jeudi, 22 octobre 2009

Ueli der Soldat et les beaux navions

Il n'en dort plus, le Conseiller fédéral UDC, ministre de la Défense : son armée a besoin d'un demi-milliard de francs pour être encore capable de quelque chose, on ne les lui donne pas, et en plus, on veut lui faire acheter de nouveaux avions de chasse pour remplacer les Tiger F5 qui seront bientôt aussi utiles à la Suisse que des Messerschmidt, des Spitfire ou des Stormovik de la deuxième guerre mondiale. Lesquels ont au moins une valeur patrimoniale. Et donc, à bout d'insomnies, Ueli Maurer a lancé une sorte d'appel au secours : donnez-moi 500 millions, ou renoncez à l'achat de nouveaux avions ! ça tombe bien, une initiative du GSsA a abouti, qui demande précisément que l'on renonce à l'achat de nouveaux avions de combat. Et du coup, quelques casques à boulons songent à lancer une initiative dans le sens contraire : pour que l'on garantisse un tel achat. Mais qu'ils le fassent : avec un peu de pot, on pourrait voter le même jour sur les deux initiatives (si la seconde aboutit)…


L'intendance suivra

Ça avait fait l'effet d'une bombe. Une petite bombe, lâchée de pas très haut, mais une bombe quand même. Disons une bombinette : Le Conseiller fédéral Ueli Maurer proposait au gouvernement d'abandonner l'achat de nouveaux avions de combat. Pourtant, il se disait, et se dit toujours, convaincu que notre Luftwaffe en a besoin, de ces nouveaux navions, mais voilà : elle a plus urgemment encore besoin de 500 millions pour éviter de sombrer complètement dans le folklore et le ridicule... Et donc, Ueli der Soldat a proposé au Conseil fédéral d'interrompre la procédure d'évaluation des trois offres encore en compétition pour remplacer les Tiger F5 : l'offre française de Dassault, l'offre suédoise de Saab, et l'offre allemande d'Eurofighter. Les trois avionneurs, après des mois de lobbying intensif (certains y ajoutant même un léger soupçon d'achat de votes parlementaires) se retrouveraient ainsi le fuselage dans l'eau, tous marris d'avoir dépensé des efforts considérables pour des prunes. Il y a de la cohérence, dans l'attitude de Maurer : on voit mal en effet l'urgence d'équiper l'armée d'avions dernier cri quand les toits des casernes tombent sur la gueule des recrues faute de moyens pour entretenir les bâtiments. Mais par 18 voix (la droite) contre huit (la gauche), la Commission de la politique de sécurité du Conseil national recommande tout de même au gouvernement de poursuivre l'évaluation des offres des avionneurs et de mettre à disposition les moyens financiers nécessaires. En les prenant où, à qui ? En faisait des économies sur quoi ? En rognant sur quel nécessaire pour se payer ce superflu ? Elle ne l'a pas dit, la commission. C'est pas son problème, à la commission. Elle veut des navions la commission, elle ne voit pas plus loin que ça, l'intendance suivra, comme on disait dans l'armée française, en mars 1940…

01:14 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : armée, avions, gssa, dassault, saab | |  Facebook | | | |

Commentaires

"par 18 voix (la droite) contre huit (la gauche), la Commission de la politique de sécurité du Conseil national recommande tout de même au gouvernement de poursuivre l'évaluation des offres des avionneurs et de mettre à disposition les moyens financiers nécessaires. En les prenant où..."

Fastoche ! Dans la cuculture, l'assistance au tiers monde, le prétendu développement, l'asile, nos libéralités à l'U.E. et à l'ONU, c'est-à-dire dans les dépenses qui ne servent à rien.

"...à qui ?"

A ceux qui ne servent à rien.

Écrit par : Scipion | jeudi, 22 octobre 2009

Bzzzzz ....

