mardi, 27 août 2013

La Pierre et le Vent, 27 août, d'elle

Zassoulitch.jpgNous sommes sans illusions : l'ancien monde vivra encore après nous, quoi que nous ayons pu faire -mai qu'au moins, il n'en soit plus qu'à ses derniers mouvements, des soubresauts d'agonie, ou la course aveugle d'un poulet décapité...


Les princes de la patience auront disparu, mais du temps sera né le trouble, et du trouble, la liberté, précisément. En attendant, c'est toujours le même combat, la même résistance contre les tisseurs d'étoffe de héros, et leurs odeurs de moisissure, et leurs illusions de grandeur, les nourrissant à les gaver des misères de ceux qu'ils étouffent.

Nous ne sommes pas des héros, ou des héroïnes. Toi non plus.

On nous surnomme les troglodytes, parce que nous conspirons dans les caves. Nous ne sommes qu'une mosaïque d'attentes, d'espoirs, de disponibilité. Avec une mission, que nous nous sommes donnée nous-mêmes : construire, quand toi, tu t'es assigné celle de détruire.

00:00 Publié dans Fiction, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.