mercredi, 30 septembre 2009

De l'huile de palme dans les rouages des banques suisses

Quand l'UBS et le Crédit Suisse financent la destruction de la forêt tropicale

En Indonésie, de grandes compagnies financées notamment, comme la " Golden Agri Ressources+ ", par l'UBS et le Crédit Suisse, s'approprient les terres et déboisent, détruisant les écosystèmes locaux (qui participent du poumon de la planète) et les espaces de vie des populations indigènes. L'organisation indonésienne Walhi s'y oppose, et soutient le mouvement d'occupation des terres communales volées à Sumatra par les industriels de l'huile de palme. A son tour, Walhi a obtenu le soutien du SOLIFONDS, le fonds de solidarité avec les luttes de libération sociale dans le tiers-monde, commun aux syndicats, à l'OSEO et au PS. Le Solifonds a donc besoin de notre propre soutien pour pouvoir soutenir Walhi : vos contributions sont attendues... Elles ne contrebalanceront pas matériellement les masses financières injectées par la Suisse dans ses banques, et qui leur permettent de financer les ravageurs de la forêt indonésienne, mais elles y répondront au moins comme il convient : par le soutien à celles et ceux qui, en Indonésie, s'y opposent.

SOLIFONDS, Quellenstrasse 25, CH-8031 Zurich
mail@solifonds.ch
www.solifonds.ch
Compte postal 80-7761-7

Lire la suite

01:44 Publié dans Développement durable | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : ubs, crédit suisse, indonésie | |  Facebook | | | |

mardi, 29 septembre 2009

Votations fédérales, cantonales et municipales : Comme d'hab'…

Dimanche 27 septembre, résultats des votations : pas de surprise. On en reste donc à ces cinq constats bouleversifiants :
1. La Suisse est de droite : quand elle accepte une hausse d'impôts pour " sauver " une assurance sociale, c'est, du bout des lèvres, une hausse de l'impôt le moins social, et c'est une hausse temporaire ;
2. Les Verts ne sont pas de gauche : quand la gauche combat une baisse d'impôts ne profitant réellement qu'aux revenus les plus élevés,  ils soutiennent cette baisse, avec la droite ;
3. Le PS tout seul, ou la gauche de la gauche toute seule, ni les deux ensemble, ne sont pas majoritaires, même en Ville de Genève ;
4. Les enjeux culturels ne passionnent pas les foules : le destin du CIC et de Saint-Gervais s'est joué dans l'indifférence ;
5. Les promesses de baisses d'impôts rendent les contribuables joyeux : il suffit à leurs promoteurs de les présenter comme " avantageuses pour les classes moyennes et les familles ", et ça marche, à tous les coups…

Lire la suite

03:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : suisse, genève, votations, ai, cic, omc, impôts | |  Facebook | | | |

dimanche, 27 septembre 2009

Un quotidien gratuit disparaît ? Vous en reprendrez bien un autre...

Bouffé par "20 Minutes", le "Matin Bleu" est mort... un autre gr

pubCT.jpg

atuit s'offre à vous : "CAUSEs TOUJOURS"... essayez-le (un mot suffit à l'adresse <vivelacommune@infomaniak.ch>,et tous les matins ou presque, selon le bon plaisir du rédacteur, vous le recevrez dans votre boîte aux lettres électroniques avant les (dé)croissants...

02:48 | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : genève, presse, ps | |  Facebook | | | |

samedi, 26 septembre 2009

Aux Bains, tout le monde...

zonage culturel à Genève

On aura dimanche soir si le million de subvention que la Fondation Saint-Gervais recevait pour le Centre pour l'image contemporaine (CIC), et qui lui a été enlevé, sera rétabli. On ne saura pas, en revanche, ce qu'il adviendra du CIC,, ni même d'ailleurs de la maison de Saint-Gervais elle-même, tant les intentions de la Fondation Saint-Gervais et du Département des Affaires Culturelles sont à la fois opaques et contradictoires. Ce qui n'est en revanche ni opaque, ni contradictoire, c'est bien cette tendance au " zonage " culturel, qui aboutit, progressivement, à la concentration de tout ce qui relève, ou prétend relever, de l' " art contemporain " dans un même quartier. Ou un même ghetto.

