vendredi, 21 décembre 2012

Alors, cette apocalypse, ça vient ?

« Par suite du mouvement de grève d'une certaine catégorie de personnel, la fin du monde est reportée »

fin du monde.jpgCe premier jour, jour de la tourbe, du mois de nivôse, premier mois de l'hiver, serait donc le dernier jour du monde ? tourbe nous serions, tourbe nous redeviendrions  ? Soit... Nous avons fait nos provisions de breuvages divers, à consommer sans trop de modération, histoire de noyer notre déception que le tintamarre plus ou moins distancé fait autour de la lecture improbable d'un non moins improbable calendrier maya (il fallait évidemment qu'il soit américain : un calendrier kanak, ça aurait fait moins de bruit) ne soit précisément qu'un tintamarre insignifiant. Parce qu'on se retrouvera demain avec le même monde que celui dans lequel nous vagissons aujourd'hui et brâmions hier.  Et parce que ce monde ne vaudrait guère qu'on le regrette s'il devait lui arriver de disparaître. On peut donc toujours se consoler du charabia cureton dont on nous submerge depuis des mois en se disant que l'intérêt porté à une hypothèse foutraque témoigne peut-être d'une envie, sinon de fin du monde, du moins de changement du monde...

Lire la suite

14:51 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

jeudi, 20 décembre 2012

Sécurité, insécurité et gesticulations politiques : Maudet et Jornot sont dans un bateau...

Grande nouvelle à Genève : le ministre PLR de la Sécurité et le Procureur général PLR sont d'accord de travailler ensemble, et ont promis de faire appliquer la loi. Et les cris de satisfaction poussés à cette nouvelle en disent plus que des pages d'analyse où on en était avant que les deux responsables de la sécurité publique genevoise aient assuré qu'ils allaient faire leur boulot, le faire ensemble, et pour comble, en respectant la loi. Que faisaient donc leurs prédécesseurs, PLR elle et lui aussi, Rochat et Zappelli ? Reste que ces belles déclarations énamourées ne changent strictement rien aux données lourdes du problème « sécuritaire » genevois : « A l'avenir, il y aura une intensification de la violence », avait prévenu la cheffe de la police genevoise, s'adressant en décembre dernier au public de la « Cité Seniors ». Et de préciser qu'« on a affaire à des gens qui n'ont rien à perdre », à des « multirécidivistes qui vivent de leurs activités criminelles » et que la perspective de passer des mois ou des années en prison n'effraie pas plus que la peine de mort n'effrayait leurs homologues des siècles passés.

Lire la suite

12:41 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sécurité, insécurité, maudet, jornot, délinquance | |  Facebook | | | |

mercredi, 19 décembre 2012

TPG : Pagani résiste, la droite s'étrangle

La loi, la légitimité, le Droit, les droits...

Avant-hier, un événement considérable s'est produit à Genève : un membre du Conseil d'administration des Transports Publics Genevois s'est rendu à la réunion dudit Conseil. Bon, évidemment, à le dire comme cela, on pourrait donner l'impression que, comme d'habitude à Piogre, on se pousse un peu du col pour faire d'une querelle picrocholine un conflit fondamental... mais quand on aura précisé que le membre en question est Maire de Genève, qu'il a été désigné au Conseil d'administration en question pour y représenter sa Ville, que le parlement genevois a subrepticement décidé qu'il n'en avait plus le droit, que le gouvernement genevois s'est empressé de tenter de faire appliquer cette décision sans même prendre celui de révoquer ledit Maire et que deux autres membres du Conseil d'administration ont cru judicieux de proposer qu'il soit fait appel à la maréchaussée pour expulser le Maire de Genève de la salle du Conseil d'administration des transports publics de Genève, l'affaire prend un peu plus de sel.

