lundi, 29 février 2016

Refus de l'initiative UDC : Hourrah ? plutôt Ouf...

mouton noir.jpgVainqueurs ? Non : seulement soulagés...

Le rejet, d'une ampleur surprenante, de l'initiative udéciste de "mise en oeuvre" de l'initiative udéciste sur l'expulsion des "criminels étrangers", au terme d'une campagne qui aura mobilisé contre elle toute la gauche politique et toute la droite démocratique, les syndicats et le patronat, les juges, les procureurs et les avocats, les églises et les organisations de défense des droits humains, ce rejet nous soulage, mais peut difficilement passer pour une victoire de la Suisse "ouverte, solidaire et démocratique" dont nous voulons être. Tout au plus avons-nous évité une défaite supplémentaire de cette Suisse-là. Parce que si la délirante initiative de l'UDC a été repoussée, c'est en ayant tout de même été acceptée par une proportion de votantes et de votants (40 %) largement supérieure à l'électorat de l'UDC et de ses satellites cantonaux (dont la Lega et le MCG) et de ce qu'aurait mérité ce texte, et c'est aussi en laissant derrière elle s'appliquer désormais une réforme du code pénal qu'en d'autres temps nous aurions combattue avec la même énergie que celle que nous avons mise à combattre la soi-disant initiative de "mise en oeuvre"... qui ne mettait en oeuvre, une nouvelle fois, que l'obsession xénophobe de ses géniteurs.

Lire la suite

17:27 Publié dans Immigration, Justice, votations | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : udc, xénophobie | |  Facebook | | | |

vendredi, 26 février 2016

MAH : On efface tout et on recommence ?

Momie4.jpgTabula rasa !

On saura donc dimanche si le projet de rénovation-extension du MAH pourra être réalisé ou s'il finira aux archives... mais en fait, on ne le saura pas gran chose d'autre  : un "non" ne "sauvera" pas plus le bâtiment de Marc Camoletti qu'un "oui" ne répondra au besoin genevois d'un nouveau "grand musée moderne". Dans un courrier de lecteur à la "Tribune de Genève", le patron de Vacheron Constantin, particulièrement intéressé à la possibilité d'un musée de l'horlogerie dans le MAH, estimait que "le projet soumis au vote (...) est une réponse concrète à des besoins devenus urgents". Nous, ici, on l'a plutôt considéré comme une mauvaise réponse à une question mal posée et mal comprise...  De toute façon, que ce soit "oui" ou "non" à ce qui reste du projet Nouvel-Jucker initial, le MAH devra être fermé : pour rénovation si c'est "oui", ou parce qu'il sera devenu inutilisable, faute d'être rénové, si c'est "non"... Peu importe donc le résultat du vote de dimanche : au terme d'un vrai débat de merde, ce résultat aura confirmé le vieux slogan d'"Hara-Kiri Hebdo" (ou était-ce déjà "Charlie" ?) : "votez con, vous n'avez pas le choix". A part le choix de la "table rase", bien sûr : on n'a pas si souvent l'occasion de chanter l'Internationale dans une votation municipale...

Lire la suite

17:01 Publié dans Culture, Genève, votations | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mah | |  Facebook | | | |

jeudi, 25 février 2016

Caserne des Vernets : ce n'est pas l'armée qui s'y accroche...


caserne.jpg

 On allait voter sur la prise en charge financière, par Genève, d'une partie du déménagement de l'armée suisse de la caserne des Vernets, sans même avoir pu lire la convention qui lie le canton à l'armée depuis 2006, ni l'accord passé six ans plus tard entre le canton et l'armée pour que le premier paie le départ de la seconde.  Le Département du capitaine Maudet (s'il est toujours capitaine et n'a pas gradé) a finalement publié sur son site internet les deux documents, en affirmant qu'il avait toujours été prêt à le faire. Admettons. Mais alors pourquoi diable a-t-il alors fallu que le Groupe pour une Suisse sans armée s'adresse au préposé à l'information du public, et menace de contester en justice le résultat de la votation de dimanche, pour que cette publication se fasse ? Les documents ont été publiés. Fort bien. Qu'est-ce qu'on en apprend ? Pas grand chose. Sauf ceci : que ce n'est pas l'armée qui s'accroche aux Vernets, mais le Conseil d'Etat genevois qui s'accroche à l'armée. "Ne me quitte pas" est une chanson splendide. Mais on nous pardonnera de préférer l'entendre par Brel plutôt que par Maudet.

