dimanche, 13 avril 2014

Election du Procureur Général de Genève : Nous sommes le Tiers Etat

élection,procureur général,bayenet,jornotRésultat final de l'élection du Procureur général de Genève :

Pierre Bayenet : 33,7 %
Olivier Jornot : 64,19 %
votes blancs : 2,12 %participation, 34,58 %. Médiocre, pas catastrophique
 
et en Ville de Genève :
Pierre Bayenet : 40,16 % (majoritaire aux Pâquis, Prairie-Délices, Cluse-Roseraie, Acacias, Mail-Jonction, et paritaire à Saint-Gervais)
Olivier Jornot : 57,89 %
votes blancs : 2,03 %...

 


Communiqué de presse du Comité « Pierre Bayenet, Procureur général ».

 

Genève, le 13 avril 2014 - Ce dimanche, l'élection du Procureur général a mobilisé le corps électorat genevois.

 

À l'heure où tombent les premiers résultats, le Comité de soutien à Pierre Bayenet tient à le féliciter pour l'endurance et l'intelligence dont il a fait preuve au cours de cette campagne. Il a parfaitement répondu aux attentes qu'avaient investi en lui les collectivités qui ont parrainé sa candidature : Ensemble à Gauche, la Communauté genevoise d'action syndicale, la Gauche socialiste et la Jeunesse socialiste, les Écologistes pour une justice équitable, efficace et humaniste, l'Association des juristes progressistes, et de Défense des aînés.

Avec Pierre Bayenet, nous avons combattu avec succès la dépolitisation prônée par certains qui ont contesté l'idée-même de l'élection du Procureur général par les urnes, alors que ce principe a été ratifié il y a moins de deux ans dans la nouvelle Constitution genevoise. Cette campagne a démontré que le désir de débattre démocratiquement de la politique judiciaire est partagé par un large éventail d'acteurs sociaux et de professionnels qui connaissent de près les problèmes de la délinquance ordinaire et du vivre-ensemble. La présence de nombreux députés et d'élus municipaux dans notre liste de soutien indique que les militants politiques les plus proches du terrain ont également compris cette aspiration.

Forte de plus de 300 signataires, la liste de soutien à Pierre Bayenet, se distingue par sa diversité et son enracinement dans la vie réelle. Elle tranche avec les soutiens de son concurrent, animés d'esprit courtisan et de solidarité corporatiste.

Face à Olivier Jornot, qui a brandi son manque de responsabilité comme une qualité, Pierre Bayenet incarne un projet progressiste, nourri de solutions pragmatiques et rationnelles. Ses propositions de peines proportionnées pour désengorger les prisons de Genève ont été reprises par les gardiens de prison, inquiets pour leurs propre intégrité, et même par le auteurs de la Motion M-2191, portée par des députés de l'Entente. Pierre Bayenet a aussi dénoncé sans relâche, et à raison, la présence de personnes détenues pour le simple fait d'être des sans-papiers.

Dans le climat ultra-sécuritaire ambiant, nous sommes parvenus à remettre en question les dogmes de la politique de répression préventive d'Olivier Jornot et à mettre en évidence les liens avec sa trajectoire idéologique personnelle à sa vision réactionnaire de la société. À l'inverse, nous avons aussi démontré l'impérieuse nécessité que les partis de gauche défendent avec détermination le projet d'une justice humaniste et pragmatique qui réponde aux enjeux immédiats et se projette sur le long terme.

Dans cette perspective, Pierre Bayenet a proposé, entre autres, en tant que mesures durables, d'allouer des moyens pour favoriser la réinsertion des délinquants, y compris la réinsertion des délinquants étrangers dans leur pays d'origine lorsqu'ils n'ont pas de lien avec la Suisse, d'améliorer la qualité des soins médicaux en prison, de favoriser les patrouilles à pied dans les rues pour que l'impression de sécurité soit palpable, de mener une réflexion sur la réglementation étatique de la distribution des stupéfiants, de renforcer le soutien aux victimes de violences domestiques, d'assurer l'assistance juridique aux personnes sans moyens. De même, alors que les injustices sociales se creusent sous le régime néo-libéral, nous devons protéger les plus faibles d'entre nous de la criminalité économique et financière, en poursuivant l'usure en matière immobilière, la sous-enchères des salaires, les faillites frauduleuses, les cas de corruption.

La probable élection aujourd'hui d'Olivier Jornot n'apporte aucune réponse durable aux défis sociaux présents. Sa politique à courte vue appartient au passé.

Il faut dès maintenant préparer l'avenir. Nous donnons rendez-vous aux formations de l'Alternative gouvernementale et à tous les groupes et partis progressistes, pour choisir ensemble un candidat ou une candidate qui portera, lors des prochaines élections judiciaires, les valeurs d'une justice qui inspire le respect à nos concitoyennes et concitoyens, plutôt que la peur chez les plus humbles.

Le Comité de soutien remercie de tout coeur toutes les personnes qui se sont engagées au côté de Pierre Bayenet. Grâce à leur soutien actif, cette campagne a été menée avec créativité, fraîcheur et rigueur intellectuelle.

Comité de soutien Pierre Bayenet Procureur général.

 

22:42 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élection, procureur général, bayenet, jornot | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.