Lire la suite

14:53 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : tpg, pagani, politique | |  Facebook | | | |

mardi, 18 décembre 2012

3 mars : vote de l'Initiative contre les « salaires abusifs » : David Minder contre le Goliath patronal

La campagne sur l'initiative «  contre les salaires abusifs »  (on votera le 3 mars) est lancée : le patronat va mettre des millions (au moins cinq, sans doute huit, peut-être dix, et plus si danger...) pour la combattre. Thomas Minder, l'auteur de l'initiative, n'a pas ces moyens pour, comme il le veut, « faire entendre la voix du peuple contre les profiteurs». Face à la mobilisation de l'« élite des bonus », il ne peut compter que sur le soutien de la gauche et celui d'un comité de personnalités (comme l'ancien Procureur de la Confédération Paolo Bernasconi, l'ancien président du CICR Cornelio Sommaruga), et sur une campagne désargentée se faisant essentiellement sur internet (www.superbonus2013.ch) et par les réseaux sociaux. Face à Thomas Minder et ses quelques alliés, on va donc retrouver le patronat et la droite politique, et plus hypocritement, le Conseil Fédéral.

Lire la suite

14:48 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : minder, politique, économie, votation, revenus, bonus, suisse | |  Facebook | | | |

dimanche, 16 décembre 2012

Exclusion du maire de Genève du Conseil d'Administration des Transports Publics Genevois : Faire voter une résolution, c'est bien. Continuer à la défendre ensuite, c'est encore mieux...

Baclée de pesée au Bachet de Pesay

accidentCGTE.jpgLe 20 novembre, le Conseil Municipal de la Ville de Genève acceptait un projet de résolution considérant que « La Ville de Genève doit être représentée au Conseil d'administration des Transports Publics Genevois » et répondant au vote en catimini par le Grand Conseil d'une modification de la loi sur les TPG, destinée explicitement à exclure du Conseil d'Administration de la Régie le Conseiller administratif Rémy Pagani, en charge de l'Aménagement -et donc... des aménagements connexes au réseau TPG en Ville de Genève. En revanche, le représentant de l'Association des communes genevoises, par définition magistrat communal, a bénéficié de la mansuétude du Grand Conseil et continuera de siéger au sein du conseil d'administration des TPG. On suppose qu'in petto, les députés ayant voté l'exclusion du Conseiller administratif Rémy Pagani rêvent de voir les communes genevoises représentées aux TPG par un magistrat issu de la plus petite possible d'entre elles, de préférence même pas desservie par les TPG. Céligny serait la candidate idéale... Tout, plutôt que la Ville ?

Lire la suite

18:31 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, tpg, transports publics, ville de genève, pagani | |  Facebook | | | |

vendredi, 14 décembre 2012

A propos d'une demande de levée d'immunité...

Règlement de comptes truqué

La levée de l'immunité de deux anciens magistrats de la Cour des Comptes, Daniel Devaud (démissionnaire) et Stéphane Geiger (qui n'avait pas sollicité un nouveau mandat) était à l'ordre du jour (mais à huis-clos) du Grand Conseil genevois, hier soir.  On ne sait pas à l'heure où on écrit ici si la demande du procureur général Jornot a été satisfaite (et pour être franc, jusqu'à ce qu'on nous somme quasiment de dire ce qu'on en pensait, on s'en tamponnait un peu la conscience politique), et on en écrit donc dans une commode incertitude, mais les raisons, ou plutôt les prétextes, de Jornot fleurant le pur et simple règlement de comptes truqué à l'encontre de Devaud (Geiger n'étant de toute évidence visé que comme un leurre,  pour faire « équitable »), il n'est peut-être pas totalement inutile de glisser quelques mots d'un principe contestable,  celui de l'immunité, et d'une mesure, la levée de cette immunité, tout aussi contestable vu les justifications que le procureur lui donne...

Lire la suite

14:11 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, immunité | |  Facebook | | | |

jeudi, 13 décembre 2012

45 budgets publics adoptés. Reste le 46ème...

