jeudi, 06 juillet 2017

Appel : LE CINEMA "LE PLAZA" NE DOIT PAS ETRE DETRUIT

logo Plaza.jpgOn ne saurait trop vous inviter à signer cet appel et à le renvoyer à son expéditeur (pascal.holenweg@infomaniak.ch) : Ensemble, nous pouvons faire reculer la loi du fric...

 


 


Appel :

LE CINEMA "LE PLAZA" NE DOIT PAS ETRE DETRUIT
et nous soutenons donc l'initiative populaire législative
"Le Plaza ne doit pas mourir"

C'est, ou c'était (mais il peut-et doit-renaître) le plus beau cinéma genevois : "Le Plaza", à Chantepoulet. Aujourd'hui, le projet de ses propriétaire (qui n'ont jamais eu la moindre intention de reprendre son exploitation comme salle de cinéma, après que le groupe Metrociné l'ait abandonnée) est de le détruire pour y reconstruire à la place un centre commercial, et sous le centre commercial un parking (et sur le centre commercial, histoire de diluer un peu les objectifs purement financiers de l'exercice, des "logements pour étudiants" qu'on pourrait d'ailleurs parfaitement créer au-dessus du cinéma sans l'avoir détruit). Ce projet a obtenu l'autorisation de construire -et donc celle de détruire la salle- qui lui était nécessaire. Il l'a obtenue malgré toutes ses tares (à commencer par celle de nécessiter, pour pouvoir être autorisé, une dérogation générale à quasiment toutes les lois qu'un projet de ce genre est supposé respecter). Sous réserve du sort qui sera réservé à une opposition déposée contre cette autorisation de démolir et de construire, et compte tenu de la passivité, de la résignation et de l'inertie des autorités cantonales et municipales dans ce dossier*, il ne reste donc que la voix populaire qui puisse être assez forte pour sauver le Plaza et en faire le centre d'un véritable "quartier du cinéma". C'est cette voix que nous sollicitons, par une initiative proposant l'expropriation, pour cause d'utilité publique et au bénéfice de la Ville de Genève, de la société propriétaire de la salle.

Comme le rappelle le directeur de la Cinémathèque suisse, Frédéric Maire, "Se retirer du monde, dans le noir et en silence, avec des inconnus autour (de soi), (en se concentrant) pendant deux heures sur une seule activité, où le corps et la pensée ne sont pas divisés : seule la fascination du cinéma peut réaliser cela". C'est le "miracle du cinéma". Et il ne se produira jamais dans un centre commercial.
Et c'est ainsi qu'à Genève, se battre pour sauver une salle aussi emblématique (et aussi belle) que celle du Plaza, c'est se battre pour sauver le lieu d'un miracle.

Comme nous, soutenez et signez l'initiative populaire législative
"Le Plaza ne doit pas mourir"

Nom, prénom            ........................................................................................
Fonction, qualité       ........................................................................................

Des feuilles de signatures sont téléchargeables sur
https://www.facebook.com/PlazaCitta/

Pour plus d'informations et d'éléments de débat :
Groupe Facebook "Le Plaza ne doit pas être démoli"
http://fb.me/PlazaCitta
dialoguez sur http://m.me/PlazaCitta

23:36 Publié dans Culture, Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : cinéma, plaza | |  Facebook | | | |

Commentaires

Sur le principe j'aime bien le cinéma Plaza et en garde de bon souvenir.

Maintenant si il n'a pas d'exploitant et presque plus de client, a quoi bon le maintenir, et aux frais de qui ?

Écrit par : Eastwood | vendredi, 07 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Très bon billet.

Écrit par : Michel | vendredi, 07 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Le maintien de la salle seule ne se justifie en effet que pour des raisons patrimoniales (la qualité de son architecture). D'où la nécessité de l'insérer dans un projet d'ensemble : celui d'un "quartier du cinéma", autrement dit d'un centre culturel voué au cinéma. L'exploitant serait la Ville (comme elle l'est du Grütli).

Écrit par : Pascal Holenweg | vendredi, 07 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.