Écrit par : Djinius | jeudi, 22 octobre 2009

Très amusant votre propos notamment le lien avec 1940 ! En effet, la Gauche de l'époque ne voulait déjà pas d'avions de combat en 1934, et ceci avec les mêmes prétextes que vous avancez aujourd'hui ! Sauf que dès 1936 cette même gauche paniquée cette fois avec la montée du nazisme s'étonnait que l'on ne fasse rien ! Du coup la Suisse acheta des Moranes-Saulnier 406 à la France et pu en quatrième vitesse se doter de 150 Messerchmidt BF1909E-3! bref Même tactique de la gauche qui ne voit jamais rien ! Cette même gauche qui ne sait même pas de quoi elle parle et avec quelles analyses sérieuses ? AUCUNE ! Pire, voilà le couplet de la corruption ! Sauf, que dans le cas de la Suisse il faudrait corrompre les gens d'Armasuisse, des Forces aérienne, de la Commission de sécurité,de la sous-commision de sécurité, du Ministère Public de la Confédération et bien sur des deux Chambres Fédérales sans oublier le CF ! Rien que celà !
Et comme il y a des gens de gauche à chaque niveau, on peut donc en déduire que vos propres rangs sont corrompu ! Bravo pour l'argument, on appelle celà un autogoal !

Bêtises, mensonges et calomnies ! Toutes la gauche en résumé !

Écrit par : Steeve | jeudi, 22 octobre 2009

Pascalou, la mite railleuse, fait du rase-mottes. Comme toujours. Le Baron Noir au doigt tendu, prompt aux accusations et invectives, peine à décoller.

- Tour de contrôle à Pascalou...
- Roger, ici Pascalou, la mite railleuse, à tour de contrôle...
- Tour de contrôle à Pascalou, atterrissez!

Écrit par : Déblogueur | jeudi, 22 octobre 2009

La question se pose de savoir: "A quoi ça sert, une armée ?)
Au temps où j'étais môme - il y a longtemps de cela - on nous donnait à comprendre que les Allemands étaient des sales Boches toujours occupés à faire la guerre quand ils ne tailladaient pas la gueule à coups de sabre en braillant des chants guerriers et en bouffant de la choucroute.
Et puis, on grandit, on apprend l'allemand, on se retrouve confrontés à des gens comme toi et moi, tout aussi intelligents ou tout aussi stupides, tout aussi civilisés ou tout aussi primitifs et on se demande qui a bien pu nous fourrer de telles notions dans le crâne. Mais entretemps est surgi un autre ennemi, Tovaritch Russki, une horde méprisable de primitifs totalement illettrés, tous des salauds de Communistes qui veulent conquérir le monde. Et quand on les connaît de plus près, des gens qui ne demandent qu'à vivre et à laisser vivre et qui sont prèts à bosser dur pour gagner leur vie. Mais entretemps, il y a ces foutus Musulmans avec leurs minarets porte fusées qui viennent charrier avec leur Sharia. La menace est simplement terrible, imminente, requiert un Patriotisme sans faille, en vue de défendre la Démocratie et la Liberté.
De qui se moque-t-on ?
Tous ces salopards de va-t-en-guerre ne pourraient-ils pas régler leurs compte eux-même au lieu d'envoyer des millions de soldats au casse-pipe et de dépenser des centaines de milliards pour bousiller des innocents ?
Je pense que je vais prochainement lancer une initiative populaire en vue d'internationaliser la place d'arme de Bière, de l'aménager avec des tranchées, des nids de mitrailleuses, enfin tout ce qu'il faut pour un bon spectacle, puis d'inviter les grosses tête américaines, russes, israéliennes, Al Qaida, Hamas et toutim à régler leurs comptes personnellement et sans ruiner la Planète. Cela ferait une bonne action, la Croix Rouge ne serait pas loin et la Confédération pourrait débarrasser ses surplus de munition à bon compte et pour une bonne cause.

Écrit par : J.C. Simonin | jeudi, 22 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.