• Traversée routière de la rade ou du petit lac : Boulet d'obstination

    Imprimer

    Recalé à Berne pour avoir déposé un dossier ne répondant pas aux critères de subventionnement fédéral, le Conseil d'Etat genevois s'obstine à proposer une traversée autoroutière du (petit) lac. Il y va seulement un peu plus sur la pointe des pieds, en ayant modifié sa stratégie pour la calibrer aux critères fédéraux : il définit désormais cette traversée du lac comme «complémentaire» de l'élargissement de l'autoroute de contournement, qui pourra, si Genève parvient à la faire inscrire dans l'arrêté fédéral idoine, être financée par la Confédération au titre de la suppression des « goulets d'étranglement ». On prévoit un horizon 2020-2025 pour cette suppression du « goulet d'étranglement » que représente aujourd'hui l'autoroute de contournement, surchargée. Et un horizon 2030 (ou plus tard, le plus tard possible...) pour la réalisation du boulet d'obstination : le pont ou le tunnel lacustre. Au moins, ça nous laisse un peu de temps pour organiser l'opposition à cette dispendieuse (trois milliards et demi) fumisterie.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Transports 0 commentaire
  • Election du gouvernement par le peuple : Un mauvais projet pour un bon débat

    Imprimer

    Le Conseil fédéral a lancé sa campagne contre l'initiative de l'UDC pour l'élection du Conseil fédéral par le peuple. Et il est un peu gêné aux entournures, le Conseil fédéral, de devoir convaincre le peuple qu'il ne faut pas que lui, le gouvernement, soit élu par lui, le peuple. Heureusement pour le Conseil fédéral, l'initiative udéciste est particulièrement mal foutue... Il n'empêche : le débat sur le mode de désignation du gouvernement mérite d'être lancé. Il l'est certes par un mauvais projet, mais que ce projet soit mauvais ne signifie pas que ce débat soit futile. D'ailleurs, les premiers à l'avoir lancé, par des initiatives, ont été les socialistes...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique, Suisse 0 commentaire
  • On voudrait pas lasser, mais... Encore les prisons ?

    Imprimer

    Encore les prisons ? Mais c'est une obsession, chez vous... Non, pas une obsession, mais, outre quelques moments de notre modeste vie personnelle,  une sorte de devoir :  ceux qui veulent couvrir Genève de geôles ne se lassent pas, eux, de faire de leurs pulsions pénitentiaires la colonne vertébrale de la politique pénale de la République. Quitte à tordre les statistiques afin de faire diminuer artificiellement le taux d'occupation de Champ-Dollon pour que l'on cesse de les accuser de « bourrer la tôle » par une politique du  « tout sécuritaire » que  l'ancien Procureur général Bernard Bertossa dénonce comme un leurre, et une incitation à la désignation de l'étranger comme une menace en soi, alors qu'il y a une criminalité locale qui n'a rien à voir avec l'immigration, et que la désignation de la criminalité  « importée » comme la menace principale repose sur une perception bancale de sa réalité :  les mendiants rrons menacent moins la sécurité à Genève que les oligarques, mais ce sont le premiers que l'on pourchasse : les seconds, on les cajole...

    Lire la suite

  • Après Minder, 1:12...

    Imprimer

    Un pour douze, douze pour un...

    badge 1-12.jpgAprès le Conseil National, le Conseil des Etats a, sans surprise, refusé (à trois contre un) l'initiative populaire « 1:12 » de la Jeunesse Socialiste, sans lui opposer de contre-projet. De son côté, le Conseil fédéral appelle, sans surprise, à refuser l'initiative syndicale pour l'instauration d'un salaire minimum légal. On aura donc, en septembre ou novembre prochain, un choix clair, en votation : accepter ou refuser la proposition que « le salaire le plus élevé versé par une entreprise ne (puisse) être plus de douze fois supérieur au salaire le plus bas versé par la même entreprise ». Et les sondages produits sur ces deux initiatives suggèrent qu'elles recueilleraient au moins la sympathie d'une majorité de l'opinion publique. D'où une certaine fébrilité à droite... Et quelques espoirs à gauche - mais qui ne se concrétiseront pas sans une forte mobilisation...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Economie, Politique, Suisse 1 commentaire
  • Complainte du militant orphelin : Un chef ! Je veux un chef !

