mercredi, 09 septembre 2009

Le clocher, le minaret et la laïcité

On votera le 29 novembre sur l'initiative crypto-UDC visant à interdire l'érection de minarets. " Plus vite on aura dit non à cette initiative et mieux ce sera ", avait estimé Pascal Couchepin, ajoutant qu'il fallait " liquider ce texte au plus vite pour aborder les vrais problèmes ". De Port-Royal ou de Martigny, les pensées de Pascal sont éclairantes. Un texte qui propose de violer ouvertement un droit fondamental (la liberté de religion), un principe non moins fondamental (l'égalité des citoyennes et citoyens devant la loi) et plusieurs textes internationaux exprimant ce droit et ce principe, sera donc soumis au vote. La campagne s'annonce parfaitemeabraham2.jpgnt nauséabonde -comme l'aurait été dans les années trente du siècle passé celle pour une initiative proposant d'interdire la construction de synagogues. En trois quarts de siècle, n'aura-t-on réussi qu'à échanger la judéophobie contre l'islamophobie ?


Laïc et nunc
Si stupide qu'elle soit, ou plutôt en raison même de sa stupidité, l'initiative des clochers contre les minarets va nous pousser à un exercice joliment paradoxal : défendre les minarets au nom de la laïcité... Une collectivité politique laïque n'accorde aucun privilège confessionnel, même si la culture qui la produit n'est jamais exempte d'héritage religieux : si la démocratie est inconvable sans les Lumières, les Lumières sont elles-mêmes incompréhensibles sans la rupture préalable de la Réforme, elle-même impossible sans qu'avant elle l'humanisme ait fleuri -qui ne pouvait fleurir sans ses racines chrétiennes, et donc juives, ni sans l'apport de la civilisation islamique. Il n'empêche : la République, la Commune, la Confédération ne sont plus chrétiennes, et face aux religions, la République doit être à la fois indifférente et égalitaire -elle doit être égalitaire dans son indifférence, ne privilégiant aucun choix religieux. Ce disant, ne nous ne nions pas les héritages religieux et culturels : nous les additionnons. Nos sociétés d'Europe occidentale héritent certes de plus d'un millénaire de christianisme (si l'on part de l'époque où le christianisme s'est réellement imposé dans l'ensemble de la société, et pas seulement au sein de l' " élite dirigeante " -on notera d'ailleurs avec amusement que les peuples d'Europe ne sont réellement devenus chrétiens qu'au temps de l'expansion de l'islam…), mais elles héritent aussi des siècles de paganisme qui ont précédé la christianisation, des siècles de judaïsme dont le christianisme est issu, et des siècles d'apports religieux et philosophiques aussi divers que contradictoires : nos sociétés, aujourd'hui, sont illisibles si on ne tient pas compte de ces apports, et en particulier de ceux de l'islam et des philosophies a-religieuses ou anti-religieuses. Mais aucun de ces apports n'a à s'imposer comme une norme. Si norme il doit y avoir, c'est celle de l'égalité des droits entre les individus : les chrétiens ont droit à des églises, avec des clochers ? les musulmans ont droit à des mosquées, avec des minarets. Les musulmans n'ont pas droit aux minarets ? Alors, que les chrétiens se passent de clochers !

01:44 Publié dans religion | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : islam, minarets, votation, laïcité | |  Facebook | | | |

Commentaires

Effectivement Teufel! Erection, c'est là-dessus (sic) qu'il faut voter... Une religion qui opprime les femmes. C'est donc bien d'érection qu'il s'agit, pas vrai? Unt il FAUT "pour la laïcité", unt montrer qu'on en à, mais de gauche et progressistes, accepter le retour du moyen-âge. Sooo wo ist le progrès? Sacré Schwitzerkannif... La "gauche" arf! arf! prise à son propre piège de l'humanisme forcené, de la "différence" élevée en vertu! De la religion élevée en "culture"... Tous les anti-religieux, athées, libertaires, et autres victimes d'impitoyables massacres, de la colonisation au nom de la sainte église, de l'inquisition, et même plus proche de nous encore, ainsi que ceux qui luttèrent pour vivrre sans entraves vous regardent hallucinés! Teufel!

Écrit par : redbaron | mercredi, 09 septembre 2009

Bonjour à toutes et à tous,

il existe déjà des minarets en Suisse. Et personne ne remet en cause ces derniers. C'est la construction de nouveau minaret qui est remise en cause.

Interdire un minaret, n'est pas interdire les mosquées. Votre interprétation de l'initiative fait un amalgame entre les deux choses. Vous allez finir par faire croire que l'initiative voudrait interdire les mosquées. Alors que ce n'est pas le cas.