Lire la suite

17:25 Publié dans Armée, défense nationale, Genève, votations | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

mercredi, 24 février 2016

Trois lois "antisociales" attaquées par référendum...

bandeau Avivo.jpg

Trois fois NON, évidemment...

Ce sont trois lois concoctée par le Conseil d'Etat et votée par le Grand Conseil qui sont soumises au vote populaire genevois dimanche. Trois lois qui ont en commun d'avoir été (heureusement) attaquées par des référendums lancés par la gauche, les syndicats et des organisations sociales comme l'AVIVO ou l'Asloca, et de s'attaquer toutes trois, et de préférence, aux couches sociales "moyennes et inférieures", plutôt qu'aux couches sociales les plus favorisées. L'application locale, et élargie, du précepte d'Alphonse Allais, en somme : il faut prendre l'argent chez les pauvres, ils sont plus nombreux. "Les pauvres", en l'occurrence, ce sont les locataires, les retraités, les invalides et les assurés-maladie. Trois lois auxquelles il convient de dire trois fois NON, évidemment. Ne serait-ce que parce qu'elles ne sont que les arbrisseaux qui cachent une véritable pépinière de projets tous plus "antisociaux" (pour user d'un terme sémantiquement absurde, mais passé dans l'usage militant -de gauche- courant : on ne peut pas toujours faire preuve d'originalité langagière) les uns que les autres....

Lire la suite

17:53 Publié dans Genève, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

mardi, 23 février 2016

Initiative UDC de "mise en oeuvre" de l'initiative UDC (ad libitum) : Un grand coup de latte s'impose (pédagogiquement)

Parlons d'un enjeu sérieux du vote de dimanche -et donc d'autre chose que du MAH (dont on parle cependant ailleurs) : parlons de l'initiative de l'UDC pour la mise en œuvre de l'initiative de l'UDC pour l'expulsion automatique des "criminels étrangers". Parlons surtout de la nécessité de convaincre les derniers hésitants et les dernières hésitantes à balancer un grand coup de latte dans le fondement de ce texte. L'UDC a, depuis quelques années, pris l'habitude des succès sur des initiatives qui ne mériteraient que la poubelle. Les défaites en votation, elle a oublié le goût que cela avait -contrairement à nous, qui nous en repaissons avec la constance des héros romantiques. Repousser cette initiative absurde et vindicative aura ainsi une vertu pédagogique : réapprendre à ses auteurs le goût, doux-amer, de la défaite.

Lire la suite

14:02 Publié dans Suisse, votations | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : udc, mise en oeuvre | |  Facebook | | | |

lundi, 22 février 2016

Votations du 28 février : ça sera trop injuuuuuste ! Forcément...

calimero.jpgIl y a une règle, commune à tous les scrutins référendaires comme celui de dimanche prochain : on ne les perd jamais de sa faute, on les perd toujours parce qu'en face, ils sont trop gros, trop riches, trop malhonnêtes, trop nombreux, trop méchants, trop menteurs. On est jamais défait que par un complot, un mensonge, une injustice. Par une Sainte Ligue, un Front Uni, une alliance contre-nature, la coalition des media, face à quoi on est les petits, les sans-grade. A l'inverse, d'ailleurs, quand on gagne, c'est comme David  contre Goliath : contre toute logique, on a terrassé la Bête (aux noms changeants : le complot judéo-maçonnique, l'Internationale moscoutaire, la menace islamique, le néo-libéralisme). Parce qu'on est dans le camp du Vrai, du Beau, du Juste et du Bien. Par définition. Ainsi pourrait-on se doter d'un générateur automatique de communiqués d'après-votations. Pas très compliqué à concevoir : les discours sont rodés, les discoureurs aussi. Nous y compris.