    Imprimer

    On s'est cru autorisé (au fait, on l'était : par nous-mêmes) d'ironiser dans quelque libelle et quelque blog, sur l'étrange besoin des catholiques de se doter d'un pape, comme si leur dieu (Père, Fils, Esprit saint tout en un) ne leur suffisait pas pour Chef majuscule. Et on s'est même cru autorisé (toujours par nous-mêmes) de tracer un parallèle médisant entre ce besoin papiste et celui d'une partie (considérable) de la gauche d'avoir, elle aussi, ses chefs, ses héros, ses guides... On s'autorisera donc ici à digresser sur ce besoin résistant à toute raison, sinon à toute psychanalyse. Et comme vous n'êtes pas toutes et tous lectrices et lecteurs du « Courrier » (d'ailleurs, vous avez tort) et qu'on a en même temps un vieux reste de gueule de bois et la flemme, on vous gratifie d'un texte (édifiant) paru dans cet estimable quotidien mardi dernier...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Politique 1 commentaire
  • Crise chypriote : La faillite d'un bordel...

    Imprimer

    En échange de 10 milliards d'euros d'« aide » européenne pour « sauver » l'Etat chypriote de la faillite (à supposer que le concept de faillite puisse être applicable à un Etat...), le gouvernement chypriote devait trouver sept milliards, par des privatisations (recette connue, et qui met à sac les services publics), mais surtout par une ponction sur les dépôts bancaires. L'Union européenne et le Fonds Monétaire International proposaient une ponction de 6,5 % sur les comptes bancaires de moins de 100'000 euros (ceux inférieurs à 20'000 euros étant exonérés), et de 9,9 % pour les comptes de 100'000 euros et plus. Et c'est le gouvernement chypriote qui a proposé de ponctionner aussi les comptes inférieurs à 20'000 euros. Bref, voir une partie de la gauche de la gauche prendre fait et cause pour l'Etat chypriote en le confondant avec le peuple chypriote, a quelque chose d'ironique : le « modèle chypriote », c'était l'exact inverse de tout ce que nous attendons des Etats dans lesquels nous sommes présents... Chypre s'étant vendue au plus riche, la faillite de l'Ile d'Aphrodite n'est peut-être que la faillite d'un bordel.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Economie, Europe, Fiscalité, Politique 4 commentaires
  • Semaine genevoise contre le racisme : Un voile de confusions

    Imprimer

    Jusqu'à dimanche se déroule une « Semaine genevoise contre le racisme»  affichant cette profession de foi : « la diversité, une valeur suisse ». Comme si la « diversité » était une «  valeur » en soi, plutôt que la définition même de la société par opposition à la communauté, et comme si cette « valeur »  était particulièrement « suisse ». La «semaine genevoise contre le racisme» s'est ouverte par une exposition sur « le voile dans tous ses états », avec pour objectif celui de «replacer dans une perspective historique et anthropologique la polémique (..) sur le voile porté par les femmes appartenant à certaines communautés musulmanes ». Et nous voilà face à une confusion entre ce qui relève du racisme et ce qui relève du constat des diversités culturelles et religieuses. Une confusion doublée d'un amalgame entre la stigmatisation, condamnable, des « musulmans », et le refus, indispensable, d'admettre le primat de traditions religieuses ou culturelles sur les principes de la citoyenneté.

    Lire la suite

  • Stade de la Praille : une offre française refusée et des perspectives en eau de boudin...

    Imprimer

    Que faire d'un stade que la Fondation qui le gère qualifie elle-même d'enceinte « le plus souvent vide et tristement silencieuse » ? S'agissant du Stade de la Praille, c'est la question qui se pose (et que nous posons) depuis sa construction (à laquelle, rappelons-le au passage, nous étions quelques uns à nous opposer). Une réponse a été suggérée par des élus français de la région genevoise et une équipe française, Evian-Thonon-Gaillard (ETG), qui joue (encore) en division d'élite, qui n'a pas de stade digne de ce nom et qui depuis la proclamation de l'existence de la « Grande Genève » se sent, logiquement, chez elle à Genève, a demandé à la coupole du foot européen (l'UEFA) et à son président, Michel Platini, d'être autorisée à jouer à la Praille. Ce que l'UEFA avait déjà refusé en 2010. Et qu'elle a donc nouveau refusé. On a donc une équipe sans stade et un stade sans public, qui voudraient convoler afin de remplir le stade vide par les supporters de l'équipe sans stade. Une jolie histoire de vases communiquants et de baignoires qui se vident et se remplissent.
    Mais de vases communicants vaseux et de baignoires d'eau de boudin.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 3 commentaires
  • Droits démocratiques et Droit « supérieur » :Quadrature du cercle