Lire la suite

01:41 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : culture, saint-gervais, cic, votation | |  Facebook | | | |

vendredi, 25 septembre 2009

La mendiante et le businessman (fable genevoise)

La chasse aux Rroms entravée ?


Une mendiante roumaine, disposant d'un passeport, d'une carte d'identité et d'un domicile légal, avait été condamnée à dix jours de prison pour n'avoir pas répondu dans les délais à une notification d'amende (pour mendicité) parue dans la " Feuille d'Avis Officielle " genevoise, publication certes remarquable mais dont la Roumaine, par ailleurs analphabète, ignorait l'existence. Le Tribunal d'application des peines et mesures (Tapem)  constatant que la mendiante avait un domicile en Roumanie, c'est-à-dire dans l'Union Européenne, et que la notification aurait dû, selon la loi, lui être communiquée à cette adresse,  avait remis la mendiante en liberté, après qu'elle ait tout de même passé six jours en prison. Pas content de se voir désavoué, le Parquet avait fait appel, en expliquant que les Rroms vivant souvent de manière itinérante, on pouvait les considérer comme des SDF… A quoi la défense de la Roumaine avait répliqué que dans ces conditions, " tout businessman doit également être considéré comme SDF ". Pour le procureur (ou son substitut), peu importent la réalité des situations et la lettre de la loi, il faut faire un exemple. A n'importe quel prix : " c'est un cas test car beaucoup de procédures sont en attente de la décision ". Manière de dire au Tribunal : ne respectez pas trop le droit, ça entraverait la chasse aux mendiants rroms à laquelle nous nous livrons depuis que la droite genevoise l'a ouverte.

Lire la suite

17:58 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mendiants, rroms, roms, tziganes | |  Facebook | | | |

jeudi, 24 septembre 2009

Grande braderie fiscale du 27 septembre : A quatre jours de la gueule de bois…

Il vous reste quatre jours pour voter, si vous ne l'avez pas encore fait. Il est aujourd'hui difficile d'ignorer que le Conseil administratif de la Ville a pris position contre la grande braderie fiscale concoctée par les majorités politiques qui nous gouvernent et légifèrent en notre nom, et qui fera perdre chaque année à la Ville à peu près l'équivalent de ce que lui coûte le Grand Théâtre... Celles et ceux qui l'ignoraient encore auront appris la position de la Ville grâce à deux députés libéraux, et à une cinquantaine de Conseillers municipaux de la Ville, qui, en se dressant comme un seul contribuable de la classe moyenne supérieure contre l'exécutif municipal, auront donné à sa prise de position un écho que n'auraient certes pas permis les misérables 70'000 francs que l'exécutif avait prévu de consacrer à sa publicité... ça ne changera sans doute pas le résultat, acquis d'avance, mais ça aura au moins permis d'avoir fait entendre, sur la fiscalité, un discours de gauche, avant un vote de droite.

Lire la suite

04:45 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : impôts | |  Facebook | | | |

mercredi, 23 septembre 2009

Bientôt (vivement) la ville sans voiture ?

Selon le "baromètre de la mobilité " 2009, 78 % des Suisses considéreraient leur bagnole comme indispensable, et 89 % l'automobile comme un facteur économique important, tout en se montrant sensibles à la protection de l'environnement. Pas de panique, la schizophrénie, ça peut parfois se soigner. Mais le lithium n'étant pas une ressource plus renouvelable que le pétrole, une médecine plus douce s'impose : Mardi 22 septembre, la " Journée sans voiture " renaîssait à Genève, des cendres dont les autorités cantonales et municipales l'avaient recouverte, en l'enfouissant dans une semaine de la mobilité douce à laquelle tout me monde et n'importe qui peut faire semblant d'adhérer.

Lire la suite

01:45 Publié dans Transports | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : automobile, transports, circulation, ville | |  Facebook | | | |

mardi, 22 septembre 2009

En ce 1er Vendémiaire, premier jour de l'an…

Bonne, heureuse et combattive nouvelle année de crise !