Lire la suite

16:20 Publié dans Politique, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

vendredi, 19 février 2016

Suppression des allégements fiscaux cantonaux aux entreprises : Rétablir l'égalité devant l'impôt...

Encore un objet soumis à votation le 28 février (on ne s'en lasse pas), et qui peine à émerger dans les débats parallèles et médiatiquement submergeants sur l'initiative udéciste de "mise en oeuvre" de l'expulsion des "criminels" étrangers (dont le crime cardinal est surtout d'être étrangers), d'une part, et la rénovation du Musée d'Art et d'Histoire de Genève (sur laquelle les étrangers peuvent d'ailleurs voter, puisque c'est un vote scrutin municipal), d'autre part : on votera donc aussi à Genève sur une initiative socialiste pour la suppression des allégements fiscaux cantonaux accordés (notamment) à des multinationales, initiative à laquelle la majorité de droite du parlement a opposé un contre-projet nébuleux ne faisant qu'inscrire dans la loi la pratique existante, alors qu'il s'agit d'y renoncer. Ne serait-ce que parce qu'elle a fait perdre près d'un milliard de ressources aux caisses publiques en dix ans, et qu'elle est contraire au bon vieux principe de l'égalité devant l'impôt.

Lire la suite

16:47 Publié dans Fiscalité, Genève, votations | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

jeudi, 18 février 2016

Déménagement de la caserne des Vernets : On vote sur quoi, au fait ?

voterror.jpg

Dans dix jours, les Genevois et voises auront voté (entre autres) sur un "crédit d'ouvrage" de 20,869 millions de francs pour la "reconstruction d'un bâtiment de stationnement de troupe" (une caserne, quoi, en bon français) à Meyrin-Mategnin, permettant ainsi "la libération du site des Vernets pour la construction de logements" (les passages entre parenthèses sont la formulation officielle du vote). On observera donc avec une satisfaction quasi jubilante que pour nos zautorités cantonales, le départ de l'armée suisse des Vernets s'apparente à une "libération". ça tombe bien, on ne l'a jamais considéré autrement. Reste qu'il conviendrait de préciser l'enjeu du vote : l'armée, ou le logement ? L'enjeu, c'est le déménagement d'une caserne, tout de même, quoi qu'on projette de mettre à la place qu'elle occupe (on n'ose dire qu'elle "squatte") encore... Or la popularité de l'armée suisse étant ce qu'elle est à Genève, le Conseil d'Etat mène campagne pour le crédit contesté, en ne parlant que des "1500 logements" prévus aux Vernets à la place de la caserne vétuste qui y est installée...

Lire la suite

16:35 Publié dans Armée, défense nationale, Genève, votations | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Déménagement de la caserne des Vernets : On vote sur quoi, au fait ?

voterror.jpg

Dans dix jours, les Genevois et voises auront voté (entre autres) sur un "crédit d'ouvrage" de 20,869 millions de francs pour la "reconstruction d'un bâtiment de stationnement de troupe" (une caserne, quoi, en bon français) à Meyrin-Mategnin, permettant ainsi "la libération du site des Vernets pour la construction de logements" (les passages entre parenthèses sont la formulation officielle du vote). On observera donc avec une satisfaction quasi jubilante que pour nos zautorités cantonales, le départ de l'armée suisse des Vernets s'apparente à une "libération". ça tombe bien, on ne l'a jamais considéré autrement. Reste qu'il conviendrait de préciser l'enjeu du vote : l'armée, ou le logement ? L'enjeu, c'est le déménagement d'une caserne, tout de même, quoi qu'on projette de mettre à la place qu'elle occupe (on n'ose dire qu'elle "squatte") encore... Or la popularité de l'armée suisse étant ce qu'elle est à Genève, le Conseil d'Etat mène campagne pour le crédit contesté, en ne parlant que des "1500 logements" prévus aux Vernets à la place de la caserne vétuste qui y est installée...

