• « Gouvernance » des entreprises publiques : Un référendum contre la technocrassie

    Imprimer

    Réduction de la représentation des représentants du parlement dans les Conseils des « entités para-étatiques » (une périphrase technocratique pour désigner simplement des entreprises publiques, comme les TPG ou les Services Industriels), diminution de la représentation du personnel, restriction de la représentation des communes, ignorance de la représentation des usagers, publication seulement partielle de l’échelle de rémunération des dirigeants, instauration d'un secret de fonction absolu, rendant impossible la communication des représentants des associations et organisations avec leurs mandants... On comprend que les associations patronales et les partis de droite, sauf le MCG, aient accueilli favorablement l’avant-projet de loi sur la « gouvernance » (en novlangue dans le texte) des grandes régies publiques, se soient réjouis du contrôle accru du Conseil d'Etat, des restrictions à la transparence de la rémunération des administrateurs et de la diminution du nombre d’administrateurs représentant le personnel et le parlement : le Conseil d’Etat voudrait assumer un rôle équivalent à celui de l’actionnaire d'une société anonyme. C'est dire en quelle estime il tient la notion même de «  service public »...
    http://www.sit-syndicat.ch/spip/spip.php?article307

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 0 commentaire
  • Le Pays qui n'existe pas : la Romandie inexistante

    Imprimer

    Et qui devient Seigneur d’une cité accoutumée à vivre libre et ne la détruit point, qu’il s’attende d’être détruit par elle, parce qu’elle a toujours pour refuge en ses rébellions le nom de la liberté et ses vieilles coutumes, lesquelles ni par la longueur du temps, ni pour aucun bienfait ne s’oublieront jamais. Et pour chose qu’on y fasse ou qu’on y pourvoie, si ce n’est d’en chasser ou d’en disperser les habitants, ils n’oublieront point ce nom ni ces coutumes.

    (Machiavel)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 7 commentaires
  • Nouveau réseau TPG : C.Q.F.D.

    Imprimer

    Après une bonne semaine de merdier, la première semaine de mise en service de leur nouveau réseau,  les Transports Publics Genevois font leur autocritique : « Nous n'avons pas été à la hauteur », la nuisance des «points noirs»  (Rive, le pont du Mont-Blanc, les Rues Basses) a été sous-évaluée... Ils sont parfaits, les TPG, dans le rôle du bouc émissaire. Certes, ce sont eux qui ont la charge de faire fonctionner leur réseau. Et ce sont eux aussi qui imposent à leurs conducteurs des temps de travail excessifs, des contrôles tâtillons et des cadences malsaines. Mais ce sont les « politiques », y compris une bonne partie de ceux qui peuplent le Conseil d'administration de l'entreprise, qui persistent à noyer ce réseau dans la circulation automobile, et à refuser de faire place, toute la place, contre la bagnole, aux transports publics en ville. Et ce sont leurs prédécesseurs, il y a deux générations, qui se sont acharnés à démanteler le réseau des trams, laissant aux « décideurs »  du XXIe siècle le soin de le reconstituer, tant bien que mal, et sans leur donner les moyens de l'extirper du magma automobile...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 0 commentaire
  • Quand tout le monde (ou presque) est pacifiste...

    Imprimer


    Si vis pacem...


    En janvier prochain, le Groupe pour une Suisse sans armée déposera son initiative populaire pour l'abolition de la conscription (mais pas, ou plus, celle de l'armée). C'est l'occasion de nous interroger sur ce que signifie, aujourd'hui, le pacifisme. Car si tout le monde, à quelques fous furieux près, veut la paix, ou dit la vouloir, nombreux sont ceux qui s'abritent derrière le vieux sophisme latin : si tu veux la paix, prépare la guerre. De quelle paix parle-t-on ? La paix des cimetières, celle imposée par le vainqueur, le conquérant ou le colonisateur, n'est pas celle que construit la justice sociale. Le socialisme est pacifiste. Mais il l'est, ou veut l'être, en construisant la possibilité de la paix sur la justice, l'égalité, les libertés, le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Or ces principes, sauf à se contenter de leur proclamation rhétorique, se conquièrent et se concrétisent dans des combats d'où la violence n'a jamais été absente et où les socialistes n'ont pas, et c'est un euphémisme, toujours été du bon côté : c'est un gouvernement dominé par les socialistes qui a engagé la France dans la Guerre d'Algérie et couvert la torture.

    Lire la suite

  • Généralisation de la vidéosurveillance : Dis bonjour à la 1358ème caméra...

