samedi, 23 janvier 2016

Coupes dans les subventions culturelles et sociale en Ville de Genève : qui va trinquer ?

La Ville accorde un total de plus de 200 millions de francs de subventions (212 millions au projet de budget 2016, raboté par la droite).
Sur ce total, le projet de budget 2016 prévoyait 131 millions de subventions par le département de la cohésion sociale et de la solidarité, 65 millions par le département de la culture et 11 millions par le département des Finances et du logement.

La majorité de droite coagulée a décidé de couper 2 % dans toutes les subventions (sauf celles au sport et à la petite enfance, et celle au Grand Théâtre -en revanche, l'Orchestre attitré du GTG est frappé... Deux pourcent ça n'a l'air de rien, mais ça fait au total une coupe de plus de 4 millions de francs, dont plus de 2,5 millions dans la politique sociale, et plus d'un million dans la politique culturelle. D'autant que les fonds généraux de soutien à la création culturelle et à sa représentation sont, eux, amputés de 10 %, et que ces coupes s'ajoutent aux coupes cantonales, et à d'autres coupes municipales (dans les lignes de fournitures et dans les "fonds généraux").
Voici, sauf erreurs ou omissions, par domaines, tous départements municipaux confondus, une longue liste (même pas exhaustive, et qui ne tient pas compte des subventions en nature) de victimes des coupes municipales dans les subventions (vous les trouverez aussi dans le projet de budget du Conseil Administratif, disponible sur le site internet de la Ville) : si ces victimes se réveillent, elles peuvent encore, en signant nos référendums*, repousser les ciseaux et les rabots de la droite coagulée... et en pousser une partie à repentance, comme le PDC semble s'y apprêter.
Les indications suivies d'un astérisque concernent les coupes supérieures à 5'000 francs.
Les indications suivie de deux astérisques concernent les coupes supérieures à 10'000 francs
Les indications suivies de trois astérisques concernent les coupes supérieures à 20'000 francs, jusqu'à près de 200'000 francs (OSR)

 

* Les feuilles de signatures pour les référendums peuvent être téléchargées sur http://www.fichier-pdf.fr/2015/12/23/feuille-de-signatures-re-fe-rendums-budget-ps-final/


RABOT.GIF Action sociale, lutte contre la précarité et l'exclusion, intégration des immigrants, handicapés, personnes âgées
Alcip (association de lutte contre l'injustice sociale et la précarité)
Armée du Salut**

Association de défense des chômeurs
Association genevoise des malentendants
Association genevoise pour vacances familiales
Atelier X
Avivo
La Barje
Bateau Genève*
Boîte à boulots*
Camarada
Le Caré*
Caritas*
Carrefour-rue*
Centre de contact suisse-immigrés
Centre genevois du volontariat
Centre protestant de vacances
Club en fauteuil roulant
Club d'aînés
Colis du coeur
Collectif de soutien aux sans-papiers
Conseil des anciens
La Coulou
Ecole des Parents
L'Equipage
Gymnastique seniors
Insieme
Lecture et Compagnie
Lire et Ecrire
Le Racard*
Maison Kultura
Mouvement des aînés
Partage*
Service social international
Trajets*
Université Ouvrière
Université Populaire
Université Populaire albanaise
Vestiaire social

Culture, loisirs (tous domaines)
En sus des Fonds généraux pour la danse, le théâtre, la musique, la musique classique et contemporaine, la musique chorale, le livre et l'édition, du fonds général publications et manifestations et du fonds général pluridisciplinaire (coupe de 10 % dans tous les fonds généraux), des fonds pour l'action culturelle, les projets d'agglomération, les intermittents, le soutien aux échanges et tournées, les manifestations cinéma, et des subventions d'accès à la culture

