mardi, 28 avril 2015

On peut encore sauver le Plaza

Remise d'une pétition au Conseil Municipal et au Conseil Administratif de la Ville de Genève

Cet après-midi, à 16 heures 30, devant l'Hôtel-de-Ville, on se rassemblera pour aller remettre au Conseil Municipal et au Conseil administratif de la Ville de Genève une pétition signée par 1500 personnes, pour sauver le cinéma «  Le Plaza » de la démolition. Inauguré en 1952, le Plaza était le plus grand cinéma genevois, avec ses 1250 places. Il est fermé depuis plus de onze ans, après qu'une programmation volontairement médiocre ait pu, en réduisant sa fréquentation, doner prétexte à cette fermeture.  Les propriétaires du bâtiment (racheté il y a une dizaine d'années à un fonds d'investissement) ont déposé en début d'année une demande d'autorisation de démolir la salle, sans projet de reconstruction, mais en annonçant qu'ils n'avaient pas l'intention d'en refaire une salle de cinéma.  Sans attendre la réponse à leur demande, ils ont commencé, et peut-être achevé, de la vider de son mobilier (notamment de ses sièges), de ses équipements intérieurs et de son matériel de projection.
    


salle Plaza.jpgIl faut avoir un peu de folie qui ne veut avoir plus de sottise (Montaigne)

Le bâtiment abritant la salle du cinéma «Le Plaza», construit dans les années '50 du siècle passé par l'architecte Marc-Joseph Saugey (qui est aussi l'architecte de la salle), est exemplaire de l'architecture de l'époque. A ce titre, il a été classé en 2004, classement confirmé par le Tribunal fédéral. En 2011, cependant, sur intervention du Conseil d'Etat, la salle n'a pas été inscrite au patrimoine. Cette contradiction inexplicable menace aujourd'hui directement une salle aussi exemplaire et digne de classement que le bâtiment qui l'abrite, œuvre du même architecte qu'elle.

Un grand nombre de salles de cinéma ont fermé à Genève ses quinze dernières années. Des exploitants actuels de salles de cinéma à Genève ont manifesté leur souhait de reprendre « Le Plaza » en le convertissant, par compartimentage de la salle tout en respectant son architecture, en « multiplexe ». La salle en effet ne se prête pas, sauf à être totalement dénaturée, à un autre usage que celui d'une salle de cinéma, même si à cet usage peuvent en être ajoutés d'autres s'ils ne sont pas exclusifs de l'usage premier de la salle de cinéma. L'exemple de l'ancien cinéma « Le Paris« », puis « Manhattan« », devenu l'auditorium Arditi, prouve d'ailleurs qu'une salle de cinéma du type de celle du Plaza peut ne pas être cantonnée à sa seule fonction initiale lorsqu'elle maintient cette fonction.
Une intervention politique est requise pour sauver « Le Plaza » par la pétition qui sera déposée tout à l'heure, et par une motion déposée au Conseil Municipal, demandant à celui-ci de proclamer son opposition à la demande de démolition de la salle du Plaza, et au Conseil administratif « d'entreprendre toute démarche et dev faire toute proposition » utiles, y compris de rachat, afin de « maintenir l'affectation de la salle du Plaza en salle(s) de cinéma, dans le respect de son architecture » -comme le permet le règlement des plans d'utilisation des sols, qui impose de maintenir, en principe, l'affectation des surfaces qui font l'objet de rénovations et/ou changent de propriétaire.
Et tout cela, à la fois pour que ne disparaisse pas une salle de cinéma de plus, et pour que l'une des plus belles salles de cinéma de Genève ne soit pas transformée en n'importe quoi (par n'importe qui), pour le seul motif qu'il serait plus rentable d'en faire autre chose que de la maintenir pour ce qu'elle est : un élément du patrimoine architectural genevois, un lieu de divertissement, de sociabilité et de culture.

14:06 Publié dans Culture, Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cinéma, le plaza, saugey | |  Facebook | | | |

Commentaires

Le Plaza est au cinéma ce que le "Stade" est au football.

Écrit par : briand | mardi, 28 avril 2015

Les commentaires sont fermés.