    Imprimer

    Selon un rapport du Département de la sécurité, de la police et de l'environnement, pas moins de 1358 caméras filment les Genevoises et les Genevois (et les visiteurs de Genève), dans la rue, les véhicules des TPG, les parkings, à l'aéroport, à l'hôpital, à l'école, dans les musées, la prison, l'Hôtel de police etc... -bref, un peu partout. 169 de ces caméras filment la rue. 366 caméras surveillent le domaine public dans les communes, dont 215 en Ville de Genève... et 69 pour le seul Grand Saconnex, et 33 pour Cologny. « Il est difficile de se faire une idée sur l'utilité réelle des caméras », reconnaît le président MCG de la commission judiciaire du Grand Conseil, car on manque de statistiques comparatives de la délinquance dans les lieux surveillés par caméra et dans les autres. On ne manque pas, en revanche, de propositions d'augmenter le nombre de ces machins dont on ne sait pas précisément à quoi ils servent, sinon à arrondir le chiffre d'affaire de ceux qui les vendent.

    Lire la suite

  • Et la « Grande Genève » naquit

    Imprimer

    La « région franco-valdo-genevoise », c'est du passé...

    La Chambre genevoise de Commerce et d'Industrie, la Banque cantonale genevoise et le canton de Genève ont eu, ensemble (il fallait bien qu'elles et il se mettent ensemble pour en accoucher) une idée géniale : ne plus parler de «région franco-valdo-genevoise »  mais de « Grand Genève» pour désigner l'ensemble formé du canton de Genève, du district de Nyon et de la partie des départements de Haute-Savoie et de l'Ain dont le développement est déterminé par Genève. « Grand Genève », donc, pour la région. Même si, comme la plupart des noms de villes, Genève est un nom propre féminin. Devra-t-on désormais parler de « moyenne Genève » pour désigner le canton, et de « petite Genève » pour désigner la Ville ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 3 commentaires
  • 8ème conférence ministérielle de l'Ordre des Manipulateurs de Crises

    Imprimer

    L'Organisation mondiale du commerce (OMC) tient depuis hier, dans le camp retranché du Centre international de conférences à Genève, sa huitième conférence ministérielle. Pour en contester à la fois la légitimité et les présupposés, des représentants de mouvements sociaux du réseau « Notre monde n'est pas à vendre » ont eux aussi fait le déplacement, et, soutenus par des organisations locales (Le Forum Social Lémanique, ATTAC, le CADTM, les syndicats...), et tiendront une permanence (avec ateliers de débats) dès 11 heures 30 ce matin, sous tente. à l'angle de l'avenue de France et de Varembé. La Conférence de l'OMC se tient en pleine crise économique et sociale -une crise que non seulement les « recettes » de l'OMC ne parviennent pas à endiguer, mais qu'elles ont même largement, en étant appliquées, contribué à aggraver, sinon (quoique...) à provoquer... Et en tout cas, à utiliser.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Economie 1 commentaire
  • La Suisse a un nouveau gouvernement... le même que l'ancien...

    Imprimer

    Nous avons reçu (comme tous les membres du PS), sous le coup de midi, un gentil petit mot d'Alain Berset qui se conclut par « je te remercie d'ores et déjà pour le suivi critique que tu ne manqueras pas d'accorder à l'exercice de mon futur mandat ». Où l'on constate avec plaisir qu'il sait déjà sur qui, et pour quoi, il peut compter,  notre nouveau ministre. En attendant, on relèvera que le commentaire le plus pertinent, le plus judicieux, que nous ayons entendu sur son élection (et celle de l'ensemble du gouvernement) est venu d'une partisane d'Alain Berset, attendant sans angoisse excessive son élection : « ce qui devait se passer s'est passé »...  Mektoub ! On saluera donc avec d'autant plus d'admiration les efforts considérables, faits par la télé et la radio de service public pour tenter d'intéresser le bon peuple à ce qui se tramait en son nom.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 1 commentaire
  • Budget de la Ville de Genève : Le sapin et les boules

    Imprimer

    On voulait un budget, on a un budget. Pas enthousiasmant, mais tout de même : un budget. Les Verts voulaient un budget équilibré, ils ont un budget équilibré. La droite bourgeoise ne voulait pas accorder de budget à la Municipalité de gauche, elle a échoué à l'en priver. La droite plébéienne se voulait le pivot du Conseil Municipal, l'alliée indispensable aux uns ou aux autres, elle a fait beaucoup de bruit pour pas grand chose et a été battue avec la droite bourgeoise. Sauf quand les Verts ont rejoint celle-ci, et ce fut souvent. Et au bilan final, quoi ? Quelque chose qui ressemble au budget dont nous avons accouché après un jour et-demi et une nuit de discussions : zéro déficit, zéro bénéfice. Une résistance  «globalement victorieuse» aux offensives de la droite, mais une résistance, seulement une résistance. Pas de quoi festoyer, donc, mais une petite satisfaction : à dix jours de noël, c'est la gauche qui a le sapin, et la droite qui a les boules...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 1 commentaire
  • Pétition pour l'abrogation de la loi sur la mendicité : En finir avec la criminalisation de la misère !

    Imprimer

    À Genève, depuis le 2008, la mendicité est interdite et traitée en infraction pénale, après que le Grand Conseil ait édicté une loi permettant à la police d'amender les mendiants. Les amender de quoi ? de solliciter la générosité d'autrui...Une société se disant respectueuse des droits fondamentaux (ne serait-que celui à la dignité, protégée par l'article 7 de la Constitution fédérale) punit donc une personne uniquement parce qu'elle est pauvre et demande l'aumône. De plus, les amendes infligées aux mendiants étant convertibles en peines de prison, ils peuvent être mis en détention pour avoir osé tendre la main ! Et chaque jour (ou plutôt chaque nuit) qu'ils passent en prison coûte un demi-millier de francs à la collectivité qui les encriste pour quelques francs mendiés... Une pétition est lancée pour en finir avec cette imbécilité : Signez-la ! www.petitions24.net/petition_au_grand_conseil

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 3 commentaires
  • A budgets continus

    Imprimer

    Equilibre municipal, déficit cantonal ?

    Les députés membres de la commission des finances du Grand Conseil genevois font un « travail de singes » pour amender le projet de budget du Conseil d'Etat, groume l'UDC Eric Bertinat sur son blog. Du moins font-ils leur travail... ce même travail que les conseillers municipaux membres de la commission des finances du Conseil municipal, dont précisément Eric Bertinat, ont refusé de faire. Ou se sont révélés incapables de faire. Chronique de la vie des bêtes politiques : peut-on être singe à mi-temps et paresseux le reste du temps ? En tout cas, à l'heure où nous écrivons, on s'achemine plutôt en Ville vers un budget équilibré voté par la gauche et pour la canton vers un budget déficitaire voté par la droite. Paradoxal ? Si on prend au sérieux les discours de la droite, oui. Mais qui les prend au sérieux, les discours de la droite ? Même pas elle...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 1 commentaire
  • Faire de la politique, mais comment ? Par « tous les moyens, même légaux »

    Imprimer


    Et si nous prenons le temps, entre deux marques sur nos agendas politiques, de nous demander à quoi servent, et ce qui légitime, les instruments, les organisations et les partis politiques, dont nous nous dotons ou dont nous usons pour « faire de la politique » ?
    Le groupe politique est d’abord, s'il veut être autre chose qu'un office de placement, l’ensemble des désirs individuels d'action politique ; il n'est ni une famille, ni un groupe thérapeutique, ni une paroisse. Il n'est qu'un instrument, entre les mains de celles et ceux qui le constituent ; il n’a ni ne doit avoir sur eux aucune prise dont ils ne pourraient se déprendre. Le parti n’est pas au-dessus de ses militants, mais en-dessous de celles et ceux qui le constituent.
    Il faut prendre l’organisation comme l’on prend un outil et pouvoir s’en déprendre comme l’on se dévêt. La prendre pour la part de légitimité qu’elle peut contenir et pour l’utilité qu’elle offre. La prendre sans s’en vouloir les chefs, ni accepter d’en être les instruments.
    Pour nous, en somme, il n’est rien au-dessus de nous. Nous n'avons pas à faire cadeau de notre liberté à qui ne sauraient en faire meilleur usage que nous-mêmes.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • Financement des partis et des campagnes politiques en Suisse : Surtout, ne rien entendre...

    Imprimer

    Le Groupe d'Etats contre la corruption (GRECO, une commission du Conseil de l'Europe), a rendu public vendredi dernier un rapport sur le financement des partis politiques et des campagnes électorales en Suisse. Le rapport du Greco reproche à la Suisse l'"opacité" et l'absence de règles en matière de financement des partis et des campagnes politiques, et suggère que cette absence de règles n'est pas étrangère à l'exposition de la politique en Suisse au risque de corruption privée ou par des agents publics étrangers, en raison de son importance économique et financière (on vient d'ailleurs d'en faire l'expérience avec l'agitation des vendeurs d'avions de combat autour du renouvellement de la flotte aérienne militaire suisse). Mais les recommandations du Greco semblent, encore, tomber dans les trompes d'Eustache des pires sourds : ceux qui ne veulent pas entendre. parce qu'ils n'ont pas intérêt à changer un système qui les choie.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 1 commentaire
  • « Gouvernance » des entreprises publiques : Un référendum contre la technocrassie