Jouer la montre, manier la hache...

cartel.jpgLes 45 communes genevoises ont bouclé leurs budgets. Seules deux d'entre elles (Bernex et Troinex) prévoient un déficit, qu'elles devront résorber dans les quatre ans, et deux autres une (légère) hausse de l'impôt communal pour équilibrer leurs prévisions. Sur les 46 collectivités publiques du canton, 45 ont donc fait leur boulot à temps. Laquelle manque à l'appel ? Celle qui s'est elle-même chargée de vérifier si les autres ont fait ce qu'elle-même ne fait pas : le canton. Il devait adopter son budget ces jours, il en sera incapable, la droite ayant refusé même d'examiner le projet du gouvernement. La République entamera donc l'année 2013 sans budget. Tout à l'heure, à 16 heures 30, devant l'Hôtel-de-Ville, on aura l'occasion, à l'appel du Cartel intersyndical de la fonction publique, de dire ce qu'on en pense -et ce qu'on pense des propositions délirantes faites par ceux qui, après avoir joué la montre, jouent de la hache pour tailler dans les dépenses les plus utiles à la population. Celles qui permettent aux services publics d'être un peu plus que des distributeurs de sparadraps sociaux...

Lire la suite

04:53 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : budgets, syndicats, fonction publique, services publics | |  Facebook | | | |

mercredi, 12 décembre 2012

Budget de la Ville de Genève : Le poids (légitime) de la culture

En adoptant samedi, à un pas de course de fond plutôt que celui du marathon habituel, le budget de la Ville de Genève, le Conseil municipal a adopté le budget culturel de la Commune. C'est-à-dire le plus important de ses budgets spécifiques, et le plus important budget culturel de la région. Et peut-être même (mais on n'a pas vérifié avec toute la rigueur scientifique qu'on nous connaît) le plus important de toutes les municipalités de Suisse. Un acte politique déterminant, donc. Mais un acte politique contraint par la responsabilité que la répartition des tâches régnant à Genève impose à la commune (elle pourrait certes s'y soustraire, mais ce serait, de sa part, parfaitement irresponsable, dans tous les sens du terme) et par les limites posées par la doxa politique régnante : celle de l'équilibre budgétaire et de la modestie des ambitions. Limites qui, très concrètement, empêchent la politique culturelle genevoise de se déployer comme elle devrait.

Lire la suite

14:01 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : culture, budget, ville de genève | |  Facebook | | | |

mardi, 11 décembre 2012

Travail de nuit et du dimanche dans les « échoppes » routière pour commencer ?

Faites chauffer le référendum !

Le 14 décembre, il y a fort à parier que la majorité de droite du Conseil National adoptera en votation finale la proposition du libéral genevois Christian Lüscher de « libéraliser » la réglementation des  heures d’ouverture et de l'assortiment des échoppes des  stations-service des autoroutes et des « grands axes routiers ». L’automne dernier, le Conseil des États avait déjà décidé d'y rendre possible le travail de nuit et du dimanche. Au Conseil national, une minorité de gauche a bien tenté de limiter ces autorisations aux seules autoroutes, mais elle a été battue. Un référendum a d'ores et déjà été annoncé contre la décision attendue de « libéralisation ». Il aboutira sans problème. Et le dernier mot sera donné au peuple.  Et on a bon espoir qu'une fois de plus, ce dernier mot soit un « non » sonore. Comme le 28 novembre de l'année dernière, à Genève (à Zurich et à Lucerne, des projets semblables ont été semblablement repoussés. ), lorsqu'à une majorité sans équivoque, les genevois-es avaient refusé la proposition du patronat et de la droite d'étendre les horaires d'ouverture des magasins. C'est-à-dire, surtout, des grands magasins.

Lire la suite

15:24 Publié dans Travail | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syndicats, commerces, échoppes, consommation | |  Facebook | | | |

lundi, 10 décembre 2012

La Ville de Genève a un budget. Elle.

A l'ombre des élections en bourgeons...

