lundi, 30 avril 2012

La Ville de Genève va-t-elle vendre son réseau câblé à une société privée ?

De la friture dans le tuyau

Le Conseil administratif de la Ville de Genève (sauf Rémy Pagani, qui a fait savoir qu'il n'était pas d'accord, ce qui lui a valu les remontrances de ses collègues) propose au Conseil Municipal de l'autoriser à vendre au plus offrant (peut-être à la multinationale UPC Cablecom, déjà actionnaire minoritaire de Naxoo depuis 2006, et y disposant d'un véritable droit de veto, pour ne pas dire de blocage), les 51,1 % d'actions que possède la commune dans la société Télégenève, c'est-à-dire Naxoo, le réseau câblé qui dessert les 83'000 foyers de la Ville et 70'000 autres dans le reste du canton. La Municipalité (de gauche) de Genève a certainement d'excellentes raisons techniques, empiriques, pragmatiques, pour déposer ce qui est en fait une proposition de privatisation. Mais la question de la propriété de ce tuyau qu'est un téléréseau se pose en les termes d'un choix de principe : qu'est-ce qui doit être en mains publiques, qu'est-ce qui peut être laissé (ou remis) en mains privées ? Et est-il judicieux de se défaire d'un réseau de communication quand on sait que l'importance de ces réseaux, et donc de leur propriété, et donc de leur contrôle politique, ne va cesser de s'accroître ?

Lire la suite

15:23 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : genève, naxoo, télégenève, upc cablecom, communication, télévision | |  Facebook | | | |

vendredi, 27 avril 2012

Le 1er Mai, qu'en faire ?

Fête du Travail ou des travailleurs et des travailleuses ?

Que célèbrera-t-on, un peu partout, mardi prochain, 1er mai ? A Paris, chacun aura son Premier Mai à lui (ou à elle). Fête de Jeanne d'Arc pour le Front National et Marine Le Pen; Fête du Travail, le vrai, le sien, celui qu'il veut à tout prix garder, pour Nicolas Sarkozy; Fête des Travailleurs pour la gauche et les syndicats. Et à Genève, une semaine après le plus gros licenciement collectif de l'histoire locale (la fermeture de Serono par la multinationale allemande Merck, la suppression de 1250 postes de travail, le licenciement pur et simple de plusieurs centaines de salariées et de salariés), que fera-t-on de cette journée ? A Paris, , les syndicats et la gauche veulent, selon le mot de Mélenchon, faire du 1er Mai « un moment stupéfiant d'unité et de puissance ». Mais pour célébrer quoi, ce « moment d'unité et de puissance » ? Pas « le travail », comme le voudrait Sarkozy, mais celles et ceux qui y sont contraints...

Lire la suite

14:09 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, travail, syndicalisme, 1er mai | |  Facebook | | | |

jeudi, 26 avril 2012

Colombie : Soutenir la ténacité syndicale face au désastre social

Le gouvernement colombien, et le président Juan Manuel Santos, prêchent les droits humains et se présentent comme leurs défenseurs, mais sur le terrain, le mouvement syndical vit au contraire l'absence de respect de ces droits, et subit les actions violentes, et parfois homicides, de ses adversaires. Le 15 février dernier, à Cali, le syndicaliste Afrain Amezquita, l'un des fondateurs du syndicat local des transports Sintramasivo, a été abattu en pleine rue, d'une balle dans la nuque, et les menaces de mort proférées par les groupes paramilitaires d'extrême-droite, liés au patronat,  pleuvent depuis sur les militants du syndicat et sur ceux de la direction de la centrale régionale de la CUT (centrale unitaire des travailleurs de Colombie). Dans les seuls mois de janvier et février, cinq syndicalistes colombiens ont été assassinés, dont deux dans la région de Valle del Cauca.

Lire la suite

13:32 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : colombie, syndicats, 1er mai, solifonds, cut | |  Facebook | | | |

mercredi, 25 avril 2012

Fermeture de Merck Serono : Les salariés, une mauvaise graisse ?