    Imprimer

    Le Conseil fédéral a mis deux projets en consultation pour « améliorer la compatibilité du droit international et des initiatives populaires » et tenter de résoudre une quadrature du cercle : ne pas réduire les droits populaires tout en tenant compte du droit international, lorsqu'il est contraire à ce que proposent des textes acceptés par le peuple. Un Etat démocratique peut-il s'autoriser à ne pas respecter une décision populaire et un Etat de droit ne pas respecter ses propres engagements internationaux (souvent ratifiés par décision populaire) ? Et si la Suisse devait s'accorder à elle-même, au nom du respect de la volonté populaire, l'autorisation de ne pas respecter le droit qui lui est « supérieur » (le droit international), au nom de quoi la Confédération interdirait-elle aux cantons de ne pas respecter le droit fédéral si le peuple d'un canton adoptait une initiative lui étant contraire ? Si la Suisse peut interdire les minarets (dont par ailleurs nous nous foutons comme de notre premier clocher) en violation du droit international, pourquoi Genève ne pourrait-elle pas les autoriser en violation du droit suisse ?

    Lire la suite

  • Genève : Une majorité de bric, de broc et de branques ridiculise le parlement

    Imprimer

    Manif fonction publique.jpgAu bal des comptables, les bouliers sont rois

    Lire le journal du jour à minuit peut être un plaisir pervers... hier, jeudi, la « Tribune de Genève » titrait: : « Vote du budget 2013 : L'atout caché du Conseil d'Etat ». Pour être caché, il était caché, l'atout... Et le redac'chef de la « Julie » de résumer : « Les augures sont favorables ». Des augures on n'eut pas de nouvelles mais les Auguste, en tout cas, étaient sur la scène... Le spectacle donné par le Grand Conseil, hier, et plus encore que le spectacle, le contenu politique (politicien, plutôt) des décisions prises par ce bal de comptables bornés fut affligeant. A quelque chose malheur peut-il être bon ? la majorité parlementaire de bric, de broc et de branques constituée en agglutinant le PLR, l'UDC et le MCG pour adopter une caricature de budget au terme d'une caricature de débat est aujourd'hui le meilleur des arguments pour en changer, l'automne prochain, de majorité parlementaire.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Politique 0 commentaire
  • François Ier, évêque de Rome : Habent Papam... et alors ?

    Imprimer

    Le paradoxeBergoglio, Videla, François Ier est toujours amusant, d'écrire sur un sujet dont on n'a a priori pas grand chose à cirer : or donc, un jésuite argentin a été coopté evêque de Rome, devient Pape de ce fait, et son passé commence à faire débat : que faisait-il, que disait-il, lorsque régnait sur l'Argentine le talon de fer des militaires fascistes ? En Argentine, on l'accuse d'avoir été complice, au moins par son silence,  de l'enlèvement de prêtres, mais également de bébés, enfants de militantes de gauche arrachés à leur mère pour être remis à des familles de militaires. Il est en tout cas fort  vraisemblable que s'il avait été du côté des prêtres partisans de la Théologie de la Libération, il ne serait pas Pape aujourd'hui. Ni même sans doute encore vivant. Cela dit, la seule question qui vaille peut-être d'être posée n'est pas de savoir ce qu'a fait ou pas fait François Ier, évêque de Rome, avant d'être Pontife, mais pourquoi diable les chrétiens catholiques ont-ils besoin d'un pontife ? Habent papam, et alors ?

    Lire la suite

  • Rénovation ET extension du Musée d'Art et d'Histoire de Genève : Dissocier ou couler ?

    Imprimer

    Le projet « Nouvel » de rénovation du Musée d'Art et d'Histoire de Genève s'est pris une nouvelle rafale de plombs dans l'aile, lors même que le Conseil Administratif en avait proposé une mouture remodelée, atténuant l'impact du projet initial pour désarmer les oppositions et éviter le référendum, et que l'on croyait ce nouveau projet acceptable par (presque) tous. Las ! Patrimoine Suisse reste opposée au projet, y compris dans sa nouvelle version, parce qu'opposée à tout comblement, total ou partiel, de la cour du bâtiment historique.  L'autre association de défense du patrimoine, Action Patrimoine Vivant, s'oppose à l'installation de mezzanines aux étages supérieurs. Bref, on s'achemine tout droit vers une impasse référendaire. Or comme la rénovation du musée est urgente (il n'a pas été rénové depuis plus d'un siècle, et commence à tomber en morceaux sur les visiteurs), mais que cette rénovation est liée, dans un « paquet ficelé », avec son extension c'est la rénovation qui risque de couler avec le projet « Nouvel »...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève 1 commentaire
  • Barbarouffements à gauche ? Le recours : La Gauche Dugong