30'000 personnes ont manifesté à Berne, clamant " nous ne voulons pas payer votre crise " et exigeant que soient garantis les emplois, les salaires et les rentes. Une manif' nationale de 30'000 personnes, en Suisse, ça faisait des dizaines d'années qu'on n'en avait plus vu -et ça équivaut à une manif' nationale de 300'000 personnes en France (ou de six millions de personnes en Chine, si on y avait la possibilité de manifester librement). L'année républicaine se termine donc sur une mobilisation des victimes de la crise et des organisations s'exprimant en leur nom. Mais que sortira-t-il de cette mobilisation ? Alors que les collectivités publiques et la BNS ont balancé des milliards dans l'UBS pour boucher les trous creusés par ses glorieux dirigeants, le Conseil national a vidé le programme conjoncturel de sa substance, et les majorités politiques fédérale et cantonales s'acharnent contre les assurances sociales... Alors on veut bien vous souhaiter à toutes et tous une bonne et heureuse année -mais il convient surtout de nous la souhaiter, à tous, et d'en faire, par tous, la plus combattive possible...

Lire la suite

02:14 Publié dans voeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crise, manifestation, relance | |  Facebook | | | |

samedi, 19 septembre 2009

Des prisons comme s'il en pleuvait

Le Conseil d'Etat relance le secteur de la construction

86 places de plus à Champ-Dollon, 150 de plus à la Brenaz, une prison psychiatrique de 92 places (Curabilis), et une nouvelle prison de 350 places à Champ-Dollon, en plus de l'actuelle : d'ici à 2017, le nombre de places de détention aura plus que doublé à Genève ; il y a 500 détenus à Champ-Dollon aujourd'hui, il y en aura un millier dans dix ans si les pulsions geôlières du gouvernement sont suivies d'effet.  Et ça ne sera, évidemment, qu'un début. Parce que si l'histoire des prisons, ici comme partout ailleurs, nous enseigne quelque chose, c'est bien ceci : quand on construit une prison, on la remplit, quand on remplit une prison, on ne s'arrête de la remplir que quand elle déborde et qu'on en a ouvert une autre, qu'on remplira comme les précédentes, la nature carcérale ayant horreur du vide. " Il ne faut pas construire dans le but d'augmenter le taux de personnes incarcérées ", se défend, bêtement, le Conseil d'Etat. Augmenter le nombre de personnes incarcérées, c'est pourtant toujours le résultat qu'on obtient en construisant de nouvelles prisons, sans fermer les anciennes. Mark Muller souligne, tout fier, que " le domaine pénitentiaire est l'un de ceux où (le Conseil d'Etat) a le plus oeuvré durant cette législature ". On a les bilans qu'on mérite.

Lire la suite

00:50 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : politique, prisons, champ-dollon | |  Facebook | | | |

vendredi, 18 septembre 2009

Réinventer l'internationalisme

" La solidarité internationale, si elle n'est pas dégradée en moralisme de chrétiens gauchistes, ne peut être qu'une solidarité entre les révolutionnaires "
(I.S. avril 1962)

La décomposition, lente, trop lente, des conceptions bureaucratiques et étatistes du socialisme, a laissé ces idéologies présentes, faisandées certes, mais encore consommables pour ceux que les fumets de moisissure mettent en appétit. Et là où se sont, apparemment, effondrés le " système soviétique " et ses succédanés, ont réapparu d'anciennes pestilences que le stalinisme avait gelées. La décomposition de l' internationalisme stalinien a annoncé la décomposition du léninisme lui-même -mais elle n'est pas la fin de l'internationalisme ; bien plutôt fut-elle la condition de sa renaissance possible. Il fallait se débarrasser de ces oripeaux et se libérer de ces chaînes : aujourd'hui, le fantôme du Comintern ne nous hante plus. Il nous reste à exorciser celui du tiers-mondisme.