Une multinationale célèbre à sa manière, avec une semaine d'avance, la Fête des Travailleurs : La filiale genevoise du groupe allemand Merck KGaA, Serono ferme (c'est le plus gros licenciement collectif jamais annoncé à Genève) et en tout 1'250 emplois  passent à la trappe ou émigrent en Chine, en Allemagne ou dans le canton de Vaud.  Le Conseil d'Etat tombe des nues parle d'un "séisme" (ou d'un "tsunami", dans la version Unger) pour Genève, mais il y a des séismes prévisibles. Le sismographe du Conseil d'Etat devait être en panne : la multinationale allemande avait annoncé en février qu'elle allait supprimer des emplois, alors même qu'elle a fait plus de dix milliards d'euros de chiffre d'affaire en 2011, plus de 1,1 milliard de bénéfices, disposait de près d'un milliard et demi de liquidités et avait augmenté de 20 % les dividendes de ses actionnaires. Mais cela ne lui suffisait pas : Il fallait, disait-elle, "dégraisser pour se redonner du muscle". La mauvaise graisse, ce sont les salariés. Evidemment. Et tout cela est parfaitement logique : qu'attendre d'autre d'une multinationale de la pharma ?Qu'elle chante l'Internationale ?

Lire la suite

10:22 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : économie, merck, serono, bertarelli | |  Facebook | | | |

mardi, 24 avril 2012

Le Salon du Livre s'ouvre demain : Lisez !

Descombes.jpgUn Salon du Livre n'est certainement pas le lieu où mieux célébrer le livre. Le Salon du Livre (celui de Genève s'ouvre demain) est une foire. Ce n'est pas le livre qu'il expose, mais l'éditeur, le diffuseur. L'auteur aussi, sans doute, mais comme le charolais ou la simmenthal au Salon de l'Agriculture. Comme une bête de foire. Et pourtant, on ira au Salon du Livre. Parce qu'il est la plus grande librairie à laquelle nous ayons accès dans ce pays, et qu'en un temps où, les unes après les autres ferment les librairies, où ce qui symbolise le mieux l'état en lequel le marché nous laisse est la mue de la vieille librairie Descombes en point de vente de fringues Lacoste, même  cette foire, ce souk, le Salon du Livre, finit, malgré lui, par être un îlot de résistance à l'analphabétisme moutonnier ambiant. Le livre rend libre : N'est-ce pas pour cela qu'on en a tant brûlés dans tant d'autodafés et qu'aujourd'hui on nous en prédit la disparition ? Lisez !

Lire la suite

16:16 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livre, librairies, salon du livre | |  Facebook | | | |

lundi, 23 avril 2012

Présidentielle française : rien n'est encore joué...

Il court, il court, le Sarko... après le FN...

François Hollande en tête, Nicolas Sarkozy premier président de la République a être battu au premier tour, le Front National à son plus haut niveau alors que la droite recule, la gauche qui avance malgré le score en demi-teinte du Front de gauche, le « centre » atomisé : le premier tour des présidentielles françaises rend certes optimiste pour le second tour, mais n'en présage en rien. Les intentions de vote au second tour donnent toujours l'avantage, avec huit point d'avance, à Hollande sur Sarkozy, mais rien n'est joué -et on s'attend à ce que Sarkozy fasse tout ce qu'il peut pour attirer à lui les électrices et les électeurs de Le Pen sans repousser celles et ceux de Bayrou... Dans son dernier numéro d'avant le premier tour, «Le Monde» titrait : « Nicolas Sarkozy, l'homme qui courait après les voix du FN ». Ces voix lui ont échappé, mais il va continuer pendant quinze jours à leur courir après.

Lire la suite

13:33 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : élections, politique, ps, hollande, sarkozy, le pen, mélenchon | |  Facebook | | | |

vendredi, 20 avril 2012

Placebo migratoire : Le Conseil fédéral active la clause de sauvegarde des apparences


Le Conseil fédéral a décidé d'« activer » la « clause de sauvegarde » prévue dans l'Accord passé avec l'Union Européenne sur la libre circulation, et d'imposer dès le 1er mai, pour un an renouvelable une fois, des contingents d'immigrants pour les ressortissants polonais, hongrois, tchèques, slovaques, slovènes, lettons, estoniens et lituaniens. Le gouvernement suisse justifie cette mesure, critiquée par l'Union européenne, par la pression démographique exercée sur le pays, le dumping salarial qu'entraînerait l'immigration et la concurrence exercée par de « faux indépendants » venant des pays désormais contingentés. Or la mesure prise ne répond à aucun de ces problèmes, ne concerne que 6 %, tout au plus, de l'immigration en provenance de l'Union Européenne, et, comme le Conseil fédéral lui-même le sait, son remède n'est qu'un placebo...