Lire la suite

16:33 Publié dans Armée, défense nationale, Genève, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

mercredi, 17 février 2016

Votations du 28 février : faire les poches des retraités, des invalides et des assurés-maladie ?

Ne pas oublier le plus urgent !
     

pickpocket.jpgDans le programme chargé des festivités votatoires du 28 février (12 objets à Genève -on est des privilégiés), quelques objets émergent du fatras médiatique, par des campagnes particulièrement vigoureuses. D'entre eux, celui qui suscite le débat le plus bruyant est sans nul doute la rénovation-extension du Musée d'Art et d'Histoire. Mais, outre qu'il faut avoir le privilège de résider en Ville de Genève pour pouvoir se prononcer décisivement sur cette proposition, ce débat le plus bruyant n'est ni le plus important, ni le plus symbolique, ni le plus urgent. Le plus important est certainement celui sur la délirante initiative udéciste de "mise en oeuvre" de la délirante initiative udéciste sur le envoi automatique des "criminels" étrangers. Et le plus symbolique est certainement celui sur l'initiative socialiste contre la spéculation sur les biens alimentaires... Quant au plus urgent, il est certainement la mise en votations, sur référendum de l'AVIVO, des syndicats et de la gauche, de deux "économies" que le Conseil d'Etat et la majorité du Grand Conseil entendent réaliser en faisant les poches des retraités, des invalides et des assurés-maladie.

Lire la suite

17:47 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève, Politique, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

mardi, 16 février 2016

Hollande et Valls : Dérive avec l'opinion

Glissements progressifs du déplaisir politique

droite-gauche.jpgEn France, Hollande et Valls semblent avoir définitivement fait leur deuil des "valeurs de la gauche" et, le nez sur les enquêtes d'opinion (et l'agenda électoral présidentiel), partant de l'hypothèse dont il font un constat, celui d'une "dérive de la société française vers la droite" dont la progression du Front National ne serait que l'un des symptômes, ont décidé d'accompagner cette évolution, de dériver avec l'opinion plutôt que ramer à contre-courant d'elle -ce que la gauche, naguère, savait faire. Résultat : plus grand chose ne les distingue d'une droite démocratique qui resterait fidèle à elle-même (on ne parle donc évidemment pas, en posant ce critère, de Sarkozy...). Or ce qui justifie et légitime une mouvement politique est bien ce qui le différencie des autres -et ce qui vaut pour un mouvement vaut pour celles et ceux qui le personnifient. Pourquoi, en en fonction de quoi, préférer Hollande à Juppé ou Valls à Bayrou ? Eux au moins ne se sont jamais fait passer pour des hommes de gauche...

