• Plan directeur cantonal : Genève envie (de quoi ?)

    Imprimer

    Une nouvelle mouture du plan directeur cantonal supposé « fixer et définir les grandes orientations et les conditions de mise en oeuvre » de la politique d'aménagement cantonal jusqu'en 2030, a été rendue publique le 20 février; elle rectifie celui qu'avait présenté Mark Muller fin 2011, et qui avait suscité une désapprobation presque générale (à l'exception notable de la Ville de Genève). Les deux tiers des communes avaient émis un préavis négatif, et la perspective que Genève ait à construire 50'000 logements en quinze ou vingt ans avait ravivé la polémique sur le maldéveloppement du canton, et même de toute la région. Du coup, si le nouveau plan évoque toujours ce chiffre de 50'000 logements, il n'en fait plus un objectif, mais tout au plus un souhait. La version « tout public » du plan directeur s'intitule «Genève envie». Envie de quoi, au juste ? De nier les évidences ?

    Lire la suite

  • Ingovernabile... e poi ?

    Imprimer

    Gramsci, Malatesta, réveillez-vous ils sont paumés...

    L'avantage de la langue italienne pour un francophone étant que la traduction n'est pas toujours indispensable à la compréhension, on n'aura pas besoin de traduire le mot du jour : « ingovernabile » serait donc depuis hier l'Italie. Parce que sans majorité parlementaire au Sénat, et sans coalition durable à l'horizon. Et les marchés plongent, et l'Europe s'inquiète, et notre feuille d'avis inofficielle locale évoque un «scenario catastrophe»... Ingovernabile, l'Italie ? Peut-être, mais pourquoi seulement depuis hier ? Etait-elle « governabile » avant-hier? Ou sous Berlusconi ? Ou sous le fascisme ? Et pourquoi diable être «ingovernabile» serait souffrir d'un manque ou d'un mal ? Notre projet, celui du mouvement socialiste, n'était-il pas, quand les mots politiques avaient encore politiquement un sens, de passer « du gouvernement des hommes à l'administration des choses ? »
    Et donc, précisément, d'être « ingovernabili » ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Italie, Politique 0 commentaire
  • Budgets culturels : Mauvais remake cantonal d'un navet municipal

    Imprimer

    La majorité de droite du Grand Conseil genevois est depuis trois mois infoutue d'accoucher d'un budget pour l'année en cours ? sa représentation à la commission des Finances propose de couper dans le (maigre) budget cantonal de la culture, en particulier dans l'aide à la création. C'est un mauvais remake cantonal de l'exercice tenté, et raté, fin 2011 par la droite municipale en commission des arts et de la culture, où elle avait proposé des coupes sombres, aveugles, mécaniques, notamment dans le fonds général théâtre -exercice auquel la mobilisation des milieux culturels, et de la gauche municipale, avait mis fin, à la grande confusion de ceux qui l'avaient tenté. Alors puisque cette fois encore sur le métier il nous faut remettre l'ouvrage :
    www.petitions24.net/non_aux_coupes_dans_le_budget_culturel_du_canton_de_geneve

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève, Politique 0 commentaire
  • Enjeux sociaux et enjeux sociétaux : Qu'est-ce qu'une « gauche populaire » ?

    Imprimer

    Une vingtaine d'élus socialiste français ont dévoilé le 20 février un « Manifeste de la Gauche populaire » prônant la «reconquête» des « catégories populaires et moyennes », en privilégiant désormais les enjeux économiques et sociaux sur les enjeux « sociétaux » et la reconstitution d'une base sociale et électorale populaire cohérente plutôt que l'addition des jeunes, des milieux culturellement émancipés, des femmes et des minorités ethniques, sur des thèmes liés aux modes de vie. La «Gauche Populaire» observe que la « droitisation » de la France, ces dernières années, se mesure à l'enracinement du Front National « dans les territoires périurbains et ruraux » et considère que la gauche se doit de mener ces prochaines années une politique qui soit le « levier d'une reconquête durable et robuste (...) de sa base sociologique naturelle ». Bref, de bonnes questions et des constats justes, mais pour quelles réponses ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Politique 0 commentaire
  • Engagement d'apprentis "sans-papiers" par la Ville de Genève : Le brâme du chaînon manquant