Lire la suite

13:21 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : immigration, étrangers, europe, libre circulation | |  Facebook | | | |

jeudi, 19 avril 2012

Présidentielles françaises et réveil de la gauche : De quoi Méluche est-il le nom ?

« Il y a les experts, il y a les penseurs, et puis il y a le peuple. Le peuple inattendu. C'est-à-dire des voix et des pensées que personne, ou rien, ne laissait présager », écrit Michel Butel, en couverture du deuxième numéro du désormais indispensable mensuel «L'Impossible». Inattendue, en effet, la foule qui se presse aux meetings de campagne du candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle française. Inattendu, le succès probable, en tout cas possible, de la candidature de Mélenchon (autour des 15 % d'intentions de vote, et devant Le Pen dans plusieurs des derniers sondages à peu près sérieux qui ont été publiés). Inattendue, surtout, et bienfaisante, cette renaissance, enfin, de l'« envie de politique » à la faveur de la campagne de Mélenchon.

Lire la suite

15:25 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : politique, élection présidentielle, mélenchon, hollande, gauche, ps | |  Facebook | | | |

mercredi, 18 avril 2012

Après la « préférence cantonale », la « préférence municipale » ?

Les frontaliers, nouveaux Intouchables ?

La Ville de Genève doit « donner la priorité aux résidents genevois lors des engagements de personnel » dans ses services, demande une motion déposée en janvier au Conseil Municipal de la Ville par le MCG, motion dont le Conseil a refusé hier le traitement en urgence. D'abord parce que la social-xénophobie étant une nevrose endémique, on ne voit pas quelle urgence particulière il y aurait à en discourir. Ensuite, parce que le texte même de la motion est à l'image du parti qui l'a déposée : confus, péremptoire et démagogique. Mais assez dans l'air vicié du temps. Le discours tenu par les hérauts de la préférence de résidence est simple : on a besoin des frontaliers, mais au plus bas niveau de responsabilité possible, en recréant avec les frontaliers ce qu'on avait supprimé en abolissant le statut de saisonniers : une caste d'exécutants. Nos Intouchables...

Lire la suite

13:27 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : frontaliers, emploi, région | |  Facebook | | | |

mardi, 17 avril 2012

Revenu de base : Soyez réalistes. Comme en 1918...

L'idée d'un revenu de base, est irréaliste, s'entend-on déjà dire, alors que l'initiative le proposant vient d'être lancée et qu'on peut désormais la signer. Et c'est vrai, elle est irréaliste, cette idée. Aussi irréaliste que celles lancées en 1918, dans le cahier de revendications de la Grève Générale, d'une assurance-vieillesse ou du droit de vote et d'éligibilité des femmes. Aussi irréaliste. Mais pas plus. D'ailleurs, même dans le terne avant-projet de nouvelle constitution genevoise, au titre des Droits fondamentaux, à l'article 40, on reconnaît le « droit à un niveau de vie suffisant » et à la « couverture des besoins vitaux »...

Lire la suite

15:05 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : initiative, politique, revenu de base, avs, pauvreté, travail | |  Facebook | | | |

lundi, 16 avril 2012

« Plus d'école », c'est bien beau, mais avec quels moyens ?

Le mercredi scolaire, et après ?

Le syndicat des enseignants du primaire, la Société Pédagogique Genevoise (SPG) a décidé fin mars de « geler » sa participation à la «concertation» organisée par le Département de l'Instruction Publique sur la mise en place de l'école le mercredi matin pour les élèves de huit à douze ans. Pourquoi ? parce plus d'école, comme promis, c'est bien beau, mais qu'il y faut des moyens. Or la SPG craint que les promesses faites lorsqu'il s'agissait de convaincre une majorité de votantes et de votants d'accepter le « mercredi matin scolaire »  ne soient précisément que des promesses, n'engageant que celles et ceux qui y ont cru avant de voter comme on souhaitait qu'ils votent.