Lire la suite

17:27 Publié dans France, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

lundi, 15 février 2016

Assurer à Genève l'hébergement des réfugiés mineurs : Un signe heureux

L'Hospice Général, qui à Genève assume l'hébergement des requérants d'asile (Genève doit accueillir 5,8 % des réfugiés qui arrivent en Suisse), a inauguré le 22 janvier à la Praille un centre d'hébergement destiné aux jeunes migrants mineurs non accompagnés, jusque-là hébergés au Petit Saconnex, dans un foyer vétuste. 131 de ces réfugiés mineurs, pour la plupart des garçons arrivés en Suisse dans les six derniers mois, se sont donc installés dans le nouveau centre, qui offrira 230 places. 6532 migrants, pour la plupart des réfugiés, étaient pris en charge par le dispositif genevois fin 2015 (le directeur général de l'Hospice estime qu'il faut, "urgemment", créer 1500 places d'hébergement supplémentaires). D'entre eux, 184 jeunes arrivés seuls, soit une augmentation de 235 % en un an. Et leur nombre continue d'augmenter, si bien que le nouveau centre devrait être plein fin mars. On pourrait faire plus ? sans doute, mais cet hébergement de ces réfugiés-là, même dans un quartier dont on s'accordera a considérer qu'il n'est pas le plus agréable de Genève, est tout de même un signe heureux, dans le sombre climat xénophobe qui entoure (ici un peu moins qu'ailleurs, peut-être, histoire oblige) l'arrivée dans notre pays d'hommes, de femmes et, ici, d'adolescents et d'enfants solitaires, fuyant leur pays pour survivre...

Lire la suite

15:32 Publié dans Genève, Immigration | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : asile | |  Facebook | | | |

vendredi, 12 février 2016

Ville de Genève : 9500 signatures contre le crétinisme budgétaire

On ne peut pas à la fois se serrer la ceinture et baisser son froc.jpg

Savoir raison rétablir

Le double référendum contre les coupes budgétaires opérées par la droite coagulée du Conseil municipal de Genève a abouti -et même largement, puisque il a obtenu 9500 signatures (encore non validées) sur chaque référendum alors qu'il en fallait 4000. En décembre dernier, la majorité de droite et d'extrême-droite du parlement municipal genevois avait pris hache et rabot et taillé, à l'aveugle, dans les subventions sociales et culturelles et les lignes de fourniture aux services et à l'administration de la Ville, alors même que le projet de budget présenté par le Conseil administratif était mieux qu'équilibré : excédentaire... Mais la droite et l'extrême-droite municipales, confrontées à un exécutif de gauche, étaient tenaillées par un intense besoin de faire savoir qu'elles existent. On le sait donc. On sait surtout à quoi se réduit, politiquement, cette existence : à un exercice imbécile qui menace de faire des dégâts bien plus importants que ce que suggèrent  les pourcentages de réduction des subventions et des allocations de ressources -la votation, en juin ou en septembre prochain,  permettra de réparer ces dégâts, et d'éviter d'en faire d'autres : pour faire boucherie, la hache est peut-être un outil utile. Pour faire menuiserie, le rabot n'est pas de trop. Pour faire de la politique culturelle et sociale, et en faire une qui réponde aux besoins croissants d'une population croissante, la raison raisonnable raisonne mieux : il ne s'agira lors du vote populaire que de la rétablir.

Lire la suite

15:30 Publié dans Genève, Politique, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : budget, finances publiques, subventions, référendum | |  Facebook | | | |

jeudi, 11 février 2016

"Deuxième tube" au Gothard : On peut s'en passer !

Gothard  Quel que soit le résultat du vote du 18 février, le tunnel routier du Gothard sera rénové. Parce qu'il doit l'être, en raison de son ancienneté Mais sera-t-il rénové pour 3 milliards en favorisant le trafic routier que la Suisse, ses lois et sa constitution, proclament vouloir réduire au profit du rail, ou pour la moitié de ce coût (1,4 milliards) en confirmant la priorité au rail ? Le tunnel doit être refait, mais il peut l'être sans que son doublement soit accepté, et sans que le flux de transport qui l'utilise actuellement soit interrompu : il peut être chargé en partie sur le rail (le tunnel de base du Gothard sera mis en service cette année : c'est le plus long tunnel ferroviaire d'Europe...), et passer pour une autre partie par les cols et les tunnels du Simplon et du San Bernardino... en respectant des mandats populaires réitérés en votations : celui de l'Initiative des Alpes, celui des Nouvelles transversales ferroviaires alpines, celui des refus successifs par les Uranais et les Tessinois de l'augmentation du trafic routier à travers leurs cantons...

Lire la suite

18:32 Publié dans Politique, Transports, votations | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : gothard | |  Facebook | | | |

mardi, 09 février 2016

Parce que la Suisse est ce qu'elle est...

Initiative contre la spéculation sur les denrées alimentaires : Parce que la Suisse est ce qu'elle est...
 
L'initiative de la Jeunesse Socialiste contre la spéculation sur les denrées alimentaires, soutenue par toute la gauche, ainsi que par des organisations agricoles, syndicales (comme l'USS), environnementales, d'entraide et de solidarité internationale, exige que les denrées alimentaires soient exclues des opérations spéculatives effectuées en Suisse (mais elle autorise le recours à des instruments financiers par des producteurs ou des négociants cherchant à se prémunir des aléas du marché), et que la Suisse s'engage à lutter contre la spéculation alimentaire au niveau mondial. Une exigence prétentieuse ? La Suisse n'est pas n'importe quel pays, dans le jeu financier international : elle est, dans le commerce des matières premières alimentaires, une plate-forme importante, et le lieu d'installation d'acteurs importants de ce commerce. C'est précisément parce que la Suisse est ce qu'elle est que l'initiative socialiste y est importante...

Lire la suite

15:09 Publié dans Commerce, Développement durable, Economie, votations | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

lundi, 08 février 2016

Centenaire d'une révolte culturelle : Dada m'a (pas) tuer

Le 5 février 1916 naissait à Zurich le Cabaret Voltaire, et peu de temps après, Dada, dans un îlot au coeur d'une Europe ravagée par la guerre et la connerie chauvine (si la Suisse échappa à la première, elle n'échappa pas à la seconde), à laquelle Dada n'avait à opposer qu'un  ricanement souverain, un mépris absolu des convenances et des disciplines, un irréductible irrespect des maîtres. Il peut convenir de prendre un peu de hauteur -à moins qu'il s'agisse de profondeur ?- en célébrant  le centenaire d'une révolte culturelle qui remit en cause tout ce qui faisait la culture de son temps, tout ce que la culture de son temps faisait et tous les lieux où elle se célébrait. Y compris les musées. Une petite prise de distance s'imposw, comme une respiration, avec un simulacre de débat (d'autant qu'on y participe) : le débat foireux sur le projet de rénovation-extension du Musée d'Art et d'Histoire de Genève, débat qui, "culturellement" se réduit, à un affrontement entre la sacralisation du patrimoine (nous chantions naguère"du passé faisons table rase"...) et le fétichisme d'une modernité aussi bruyante, parce qu'aussi creuse, qu'un tambour.

Lire la suite

17:06 Publié dans Culture, Histoire | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : dada | |  Facebook | | | |

jeudi, 04 février 2016

Taubira, la "gauche morale" et les "murmures à la jeunesse" : Cent pages utiles

Il y a deux jours est arrivé dans les librairies françaises un petit livre d'une centaine de pages. Son titre, poétique : "Murmures à la jeunesse". Son auteure : Christiane Taubira -dont le murmure, pourtant, n'est pas la forme la plus habituelle de son éloquence. Son propos ? Un peu le même que celui de Stéphane Hessel en 2010 ("Indignez-vous !). "Il faut refuser, malgré les intimidations, de capituler intellectuellement". Et on ajoutera "politiquement". Un propos qui tombe à pic, en plein débat sur la proposition du gouvernement Valls d'inscrire dans la constitution la possibilité de déchoir des binationaux de leur nationalité française (et des mononationaux des droits civiques attachés à leur unique nationalité française). Une proposition qui, en soi, pose moins de problème que l'argumentation développée pour la justifier. 