    Imprimer

    Mercredi au Conseil Municipal de la Ville de Genève, la gauche et le PDC ont proposé au Conseil administratif d'user de la possibilité, récemment ouverte par une ordonnance fédérale, d'engager comme apprentis des jeunes dépourvus de titre de séjour (des  « sans-papiers », pour user d'une expression contestable). Il s'agissait d'égalité de traitement entre jeunes de différents statut légal, mais aussi de «combler un vide», tous les autres parcours de formation étant ouverts aux jeunes « sans-papiers», sauf précisément celui de l'apprentissage. Votée par la majorité du Conseil Municipal, contre le PLR, l'UDC et le MCG, la proposition a suscité à l'extrême-droite du Conseil, c'est-à-dire au MCG (l'UDC locale est plus pateline...), un déchaînement de brâmes, de claquements de pupitres, de vagissements de toutes tessitures, destinés moins à exprimer une opinion qu'à empêcher l'expression de celle de l'adversaire -surtout lorsqu'elle est exprimée par une femme. Darwin peut reposer tranquille : on a trouvé le chaînon manquant, il siège en meute au Conseil Municipal de la Ville de Genève.

    Lire la suite

  • Elections italiennes : Choisir entre le pire et le médiocre ?

    Imprimer

    BerlusconiDans une semaine, l'Italie aura choisi à quelle majorité, ou quelle absence de majorité, confier son parlement, et son gouvernement. Et on annonce le retour possible du bouffon éternellement résurgent qui avait réduit, en deux décennies, la politique italienne (de la droite à la gauche, à quelques îlots de résistance près...) à ne plus être qu'une transposition dans le champ politique des pires émissions télévisées produites dans un pays développés -celles des télévisions de Berlusconi lui-même... L'Italie semble s'être abîmée elle-même dans un gouffre d'amnésie, d'analphabétisme, de bêtise autosatisfaite, et d'une démagogie d'autant plus efficace qu'elle produit elle-même le peuple qu'elle prétend représenter... L'Italie, seulement ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Italie, Politique 2 commentaires
  • Jeux Olympiques d'hiver aux Grisons en 2022 : La pompe à fric est amorcée

    Imprimer

    Les citoyennes et citoyens des Grisons (qui avaient déjà refusé en 1988, à deux contre un, d'organiser des JO d'hiver) semblent très partagés, entre le soutien et le refus du projet d'organiser les Jeux Olympiques d'Hiver 2022 à Davos et Saint-Moritz. Ils voteront le 3 mars, et ce vote décidera de l'avenir du projet. Un sondage de l'automne 2012 indiquait bien que 54 % des Suisses-ses y étaient favorables, et 75 % des moins de 35 ans. Quant aux citoyens et yennes des Grisons, mi-février ils étaient, selon un sondage, 45 % à s'opposer aux JO dans leur canton, 42 % à y être favorables et 13 % à se tâter. En attendant, les autorités cantonales et fédérales ont fait ce qu'on attendait d'elles : amorcer la pompe à fric : un milliard de garantie de déficit fédérale, 410 millions de coûts de sécurité, dont 250 à la charge des collectivités publiques, dont 180 millions pour le seul canton des Grisons...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Sports, Suisse 1 commentaire
  • Et hop ! Vasella ! Plus haut qu'Economie Suisse !

    Imprimer

    Prends l'oseille et tire-toi...

    En mai prochain, le président de Novartis, Daniel Vasella, quittera sa présidence. Douloureuse séparation, qui lui vaut un joli pot d'adieu : 72 millions de francs (12 millions par an pendant six ans), en échange de la promesse de ne pas travailler pour la concurrence. Il paraît que le pognon attend son heureux bénéficiaire sur un compte ouvert il y a déjà deux ans, en un temps où ne parlait encore pas beaucoup de l'initiative Minder contre les rémunérations abusives... mais tombant quinze jours avant le vote sur l'initiative, l'information a consterné les opposants de droite au texte de Minder.  D'autant que, contrairement à l'initiative, le contre-projet indirect lancé par la droite n'interdirait nullement le genre de cadeaux dont Vasella vient de bénéficier...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Economie, Politique 2 commentaires
  • Tarifs et prestations des Transports Publics Genevois : bricolages croisés

    Imprimer

    L'initiative de l'AVIVO sur les tarifs des Transports Publics Genevois est cible d'un tir croisé d'à peu près tout le monde politique local (sauf d'Ensemble à gauche et du MCG...), et en particulier du Conseil d'Etat et des partis gouvernementaux, de droite comme de gauche. Bricolée sur un coin de table, dans l'urgence, comme réponse à une tentative d'augmenter les tarifs sans que le service offert ait été, lui, amélioré (il s'était même carrément détérioré) l'initiative de l'AVIVO ? peut-être... mais les derniers à pouvoir en faire le reproche aux initiants sont bien ceux qui ont bricolé sur un autre coin d'une autre table une modification de la loi leur permettant d'exclure du Conseil d'administration des TPG le magistrat y représentant la principale commune du canton, celle qui concentre tous les problèmes, toutes les charges, et toutes les lignes du réseau...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Politique, Transports 0 commentaire
  • Quand l'approche des élections éloigne la réflexion