Lire la suite

15:10 Publié dans école | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, enseignants | |  Facebook | | | |

vendredi, 13 avril 2012

Mondial 2014 de foot : Main basse sur le Brésil

Comme nul n'est censé l'ignorer, la prochaine coupe mondiale de foot, le « Mondial » (comme s'il était évident que ce machin résumait la planète) se déroulera et déroulera ses fastes, son fric et sa dope, au Brésil. Et le Brésil s'y prépare, sous la houlette tout sauf désintéressée de la coupole du foot professionnel international, la Fédération internationale de football (FIFA) et de son parrain haut-valaisan, Sepp Blatter. « Le Brésil s'y prépare », cela signifie : évacuation des habitants de quartiers entiers, violation des droits humains et des droits syndicaux, surexploitation des travailleurs, coupes dans les budgets sociaux pour financer les infrastructures sportives et touristiques... Il paraît que le Brésil a un gouvernement (et une présidente) de gauche. Face au foot-pognon mondialisé, il apparaît surtout que la gauche est aussi veule que la droite.

Lire la suite

14:17 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mondial, 2014, brésil, football, fifa | |  Facebook | | | |

jeudi, 12 avril 2012

Initiative populaire pour un « revenu de base inconditionnel » : c'est parti !

Le droit aux moyens de vivre

Le texte de l'initiative populaire fédérale pour « un revenu de base inconditionnel » (autrement dit, pour un revenu égalitaire, individuel, accordé à tout résident sans autre condition que sa résidence, et couvrant ses besoins essentiels : le logement, la nourriture, les soins, les déplacements) est paru dans la Feuille fédérale. L'initiative est donc officiellement lancée. Et elle fait déjà débat à gauche, en particulier au sein du Parti socialiste (on peut écouter un petit débat entre camarades téléchargeable sur
http://t.co/ZiXHAA64). Nous soutenons cette initiative et vous invitons à la soutenir.  Pour plus d'infos : http://bien-ch.ch/fr

Lire la suite

14:38 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : revenu, salaire, assistance, travail, salariat | |  Facebook | | | |

mercredi, 11 avril 2012

Syrie : Champ libre au régime Assad pour les massacres ?

Syndrome libyen...

Syrie : le massacre continue. La semaine dernière, le gouvernement syrien avait assuré que le retrait de ses troupes serait effectif le 10 avril. C'était hier. Selon le plan négocié par Kofi Annan pour l'ONU et la Ligue Arabe, toutes les parties prenantes devraient cesser toutes formes de violence avant 6 heures du matin le 12 avril. C'est demain. Mais Damas demande maintenant le déploiement d'observateurs de l'ONU, préalablement à tout cessez-le-feu. Tout le monde (même les Russes et les Chinois) voudrait qu'Assad cesse de massacrer l'opposition et la population. Mais personne n'est prêt à l'y forcer.  C'est le syndrome libyen :  la mesure des conséquences du renversement de Kadhafi grâce à l'intervention de l'OTAN... Au fond, si Damas se moque du plan de paix de l'ONU, le monde se moque aussi de la tuerie syrienne.

Lire la suite

14:30 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syrie, mali, assad | |  Facebook | | | |

mardi, 10 avril 2012

Parti socialiste suisse et politique de l'immigration : Dis Tonton, c'est quoi, « Etre de gauche » ?

La direction du Parti socialiste suisse lance un débat interne sur la politique d'immigration, à partir d'un « papier de position » (disponible sur www.pssuisse.ch/migration)  sur lequel les partis cantonaux, puis les sections, et enfin le congrès, en septembre, devront se prononcer. Et la simple annonce de ce débat interne a suscité un débat public. Que le PS suisse mène un débat sur l'immigration dessine en effet un enjeu important. Raison de plus pour que ce débat n'aboutisse pas à des prises de positions qui caresseraient les xénophobes dans le sens du poil. Parce que le PSS s'y perdrait, sans rien gagner de ce qu'il convoite : le retour d'un électorat populaire perdu... car « être de gauche », ce n'est pas, ou ce ne devrait pas être, une posture autoproclamatoire, mais une cohérence entre des principes et des propositions...