Actart
Andata Ritorno
Alhambra*
Am Stram Gram**
AMR**
Archipel*
Association des chorales
Association des musiciens de jazz
Association pour la danse contemporaine**
Association pour la promotion de l'art sacré
Association pour le patrimoine industriel
Ateliers d'Ethnomusicologie*
Autrement aujourd'hui
BAC (Fondation pour l'art moderne et contemporain)*
Bains des Pâquis
La Bataille des livres
La Bâtie - Festival de Genève**
Bourses d'aide à la création
Bourses Patiño-Ville de Genève
Cadets
Cave 12
Centre d'art contemporain***
Centre d'édition contemporaine
Centre de la photographie*
Centres de loisirs***
Cheetah Baby Plage
Ciné Transat
Cinémas du Grütli
Clefs de Saint-Pierre
Comédie (par la FAD)*
Compagnie 1602
Concours de Genève*
Contrechamps**
Ecole de cirque
Eklekto
Fanfare du Loup
Festival Black Movie
Festival Tous Ecrans*
Festival international du film et des droits humains
Fonction Cinéma
Fondation pour l'Art dramatique (FAD)***
Fondation Romande pour le cinéma***
Fondation Saint-Gervais***
Galerie Forde
Galpon
GE grave
Harmonie Nautique
Maisons de quartier
Mamco***
Mapping Festival
Maison Rousseau et de la littérature
Musée Ariana
Musée des pompiers
Muséum d'Histoire naturelle
Musique en été*
Musique municipale
Ondine
l'Orangerie**
Orchestre de chambre de Genève**
Orchestre de la Suisse romande***
La Parfumerie*
Piano Nobile
les Quartz
Musiques en été
Post Tenebras Rock*
Rencontres Internationales de Genève
Revue genevoise*
Salle Ernest-Ansermet
Salon du Livre
Scouts
Séquence
Société de Géographie
Société de physique et d'Histoire naturelle
Société Jean-Jacques Rousseau
Le Spoutnik
Théâtre de l'Usine
Théâtre de Poche (par la FAD)*
Théâtre des Marionnettes*
Théâtre du Grütli***
Théâtre du Loup**
Théâtre Pitoëff*
Unions chrétiennes*
l'Usine (association faîtière)
Vacances Nouvelles
Voix de Fête (Association de soutien à la musique vivante)

Droits des femmes, lutte contre l'homophobie, droit des enfants, jeunesse

Aspasie*
Association 360
Au coeur des Grottes**
Colonies de vacances catholiques
Colonies de vacances laïques
Colonies de vacances protestantes
CTAS (centre de traitement des séquelles d'abus sexuels)
F-Information
Fédération genevoise des associations LGBT
Groupe de liaison des associations de jeunesse (GLAJ)
Lestime
Ludothèques*
Mouvement de la Jeunesse suisse romande
Pedibus
Pro Juventute
Restaurants scolaires***
Voie F

Economie
Après*

G'innove

Information
Léman Bleu télévision*

Sécurité
Association pour la formation de jeunes sapeurs-pompiers
Société internationale de sauvetage du Léman
Société suisse pour chiens de recherche et de sauvetage

Solidarité internationale, coopération au développement, aide humanitaire, droits humains
Appel de Genève

Association Cap-Vert
Association Genève Tiers-Monde
Centre d'écoute contre le racisme
Centre Europe-Tiers Monde
Comité international de la Croix-Rouge
Dignité en détention
Fédération genevoise de coopération*
GIPRI
Médecin sans frontières
Oeuvre suisse d'entraide ouvrière
Organisation mondiale contre la torture
Service international pour les droits de l'homme
Terre des Hommes
Trial

Transports
Genev'Roule*

Urbanisme, logement, architecture, environnement

Association Handicapés Architecture Urbanisme
Association La Libellule
Association pour la sauvegarde du Léman
Clefs de Saint-Pierre
Faces
Fourchette Verte
La Ville est à vous
Maison de l'architecture
Rassemblement pour une politique sociale du logement
Société genevoise d'horticulture

21:45 Publié dans Associations, Culture, Genève | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ville de genève, budget | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je vous signale une -petite- omission dans votre article, les subventions au Grand Théâtre n'ont pas non plus subi de coupes budgétaires !

Merci pour votre papier !

C.

Écrit par : Colette Grand | samedi, 23 janvier 2016

Vous avez raison, merci de l'avoir rappelé -je corrige le texte en ce sens. Je précise toutefois que si la subvention au GTG n'est pas coupée, celle à l'Orchestre attitré du GTG (l'OSR) l'est. Ce qui en soi illustre à merveille l'absurdité de la démarche de la droite coagulée -dont le PDC essaie péniblement, en ce moment, de s'extirper.