    Imprimer

    On cherche gauche nouvelle

    Les périodes pré-électorales génèrent à gauche un étrange climat intellectuel, une sorte de mise en sommeil des grands débats, d'éloignement apparent des grands enjeux, pour un repli sur les nécessités tactiques et rhétoriques qu'imposent précisément les élections. Les alliances se font ou se défont, non pour des raisons de convergences ou de divergences capitales, mais en conséquence de ces nécessités, et en traduction de calculs assez simples, et d'objectifs plus simples encore : gagner des sièges (ou à tout le moins ne pas en perdre), revenir au parlement si on en a été sortis, y faire son entrée si on n'y fut jamais. C'est une petite dizaine de mois (avant, pendant et juste après) les élections à passer ainsi, à reporter à plus tard les questionnements auxquels nous n'avons pas encore su répondre...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • Prolongations des heures d'ouverture des bistrots : Oui... euh, non... oh et puis merde...

    Imprimer

    Ainsi, on devrait se mobiliser contre le refus des demandes faites par des bistrots de prolonger leurs heures d'ouverture de minuit à deux heures. On s'est beaucoup mobilisés auparavant pour refuser de prolonger les heures d'ouverture des magasins. Va-t-on récolter pendant la journée des signatures contre la prolongation des heures d'ouverture des uns, et pendant la soirée des signatures pour la prolongation des heures d'ouverture des autres ? Dénoncer le discours consumériste à midi, et le proclamer à minuit ? On nous avait déjà fait le coup avec le Moa, on nous le refait avec les 28 bistrots : il en irait de la vie même de la ville.
    Ne tient-elle vraiment qu'à cela ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Commerce, Genève, Loisirs 8 commentaires
  • Quand le MCG recycle les politiciens de droite : Et passe la voiture-balai...

    Imprimer

    camion-balai.jpgTragique destin que celui des vieux chevaux de retour... Notre amie Flicka fait lasagne chez Findus et Philippe Joye hallebardier au MCG. L'ancien et fugace Conseiller d'Etat, à qui nous resterons toujours éperdument reconnaissants d'avoir coulé corps et biens le projet de traversée routière de la rade, a tout de même réussi à traverser un marigot -celui qui séparait son parti de droite de la voiture-balai de la politique genevoise, celle qui ramasse les uns (et les unes) après les autres les politiciens (et les politiciennes) de droite en déshérence, ou en recherche de postes, la « lotisation » politique de l'appareil judiciaire, notamment, nécessitant une affiliation politique, et la concurrence étant un peu trop rude dans les partis historiques (on annonce ainsi le ralliement prochain au MCG d'un possible candidat à un poste de procureur)...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Politique 6 commentaires
  • Rénovation et extension du Musée d'Art et d'Histoire de Genève : Du nouveau Nouvel ?

    Imprimer

    Les Conseillers administratifs Rémy Pagani et Sami Kanaan ont présenté jeudi dernier la dernière version du projet de rénovation et d'extension du Musée d'Art et d'Histoire Une version qui n'est pas loin d'être en fait un nouveau projet, « exemplaire et ambitieux ». Le projet précédent avait provoqué une levée de boucliers des organisations de défense du patrimoine -et un préavis négatif de la Commission des monuments, de la nature et des sites (CMNS), un référendum menaçant d'être lancé. Le nouveau projet, élaboré avec la participation de membres de la CMNS, est présenté comme un « bon compromis » par Rémy Pagani et comme une « avancée importante vers un projet de grande qualité » par Sami Kanaan), tient compte des exigences des uns (le Musée, les mécènes) et de celles des autres (les défenseurs du patrimoine), qui ont salué avec prudence les changements apportés.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève 1 commentaire
  • Après le « printemps arabe »... ... l'hiver islamiste ?

    Imprimer

    Mercredi matin, Chokri Belaid, secrétaire général du Parti des patriotes démocrates, et l'un des dirigeants de la coalition de gauche (le Front Populaire) a été assassiné à Tunis. Les militants de l'opposition de gauche au gouvernement islamiste tunisien ont immédiatement rendu ce gouvernement responsable de cet assassinat. Que ce soient des partisans d'Ennahda ou non qui aient abattu Chokri Belaid, le gouvernement en place porte forcément une part de responsabilité dans ce meurtre. Précisément parce qu'il est en place, et que le moins que l'on puisse exiger d'un gouvernement aspirant à quelque légitimité est d'empêcher que des responsables politiques soient assassinés pour les punir de leur choix et de leurs actes politiques.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Monde, Politique 0 commentaire
  • Candidatures socialistes au Conseil d'Etat : Quatre, sinon quoi ?