Contrairement au canton, la Ville de Genève dispose (c'était attendu) d'un budget pour 2013, et pour la première fois depuis quatre ans, le budget de la Commune a été adopté en une journée. Le projet de budget, adopté à l'unanimité par la commission des finances, qui avait amendé le projet initial du Conseil administratif, a été repris par celui-ci. Il présente un excédent symbolique de 7000 francs. C'est ce projet qui a été ratifié par le Conseil Municipal samedi, contre les groupes de l'Entente (PDC et PLR) et moyennant l'abstention du groupe «Ensemble à Gauche». Mais l'ombre des élections cantonales de 2013 (pas encore en fleurs, mais déjà en bourgeons) a plané sur le débat budgétaire municipal, ou plutôt sur ce qu'en a rendu possible, et ce fut assez réduit, la procédure utilisée pour permettre aux conseillères et conseillers municipaux d'en finir en un jour avec leur pensum annuel.

Lire la suite

13:48 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, budget, ville de genève | |  Facebook | | | |

vendredi, 07 décembre 2012

Un vieux projet socialiste récupéré par l'UDC : Que le peuple élise son gouvernement !

Le jeu politique s'étant joué comme à l'accoutumée, le nouveau président de la Confédération s'appelle... Ueli Maurer. L'unique UDC du gouvernement, l'homme qui trimballe assez de casseroles accrochées à ses basques pour laisser croire qu'il représente non l'UDC mais Girard Aux Grottes, le Ministre de la Défense qui a plus fait pour l'abolition de l'armée que le GSSA... a été élu par les Chambres fédérales sans la plupart des voix de la gauche, mais avec celles de son parti, et presque toutes celles du PDC et du PLR. Et cela a suffi. La droite démocratique a donc voté pour un homme qu'elle croit incapable d'exercer la fonction à laquelle elle va l'élire, pour sauvegarder ses propres intérêts et éviter de donner un argument supplémentaire à l'UDC pour promouvoir son initiative en faveur de l'élection du Conseil fédéral par le peuple. Par 128 voix contre 45, le Conseil national, après le Conseil des Etats, a refusé de soutenir cette initiative. Qui, soit dit en passant, reprend une vieille revendication socialiste... Mais la faute à qui, si l'UDC récupère un vieux projet de gauche ? A l'UDC qui le dessert, ou à la gauche qui l'abandonne ?

Lire la suite

14:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gouvernement, élection, ps, udc | |  Facebook | | | |

jeudi, 06 décembre 2012

Aujourd'hui, grève de la fonction publique genevoise

Ah, la (pas) belle escalade !

On se souvient que l'intention de nombreux enseignants de ne pas organiiser de fêtes de l'Escalade* dans les Cycles d'Orientation, pour protester contre les «économies»  budgétaires proposées par le Conseil d'Etat (et les coupes proposées par la droite) a fait hurler au scandale, au crime de lèse-majesté, à la prise en otage de nos chères têtes blondes pour des raisons (beuark) politiques ou (pfff...) syndicales. Or cet après-midi, les acteurs de ce boycott seront dans la rue, et feront cortège, avec d'autres travailleurs et travailleuses de la fonction publique. Ce cortège ne sera pas un cortège de l'Escalade mais contre l'escalade. Mettez une majuscule ou une minuscule à un mot, et son contenu change : demain, ce n'est pas un cortège DE l'Escalade avec un E majuscule qui se rassemblera à 16 heures 15, à la place de Neuve. C'est un cortège CONTRE l'escalade avec un e minuscule. Contre l'escalade des propositions de coupes budgétaires irrationnelles et des propositions délirantes (comme celle de multiplier par quinze le montant de la taxe personnelle payée par chaque contribuable, y compris celles et ceux dont le revenu est si bas qu'il n'est même pas imposable et que les huissiers de l'Office des Poursuites n'y trouvent plus rien à saisir...), Un cortège pour le service public, c'est-à-dire pour ce qui garantit l'exercice réel des droits sociaux de la population...

*pour les allogènes, précisons que l'Escalade est la fête « nationale » genevoise, célébrant (pour résumer) la victoire des pasteurs français sur les mercenaires espagnols du Duc de Savoie...

