jpgJ-4 : aux urnes !

Tout le monde a déjà reçu ses enveloppes de vote pour les élections fédérales. Nombreux sont celles et ceux qui ont déjà voté. Nombreux aussi celles et ceux qui, ne l'ayant pas encore fait, savent déjà pour qui voter. Et plus souvent encore, pour qui ne pas voter. Avant-hier, on n'en était pourtant toujours qu'à 20 % de participation, ce qui devrait nous amener à une abstention majoritaire dimanche prochain.En attendant, pour animer les derniers jours de campagne, la "Tribune de Genève" nous a bidouillé un sondage assez rigolo auprès de 315 lecteurs PLR de la "Tribune" âgés de plus de 55 ans- Le sondage qui annonce qu'il va voter PLR... On attend donc avec fébrilité le sondage de GHI annonçant la victoire du MCG et le sondage du "Courrier" annonçant la victoire d'"Ensemble à Gauche".

Si l'abstention était subversive, les abstentionnistes seraient en prison

Politiquement, le système en place, en Suisse, est cristallisé depuis quatre ans par la majorité (de justesse) dont disposent à la "Chambre du Peuple" les deux partis nationaux les plus à droite. Et donc l'enjeu, c'est de leur faire perdre cette majorité. C'est l'objectif du PS : battre, avec les Verts, cette "majorité automatique PLR-UDC que l'on subit tant au Conseil fédéral qu'au Conseil national", résume lr président du parti, Christian Levrat,  majorité dont le bilan est "catastrophique" dans tous les domaines, au point que le seul projet qui ait avancé est la RFFA, concoctée au Conseil des Etats par une majorité PS-PDC... en dehors du Conseil fédéral et du Conseil national.

Repliée sur ses fondamentaux (la xénophobie, l'europhobie, l'écophobie), l'UDC pourrait limiter les dégâts et rester le premier parti de Suisse. En reprochant assez paradoxalement aux autres partis de faire du "populisme climatique". De le part des champions du populisme xénophobe, c'est assez farce. Presque autant que l'opération du PLR annonçant que chaque voix reçue par l'un-e ou l'autre de ses candidates aux élections fédérales entraînera le versement d'un centime à une fondation de financement de projets environnementaux (Myclimate). Une sorte de commercialisation des votes.

L'expérience d'un Conseil national où le PLR et l'UDC disposent à eux seuls de la majorité absolue (à une voix près, il est vrai) a été politiquement assez calamiteuse. Y compris pour le PLR, qui a plus souvent qu'à son tour cédé à la tentation de se transformer en force d'appoint de l'UDC. Il convient donc de tout faire pour mettre fin à cette expérience.Tout faire, c'est d'abord voter. Or si 20 à 25 % des citoyennes et des citoyens font systématiquement usage de leur droit de vote et d'élection, à peu près autant n'en font jamais usage -autrement dit : s'abstiennent toujours. Or s'abstenir de prendre part à un processus de décision, c'est, "objectivement", ratifier le résultat de ce processus, quel que soit ce résultat, et quel que soit le prétexte de l'abstention (de "j'y comprends rien" à "tous pourris" en passant par "de toute façon, ils font toujours ce qu'ils veulent". Les abstentionnistes sont toujours dans le camp des vainqueurs.

Qui sont ces abstentionnistes structurels ? leur portrait robot est celui d'une jeune femme célibataire, fille d'immigrants, et devant se contenter d'un bas revenu et d'un bas niveau de formation. C'est le portrait-robot des premières victimes du système politique, social et économique-des victimes de toujours de tous les systèmes. Et leur abstention profite, évidemment, au système en place. Peut être bien (et c'est une litote) qu'on ne changera pas ce système par des élections -du moins pas seulement par des élections. Mais plus sûrement encore, on ne le changera pas en s'abstenant d'utiliser cette arme-là : même si elle n'est pas de destruction massive de l'oppression, de l'exploitation et de l'aliénation, elle reste une arme dont peut se servir. Et si l'abstention était subversive, les abstentionnistes seraient en prison.

 

Lien permanent Catégories : élections, Politique, Suisse 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel