jeudi, 01 septembre 2011

Grande alliance de la droite genevoise : Clarifications bienvenues...

L'Entente Genevoise (c'est-à-dire le PLR et le PDC) a passé en juin dernier un accord avec l'UDC : elle soutient la candidature de l'udéciste Nidegger à la Cour des Comptes, en échange de quoi l'UDC soutient celles du radelibe Lüscher et du PDC Barthassat au Conseil des Etats. L'accord tiendra jusqu'au renouvellement complet de la Cour des Comptes l'année prochaine, après quoi il faudra que les fiancés de cette année se décident : mariage ou pas pour les élections cantonales ? Un choix difficile pour le PDC, mais un choix clarificateur... et au moins aussi bienvenu pour la gauche que pour le MCG.


Feu le « centre »

On pourra aisément, et sans la moindre arrière-pensée, se passer, à gauche, de monter sur nos grands chevaux de cirque politique pour dénoncer l'accord entre l'Entente (et donc le PDC) et l'UDC genevoises : cet accord est dans l'ordre des choses. L'UDC genevoise n'a jamais été que très fugacement plus que la cinquième roue (ou la roue du secours) du char à boeufs de l'Entente, et lorsqu'elle se surprit à l'être, sous la présidence de Soli Pardo, elle le paya d'une bonne prge stalinienne (le paradoxe n'est qu'apparent). Qu'elle assume pleinement sa fonction supplétive de la droite bourgeoise ne saurait indigner la gauche -au contraire, puisque l'alliance de « toute la droite bourgeoise », faisant face à une alliance de « toute la gauche ou presque » dissipe ambiguités et rideaux de fumée (d'autant que les « Verts libéraux », de moins en moins verts et de plus en plus libéraux, s'y sont adjoints) : il n'y a désormais plus de « centre » à Genève, quelques minauderies auxquelles le PDC s'obstine encore à se livrer pour nier que l'accord passé avec l'UDC soit un véritable accord politique.  Entre un Lüscher et un Nidegger, il n'y avait déjà guère de différence avant que leurs partis ne s'entendent pour les soutenir, chacun à son tour. Il n'y en avait pas beaucoup plus entre un Chevrolet et un Nidegger. Il n'y en a donc plus, entre la droite traditionnelle genevoise et  l'UDC, que celles de l'héritage historique -et on sait qu'il ne pèse guère, au moment de faire les comptes électoraux. Mais cette alliance, si elle est logique, n'en est pas moins venimeuse pour le plus faible des deux partis de l'Entente, le PDC, et finalement assez roborative pour le nouveau venu de la scène politique locale, le MCG. L'Entente n'y gagnera pas grand chose, le PDC y perdra beaucoup (à commencer par sa crédibilité centriste), et le MCG pourra se tailler de nouvelles et juteuses croupières dans les flancs de la droite en dénonçant l'embourgeoisement de l'UDC locale, un embourgeoisement dont lui, le MCG, profite à plein, et qui devrait lui valoir de récupérer un des deux sièges de l'UDC au Conseil national, fin octobre. Quant à la gauche, on voit mal ce qu'elle aurait à perdre à ce rassemblement de la droite. Un intérim de huit mois à la Cour des Comptes, tout au plus... et ce serait fort légèrement payé la dissipation des hypocrisies de la droite traditionnelle, et de la prétention de l'UDC d'être autre chose, à Genève, que son appendice. On appelle ici (on y reviendra) à voter nul (« vous n'avez pas le choix»...) à l'élection partielle, pour un mandat de huit mois, d'un magistrat de la Cour des Comptes, le 25 septembre prochain : si on était plus cynique que ricanant, on devrait même appeler à voter Nidegger : non seulement, s'il était élu, sa nouvelle fonction le contraindrait au silence politique et à la démission de tous ses mandats électifs, mais son élection sanctionnerait à la fois (outre les méthodes assez détestables utilisées pour imposer le candidat du secrétariat de solidaritéS comme « candidat-unique-de-la-gauche ») la mise au pas bourgeois de l'UDC genevoise, la détresse électorale de l'Entente et la fin bienvenue de l'illusion centriste...

12:16 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : politique, droite, élections | |  Facebook | | | |

Commentaires

Cher Kamarade,
Permettez-moi de venir sur une partie de vos propos ci-dessus :
« d'autant que les « Verts libéraux », de moins en moins verts et de plus en plus libéraux, s'y sont adjoints »

Je dois préciser que ceux-ci sont non seulement faux, même injurieux envers votre intelligence.

Les Vert’libéraux soutiendrons jamais l’élection d’un candidat/parti/mouvement néo-réactionnaire qui brosse dans « le sens du poil » un électorat fascisant, qu’il soit de droite ou de gauche.

Charly Schwarz
Secrétaire général des Vert’libéraux

Écrit par : Charly Schwarz | jeudi, 01 septembre 2011

Ce à quoi les Verts Libéraux se sont adjoints, c'est à l'Entente, pour les élections fédérales. Je ne disais pas autre chose. Il se trouve qu'en plus, l'Entente s'est adjointe l'UDC pour l'élection du Conseil des Etats. On a donc bien une "grande droite" qui va, avec des alliances à géométrie variable, de l'UDC aux VL...

Écrit par : Pascal Holenweg | jeudi, 01 septembre 2011

Tiens, un billet très lucide et analytique, sans être partisan. Ça change.

J'espère que cela deviendra une coutume.

Écrit par : Soli Pardo | jeudi, 01 septembre 2011

Monsieur,
votre lecture est faussée par la crainte de voir un centre-droit attirer des électeurs de gauche déçus par votre philosophie politique héritée de Bakounine.

Permettez-moi de contredire vos propos ; d'aucune façon, L'Entente soutient  l'UDC pour l'élection au Conseil national, et encore moins les Vert'libéraux ( voir mon commentaire ci-dessus). D'ailleurs les Vert'libéraux ne sont pas membre de l'Entente!

Si l'UDC soutient les candidats de l'Entente pour l'élection au Conseil des États, les Vert'libéraux ne le font pas, pour les mêmes raisons que celles explicitées dans le même commentaire pré- cité.

Charly Schwarz
Secrétaire général des Vert'libéraux

Écrit par : Charly Schwarz | vendredi, 02 septembre 2011

Les Verts Libéraux sont apparentés à l'Entente pour le Conseil National et l'UDC soutient l'Entente pour le Conseil des Etats. On assiste donc bien à un rassemblement de "toute la droite", avec des alliances à géométrie variable, certes, mais c'est déjà le cas lors de l'élection du Conseil administratif de la Ville, avec une alliance entre les libéraux et l'UDC d'un côté, les libéraux-radicaux et le PDC de l'autre...

Écrit par : Pascal Holenweg | vendredi, 02 septembre 2011

Conseil Adminstratif Ville de Geneve: sachez que les Vert'libéraux n'ont pas soutenu l'Entente.
Mais je constate que les techniques stalinienne ont encore cours chez les Socialistes Et tout d'un coup je comprend mieux pourquoi d'anciens soviétiques aiment Genève: ça leurs rappellent comment c'était avant en Russie

Écrit par : Charly Schwarz | vendredi, 02 septembre 2011

Mais où diable avez-vous lu que les Verts Libéraux avaient soutenu l'Entente pour le CA de la Ville ?

Écrit par : Pascal Holenweg | vendredi, 02 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.