Lire la suite

03:34 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : internationalisme | |  Facebook | | | |

jeudi, 17 septembre 2009

Burkwaller élu contre Schwallhalter

Tout ça pour ça ? Ben oui…

Elu faute de mieux, par défaut et pour ne pas bouger les lignes, Didier Burkhalter succèdera donc à Pascal Couchepin Les parlementaires fédéraux avaient le choix, exaltant, entre le charisme de Burkhalter, la compétence de Lüscher et la latinité de Schwaller ; il leur fallut quatre tours pour finalement élire celui qui avait été présenté, avant même d'être candidat, comme le candidat " naturel " à la succession de Couchepin. L'UDC (avec l'apport indispensable, mais pas forcément désintéressé, de quelques socialistes et de quelques Verts) a donc sauvé le deuxième siège radical, et, paraît-il, la " concordance " -mais de quoi diable a-t-elle été sauvée, la concordance ? Et la concordance de quoi, sur quoi, et pourquoi ? La concordance parce que ?

Lire la suite

02:22 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, gouvernement, schwaller, lüscher, burkhalter | |  Facebook | | | |

mercredi, 16 septembre 2009

Election au Conseil fédéral : Shakespearien ? de rien…

L'un des ultimes sondages parus avant la nuit bernoise des longs couteaux politiciens suggère que si l'élection du Conseil fédéral se faisait par le peuple au lieu que de se faire par le Parlement, le démo-chrétien Schwaller serait élu devant les radelibes Burkhalter et Lüscher, mais avec une proportion massive de " je ne sais pas " et autres " je m'en fous ". Et seul un " sondé " sur quatre estimait que le siège de Couchepin devait rester radical ou libéral, une majorité (52,6 %) l'attribuant plutôt à un autre parti, et les autres 20,1 % s'en battant les flancs. Du côté des media " lourds ", on a fait ce qu'on a pu pour allumer une lueur d'intérêt au fond de l'œil du citoyen de base, mais rien n'y a fait : le dramaturgie de l'événement n'éveillait qu'une attention à peine polie. Et quand nos commentateurs évoquaient le dilemme " cornélien " des grands électeurs, le bon peuple, lui, avait plutôt tendance à trouver la pièce shakespearienne. Mais pas du Shakespeare de " Macbeth ": du Shakespeare de " beaucoup de bruit pour rien ".

Lire la suite

01:32 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, gouvernement, schwaller, lüscher, burkhalter | |  Facebook | | | |

mardi, 15 septembre 2009

Acharnement thérapeutique

Cet automne, vraisemblablement entre l'élection du Grand Conseil et celle du Conseil d'Etat, le Grand Conseil (l'actuel, sans doute) se prononcera sur une nouvelle proposition de ponction des caisses publiques pour alimenter celles de la fondation privée du stade de Genève. Deux propositions sont en concurrence : celle de la majorité de droite (sans l'UDC, qui s'oppose à tout financement public de la fondation), qui accorde 700'000 francs à la fondation pour lui éviter la faillite, et celle des socialistes et des verts, qui limitent l'aumône à 500'000 francs (pour tenter d'éviter un référendum). Par rapport aux neuf millions sur quatre ans que l'inénarrable Mark Muller demandait initialement, on est certes devenu, enfin, un peu raisonnable dans ce dossier foireux, mais on s'obstine toujours à pratiquer à l'égard d'une fondation privée au bord de la faillite un acharnement thérapeutique absurde, auquel on ne saurait répondre, charitablement, qu'en faisant appel à Exit ou Dignitas. La fondation est au bord de la faillite ? Faisons-lui faire un grand pas en avant...

Lire la suite

00:44 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stade, football, praille | |  Facebook | | | |

samedi, 12 septembre 2009

Swiss Somptuair force

L'initiative du GSSA demandant un moratoire de dix ans sur tout achat de nouveaux avions de combat sera soumise au vote en novembre prochain, en même temps que l'initiative anti-minarets, ce qui nous permettra au moins de débattre d'autre chose que des conneries tribales de l'extrême-droite. L'initiative du GSSA se justifie formellement par l'impossibilité de combattre les programmes d'armement par référendum. Il faut donc poser une règle générale et abstraite, même limitée dans le temps, si l'on veut combattre les pulsions somptuaires de notre glorieuse armée, en l'occurrence son souhait de remplacer ses F-5 " Tiger " par de nouveaux chasseurs-bombardiers. Un achat devisé à plus de deux milliards, mais qui signifiera au bout du compte un coût de quatre à six milliards, compte tenu des frais d'entretien et de modernisation. La décision finale ayant été reportée à une date ultérieure au vote de l'initiative, les lobbystes de chaque candidat à l'obtention du marché vont devoir s'activer un peu plus longtemps que prévu, pour un marché moins juteux qu'espéré : alors qu'on envisageait, il y a un an, d'acquérir 33 avions de combat pour notre glorieuse Luftwaffe, on n'envisage plus guère que d'en acheter une vingtaine. Et de dépenser un milliard de moins

Lire la suite

00:21 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : armée, avions, gssa, dassault, saab | |  Facebook | | | |

vendredi, 11 septembre 2009

Anastasie, le retour

Deux députés libéraux ne supportant pas que la Ville fasse campagne contre les cadeaux fiscaux soumis au vote populaire dans deux semaines ont donc obtenu du Tribunal administratif le rétablissement de la censure préalable à Genève, au prétexte que toute " propagande électorale " est interdite à une municipalité, le TA ayant fort opportunément confondu une votation avec des élections. Ce déplacement du débat politique sur le terrain juridique est certes symptomatique à la fois de l'époque, et du lieu (Genève doit bien être la ville du monde où la proportion de juristes au sein de la population résidente est la plus élevée, et il faut bien que ce cheptel s'ébroue), mais sous les arguties juridiques, on n'a aucun mal à retrouver la motivation politique : ce qui est reproché à la Ville n'est pas de faire campagne (l'aurait-elle fait pour soutenir le Conseil d'Etat que nul, à droite, n'y aurait trouvé à redire ni à recourir), mais de faire campagne contre la braderie fiscale de l'automne.

Lire la suite

03:09 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : démocratie, censure, votation, politique, libéralisme | |  Facebook | | | |

jeudi, 10 septembre 2009

Succession Couchepin : Schwalhalter ou Burkwaller ?


Après deux mois et demi d'une précampagne qui n'a guère passionné les foules (un Suisse sur trois se fout de savoir qui va succéder à Couchepin, à en croire un sondage paru dans " l'Hebdo "), les libéraux-radicaux ont formé leur " ticket "(toc) pour l'élection du Conseil fédéral et désigné deux candidats pour un siège : un candidat pour attirer des voix de centre-gauche (Burkhalter), un candidat pour caresser l'UDC dans le sens du poil (Lüscher). Broulis et Brunschwig-Graf sont écartés, Pelli est prié de rester tranquille à sa présidence. Ce sont les suffrages des radicaux alémaniques, globalement plus à droite que les Romands, qui ont placé Lüscher sur le " ticket ", après que Pelli ait, pour faire bon poids, affirmé que l'âge des capitaines devait être un critère prépondérant. Résultat : 22 voix pour Lüscher et 13 pour MBG, au troisième tour. Ça a dû lui faire tout drôle, à MBG, d'être considérée comme trop à gauche...


Lire la suite

02:26 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : suisse, gouvernement, burkhalter, schwaller, couchepin | |  Facebook | | | |

mercredi, 09 septembre 2009

Le clocher, le minaret et la laïcité

On votera le 29 novembre sur l'initiative crypto-UDC visant à interdire l'érection de minarets. " Plus vite on aura dit non à cette initiative et mieux ce sera ", avait estimé Pascal Couchepin, ajoutant qu'il fallait " liquider ce texte au plus vite pour aborder les vrais problèmes ". De Port-Royal ou de Martigny, les pensées de Pascal sont éclairantes. Un texte qui propose de violer ouvertement un droit fondamental (la liberté de religion), un principe non moins fondamental (l'égalité des citoyennes et citoyens devant la loi) et plusieurs textes internationaux exprimant ce droit et ce principe, sera donc soumis au vote. La campagne s'annonce parfaitemeabraham2.jpgnt nauséabonde -comme l'aurait été dans les années trente du siècle passé celle pour une initiative proposant d'interdire la construction de synagogues. En trois quarts de siècle, n'aura-t-on réussi qu'à échanger la judéophobie contre l'islamophobie ?

Lire la suite

01:44 Publié dans religion | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : islam, minarets, votation, laïcité | |  Facebook | | | |

mardi, 08 septembre 2009

Braderie fiscale et tonte des communes

Le silence des agnelles

Le Conseil administratif de la Ville a présenté, mercredi dernier, son projet de budget 2010. Et ça doit être un bon budget, puisqu'il fait hurler la droite. But de l'exercice, pour la majorité de gauche de la Municipalité : sauvegarder les prestations sociales, les investissements et les engagements culturels de la Ville, que les baisses d'impôts (et donc de ressources pour la commune) proposées par la droite soient ou non acceptées le 27 septembre. Si elles étaient acceptées, elles creuseraient de plus de 40 millions un déficit annoncé (et accepté par le canton) de 26,2 millions. Or la Ville ne serait pas seule à payer les pots fiscaux cassés par la droite : toutes les grandes communes seraient dans le même cas. Mais contrairement à la Ville, et à l'exception de leurs magistrats socialistes, elles se taisent. Leur silence d'agnelles est d'or -mais pour qui ?

Lire la suite

02:34 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : impôts, fiscalité, communes | |  Facebook | | | |

samedi, 05 septembre 2009

Renflouage de l'AI par la TVA : Rafistoler, et après ?

" Amis, retournons sur la brèche une fois encore, ou colmatons les murs de nos Anglais morts " : Couchepin a appelé Shakespeare (et Richard V) à son secours pour plaider en faveur d'une hausse temporaire de la TVA afin de renflouer l'Assurance invalidité. Pour le Conseiller fédéral, le vote du 27 septembre sera essentiel : " de son issue dépend la santé financière de l'AI et de l'AVS", et si ce vote est perdu, il n'y a pas d'alternative, sinon une réduction des rentes ". Pas d'alternative, vraiment ? Ou plutôt : pas d'alternative acceptable pour la majorité de droite ? En attendant, on votera " oui " le 27 septembre. Ou " ouais ". Sans enthousiasme (la mesure proposée ne résout rien, et fait appel à un impôt injuste, la TVA, pour maintenir à flot une assurance sociale indispensable), mais sans hésitation, la droite de la droite politique et patronale appelant à voter " non " sans autre perspective que celle du naufrage de l'AI. On est d'accord : c'est une mauvaise raison. Mais c'en est au moins une.

Lire la suite

01:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ai, tva, votations | |  Facebook | | | |

vendredi, 04 septembre 2009

Les autres otages de Kadhafi

Du bon usage de la Libye

Hier, mercredi, le Conseil fédéral s'est engagé à respecter l'accord léonin signé à Tripoli par Hans-Rudolf Merz, même si la Libye n'a pas encore laissé partir les deux hommes d'affaires suisses retenus par le régime de frère Mouammar, et médiatiquement présentés comme des " otage " -un terme sans doute excessif, s'agissant des deux Suisses, mais un terme qui convient assez bien aux pratiques libyennes. Même lorsqu'elles arrangent nos belles démocraties : en Libye, des centaines d'Africains croupissent dans des camps d'internement, après avoir été refoulés des eaux territoriales européennes, notamment italiennes, que ces immigrants clandestins avaient péniblement atteintes à bord d'embarcations de fortune -des centaines d'autres se noyant avant d'être interceptés. Ceux-là aussi, ceux-là surtout, sont otages. Otages de la politique européenne d'immigration. Qui parle de ces otages-là ? Qui s'engage pour leur libération ? Quel président risquerait pour eux de " perdre la face " ?

Lire la suite

03:37 Publié dans Immigration | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : s uisse, libye, otages, kadhafi | |  Facebook | | | |