    Imprimer

    Pour le millième numéro de la lettre "CauseS TouSjours" (tous n'ont pas été blogués), on vous livre un scoop : la naissance du recours à toutes les difficultés de la gauche genevoise, romande, suisse, européenne et mondiale.
    La Gauche Caviar ne méritant plus en effet qu'une incitation à aller faucher chez Fauchon, la Gauche Anchois s'étant dissoute par conscience écologique en ne laissant derrière elle que quelques câpres esseulées, son succès planétaire menaçant la survie de l'espèce clupéide, et la Gauche Pingouin n'ayant jamais réussi à quitter sa banquise...  la Gauche Dugong prend le relais. Ce qu'elle est ? Une aristocratie de la gauche, quelque chose qui tiendrait, si elle condescendait à se réclamer de quelques ancêtres,  à la fois de la franc-maçonnerie des temps héroïques et d'une Confrérie des Assassins qui aurait troqué le poignard contre le verbe -lequel, n'importe quel pape vous le dira, est au commencement de tout... mais on n'adhère pas à la Gauche Dugong : c'est la Gauche Dugong qui vous adoube.
    En voici néanmoins le manifeste.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • Election au Conseil d'Etat genevois : Pas encore d'alliance à gauche, mais...

    Imprimer

    roses en carré.jpgLa décision du congrès socialiste confirme qu'il n'y aura pas d'alliance de «  toute la gauche » genevoise au premier tour de l'élection du Conseil d'Etat, s'il y a déjà une volonté des socialistes de tout faire pour remporter cette élection, et celle du Grand Conseil. L'« alliance de toute la gauche » n'aurait en effet de sens que si elle rassemblait les trois partenaires de l'« Alternative », et non seulement les socialistes et les Verts, ce qui n'en ferait qu'une alliance de la « gauche gouvernementale » se contraignant  par ce « gouvernementalisme » à assumer le bilan calamiteux d'un gouvernement dans lequel elle était minoritaire. Or la « gauche de la gauche » a déjà refusé cette alliance de premier tour, avec les PS et les Verts, sa survie ne tenant qu'à sa distinction d'avec ses deux partenaires potentiels -et en particulier d'avec le PS, dont presque rien ne la distingue plus (du moins lorsque le PS se comporte en parti socialiste) sinon des habitudes rhétoriques et de vieilles haines recuites dans une vieille sauce sectaire.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Politique 1 commentaire
  • Journée internationale des droits des femmes : Les fleurs du mâle

    Imprimer

    feminisme.jpgNous sommes le 8 mars. Le jour ou tout le monde est féministe. Même le roi d'Arabie Saoudite, le pape et Christophe Blocher. Au prix, évidemment, d'une légère distorsion rhétorique : ne plus célébrer la journée internationale des femmes (il est vrai que son origine, une proclamation de la Deuxième Internationale en hommage à une grève d'ouvrières et à toutes les femmes en lutte, devait être encombrante), mais la journée de LA femme. Pas une journée des femmes réelles, mais une journée de LA femme mythique. La femme des hommes, donc. Une généralisation sémantique qui est aussi une réduction politique. Qui fait bien notre affaire, à nous autres, hasardeux couillus : on va pouvoir s'offrir, entre la Saint-Valentin, le Salon de l'Automobile et la Fête des Mères, un jour d'hommage à LA femme. Quant à la solidarité avec les luttes DES femmes... « Ce qui est, est. Le reste, faut voir ».

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Femmes, Politique 0 commentaire
  • La nuit, les jeunes, les bars, les habitants...

    Imprimer

    Retieeeennnns, la nuiiiiit....

    Samedi dernier, plusieurs centaines de djeuns -500 selon la «Tribune de Genève», 800 selon d'autres sources (de jouvence), ont manifesté à Plainpalais contre la décision des autorités cantonales de refuser à 28 bistrots l'autorisation de fermer à deux heures plutôt qu'à minuit (décision révoquée d'ailleurs par ces mêmes autorités il y a quelques jours). Décision parfaitement incohérente, parce de deux choses l'une : ou on privilégie une logique de marché, et on laisse tous les lieux publics de consommation ouverts autant qu'ils le veulent, ou on privilégie une logique de besoin (tempérée du souci de limiter les nuisances pour les habitants des quartiers concernés), et on opère une sélection entre eux, mais avec des critères cohérents et intelligibles. Reste que la « question de la nuit » reste posée, et avec elle celle de sa marchandisation.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Société - People 3 commentaires
  • Initiative Minder : une bonne chose de faite, mais...

