mercredi, 30 juin 2010

Fonds de tiroir

Le PS de la Ville de Genève ouvre les candidatures pour sa liste au Conseil municipal (il la formera le 16 septembre). Mais attention : non seulement il faut que les candidatures soient motivées (bon, on ne demande quand même pas que les motivations exposées soient totalement sincères), mais en plus, il faut qu'elles respectent les statuts, et que les candidat-e-s aient demandé leur adhésion au parti avant le 17 septembre 2009... ben alors, si on peut même plus présenter n'importe qui, c'est le début du totalitarisme...

Fin mai, les parlementaires fédéraux membres des commissions de gestion du Conseil national et du Conseil des Etats se sont enfermés dans un hôtel (de luxe, tout de même) de Thoune pour examiner le rapport sur la gestion par le Conseil fédéral de la crise d'UBS. Chaque exemplaire du rapport remis aux membres du groupe de parlementaires qui le présente a été numéroté, les autres parlementaires n'ont pu le consulter que pendant trois heures, et seulement dans une version expurgée de ses conclusions. Tout ça pourquoi ? pour éviter les « fuites » vers les media. Les « fuites » de quoi? de la révélation bouleversifiante que Hans-Rudolf Merz a fait ce que les banques lui ont dit de faire et tu ce qu'elles lui demandaient de taire... depuis quand l'enfoncement de portes ouvertes constitue un délit, dans ce pays ? ça nous rappelle une vieille plaisanterie du temps de l'URSS déjà sénescente : un type bourré hurle dans la rue « Brejnev est un con ». Arrêté par la milice, traîné à la Loubianka, présenté à la Prokuratura, il est condamné à cinq ans de camp de travail. Pour injure ou propagande antisoviétique ? Non : pour divulgation de secret d'Etat...

La « Tribune de Genève » du 26 mai se fend d'un édito sur le bourrage de Champ-Dollon. Et elle a  ses solutions, la « Tribune de Yaka ». Originales, les solutions. Et qui ouvrent des perspectives nouvelles : « il faut construire au plus vite des pavillons provisoires » pour stocker les détenus, «accélérer la construction d'une nouvelle prison », pour pouvoir en stocker encore plus, « utiliser davantage le bracelet électronique », « appeler à l'aide les autres cantons » si leurs prisons ne débordenmt pas déjà, « négocier des accords avec certains pays pour que la peine soit exécutée chez eux ». Non, Jornot : la peine, seulement, pas le détenu... On n'en est pas encore dans les éditos de la « Julie » à réclamer l'ouverture de camps de travail et la transformation du stade de la Praille en stade de Santiago du Chili modèle 1973, mais, avec la clairvoyance que le canard manifeste déjà, on y vient, à grand pas... Heureusement que la «Tribune de Genève«  » est là pour nous souffler les bonnes solutions, yaka faire comme elle dit et les problèmes, ils sont réglés...

14:22 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ps, ubs, champ-dollon | |  Facebook | | | |

Commentaires

Ce que je trouve impressionnant c'est de voir qu'au fil du temps, la ligne éditoriale de la TDG fusionner presque complètement avec celle du GHI.

Et je parle même pas du niveau des commentaires des forums ...

Écrit par : Djinius | jeudi, 01 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.