lundi, 14 février 2011

Unschweizerisch !

NON aux armes, NON aux Indulgences, NON au mammouth immobilier : Unschweizerisch !

A Genève, nous avons fait carton électoral plein, ce week-end : refus de l'amnistie fiscale, refus de la fusion des fondations immobilières, acceptation de l'initiative contre les armes à domicile.  De bonne augure pour les élections ? Pas si vite : les fronts politiques lors de votations ne recouvrent pas ceux des élections. Des hommes et des femmes de droite ont soutenu l'initiative contre la violence des armes. Des hommes et des femmes d'extrême-droite ont voté contre les Indulgences fiscales et le Mammouth immobilier, malgré l'UDC et le MCG. La droite traditionnelle a donc du souci à se faire, parce que cet électorat-là n'est pas le sien et ne lui reviendra pas en mars et avril aux Municipales, ni cet automne aux fédérales. Et la gauche peut, si elle ne fait pas de conneries, envisager l'avenir électoral avec un prudent optimisme, du moins à Genève. Et nous, continuer à nous demander ce que notre République a encore à faire dans cette Confédération de nains de jardins fétichistes.


La Suisse, ou comment s'en débarrasser

L'initiative contre la violence des armes a donc été rejetée, comme prévu, par une majorité des cantons et, plus que prévu, une majorité des votants. Les villes, la Romandie et, sans doute, les femmes, l'ont soutenue, mais ce soutien n'a pas été, au plan suisse, suffisant pour contrebalancer la mobilisation identitaire de la Suisse mâle profonde autour d'un symbole qui ne symbolise plus guère que ses nostalgies impuissantes. D'un côté, donc, la Romandie (rupestres mis à part), les femmes, la gauche, les villes. De l'autre, l'Urschweiz, les hommes, la droite, les pâturages. Deux Suisses. Dont la majoritaire se proclame la seule légitime, tous partis de droite à la queue leu-leu derrière l'UDC qui assure que « les Suisses votent UDC » (sous entendu : celles et ceux qui ne votent pas UDC ne sont pas de vrais Suisses), le PRD bredouillant en écho qu'il n'est mû que par l'« amour de la Suisse » et le PDC psamoldiant que « les Suisses heureux votent démocrate-chrétien ». Et nous ? Nous, qui avons tout de même été 43 % des votantes et des votants de ce week-end, qui ne sommes jamais moins du quart, et sommes parfois la majorité, des citoyennes et citoyens de ce pays, nous serions donc « unschweizerisch » ? Et bien Soit! Soyons-le, portons le haut et portons-en nous bien. Et restons-le. Ce concours d'imbécillité chauvine, nous n'avons tout au plus qu'à y assister en spectateurs, amusés ou attristés selon notre humeur. Un concours dont le prix sera de toute façon décerné à l'UDC, comme l'ont bien compris ces 200 radicaux-libéraux qui se sont élevés contre la volonté de leur parti d'adopter une ligne udéciste en matière d'immigration. Une ligne qui aura finalement été adoptée, malgré la fronde des Ruey, Marty ou Maudet, dénonçant une « dérive populiste », un « dévoiement des valeurs libérales-radicales » et une confusion générale entre tous les types d'immigration. Le diagnostic est juste, mais cette confusion est au coeur de tous les discours de droite -et pas seulement ceux de l'UDC-  depuis des années, et c'est sur ce terreau, ou sur ce compost, ou sur ce fumier, que prospèrent non seulement l'UDC, mais aussi la xénophobie et le racisme d'Etat. Ce discours, cette prospérité, cette xénophobie, le tribalisme qui l'accompagnent, le fétichisme des armes ratifié dans les urnes ce week-end, c'est cela, la Suisse pour qui votent les udécistes, la Suisse qu'aiment les radelibes, la Suisse des Suisses « heureux » du PDC. Genève et la Suisse ne s'aiment pas. Genève et la Suisse s'utilisent, l'une, l'autre. Se servent l'une de l'autre. Mais quand l'une dessert l'autre, pourquoi s'obstiner à en faire usage ? Les radelibes «  aiment la Suisse »? pas nous. Pas cette Suisse-là, en tout cas. Une Suisse avec laquelle nous n'avons rien à voir, et dont nous devrions n'avoir rien à faire, sinon s'en dépêtrer en la regardant se défaire elle-même, tout seule, sans nous.

14:12 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : votations, politique, suisse | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous avez la défaite rageuse. Si vos concitoyens genevois qui ne sont pas rupestres comme d'autres, tellement plus développés intellectuellement,ils devraient être en adéquation avec leurs votes c-à.d que les arsenaux devraient plein d'armes de service.

Écrit par : poutine | lundi, 14 février 2011

vous avez la défaite rageuse.Vos conçitoyens genevois qui ne sont pas rupestres, mais tellement supérieur intellectuellement au reste de la Suisse, ne sont pas conséquent avec leurs votes, puisque les arsenaux sont vides.
Par contre les rupestres vous disent qu'ils ont encore un peu de cervelle et qu'ila arrivent à garder une arme à la maison de manière responsable.
Mais à Genève vous vivez dans la dérive de la France où pour chaques petits bobos vous vous en remettez à l'Etat.

Écrit par : poutine | lundi, 14 février 2011

Dans votre amertume vous tentez de monter de toutes pièces des oppositions ville-rupestres, romands-urschweitz etc.. Diviser pour mieux détruire.

Votre cerveau binaire n'a donc capté qu'une carte bicolore avec taches 100% rouge ou 100% verte ? Parce que selon vos critères méprisants, Genève compterait quand même près de 40% de rupestres, tout comme les campagnes peuplée de crétins udcé compteraient par on ne sait quel miracle environ 40% de "progressistes éclairés". Quand a ZH c'était quasi 50/50.

Bon on ne peut pas vous en attribuer la faute a 100%, vous avez été influencé, après tout l'ensemble de la presse (qui avait mené campagne gratuite pour l'initiative) et la TSR (Télévision Soviétique Romande)ont claironné le même discours.

Quand a votre conclusion, je le regrette en tant que Genevois, mais c'est plutôt la Suisse qui nous regarde nous défaire nous même dans notre unschweizerisch chômage record, la saleté et l'insécurité.

Écrit par : Eastwood | mardi, 15 février 2011

.....et maintenant (et non pas mènant) indépendantiste ? Je croyais que seul un récent mouvement trendy assumait (discrètement) cette position.
On pourrait aussi dans un élan irrédentiste préparer l'annexion de la France à Genève...... :-)
p.l.

Écrit par : p.losio | mardi, 15 février 2011

Les commentaires sont fermés.