Lire la suite

12:25 Publié dans Immigration | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : migrations, étrangers, politique, ps, gauche | |  Facebook | | | |

jeudi, 05 avril 2012

Fééries pascales... pour célébrer quoi ?

A toi la gloireuh...

On ne pouvait, avant de cesser pendant quatre jours (à mardi...) de vous abreuver de nos états d'âmes, contourner le marronnier pascal. D'ailleurs, les oeufs de pâques, les chtis lapins en chocolat, les poules en massepain ont envahi depuis des semaines les rayons des grands magasins, des confiseries, des chocolateries. Les estomacs en seront pleins. Et les églises resteront presque vides. Pâques n'est plus, comme noël, qu'un souk, et il vaut mieux ne pas se risquer à un sondage sur ce que nos contemporains savent, peut-être, encore, de cette célébration, de ses sources, de sa signification, au-delà des folklores masochistes qu'elle trimballe, des flagellants espagnols aux crucifiés philippins...

Lire la suite

14:29 Publié dans religion | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : pâques, christianisme, athéisme | |  Facebook | | | |

mercredi, 04 avril 2012

1918, la Grève Générale en Suisse

Un souvenir... un exemple ?

En novembre 1918, pour la première, la dernière et donc la seule fois de son histoire, la Suisse connut une grève générale. proclamée par le « Comité d'Olten », qui réunissait le Parti socialiste et les syndicats. Elle avait été décidée parce qu'elle était perçue comme le seul moyen de faire plier le gouvernement et le patronat, de faire prendre par le premier, et accepter par le second, les mesures permettant une amélioration de la situation sociale, calamiteuse après quatre ans d'une guerre que la Suisse ne faisait pas mais que les Suisses subissaient (effets de la mobilisation des hommes sans compensation de la perte de salaire, de la raréfaction des échanges commerciaux avec l'étranger, absence de régulation de la distribution alimentaire etc...), mais également pour une réforme des institutions. La Grève de 1918 fut vaincue. Mais son cahier de revendication fut, lentement (Il y faudra  soixante ans) à peu près intégralement réalisé. Et si ce souvenir devenait aussi un exemple ?

Lire la suite

14:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : suisse, grève générale, syndicats | |  Facebook | | | |

mardi, 03 avril 2012

Payer des délinquants étrangers pour qu'ils rentrent chez eux ?

L'idée pas idiote d'Isabel Rochat

La cheffe du Département qu'on persistera ici à le dénommer  « de justice et police », Isabel Rochat, a proposé et commencé de mettre en oeuvre un  « projet pilote » consistant, pour le résumer, à payer les délinquants récidivistes étrangers inexpulsables (parce que ressortissants de pays comme l'Algérie, avec lesquels la Suisse n'a pas passé d'accords de « réadmission »), pour qu'ils acceptent de rentrer volontairement chez eux et y suivre une formation professionnelle. Cette proposition a fait jaser et hoqueter, à gauche, mais surtout à droite et à l'extrême-droite. Et pourtant, elle est la meilleure, ou la moins idiote, qui ait été faite depuis longtemps pour tenter de répondre à une délinquance importée à laquelle les rodomontades populistes n'ont pu, ne peuvent et ne pourront jamais répondre autrement que comme une connerie répond à une autre connerie...

Lire la suite

13:15 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sécurité, délinquance, prisons, politique, isabel rochat | |  Facebook | | | |

lundi, 02 avril 2012

Tombée du futur et retrouvée dans les caves du père Glozu, une lettre anonyme et sans date...

Ma très chère,

Je n’étais plus revenu à Genève depuis longtemps ; tu sais ce qui m’en avait tenu éloigné... je ne m’étais pas exilé, mais ce qui me requérait ailleurs avait singulièrement plus de force que ce qui m’y aurait retenu. Genève est ma ville, mais j’ai toujours la même impression d’étrangeté à m’entendre dire « ma ville ». Genève n’appartient à personne, et surtout pas à qui croit en détenir les clefs et croit pouvoir parler en son nom. Elle appartient à ceux qui l’habitent, d’où qu’ils viennent, à ceux qui la font vivante, quels qu’ils soient. Et à ceux qui la rêvent, où qu’ils soient.

Lire la suite

13:54 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, rousseau | |  Facebook | | | |