Les femmes de Colombie se mobilisent contre les violences

Imprimer

Capture.JPG¡Basta Ya!

Dans le monde entier, les femmes se sont levées, pour l'égalité des droits, contre les violences dont elles sont les victimes. Dans le monde entier, en Suisse comme ailleurs : la grève du 14 juin a été un moment d'une force incontestable -et d'ailleurs presque incontestée. Dans le monde entier, en Colombie aussi. A Cabidjo (sud-ouest), l'agression violente subie par une militante a suscité la mobilisation de femmes (paysannes, autochtones, africolombiennes, urbaines et rurales), et donné naissance à mouvement de lutte contre toutes les violences sexistes, violences homophobes et transphobes comprises, largement répandues en Colombie. Le Solifonds vous invite à soutenir ce mouvement, et en particulier la plate-forme d'information alternative Columbia Informa (http://www.colombiainforma.info/):
http://www.solifonds.ch, mail@solifonds.ch, PC 80-7761-7

Soutenir le soutien à la lutte contre les violences sexistes

Violences physiques, féminicides, agressions sexuelles, propos dégradants sont le lot d'un nombre considérable de femmes colombiennes. Le processus de paix engagé entre le gouvernement central et les FARC avait fait naître de grands espoir, mais la paix n'est pas parvenue dans les régions qui avaient été au coeur du conflit armé : les assassinats, les agressions, les menaces visant les militants et tout particulièrement les militantes des mouvements sociaux et les anciens membres démobilisés et désarmés des FARC et leurs proches sont en recrudescence, surtout depuis l'arrivée au pouvoir en août 2018 de l'actuel président Ivan Duque.
Les femmes de Cajibio, une commune rurale du département de Cauca, dans le sud-ouest du pays, une région particulièrement marquée par la violence politique et sociale, et par les homicides et les agressions, se sont mobilisées après l'enlèvement et le viol d'une militante. Elles ont organisé une caravane de la solidarité et constitué un mouvement qui a défini des règles de vie en communauté et de fonctionnement des mouvements sociaux. Dont le refus de toute violence envers les femmes. Le mouvement intervient au quotidien pour que "les femmes et les jeunes filles puissent vivre à l'abri de la violence".

La plateforme d'information Colombia Informa s'engage également dans ce combat, en mettant un accent particulier sur la situation de la communauté LGBTQ+, et sur la nécessité de lutter contre l'homophobie et la transphobie, dans un pays qui a certes décriminalisé l'homosexualité depuis bientôt 40 ans, autorisé le changement de sexe légal, le mariage entre personne du même sexe et l'adoption par les couples homosexuels (la Suisse n'est pas encore allée aussi loin), mais où la société et la partie droite du champ politique sont bien plus conservatrices que les lois, et où la violence contre les personnes LGBTQ+ a fait plus de 100 morts en 2018.

Ce sont ces combats, contre toutes les violences sexistes en Colombie, que le Solifonds entend soutenir. Un soutien pour lequel il sollicite le nôtre -le vôtre.

Commentaires

  • Dans le monde entier, ou dans presque le monde entier ? Hadha yakfi ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel