vendredi, 30 septembre 2011

Financement des campagnes politiques : Un pas de sénateur vers la transparence ?

Au début de la semaine, le Conseil des Etats a voté le principe de la publication des dons les plus importants faits pour financer les campagnes lors des votations fédérales. Il n'a cependant pas poussé son audace plus loin : les élections ne sont pas concernées par ce début de commencement, même pas de transparence, mais de translucidité, qui doit encore être confirmé par le Conseil National. Le PDC, à l'origine de la proposition, s'est d'ailleurs défendu de vouloir plafonner les dons, et s'est contenté de demander la publication de ceux supérieurs à 10'000 francs (le prix d'une demie-page de pub couleur dans un grand quotidien). Et seulement jusqu'au jour du scrutin : après, les dons pourront continuer à arriver dans l'opacité. C'est un pas vers la transparence, sans doute. Mais un tout petit pas. Très hésitant. Un pas de sénateur.

Lire la suite

14:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : suisse | |  Facebook | | | |

jeudi, 29 septembre 2011

Elections fédérales : Quand la droite joue à se faire peur

Un spectre hantait naguère quelques venelles de la Vieille-Ville genevoise : celui d’une victoire de la gauche aux élections. Un récent placard publicitaire du PLR tente bien de le ranimer (si la gauche avait le pouvoir, nous disent les radelibes, "l'initiative populaire et le référendum n'existeraient plus, le franc suisse serait mort et la crise de la dette que connaissent nos pays voisins serait notre réalité"... mais las ! le spectre n’est qu'un ectoplasme de bonne composition, la droite joue à se faire peur, sans y croire elle-même, et le comble de l'audace du plus à gauche des programmes proposés ne consiste guère qu'à reprendre le flambeau de l'Etat social des mains des socialistes d’antan. Le Grand Soir n'est pas à l'ordre du jour, ni le petit matin du départ des Boat People colognotes chassés de leurs villas par les agents du fisc ou les pelleteuses d'un improbable projet de logements sociaux. Les cendres de Léon Nicole reposent toujours à Plainpalais, Lucien Tronchet ne hante plus que les archives du Collège du Travail, et feue l'extrême-gauche n'a plus guère d'extrême que son extrême gaucherie.

Lire la suite

13:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : suisse, élections | |  Facebook | | | |

mercredi, 28 septembre 2011

Boni municipal, déficit cantonal : Budgets communiquants ?


Le projet de budget communal de Genève est équilibré, le projet de budget cantonal de Genève est déficitaire, les deux déplaisent à la droite et le gouvernement lorgne sur les caisses municipales : devant l'assemblée générale de l'association des communes genevoises, leur baillie cantonale, Michèle Künzler, a rappelé que si le budget cantonal 2012 allait être largement déficitaire (la faute à la conjoncture, à la Confédération, aux baisses d'impôts)  « certaines communes ont des trésoreries florissantes ». Et elle a averti :  « si nous voulons éviter que le frein à l'endettement ne (sic) soit activé, nous avons tous intérêt à travailler de concert ». Pour faire payer le déficit cantonal aux communes en général et à la Ville en particulier ? ça sent la ponction, le racket et le transfert de charges sans transfert de compétences, tout ça...

Lire la suite

14:33 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, budgets | |  Facebook | | | |

mardi, 27 septembre 2011

La gauche française majoritaire au Sénat : Une victoire, mais qu'en faire ?


La gauche française a donc conquis la majorité absolue des sièges sous les ors du plus beau des palais de la République : celui du Sénat.  Une Chambre haute qui se trouve  avoir un statut inférieur à celui de la Chambre basse (l'Assemblée nationale), laquelle a toujours le dernier mot en cas de divergence, mais une Chambre haute qui n'en examine pas moins tous les projets de loi et dispose pratiquement d'un droit de veto sur toute modification de la constitution, à moins d'un référendum.  Si cette victoire électorale de la gauche française n'est pas décisive, elle n'en est pas moins, politiquement et symboliquement, importante : unie, cette gauche peut désormais retarder très longtemps, voire bloquer, des projets du gouvernement et du président. Et l'élection présidentielle, c'est dans sept mois.

Lire la suite

15:57 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, élections, sénat | |  Facebook | | | |

lundi, 26 septembre 2011

Quand un tribunal français cède à une provocation islamiste

Tous voiles dehors !

En France, deux femmes ont, pour la première fois, été condamnées (à de modestes amendes) pour avoir porté le voile intégral  sur la place publique. C'est le tribunal de police de Meaux qui a pris cette décision, qui enchante les deux intégristes, puisque c'est précisément ce qu'elles cherchaient : une condamnation leur donnant la possibilité de recourir, d'abord en cassation à Paris, puis devant la Cour européenne des droits de l'Homme, pour violation de la liberté religieuse, avec l'ambition de faire annuler la loi prohibant le port du voile intégral en public. Bref, le tribunal est tombé lourdement dans un piège à cons. Et comme le suggérait Jean-Noël Cuénod sur son blog, il aurait été infiniment plus intelligent, et plus ironique, de condamner les deux femmes à suivre un « stage de citoyenneté », à visage découvert, puisque c'est ainsi que doit se vivre la citoyenneté

Lire la suite

13:48 Publié dans Droits de l'Homme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citoyenneté, burqa, islamisme | |  Facebook | | | |

vendredi, 23 septembre 2011

Légumes bios d'Almeria : développement durable et exploitation pérenne

Les damnées de la serre

Elles travaillent de neuf heures du matin à une heure du matin suivant pour emballer les légumes qui finiront dans nos supermarchés, sous l'étiquette « bio » : l'exploitation des ouvrières agricoles d'Almeria, en Andalousie, l'une des plus grandes régions maraîchères d'Europe, s'est mise au goût du jour. On y fait dans le « développement durable ». Et l'exploitation pérenne. Le SOC, syndicat de ces damnées et de ces damnés de la serre, a besoin de soutien. Le SOLIFONDS lance un appel à la solidarité pour le lui apporter. Avant d'aller acheter vos légumes à la Migros ou à la Coop du coin, pensez à celles (surtout) et ceux qui se seront épuisés à les cultiver, les laver et les emballer.

SOLIFONDS Compte postal 80-7761-7 mail@solifonds.ch www.solifonds.ch

Lire la suite

13:08 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : travail, agroalimentaire, almeria, solifonds | |  Facebook | | | |

jeudi, 22 septembre 2011

Bonne et heureuse nouvelle année !

En ce 1er Vendémiaire...

Ce jour, citoyennes, citoyens, n'est pas un jour comme les autres : c'est le premier jour du mois de Vendémiaire. Et le mois de Vendémiaire est le premier mois de l'année républicaine. Nous sommes donc, en ce 1er Vendémiaire, le jour du Nouvel-An. On s'autorisera donc à quelque discrète libation, et à vous présenter à toutes et tous nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année, qui se trouvera aussi être, quelque soit le calendrier que l'on choisira, une « année Rousseau » -celle de la naissance du Citoyen majuscule, d'un Devin de la Ville, d'un Promeneur politiquement moins solitaire qu'il crut l'être.  Une nouvelle année qu'on espère encore, malgré tout, être d'une nouvelle citoyenneté pour 40 % de la population adulte de Genève...

Lire la suite

13:06 Publié dans voeux | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : démocratie, citoyenneté, àtrangers, rousseau | |  Facebook | | | |

mercredi, 21 septembre 2011

Sortie sur les écrans du « Vol Spécial » de Fernand Melgar : Montrer la réalité, pour la changer

Aujourd'hui, mercredi, sort sur les écrans romands (à Genève, c'est aux Scalas)  le film de Fernand Melgar, « Vol spécial ». La Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga l'aura vu dimanche dernier.  Dans ce film, comme dans le précédent de Melgar, « La Forteresse », Il s’agit de témoigner d’une réalité – le sort des requérants d’asile stockés avant expulsion au centre de Frambois, dans le canton de Genève – de montrer cette réalité, en donnant un visage humain non seulement aux futurs expulsés, mais aussi aux gardiens du centre chargés de rétention.  Aux deux victimes d'un système absurde, en somme : ceux sur qui il s'acharne, et ceux à qui il fait faire le sale boulot. Montrer le réel, surtout quand il est écœurant,  c'est aussi un appel à le changer.

Lire la suite

14:51 Publié dans Immigration | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cinéma, politique, frambois, melgar | |  Facebook | | | |

mardi, 20 septembre 2011

Les rendez-vous manqués de Dominique Strauss-Kahn

Le social-priapisme ne passera pas !

Plus de 13 millions de téléspectateurs au début de l'émission, un million de plus à la fin, cinq millions de plus que Sarkozy en février dernier, dans une autre émission mais sur la même chaîne (celle où les huiles se font reluire) : Dominique Strauss-Kahn a « cartonné » sur TF1, dimanche soir. Les téléspectateurs sont venus voir la bête, entre numéro de contrition, protestations d'innocence et posture de réserviste de la politique.  « J'ai manqué mon rendez-vous avec les Français », a soupiré DSK, en parlant de l'effet de sa crise de priapisme sur sa candidature à la présidence de la République française. Tant pis pour lui, et tant mieux pour les Français.

Lire la suite

14:42 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : politique, présidentielles, strauss-kahn, priapisme | |  Facebook | | | |

lundi, 19 septembre 2011

Elections fédérales : c'est (enfin) parti !

Et si on passait aux choses sérieuses ?

Election partielle à la Cour des Comptes : bon, ça, c'est fait, et tout le monde est content du résultat, ou peut faire semblant de l'être : solidaritéS a réussi à recaser Roy Bean, Nidegger a fait son tour de piste (et un meilleur résultat que prévu), Segond s'est fait (ou refait) bien voir à gauche, Stauffer peut se targuer d'avoir fait élire Devaud (vu l'écart réduit entre les deux candidats) et nous, on a nos 500 bulletins nuls (en plus de 1200 bulletins blancs, les nuls et les blancs correspondant à la moitié de l'écart entre Roy Bean et Moon. Une élection sans battus, que demandait le peuple ? Ben, rien, il s'en foutait, le peuple... Alors maintenant, on peut passer aux choses un peu plus sérieuses ? Les élections fédérales, par exemple ?

Lire la suite

14:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : suisse, élections | |  Facebook | | | |

vendredi, 16 septembre 2011

A propos (ou au prétexte) de l'Usine comme « lieu alternatif »

Contre l'urbanisme séparateur

Petit débat, assez intime, mais fort intéressant, à l'Usine, hier après-midi. Thème : «L'Usine est-elle toujours un lieu alternatif». On n'a pas répondu à la question. On ne pouvait pas y répondre autrement qu'en se disant que l'Usine est un lieu alternatif puisqu'il est perçu et se perçoit lui-même comme tel. Mais si on n'a pas répondu à cette question, on s'en est posées de nombreuses autres. Dont celle-ci : les offensives dont l'Usine fait l'objet (de la part de la droite municipale, de la part aussi de ses voisins...) ne témoignent-elle pas de la mise en oeuvre, dans la Ville, d'une systématique de la séparation, pour un meilleur contrôle ? De la séparation des lieux, des activités, des publics, des temps, alors que le projet de l'Usine, sa situation au centre de la Ville dans un quartier devenu d'habitation, relève d'une logique de confrontation, de juxtaposition, de désordre ? Bref, d'une logique urbaine ?

Lire la suite

14:46 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : culture, usine, urbanisme | |  Facebook | | | |

mercredi, 14 septembre 2011

Liberté de manifestation : On votera sur nos muselières

Le 9 juin, la droite genevoise, toute unie, du PDC au MCG en passant par le PLR et l'UDC, les supposés « centristes » du PDC et de l'ex-parti radical n'étant pas forcément les moins délirants, a imposé au Grand Conseil un durcissement de la loi de 2008 sur les manifestations -une loi déjà fort criticable, bureaucratique, suspicieuse et autoritaire, mais fixant encore un cadre supportable à la liberté de manifester. En modifiant la loi pour y introduire des dispositions qui rendent pratiquement impossible l'exercice de cette liberté, dans le cadre légal et par des organisations légale, sauf à prendre des risques judiciaires et financiers considérables. Les partis de gauche et les syndicats ont lancé, en pleines vacances, un référendum, et l'ont fait aboutir. On votera donc sur nos muselières.

Lire la suite

13:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : démocratie, manifestations | |  Facebook | | | |

mardi, 13 septembre 2011

Alliances électorales genevoises : La droite s'écrème

N'importe quel sous.-officier de carrière pourrait vous le dire : la troupe, ça se rassemble avant de se disperser. Avant, pas en même temps. Ces deux ordres, « rassemblement ! » et «dispersion ! », la droite genevoise se les donne et les suit. Mais dans le désordre. Elle se disperse avant même de s'être rassemblée. Ou tout en se rassemblant. Le sous-officier de carrière en perd son latin légionnaire. Et c'est dès lors à un biologiste qu'il faut faire appel, pour nous expliquer que la décomposition du vivant précède sa recomposition. Puis lui succède.Rien ne se perd, tout se recrée. Même la droite genevoise ? Mais oui : deux voitures-balais sont là pour en récupérer les dissidents : les Verts Libéraux et le MCG...

Lire la suite

14:07 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : politique, élections | |  Facebook | | | |

lundi, 12 septembre 2011

Baromètres électoraux : Un bon sondage pour un bel automne ?

Selon l'avant dernier « baromètre électoral » réalisé pour la télévision suisse, si les élections fédérales avaient eu lieu fin août, le PS aurait été, avec 20,5 % d'intentions de vote, le seul parti à progresser à la fois par rapport aux précédentes élections fédérales (+1 %) et au prpcédent « baromètre électoral ». fin juillet (+2 %). L'UDC resterait le premier parti de Suisse, avec 28 % des intentions de vote, mais perdrait un point par rapport à 2007. Les libéraux-radicaux se gaufreraient de 2,1 points par rapport à 2007 et se retrouveraient à 15,6 %, le PDC ferait du surplace à 14,5 %, les Verts itou, à 9,5 %. Les Verts libéraux stagneraient à 4,5 % par rapport à juillet 2011, et le parti bourgeois-démocratique à 3 %. Mais gare aux illusions : un sondage ne fait pas une élection, surtout que celles d'octobre semblent plus influencées que les précédentes par le contexte international... et que l'UDC a du fric à ne plus savoir qu'en faire...

Lire la suite

13:39 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

vendredi, 09 septembre 2011

Succession Calmy-Rey : tant qu'à faire... Daniel Devaud au Conseil fédéral !

Après neuf ans passés à la tête du ministère des Affaires étrangères, et deux présidences de la Confédération (elle termine la deuxième), Micheline Calmy-Rey a annoncé mercredi sa démission, pour la fin de l'année. On aura eu ainsi tout un jour de Jeûne Genevois pour faire le deuil de notre ministre préférée -celle qui énervait le plus nos adversaires. En faire le deuil comme ministre, pour la retrouver comme camarade, puisqu'il est si difficile, et sans doute impossible, d'être complètement les deux à la fois ( « Il implique contradiction que le gouvernement puisse être jamais révolutionnaire et cela par la raison toute simple qu'il est le gouvernement », disait Proudhon...). Ce deuil fait, il convient, comme toute le petit monde politique, de passer aux choses sérieuses : la succession. Et nous avons un candidat ! Forcément. Un juge. Forcément.

Lire la suite

13:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : élections, suisse, genève | |  Facebook | | | |

mercredi, 07 septembre 2011

Jeûnes genevois et fédéral : qu'en reste-t-il ?

Allez les Jeûnes !

Demain, à Genève, c'est jour officiel de Jeûne. Et dans dix jours, dans le reste de la Suisse, c'est jour officiel de Jeûne.  Est-ce à Genève en hommage aux victimes du massacre de la Saint-Barthélémy, ou d'un massacre précédent à Lyon en 1567, ou d'une épidémie de peste que l'on est supposé jeûner ? Et en Suisse, est-ce toujours pour «  consolider la paix religieuse » que perdure le Jeûne fédéral  institué par la Diète (un Jeûne institué par une Diète, il y a de la logique là-dedans...) en 1832 ? Soyons franc : tout le monde se fout de savoir pourquoi ces journées de jeûne, que plus personne ne respecte en tant que telles, ont été instaurées. On ne jeûne plus les jours de Jeûne, mais on devrait s'y remettre, pour les raisons qu'on veut. Ou sans raison. Parce qu'un jour sans goinfrerie ne pourrait que nous faire du bien, de quoi que l'on se goinfre le reste de l'année.

Lire la suite

14:13 Publié dans Développement durable | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, suisse, décroissance | |  Facebook | | | |

mardi, 06 septembre 2011

A propos de la commémoration du 11 septembre 2001

Permanence du terrorisme

Dans cinq jours se célébrera, sans doute à grand renfort d'hyperboles compassionnelles, le dixième anniversaire des attentats du 11 septembre aux Etats-Unis. Et on fera comme si le terrorisme était né ce jour là. Comme si les djihadistes l'avaient inventé. Comme s'il n'était pas l'une des plus vieilles méthodes d'action politique. Comme s'il n'était pas aussi l'une des plus vieilles méthodes des pouvoirs d'Etat. Comme si, enfin, à nos franges, à nos marges, au-delà des limites que nous pûmes nous fixer, mais dans notre «  mouvance » tout de même, et sans que puissions jurer ne pas avoir été tenté de les suivre, quelques uns ou quelques unes de nos camarades n'avaient pas, eux et elles aussi, fait ce choix-là : le vieux choix de Netchaïev, celui de s'autoriser à tuer pour changer le monde.

Lire la suite

14:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : terrorisme | |  Facebook | | | |

lundi, 05 septembre 2011

Election partielle à la Cour des Comptes : Tout ça pour ça ? Ben oui...

Le 25 septembre, une élection partielle désignera celui qui, de Daniel Devaud (solidaritéS) ou d'Yves Nidegger (UDC), remplacera, pour un intérim de huit mois, Antoinette Stalder (PS) à la Cour des Comptes -une instance ne disposant d'aucun pouvoir de décision, produisant des rapports dont on fait ce qu'on veut, y compris rien du tout, et ne pouvant émettre que des recommandations contraignantes pour personne. Grave question à l'ordre du jour : Préfèrera-t-on y caser un juge que l'envie démange de changer de juridiction (même si la Cour des Comptes n'est pas un tribunal et que ses membres ne sont pas des juges) ou un politicien qui roupille au Conseil Municipal et joue les utilités au Conseil National ? Mais comme poser la question en ces termes, pourtant d'une objectivité sans faille, n'affriolera guère l'électeur-trice, on va se la jouer grand affrontement idéologique, Front Antifasciste contre Union de la Droite... Et c'est ainsi que de la Cour des Comptes on passe à la Cour des Miracles...

Votez Madoff

Souvenez-vous : un communiqué incantatoire de solidaritéS était tombé, le 23 juin,  dénonçant le "dépôt d'une liste MCG pour l'élection complémentaire à la Cour des comptes... avec comme candidat unique sur celle-ci René Longet, Président du Parti socialiste genevois". Et de dénoncer un candidat (Longet, donc) "capable de vendre son âme pour conquérir une place", et d'en appeler à une mobilisation en faveur de l'autre candidat de gauche, celui de solidaritéS "pour barrer la route à la droite et à l'extrême-droite" C'était beau comme l'antique. C'était Barcelone en 1936. Sauf que c'était parfaitement, et délibérément mensonger, et que les brillants auteurs de cette petite saloperie savaient pertinemment qu'il n'y avait pas de liste MCG avec le nom de René Longet, ni d'ailleurs avec aucun autre nom, le MCG ne présentant pas de candidat, et René Longet n'étant le candidat que du seul Parti socialiste.  Mais peu leur importait, aux auteurs de ce torchon, qu'il soit mensonger, puisqu'il fut efficace : peu disposé à passer toute la campagne à devoir se défendre de l'accusation ordurière de pactiser avec la Bête Immonde, le président du PS a jeté l'éponge et son parti, qui la veille proclamait encore haut et fort son intention de faire de l'élection partielle à la CdC le moment d'un débat politique sur le rôle de l'Etat, a, piteusement, suivi. Depuis, on meuble, comme on peut. L'élection, on le sait déjà, ne passionnera pas les foules (pour les partis qui s'y livrent, elle n'est guère qu'un petit galop d'essai avant les fédérales) et l'abstention sera à la hauteur de l'enjeu (encore heureux si on atteint 25 % de participation...). Alors on s'agite, pour faire croire que quelque chose, là, se joue, quelque chose d'autre que les parcours personnels des deux candidats. Quelque chose qui serait politique. Après avoir appelé à "barrer la route" à un candidat inexistant du MCG, on appelle donc, comme Guy-Olivier Segond, à voter pour le candidat de la gauche en fournissant au passage l'argument le plus tarte de la campagne : "un juge à la cour des Comptes, c'est évident". Evident ? Ah bon. Et pour le Conseil de fondation du Grand Théâtre, une cantatrice chauve s'impose avec la même évidence ?. Du coup, Pascal Décaillet tombe à blog racourcis sur Segond,  Didier Bonny démissionne du PDC pour la goutte de fiel de trop (une affiche PDC soutenant un candidat UDC), d'autres, à droite, annoncent qu'ils voteront blanc, et courant d'une fuite à l'autre pour écoper sa chaloupe de sauvetage électoral, le président des libéraux-radicaux appelle lui aussi à "barrer la route de la Cour des Comptes" (Genève, décidément, est en travaux), mais cette fois à "l'extrême-gauche" (dont il est à peu près le seul à croire qu'elle bouge encore, et dont les héritiers présomptifs disposent d'ailleurs déjà à la Cour des Comptes d'un siège de juge suppléant), et cela pendant que ladite "extrême-gauche", convertie aux vertus social-démocrates de la Justice "au-dessus des parties", présente la candidature d'un "juge impartial" -comme si un juge pouvait être "impartial", quand il est, au mieux, "du côté de la loi" qui, elle, n'est jamais impartiale - vérité d'évidence qu'il est assez amusant de voir un socialiste rappeler à des militants qui furent d'extrême-gauche au millénaire dernier. "Daniel Devaud, un juge impartial, compétent, indépendant et intègre pour la Cour des comptes" proclame donc son comité de soutien : à quel gaspillage de qualités, alors, se livrera-t-on en l'expédiant là où il veut qu'on l'expédie... On aurait pu avoir, à l'occasion de cette élection partielle sans grand enjeu en elle-même, un débat politique intéressant sur les critères, les contenus, les finalités du fonctionnement des institutions publiques -on n'aura qu'une glauque pitrerie où l'on voit, en écho, le PDC de Luc Barthassat appeler à voter pour l'udéciste Nidegger et le président du PS appeler à voter pour le candidat de ceux qui l'ont traîné dans la fange (il est assez vraisemblable que le candidat de la gauche sera élu contre le candidat de la droite, lequel pourra donc rester siéger dans les parlements où il siège et discourir dans les media où il discourt, toutes choses que son élection à la Cour des Comptes lui interdirait). Vu l'ambiance, que l'intérimaire du 25 septembre s'appelle Nidegger ou Devaud, on devrait s'en contrefoutre, mais finalement on a voté. Pour Bernard Madoff. Après tout, les Cours et les Comptes, il connaît. Et le bourrage de mou aussi.

13:29 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : élections, politique | |  Facebook | | | |

vendredi, 02 septembre 2011

Au prétexte du naufrage annoncé de la Constituante genevoise

Le lien politique : adhésion ou contrat ?

Ce qui est en cause dans tout débat sur la réforme des institutions politiques, et ce que la Constituante genevoise, si elle avait fait son boulot, aurait du s'attacher à réformer,  est la nature du lien ou du contrat politiques, et l’identité de qui le tisse ou le conclut. Qui est le Souverain ? Sur quoi s’exerce sa souveraineté ? Le choix se fait entre l’adhésion et le contrat: l’adhésion qui se fait à ce qui déjà existe, et le contrat qui créée ce qui sans lui n’existerait pas et avant lui n’existait pas. De la nature de ce choix découle la nature du lien politique, le type d’institutions matérialisant ce lien, l’étendue des droits et des libertés des individus formant le corps politique.

Lire la suite

12:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constitution, constituante, citoyenneté | |  Facebook | | | |

jeudi, 01 septembre 2011

Grande alliance de la droite genevoise : Clarifications bienvenues...

L'Entente Genevoise (c'est-à-dire le PLR et le PDC) a passé en juin dernier un accord avec l'UDC : elle soutient la candidature de l'udéciste Nidegger à la Cour des Comptes, en échange de quoi l'UDC soutient celles du radelibe Lüscher et du PDC Barthassat au Conseil des Etats. L'accord tiendra jusqu'au renouvellement complet de la Cour des Comptes l'année prochaine, après quoi il faudra que les fiancés de cette année se décident : mariage ou pas pour les élections cantonales ? Un choix difficile pour le PDC, mais un choix clarificateur... et au moins aussi bienvenu pour la gauche que pour le MCG.

Lire la suite

12:16 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : politique, droite, élections | |  Facebook | | | |