    Imprimer

    Réduction de la représentation des représentants du parlement dans les Conseils des « entités para-étatiques » (une périphrase technocratique pour désigner simplement des entreprises publiques, comme les TPG ou les Services Industriels), diminution de la représentation du personnel, restriction de la représentation des communes, ignorance de la représentation des usagers, publication seulement partielle de l’échelle de rémunération des dirigeants, instauration d'un secret de fonction absolu, rendant impossible la communication des représentants des associations et organisations avec leurs mandants... On comprend que les associations patronales et les partis de droite, sauf le MCG, aient accueilli favorablement l’avant-projet de loi sur la « gouvernance » (en novlangue dans le texte) des grandes régies publiques, se soient réjouis du contrôle accru du Conseil d'Etat, des restrictions à la transparence de la rémunération des administrateurs et de la diminution du nombre d’administrateurs représentant le personnel et le parlement : le Conseil d’Etat voudrait assumer un rôle équivalent à celui de l’actionnaire d'une société anonyme. C'est dire en quelle estime il tient la notion même de «  service public »...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 3 commentaires
  • Une étude sur les inégalités à Genève : Les pauvres d'une ville riche

    Imprimer

    Le premier rapport du Centre d'analyse territoriale des inégalités (CATI) de l'Université de Genève semble enfoncer des portes ouvertes : la Ville de Genève, mais surtout les grandes communes de la couronne urbaine, abritent la plus forte population socialement et matériellement précarisée. Les « poches de précarité« » sont repérées, à partir de six indicateurs (le revenu, le chômage, les subsides sociaux, les écoliers d'origine modeste...) à Vernier, Onex, Chêne-Bourg, Carouge, Meyrin, Versoix, Lancy, Thônex, au Grand Saconnex et en Ville de Genève, mais avec une grande différence : certaines de ces communes sont beaucoup profondément et gravement touchées, parce que la mixité sociale y est bien moins assurée, que la Ville de Genève. L'étude du CATI fournit un état de situation, à un moment donné, sur un espace donné. Elle ne fournit pas de réponses à cette situation : cela, c'est le rôle des politiques. Et leur tâche, petit rappel utile en temps d'affres budgétaires, c'est de s'en donner les moyens.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 0 commentaire
  • Au menu de l'élection d'un nouveau Procureur Général genevois : Coquoz vain...

    Imprimer

    Voilà, c'est fait, le député PLR Olivier Jornot a été élu Procureur Général de Genève, au premier tour par 49 suffrages sur 99 présents, contre 39 suffrages pour son concurrent PDC, Christian Coquoz, et le hallebardier de service, l'udéciste Schifferli. Jornot a donc fait une voix de plus que le plein des voix de son camp (le PLR, et le MCG), et Coquoz trois voix de moins que le total des députés des partis qui officiellement le soutenaient, ce qui suggère non seulement que Jornot ait voté pour lui-même (et la règle prescrivant l'abstention quand l'objet soumis au vote comporte un intérêt personnel direct ? la règle, quelle règle ? où ça une règle ? Et pourquoi pas de l'élégance, pendant qu'on y est ?), mais aussi que son élection ait été facilitée par les états d'âmes de quelques députés PDC, Verts ou PS. Et par le vote des députés policiers (vive la séparation des pouvoirs. Mais après tout, c'est ça, l'autogestion, l'élection des chefs par la base, non ?). Reste que sortir d'un Zapelli par un Jornot, c'est ce qui s'appelle une glissade sur le Parquet. Même si c'est le parlement qui est ciré.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 4 commentaires
  • « Culture et politique à Genève » : après le forum du RAAC

    Imprimer

    Beaux discours et lourdes menaces

    « Paradoxalement, les inquiétudes se manifestent de plus en plus vivement (au sein des milieux culturels) alors que les progrès accomplis sont indéniables » a regretté Charles Beer, lors du dernier Forum du RAAC (Rassemblement des artistes et acteurs culturels genevois). Quelles inquiétudes ? Quels progrès? Le projet de loi sur les arts et la culture témoigne certes d'une belle intention de faire travailler le canton, la Ville, les autres communes et les milieux culturels ensemble, mais cette belle intention pourrait se traduire concrètement par un appauvrissement considérable du soutien public à la culture, faute d'une majorité politique cantonale acquise à un engagement matériel plus fort de la République sur ce terrain, alors que les ressources financière de la Ville risquent de se trouver lourdement amputées par les diverses contre-réformes fiscales concoctées par la droite cantonale, sans que ces ressources perdues soient récupérées par le canton.. Dans ces conditions, on comprend mieux les « inquiétudes » des milieux culturels :
    les menaces sont directes, et elles pèsent sur tous les acteurs culturels genevois, institutionnels ou non.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 1 commentaire