Lire la suite

12:46 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grève, syndicats, fonction publique, services publics, budget | |  Facebook | | | |

mercredi, 05 décembre 2012

L'EEE : Vous n'en vouliez pas ? Eh bien vous y êtes...

Vingt ans après...

Le 6 décembre 1992, proclamé « dimanche noir » par le Conseiller fédéral Jean-Pascal Delamuraz, les Suisses refusaient la proposition du Conseil fédéral d'adhérer à l'« Espace Economique Européen ». Vingt ans après, les media sont pleins de commémorations, les vaincus du 6 décembre 1992 de perplexité sur les causes de leur défaite, et les vainqueurs de fierté d'avoir réussi à préserver la souveraineté, l'indépendance, la liberté du pays face au monstre totalitaire bruxellois. Et tout se passe comme s'il fallait à toute prix camoufler cette évidence : la Suisse a eu beau refuser l'EEE le 6 décembre 1992, vingt ans après, elle y est en plein, et dans un espace européen plus qu'économique : policier et migratoire aussi, entre autres. 120 accord bilatéraux la lient à cette Europe dont elle affecte de se croire indépendante, mais dont elle est désormais une sorte de protectorat, de dominion. La Suisse a refusé l'EEE il y a vingt ans ? La belle affaire... Depuis, elle a accepté Dublin, Schengen, les bilatérales, elle soutient le cours de l'Euro à bout de bras et de francs suisses et les entreprises suisses ont intégré les normes européennes à leurs produits...

Lire la suite

12:01 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : eee, ue, europe, suisse, politique, union européenne | |  Facebook | | | |

mardi, 04 décembre 2012

Pour défendre le droit d'asile !

Encore 25'000 signatures à récolter, et un mois pour les récolter...

Par 114 voix contre 92, l'Assemblée des délégués du Parti socialiste suisse a décidé, samedi, de ne pas soutenir le référendum lancé contre la révision (déjà entrée en vigueur du fait de la procédure d'urgence qui lui a été appliquée) de la loi sur l'asile. Mais le référendum a déjà recueilli 35'000 signatures. Il lui en faut 50'000 valables (c'est-à-dire, avec le «  matelas » de sécurité, autour de 60'000 récoltées), et il reste un mois pour les obtenir. Le soutien du PSS, s'il avait été apporté, aurait certes été une aide précieuse, mais le référendum peut, et doit, désormais aboutir sans lui : il faudra bien alors qu'il prenne position sur les lois qu'il refuse aujourd'hui de combattre, mais qu'une quinzaine de partis socialistes cantonaux et de sections des grandes villes combattent déjà, en apportant leur soutien au référendum. Signez !
(Les feuilles de signatures peuvent être téléchargées sur www.stopexclusion.ch)

Lire la suite

14:12 Publié dans Immigration | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : asile politique, politique, ps | |  Facebook | | | |

lundi, 03 décembre 2012

La longue patience des Palestiniens

Soixante-cinq ans plus tard...

Le 29 novembre 1947, l'Assemblée Générale de la toute jeune ONU avait adopté une résolution (la 141) préconisant un partage de la Palestine sous mandat britannique en deux Etats, un « Etat juif » et un « Etat arabe ». 65 ans plus tard, le 29 novembre dernier, ce jour ayant été décrété « Journée internationale de solidarité avec la Palestine » (un de ces grands moments d'hypocrisie autocongratulatoire que s'offre le système onusien), l'Assemblée Générale de la même ONU, augmentée de tous les Etats décolonisés et de tous les Etats issus de la désagrégation des empires, a accordé à l'Autorité Palestinienne un statut d'« Etat observateur », par 138 voix (dont celle de la Suisse) contre 9 (dont celles d'Israël et des Etats-Unis) et moyennant 41 abstentions. Qu'est-ce que le statut d'« Observateur » ? « Un peu plus qu'un strapontin, beaucoup moins qu'un siège », résume judicieusement « Le Monde ».

Lire la suite

14:29 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : israël, palestine, onu, hamas, nation | |  Facebook | | | |