Lire la suite

17:06 Publié dans France, Politique, terrorisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : taubira, gauche | |  Facebook | | | |

mercredi, 03 février 2016

Initiative UDC de soi-disant "mise en oeuvre" : A balayer (devant notre porte)

danger de tomber de haut.jpg Selon un sondage effectué le 12 janvier, l'initiative de UDC, pour (soi-disant) la "mise en oeuvre" de son initiative précédente pour l'expulsion des "criminels étrangers",  recueillerait 51 % d'avis favorables au plan national, contre 42 % d'opposants, avec seulement encore 7 % d'indécis. Tout se jouera sur la mobilisation des dernières semaines, notamment au sein de l'électorat des partis de droite qui appellent au rejet de l'initiative, mais dont une forte proportion des électeurs (38 % de l'électorat PDC, 46 % de l'électorat PLR) avait, à la date du sondage, l'intention de voter pour le texte udéciste. Il restait même, selon le sondage du 12 janvier, 12 % des Verts et 7 % des socialistes à convaincre de suivre le mot d'ordre de leurs partis respectifs et à refuser ce que la coordination genevoise contre l'exclusion et la xénophobie résume fort justement comme étant un "texte inique, mensonger, inutile et dangereux". Qu'il nous reste un peu plus de trois semaines à faire balayer. Devant notre porte, par nos concitoyens.
Campagne de "Stop Exclusion" sur https://www.facebook.com/stopex/

Lire la suite

16:34 Publié dans Genève, Immigration, Justice, votations | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

mardi, 02 février 2016

L'autoroute lacustre, Graal de la droite genevoise :

traversée du lac, traversée de la radeSauvez la Dame du Lac !


Le Grand Conseil, qui sur cet enjeu s'apparente à une Chambre Introuvable, a évidemment, toute la droite coagulée faisant bloc bétonné, approuvé l'initiative de l'Entente pour une traversée routière du lac -sans préciser si elle devait se faire en pont ou en tunnel, ni combien elle coûtera, et à qui, ni comment elle serait financée, ni même, comme l'a relevé Pierre Vanek, si elle avait elle-même l'illusion que ce projet pourra se réaliser un jour -du moins avant l'assèchement complet du lac dans quelques centaines de milliers d'années. On n'est plus, il est vrai, dans un débat politique (mais y fûmes-nous jamais ?) sur un projet réalisable, mais dans une pantomime, un exercice de postures et de gesticulations dans une parodie de quête du Graal. Mais plutôt que l'aide de Merlin, pour sauver la Dame du Lac c'est sur la reprise du discours même de la droite genevoise sur la nécessité de "faire des économies" qu'il faut compter. Parce que son  Graal, à la droite genevoise, coûterait la peau des fesses, et la graisse qu'il y a dessous, à un canton qui passe son temps à expliquer qu'il faut se serrer la ceinture, réduire la voilure et faire preuve de modestie financière... Seulement lorsqu'il s'agit de prestations sociales et culturelles, et des droits sociaux et salariaux de la fonction publique ?

Lire la suite

15:32 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : traversée du lac, traversée de la rade | |  Facebook | | | |

lundi, 01 février 2016

Démission de Christiane Taubira : Hollande et Valls à poil

 
Taubira, Hollande, Valls, PS"Je quitte le gouvernement sur un désaccord majeur" (le projet d'inscrire dans la Constitution la possibilité de déchoir des Français de leur nationalité), a résumé Christiane Taubira, ministre de la Justice du gouvernement de Manuel Valls, et ultime caution de gauche de ce gouvernement, après les départs successifs des socialistes Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Aurélie Filipetti, et des Verts. "Je choisis d'être fidèle à moi-même, à mes engagements, mes combats, mon rapport aux autres, à nous tels que je nous comprends", a-t-elle ponctué après sa démission. Les députés de gauche l'ont ovationnée. C'est beau. Il eût peut-être mieux valu qu'ils la soutinssent tout uniment  dans sa confrontation avec les tenants du virage à droite (toute) opéré par le président de la République et son Premier ministre. Le départ de Christiane Taubira laisse politiquement Hollande et Valls à poil. Et politiquement c'est pas beau à voir.
 

Lire la suite

16:10 Publié dans France, Justice, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : taubira, hollande, valls, ps | |  Facebook | | | |