    Imprimer

    Minder, ou la nostalgie

    On a appelé à voter pour l'initiative Minder, on l'a votée, on a fêté sa victoire, on a savouré les commentaires (un tantinet excessifs, mais on mettra cet excès sur le compte de la surprise) des media internationaux -mais on sait bien que ce texte triomphalement ratifié par le peuple (plus précisément : les deux tiers de la moitié de la population disposant du droit de vote) n'est pas un texte anticapitalisme, mais un manifeste nostalgique pour le retour à un capitalisme patrimonial où les propriétaires des entreprises (c'est-à-dire les actionnaires, c'est-à-dire les propriétaires du capital) y détiennent le pouvoir -eux, et non des mercenaires achetés à prix d'or, salariés à prix d'argent et remerciés à prix de platine.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Economie, Politique, Suisse 0 commentaire
  • Après le vote genevois sur les caisses de retraite publiques : Plier le pilier ?

    Imprimer

    Le vote, à trois contre un, en faveur de la fusion des caisses de 
    retraites publiques genevoises CIA et CEH n'est sans doute pas très
    glorieux, et ne nous offre qu'un répit (c'est d'ailleurs pour ce répit
    que nous avons voté « oui »), mais il nous évite de passer, c'est-à-dire
    de perdre, encore six mois à bidouiller un « plan B » dont les premiers
    éléments déjà connus (hausse des cotisations des salariés, réduction des
    prestations, augmentation de l'âge de la retraite) laissaient lourdement
    présager d'une proposition encore pire que celle qui nous était
    soumise... Du moins a-t-on maintenu ce que la droite de la droite
    voulait (et veut toujours) abolir : la primauté des prestations, la part
    patronale majoritaire dans les cotisations... Reste qu'on a mieux à
    faire que choisir entre le pire et le mauvais... et que le Deuxième
    pilier est à plier, pas à sauver.

    Lire la suite

  • Transports publics genevois : Et maintenant, la gratuité ?

    Imprimer

    « 2012 n'a pas été une bonne année pour les transports publics », reconnaît, dans « Le Courrier » du 28 février, la présidente (verte) du Conseil d'administration des TPG, Anita Frei. En fait, c'est surtout pour les usagers des transports publics que 2012 a été assez calamiteuse, mais 2013 s'annonce peut-être pour eux, en ce 3 mars, comme l'année d'une éclaircie, puisque l'initiative « tarifaire »  de l'AVIVO a triomphé en votation populaire de l'Union Sacrée des TPG, de la droite et de la gauche gouvernementales. En fait, l'élément essentiel de cette initiative n'était pas tant le tarif qu'elle proposait, que la procédure d'adoption des tarifs, qui devront désormais être fixés par le parlement et seront soumis à référendum. C'est un acquis démocratique (ceux qui paient vont pouvoir décider, s'ils le souhaitent), et peut-être même un pas possible vers la gratuité des transports publics. On ne boudera donc pas notre plaisir -accru par la déconfiture des « (con)gestionnaires » actuels des transports publics genevois, de leurs porte-plumes, porte-serviettes et porte-paroles politiques -y compris à gauche.

    Lire la suite

  • Travailleurs de la terre en Afrique du Sud : En finir avec le servage !

    Imprimer

    Il y a trente ans était créé en Suisse le Solifonds (Fonds de solidarité pour les luttes de libération sociale dans le tiers-monde). La première action de cette organisation, fondée par le parti socialiste, les syndicats et des mouvements de solidarité internationale, fut de soutenir les syndicats sud-africains, en un temps où régnait encore l'apartheid, ou Nelson Mandela était encore en prison, où 87 % du territoire sud-africain était aux mains de « blancs » ne représentant que 15 % de la population. Trente ans plus tard, alors que l'Apartheid a été aboli, que Nelson Mandela, devenu président en sortant de prison, a été honoré du Prix Nobel de la Paix, que l'Afrique du Sud est gouvernée par le Congrès National Africain (ANC), fer de lance de la lutte contre l'apartheid, seuls 6 % des terres ont été redistribuées et les ouvrières et ouvriers agricoles travaillent toujours dans des conditions  s'apparentant au servage...

    www.solifonds.ch

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Monde, Solidarité 4 commentaires