    Imprimer

    Le Comité directeur du PS genevois a donc pris la position qu'on souhaitait qu'il prenne : il propose au congrès du parti, le 9 mars prochain, de présenter au premier tour de l'élection du Conseil d'Etat les quatre candidat-e-s à la candidature qui se sont annoncé-e-s : Sandrine Salerno, Thierry Apotheloz, Anne Emery Torracinta et Roger Deneys. Une belle brochette tout ce qu'il y a de plus paritaire (et toc !) : deux magistrats, deux députés; deux hommes, deux femmes; deux citadins, deux périphériques (non, c'est pas péjoratif, lâche ce cardon, Roger...). A la gauche de la gauche, on n'est pas mécontents de cette proposition, mais chez les Verts, ça groume. Parce qu'on voudrait bien, de ce côté là, une liste unique au premier tour déjà, histoire d'assurer au second tour l'élection de leurs deux candidats à eux.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Politique 1 commentaire
  • L'humour d'Economiesuisse : enfumage patronal

    Imprimer

    Economiesuisse a de l'humour. ça ne nous avait pas frappé jusqu'à son engagement contre l'initiative Minder, mais là, ça nous aveugle : son directeur, Pascal Gentinetta, minimise l'impact de l'engagement de son organisation (patronale) dans la campagne sur l'initiative contre les rémunération abusives en déclarant qu'« une votation ne s'achète pas », alors qu'Economiesuisse balance huit millions dans sa campagne. Et le même Gentinetta assure, avec la même crédibilité, que si l'initiative est repoussée, le patronat ne soutiendra pas un référendum contre la loi qui fait office de contre-projet à l'initiative, et qu'il n'a acceptée que contraint par l'urgence de faire au moins semblant de lutter contre des « rémunérations abusives » qui suscitent une indignation presque générale.

    Lire la suite

  • Interdiction de la mendicité : Lausanne dans l'impasse genevoise ?

    Imprimer

    Au Conseil communal de Lausanne, mardi dernier, on a débattu de l'interdiction de la « mendicité par métier» avant que d'interrompre cette glose pour la reprendre aujourd'hui. Le débat porte sur le contre-projet, émanant de la  municipalité de gauche, à une initiative de droite demandant d'appliquer à Lausanne une interdiction comparable à celle décrétée à Genève, où elle relève d'un vaste foutage de gueule si l'on s'en tient à son objectif affirmé (l'interdiction de la « mendicité par métier », donc), et d'un dispositif carrément raciste si on examine à qui il s'applique en priorité, sinon en exclusivité : les Rroms. Le contre-projet municipal, soutenu par le PLR, le PS et une partie des Verts, combattu par une autre partie des Verts et par La Gauche, dispose d'une majorité suffisante. Mais qu'est-ce que le PS et les Verts peuvent bien avoir à faire avec une proposition inutile, démagogique et impraticable, à Lausanne comme à Genève ?

    Lire la suite

  • Acquisition de la nationalité par naturalisation : J'y vis, j'en suis !

    Imprimer

    Bientôt, au Conseil Municipal de la Ville, arrivera en séance plénière la proposition que nous commîmes naguère de supprimer la commission municipale des naturalisations. Une proposition déjà faite en mars 2011, et alors (déjà ?) refusée par une confortable majorité du Conseil, transcendant allègrement les clivages politiques (comme ce fut à nouveau le cas lors de l'examen en commission de sa réédition, qui ne fut soutenue que par les socialistes et les Verts) -ce qui ne pouvait évidemment suffire à convaincre son auteur de renoncer à la défendre et en l'occurrence  à la représenter : cent fois sur le métier...

    Lire la suite

  • Elle court, elle court, la rumeur

    Imprimer

    Mais kibèzki ?

    C'est le plus vieux medium du monde. Pas le plus courageux, mais le plus économique. Le plus efficace, aussi, puisque le moins contrôlable, et le seul qui évite à l'émetteur d'une « information » d'avoir à l'assumer, et à rendre compte de sa véracité. Vous pouvez tout faire passer par une rumeur. Tout et n'importe quoi  le vrai comme le faux, l'absurde, l'injurieux. Le moralisateur hypocrite salive en cancanant, l'envieux prend ses marques en dévalorisant. La rumeur précède l'information. En la dévaluant par avance. Elle accompagne la politique. En la réduisant à ce qu'elle a de pire, et de plus vide. On ne se demande pas qui propose quoi, on veut savoir qui couche avec qui. La politique pour les nuls, en somme.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Médias, Politique 3 commentaires