mardi, 31 mai 2011

Mouvement des « Indignés » : Passer de l'indignation à l'insoumission

Parti d'Espagne, essaimant au Portugal, en Grèce, en France, en Belgique, le mouvement des « Indignés » aura samedi prochain 4 juin un prolongement en Suisse*, en reprenant la conclusion du manifeste espagnol : «  A la vue de cela, je suis indigné/e - Je crois que je peux le changer - Je crois que je peux aider - Je sais que, tous ensemble, on le peut - Sors avec nous. C'est ton droit ». Ce mouvement est, pour la gauche -toute la gauche- porteur d'espoir, parce qu'il est porteur de la critique de la gauche et de la dénonciation des renoncements du réformisme et des impuissances du révolutionnarisme. Ce qu'il fera de cette critique, et ce qu'il fera de sa force, dépendra de sa capacité à résister aux récupérations, et sa détermination à passer de l'indignation à l'insoumission.


* Berne : 14h00 Devant le parlement /  Genève : 14h00 Place Neuve /  Neuchâtel : 14h00 Sortie du funambule /  La Chaux-de-Fonds : 14h00 devant l'Espacitié /  Bienne, Fribourg, Lausanne, Sion, Zurich : 14h00 Lieux é préciser (surveillez facebook)

Lire la suite

15:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

lundi, 30 mai 2011

Genève : une demie-journée d'école en plus ?


Au boulot, les mioches !

Le Grand Conseil (sauf le MCG) a accepté de modifier les horaires scolaires en introduisant des cours le mercredi matin, comme le Département de l'Instruction publique le demandait. Mais un référendum a été annoncé par le syndicat des enseignants du primaire, la Société pédagogique genevoise (SPG), soutenu par solidaritéS et plusieurs associations de parents (mais pas toutes, ni par leur fédération, fort divisée). En Suisse, les écoliers genevois sont les derniers à bénéficier d'une journée non-scolaire entière, coupant en deux la semaine d'enseignement. Ce fut longtemps le jeudi (mais on allait à l'école le samedi matin), c'est actuellement le mercredi. D'ailleurs, quitte à ré-introduire une nouvelle demie-journée d'école, et à supposer qu'on ne puisse l'éviter (ce dont on se permettra de douter), pourquoi le faire le mercredi matin, et pas le samedi matin ? Pour ne pas perturber les achats du week-end ?

Lire la suite

14:25 Publié dans école | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève | |  Facebook | | | |

vendredi, 27 mai 2011

Faire de la politique en riant de la politique qu'on fait...

Sus aux agélastes !

A quelques jours de re-prêter le serment rituel préludant à l'exercice d'un (modeste) mandat politique, et après moult réunions diverses et variées, mais dont la variété compense mal la récurrence, on se dit que, décidément, quelque chose manque cruellement à notre action politique, quelque chose que quelques une de nos grands ancêtres connaissaient, et pratiquaient, quelque chose qu'il nous semble avoir perdu en route sur les marches du pouvoir, ou de ses antichambres : la capacité d'introduire dans tous les fonctionnements sociaux, dans chacun et dans le moindre d'entre eux, l'élément de trouble qui non seulement le perturbera, mais permettra d'en rendre évident le caractère fondamentalement arbitraire. Cet élément, c'est le rire. Serions-nous tous devenus de ceux que Rabelais désignait sous le nom d'agélastes : ceux qui ne savent pas rire, et surtout pas d'eux-mêmes ?

Lire la suite

17:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

jeudi, 26 mai 2011

Fusion radicale-libérale à Genève : Marche nuptiale avec béquilles

Voilà, c'est fait, les deux vieux partis de la droite genevoise, les radicaux et les libéraux, ont décidé de fusionner. Il n'y a plus à Genève de libéraux et de radicaux, plus que des radelibes. Mais on peut tout dire de cette fusion, sauf qu'elle enthousiasme ceux-là même qui y appellaient -la plupart d'entre eux se contentant de s'y résigner. Une résignation massive : la fusion a été acceptée à des majorités écrasantes, dans les deux partis. Il est vrai qu'ils n'avaient guère le choix : le processus était si avancé, et le contexte politique si défavorable au statu quo, qu'on voit mal comment les deux époux plus que centenaires (on ne ricane pas : le PS n'est pas beaucoup plus jeune...) auraient pu repousser encore leurs noces, au risque que le plus mal en point des deux défunte avant la nuit de noce. Leurs épousailles en tout cas paraissent plus requises par leur état de santé que suscitées par leurs sentiments. La marche nuptiale a résonné, mais les époux marchent avec des béquilles.

Lire la suite

14:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : genève, radicaux, libéraux, plr | |  Facebook | | | |

mercredi, 25 mai 2011

Débâcle électorale des socialistes espagnols : Le (juste) prix des renoncements

Les élections municipales et régionales espagnoles ont vu les socialistes (mais l'étaient-ils encore?) subir leur plus lourde défaite depuis le rétablissement de la démocratie, il y a bientôt quarante ans. Le PSOE a perdu les mairies de Barcelone (au profit des catalanistes), de Séville, de Saint-Jacques de Compostelle, de La Corogne, de Leon,  et presque toutes les régions qu'ils dirigaient : les Asturies, la Manche, l'Aragon, les Baléares, etc... Pour l'opposition de droite, c'est une victoire, mais une victoire par défaut : on a moins voté pour eux que contre le PSOE. Les deux grands partis espagnols totalisent désormais moins des deux tiers des votes, à peine plus du tiers en Catalogne, à peine plus du quart au Pays Basque, et le vainqueur des élections de dimanche ne doit sa victoire qu'à la démobilisation massive de l'électorat de gauche. Un électorat qui s'est sans doute plus retrouvé dans les campeurs  « indignés »  de la Puerta del Sol que dans les candidats aux élections, pour une défaite socialiste qui n'est finalement que le prix des renoncements socialistes.

Lire la suite

16:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : espagne, élections psoe | |  Facebook | | | |

mardi, 24 mai 2011

A propos d'un passage de témoins

Une politique sociale : la politique culturelle

Dans une semaine, la Ville de Genève aura une nouvelle «  ministre des Affaires sociales », et un nouveau « ministre de la Culture » : la Verte Esther Alder succèdera au socialiste Manuel Tornare à la tête du dicastère de la « cohésion sociale » , le socialiste Sami Kanaan au Vert Patrice Mugny à la tête du dicastère de la Culture (et des sports...). Et si ce passage de témoin, entre magistrats de gauche, pouvait être l'occasion d'une mise en cohérence de deux actions politiques qui trop souvent s'ignorent, ou du moins se mènent parallèlement sans jamais réellement se rejoindre ? Que la politique culturelle soit, aussi, une politique sociale devrait, pour la gauche, tomber sous le sens, mais les fonctionnement institutionnels ont des raisons que la raison politique subit comme des entraves

Lire la suite

16:47 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, culture | |  Facebook | | | |

lundi, 23 mai 2011

De la « préférence cantonale » à l'embauche : Les enfumeurs parlent aux démagogues

La Communauté genevoise d'action syndicale, qui regroupe tous les syndicats genevois, a récusé le projet de «préférence cantonale » proposé par le Conseil d'Etat  - proposition ayant pour fonction de faire passer au second plan, derrière un rideau de fumée et sous les applaudissements du MCG, un nouveau dispositif de précarisation des chômeuses et chômeurs en fin de droit, et de renforcement de la sous-enchère salariale par la mise à disposition gratuites d'employées et d'employés dans des entreprises qui, comme la Migros, n'ont aucun besoin de bénéficier d'une prime de ce genre à une embauche de ce genre. Quant à la lutte contre le dumping salarial, elle passe non seulement par un renforcement des dispositifs et des moyens de contrôle du respect des normes légales ou conventionnelles, mais aussi, et désormais surtout, par l'instauration d'un salaire minimum garanti.

Lire la suite

13:57 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : frontaliers, chômage | |  Facebook | | | |

vendredi, 20 mai 2011

Déjà mille morts en Syrie

Pour que baste le Baas


En Syrie, depuis le début des manifestations pacifiques contre le régime du parti Baas, au pouvoir depuis des décennies et qui avait promis au début du millénaire de se réformer et d'accorder, enfin, aux Syriennnes et aux Syriens les droits démocratiques et sociaux élémentaires que le programme même du Baas reconnaissait, plus d'un millier de personnes sont tombées, victimes de la répression sanglante d'un mouvement auquel participent désormais toutes les régions et toutes les composantes de la population du pays. Ce mouvement populaire était fondamentalement réformiste -confronté à la répression, il est devenu révolutionnaire. Or le soutien à cette révolution est, dans nos pays, encore très faible, et cantonnée essentiellement aux exilés syriens. Raison de plus pour participer, samedi 28 mai prochain à Genève, à la marche de solidarité avec le peuple syrien, qui partira à 14 heures de la place des Nations pour aboutir à la Plaine de Plainpalais.

Lire la suite

17:06 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syrie, baas | |  Facebook | | | |

jeudi, 19 mai 2011

Ville de Genève contre canton de Genève : dernières nouvelles du front

A Piogre, rien de nouveau ?

Voilà, c'est fait : la Ville de Genève, privée de budget parce que le Conseil d'Etat a interprété comme il l'entendait une décision de justice qui ne l'obligeait nullement à cela, est entrée dans le système des « douzièmes provisionnels ». Et puis, voilà, ce n'est pas fait : le Conseil administratif de la Ville n'a pas obtempéré à la demande, faite par la droite municipale augmentée des Verts (sur injonction de leurs magistrats cantonaux ?), de retirer le recours qu'il avait déposé contre la décision du Conseil d'Etat d'exclure tout nouveau bénéficiaire du champ des prestations complémentaires municipales. Mais comme on a déjà évoqué cette querelle genevoise en long, en large et en travers, et qu'on sort de quelques heures de jactance gratuite (quoique indemnisée) au Conseil municipal, on va ici vous la faire courte.

Lire la suite

14:45 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, budget | |  Facebook | | | |

mercredi, 18 mai 2011

A propos de Dominique Strauss-Kahn (et de ceux qui lui ressemblent)


Sex addict ? Power addict !

Il paraît que Dominique Strauss-Kahn était un  « drogué du sexe», un   « sex addict ». Il était aussi un  « drogué du pouvoir », un  « power addict». Et cet homme qui était l'un des puissants de ce monde, sous nos yeux ne fut plus qu'une pauvre chose hagarde, blafarde, dans son costard de grand couturier réduit à l'apparence d'une fripe, muet entre deux flics paradant devant les caméras de télévision, muet encore devant un tribunal l'expédiant en prison, entre un dealer et un braqueur qui n'avaient ni l'un, ni l'autre les moyens d'offrir comme lui une caution d'un million de dollars pour ne pas être incarcéré.  Ces images à elles seules le carbonisent : coupable ou non, « DSK » est politiquement mort. Et pourtant, si la mise en scène policière et judiciaire de sa chute peut donner la nausée, on ne pleurera pas sur son sort, s'il s'est réellement rendu coupable de ce dont on l'accuse, et où le grotesque le dispute à l'odieux.

Lire la suite

05:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : dsk, strauss-kahn, pouvoir, sexe | |  Facebook | | | |

mardi, 17 mai 2011

Budget de la Ville de Genève : vers les « douzièmes provisionnels »

Recours des mécomptes

Mercredi soir, le Conseil Municipal votera un arrêté, proposé par le Conseil administratif, introduisant le système des « douzièmes provisionnels » après le « gel »  par le canton du budget municipal (pourtant précédemment approuvé par ledit canton, à une ligne et une remarque près) au prétexte d'un recours déposé par la Ville contre le refus du canton de la laisser verser à de nouveaux bénéficiaires une allocation complémentaire aux allocations cantonales aux rentiers AVS-AI. L'approbation cantonale du budget de la Ville a été « gelée » par le Conseil d'Etat, qui aurait pu ne « geler » que la ligne qu'il contestait mais qui, faisant dans la congélation en gros, a bloqué un budget de plus d'un milliard, pour une ligne de dix millions, comme pour punir la Ville de son recours et la pousser à le retirer -ce que la droite municipale, mais aussi apparemment les Verts et une partie d'Ensemble à gauche souhaitent désormais, mais qu'une (encore) majorité du Conseil administratif refuse (encore), puisque le recours en question n'est que la traduction en une procédure juridique d'une démarche politique et sociale voulue par la majorité du Conseil Municipal...

Lire la suite

13:18 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, budget | |  Facebook | | | |

lundi, 16 mai 2011

Déclassement de terrains agricoles, mobilité douce : 58ha de ville vivable en plus...

Le déclassement des terrains agricoles de la plaine de l'Aire accepté assez nettement et la mobilité douce acceptée, de justesse, grâce au vote de la Ville et des grandes communes : nos propres pronostics craintifs ont été heureusement déjoués par les votes genevois de ce week-end. Si on y ajoute les bons résultats vaudois (acceptation des allocations complémentaires pour personnes à faibles revenus, presque acceptation du revenu minimum), on aura finalement vécu un dimanche référendaire assez heureux. Reste que ce n'est pas parce qu'un déclassement, ou une loi sur la mobilité, ont été acceptés que les actes politiques les concrétisant vont suivre comme par miracle. Gagner un vote, c'est affaire de rapport de force. Le faire respecter aussi : les logements sociaux n'ont pas encore poussé dans la plaine de l'Aire, et les bagnoles n'ont pas encore quitté la ville... N'empêche : 58 hectares de ville en plus, et d'une ville que la mobilité douce va rendre plus vivable, c'est toujours ça de pris, qui fera du bien par ou ça passera...

Lire la suite

13:16 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : votations, cherpines, charrottons, logement, urbanisme | |  Facebook | | | |

vendredi, 13 mai 2011

Qui, des légumes ou des humains, logera-t-on dans la plaine de l'Aire ?


Kolkhoze toujours...


Quel qu'en soit le résultat (et si on devait se risquer à un pari, tout en espérant vivement le perdre, ce serait plutôt celui d'un refus du déclassement des 58 hectares de Cherpines-Charrottons) le vote de dimanche ne réglera rien par lui-même.. Certes, en cas d'acceptation du déclassement, on pourra s'atteler à la négociation d'un projet sérieux permettant de réduire l'écrasante pression à la concentration de l'habitat sur un territoire dont une part excessive est affectée à autre chose qu'au logement des humains. Ce sera affaire de rapports de force politique, comme dans le cas du projet Praille-Acacias-Vernets. Mais que tombe sur la plaine de l'Aire, au début de l'après-midi dominicale un  « oui » ou un  « non »  à la proposition d'y loger autre chose que des légumes, la ville continuera d'avancer, la zone agricole d'être grignotée et englobée. Il en subsistera toujours bien assez pour qu'elle joue son rôle -mais si le « oui » l'emporte, on aura simplement cessé de la sanctuariser.  Pour le reste : Kolkhoze toujours...

Lire la suite

17:13 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : logement, cherpines, charrottons | |  Facebook | | | |

jeudi, 12 mai 2011

La Ville de Genève prime Mesemrom : Une petite claque aux mauvaises odeurs

Ce soir (jeudi), à 18 heures, au Grand Théâtre, l'association Mesemrom (www.mesemrom.org) recevra, avec d'autres (Jean Vuilleumier, Sandro Rossetti, Sylvie Arsever, notamment) le prix 2011 de la Ville de Genève. Et ce prix, elle le mérite, cette association. Et que le soutien de la Ville à Mesemrom ainsi proclamé, s'ajoutant à une (modeste) subvention en sus de l'acte symbolique de demain, fasse s'étrangler quelques uns des promoteurs de la chasse aux mendiants ne rend ce soutien que plus utile. Comme une bonne petite claque aux mauvaises odeurs de pogrom doucereux nous venant d'une chasse aux mendiants qui n'a jamais réussi à se faire passer pour autre chose que ce qu'elle est : une chasse aux Rroms.

Lire la suite

14:29 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : rroms, roms, mesemrom | |  Facebook | | | |

mercredi, 11 mai 2011

« Révolution dans l'asile politique » en Suisse ?

Trier plus vite, stocker moins longtemps...

La ministre socialiste de la Justice et de la Police (et de l'asile), Simonetta Sommaruga, a remis un rapport à la Commission des institutions politiques du Conseil des Etats, rapport qui propose, à choix (ou à conjugaison) trois options pour le traitement des requêtes d'asile déposées en Suisse : un statu quo amélioré avec poursuite de la répartition des requérants entre les cantons, la création de centres fédéraux regroupant tous les requérants pendant toute la durée de la procédure d'examen de leur requête, ou la création, toujours, de centres fédéraux pour un premier examen, la répartition entre les cantons se faisant ensuite après élimination des requêtes n'ayant aucune chance (mais qui décide de cette absence de chance, et sur quels critères ?) d'être acceptées. But de l'exercice : accélérer les décisions, concentrer les requérants. « Simonetta Sommaruga propose une révolution dans le domaine de l'asile », écrit l'éditorialiste de la « Tribune de Genève ». Une révolution, vraiment ? Ou plus simplement, une rotation plus rapide des stocks ?

Lire la suite

16:20 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : asile | |  Facebook | | | |

mardi, 10 mai 2011

Il y a trente ans, le 10 Mai de Mitterrand : Tonton, et après ?

On n'avait pas encore trente ans, et cela faisait presque vingt-cinq ans que la droite gouvernait la France, à l'abri de la haute stature, puis de l'ombre, d'un général qui fut maurrassien avant que de cesser de l'être en devenant l'homme d'un refus. Que fêtions-nous, ici aussi, à Genève, comme si cette victoire était aussi la nôtre ? La victoire de Mitterrand (qui fut maurrassien aussi) ou la défaite de Giscard ? On aurait préféré Mendès, ce fut Mitterrand, élu de toute la gauche (il n'aurait pas battu Giscard sans les voix des électeurs communistes -malgré la direction du parti, la victoire du candidat socialiste sonnant les premiers coups du glas des obsèques du grand PCF des années cinquante et soixante -il est vrai cependant que le sonneur de cloches avait été convoqué en mai 1968...). Il y a trente ans, la victoire de Mitterrand. Il y a 140 ans, la défaite de la Commune :  héritiers de l'une et de l'autre mais n'accordant aucune légitimité aux institutions politiques au-delà des municipalités, nous choisissons notre héritage : mai 1871 plutôt que mai 1981.

Lire la suite

13:52 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : mitterrand, ps, 10 mai 1981 | |  Facebook | | | |

lundi, 09 mai 2011

Genève : Le budget de la Ville suspendu par le Conseil d'Etat


On joue à Kisékikalaplusgrosse ?

Nos Magnifiques Seigneurs Syndics ne se parlent peut-être pas beaucoup, mais ils s'écrivent.  Le Conseil d'Etat a donc écrit au Conseil administratif. Pour exiger de lui qu'il convoque une séance extraordinaire du Conseil Municipal afin de lui faire voter des « douzièmes provisionnels » (le budget de l'année précédente découpé en tranches mensuelles), le Conseil d'Etat ayant  « suspendu » la ratification du budget 2011 de la Ville. Ce conflit entre la droite cantonale et la gauche municipale tiendrait de la querelle de préau d'école entre garçonnets prébubères se disputant l'honneur d'avoir la plus grosse ou de pisser le plus loin, s'il ne portait sur le droit de la Ville à faire son travail social, et la volonté du canton de l'en empêcher. Parce que ce travail de la Ville met en évidence les lacunes de la politique sociale du canton.

Lire la suite

15:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : politique, budget | |  Facebook | | | |

vendredi, 06 mai 2011

Métèques humains et légumes indigènes

Métèques humains et légumes indigènes

Il faut bien l'avouer : si on n'avait pas des copains planteurs de cardons, des camarades récolteurs de carottes, des parents grignoteurs des légumes des Charottons, on se serait bien, à gauche, contrefoutu du sort tragique de ces 58 hectares de la plaine de l'Aire, qu'on nous propose de déclasser, et sur le déclassement desquels on vote dimanche prochain. 58 hectares, dans une zone déjà partiellement urbanisée, coincée entre l'autoroute de contournement et la route de base qui depuis vingt ans arrosent les légumes des Cherpines de leurs effluves d'essences et de leurs particules de pneus. Il ne manquait guère qu'un argument dans la campagne pour la préservation de cette zone agricole : l'argument xénophobe. Il n'a pas manqué longtemps, et il est venu de là où il devait venir. Nous le voilà donc servi par l'UDC (entre autres) : la crise du logement est due à l'immigration, si on bloque l'immigration, y'a plus de crise du logement, et plus besoin de construire des logements, et plus besoin de toucher à la zone agricole. Si on bloque les naissances aussi, notez bien...

Lire la suite

16:32 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : logement, immigration, agricultutre, cherpines, charottons | |  Facebook | | | |

jeudi, 05 mai 2011

Genève, la Suisse, la France...


J'avoue, je suis frontalier...

En un moment où se déroule, de votations en élections et d'élections en votations, une sorte de course au repli identitaire entre forces politiques scharnées à nous enfermer, les unes dans une suissitude sans autre contenu que sa xénophobie, les autres dans un cantonalisme sans autre perspective que le culte de la frontière, il vaut peut-être la peine de se poser la question : Que suis-je, politiquement, « citoyennement » parlant ? Et d'y répondre, pour ce qui nous concerne ici, par deux évidences : Je suis Suisse puisque que Genève est un canton suisse. Mais je suis aussi français parce que ma culture est, pour l'essentiel, celle de France -et celle d'une Genève, et d'une « Romandie », culturellement connexes à la France. Bref, je l'avoue : je suis frontalier... mais j'ai une excuse : je porte mes frontières en moi...

Lire la suite

13:35 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : france, frontières, citoyenneté | |  Facebook | | | |

mercredi, 04 mai 2011

Abolition des forfaits fiscaux : Signez l'initiative de « La Gauche » !

Le Conseil National a balayé le 14 avril une initiative parlementaire visant à abolir les forfaits fiscaux. Un mois auparavant, les parlements cantonaux genevois et fribourgeois avaient fait de même. Dimanche, la Landsgemeinde de Glaris a également refusé cette abolition. On attend le prononcement de Saint-Gall, Lucerne, Thurgovie, et surtout Berne et Bâle-Ville. Quant à Zurich, le canton a aboli il y a deux ans l'imposition forfaitaire des riches étrangers. Et le bilan comptable, pour ne rien dire de son bilan politique, de cette abolition s'avère, comme disait l'autre, « globalement positif », démentant ainsi les annonces catastrophistes des milieux financiers. Enfin, « La Gauche » a lancé le 1er Mai une initiative populaire fédérale pour interdire les forfaits fiscaux, non plus canton par canton, mais dans l'ensemble de la Suisse. 100'000 signatures sont à récolter d'ici octobre 2012.

Lire la suite

12:20 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : fiscalité, politique | |  Facebook | | | |