Écrit par : Pascal Holenweg | samedi, 23 janvier 2016

Peut être nous avez vous inclus dans la catégorie "bourse à la création", mais ce sont les 6 cies genevoises de danse contemporaine conventionnées (Ville, Etat, Pro Helvetia) qui sont touchées: La Cie Gilles Jobin dont je suis le directeur mais aussi la Cie La Ribot, Cie Alias, Cie 7273, Cindy Van Acker/Cie Greffe et NeoPost/Foofwa d'Immobilité. Ces 6 cies sont des cies très actives toute l'année, notamment en terme de diffusion internationale. En les bridant, on coupe sur des forces vives et les "économies" se reportent directement en "chômage" des intermittents, beaucoup plus couteux. Aussi, ces cies sont conventionnées, donc sont sous des contrat quadripartite: compagnie, ville, Etat, Pro Helvetia mais les décisions de coupes sont unilatérales: 1% à l'Etat, 2% à la ville, donc 3 pourcent de coupe arbitraire et injuste et que pense notre grand partenaire Pro Helvetia? Que pense le reste de la Suisse? Les économies réalisées sur la culture sont dérisoires! 1'600'000 francs entre ville et canton... Et sans discernement on "tape" sur le secteur le plus dynamiques de la culture à Genève, la danse contemporaine. Le reste de la Suisse reconnait que "notre" danse est la plus puissante artistiquement en Suisse, il suffit de voir récemment la liste des lauréats des prix de danse de l'OFC tous "ramassés" par des genevois. Si le niveau artistique est supérieur les infrastructures pour la danse à Genève sont indignes d'un tel dynamisme... Ce sont donc des compagnies innocentes, pratiquant à un niveau d'excellence inégalé historiquement dans notre région et sur un marché archi concurrentiel, soit la diffusion internationale, que l'on punit injustement. Ces cies pratiquent une gestion rigoureuse et "dansent" sur la corde raide de l'équilibre budgétaire depuis des dizaines d'années, soit pas de déficit ni de bénéfice pour ces "petites entreprises culturelles à but non lucratifs". Travaillant en plusieurs devises et sur tous les continents, jonglant aussi bien avec la chute du rouble, du reais brésiliens que la flambée de notre franc fort, ces coupes linéaires sont incompréhensibles pour ces compagnies et leurs partenaires nationaux et internationaux. L'économie réalisée est dérisoire par rapport au symbole qui se dégage de ces coupes: La ville la plus riche du monde fait des économies de bouts de ficelles. Quand on dégonfle un domaine économique sains par des mesures exogènes et unilatérales on prend le risque de pénaliser l'expansion et à terme d'être menacés par la fuite des cerveaux. Il n'y a pas que la fuite des capitaux qui soit inquiétante pour Genève... Mais le plus surprenant est que c'est la droite elle même qui casse des entreprises archi dynamiques et de haut niveau de compétences. Le tissu économique culturel est ébranlé et au lieu de générer plus d'autonomie pour ce milieux on crée paradoxalement plus de dépendance vis à vis des subventions. C'est un très mauvais calcul économique que de pratiquer des mesures unilatérales qui affectent des situations nécessitant un soin spécifique. La culture à Genève est variée, on ne peut pas la piloter come s'il s'agissait d'un tanker de brut... Et si les villes et cantons géraient leurs comptes comme le font ces cies, elle ne seraient ni en bénéfice, ni en déficit.

Écrit par : JOBIN Gilles | dimanche, 24 janvier 2016

Artiste Genevoise (musique),
Après 4 ans de demandes négatives, j'avais enfin réussi à obtenir une petite subvention de 5'500CHF. Moins que ce que j'avais demandé, mais assez pour m'aider à avancer quand-même.

J'ai reçu la lettre cette semaine. Finalement, ça sera 4'900CHF. Cela n'a l'air de rien comme ça, mais quand on n'a déjà pas beaucoup, qu'on n'a pas reçu la somme espérée et qu'en plus on nous enlève 600CHF alors que 5'500CHF ce n'est pas franchement ce que j'appellerais un GROS budget, et ben ça fait C****!

dégoûtée.

Écrit par : Lucie | dimanche, 24 janvier 2016

Les commentaires sont fermés.