Pour terminer, depuis quand une église n'a pas demandé de construire un clocher ? 10 ans ? 20 ans ? rien ne sert de les interdire, vu que plus personne ne souhaite en ériger. Chercher à travers la Suisse la dernière demande de construction de clocher... :o)

Mais c'est bien un discours crypto Socialiste... et venant des tenants de la pensée unique et juste où il était interdit de pratiquer quelconque culte, on peut juste s'étonner de cette amnésie sélective qui atteint les crypto-socialistes-lénifiés.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | mercredi, 09 septembre 2009

Correction, Stéphane:

"crypto-socialiste-lénifiants" !
Les seuls, uniques et vrais dépositaires de la bien-pensance bien-pensante.

:o)

Écrit par : Blondesen | mercredi, 09 septembre 2009

Le multiculturalisme doit primer toute autre considération. Peu importe que les minarets froissent notre sensibilité urbanistique, procédant d'une histoire millénaire. Comme il importe peu que l'excision froisse notre conception du respect du corps de la femme. Comme il importe peu que tabasser sa moitié froisse notre conception de l'égalité. Comme il importe peu que le port de la burqa froisse notre conception de la dignité féminine.

C'est à nous de nous adapter aux moeurs de l'islam et pas le contraire.

Écrit par : Pierre Bamio | mercredi, 09 septembre 2009

Le minaret doit être interdit en tant que symbole arrogant de l'impérialisme d'une religion qui nous fait la guerre depuis l'an 711, il y aura tout juste treize cents ans dans dix-huit mois.

"...les chrétiens ont droit à des églises, avec des clochers ? les musulmans ont droit à des mosquées, avec des minarets. Les musulmans n'ont pas droit aux minarets ? Alors, que les chrétiens se passent de clochers !"

C'est le type même du "raisonnement" imbécile qui ne va pas plus loin que le bout du nez de Mme Sambuc. Il est tellement facile à réfuter, qu'on a presque honte de penser qu'il y a des gens, autres que des militants de gauche, pour ne pas voir où il mène :

"...les chrétiens ont droit à des clochers, avec des cloches qui sonnent ? Les musulmans ont droit à des minarets, avec des muezzins qui appellent à la prière. Les musulmans n'ont pas droit aux muezzins ? Alors, que les chrétiens se passent de cloches !"

Après l'agression esthétique, l'agression acoustique ! Je ne veux pas spéculer sur le degré d'islamophilie de M. Sansonnens, en disant qu'il défendra aussi les gutturaux grincements de l'appel à la prière, mais, si ce n'est pas le cas, d'autres prendront le relais.

La technique du salami n'impose pas que ce soit toujours la même main qui tienne le couteau. Tout au contraire, ça permet à ceux qui ont attaché le grelot de se défiler quand il se met à sonner...

Quant au conseiller fédéral Couchepin qui estime que l'islamisation de l'Europe n'est pas un vrai problème, il démontre par là avoir fait largement plus que son temps.

La retraite lui laissera peut-être le temps de consulter régulièrement "fdesouche.com", "bivouac-id.com", "pointdebasculecanada.com", "lesalonbeige.blogs.com", "ripostelaique.com", "islamisation.fr", "postedeveille.ca"...

Écrit par : Scipion | mercredi, 09 septembre 2009

"C'est à nous de nous adapter aux moeurs de l'islam et pas le contraire."

Ah mais ça, c'est normal. Ce qu'a dit Allah, il y a quatorze siècles, ne peut pas être remis en question. Il n'y a qu'à voir les Ramadan tortiller du cul-de-poule à propos de la lapidation de la femme adultère...

Ils se rendent bien compte que ça leur fait un tort énorme, mais dans le même temps, ils ne peuvent rien dire qui serait considéré comme un désaveu de leur divinité.

De notre côté, et c'est bien cela le problème, nous pouvons nous plier à presque toutes leurs revendications sans qu'ils nous en coûte vraiment. Jusqu'au jour où ils se sentiront assez forts, et nous sentiront assez faibles, pour passer de la requête à l'injonction.

Il faut bien voir d'emblée que, dans le fameux dialogue entre chrétiens et musulmans, il n'y a aucune réciprocité. Le musulman a tout à quémander et rien à offrir.

Si, par exemple, on obtenait le renoncement aux mariages forcés contre la création de carrés confessionnels, l'engagement lierait qui, à part celui qui l'a pris* ?

Mais tout ce la n'empêche nullement nos dhimmis en puissance, ecclésiastiques en tête, de trouver les "échanges" très fructueux...

* Et encore, parce que le respect des promesses faites à un mécréant, ne doit pas être l'un des impératifs majeurs de l'Islam...

Écrit par : Scipion | mercredi, 09 septembre 2009

"Je ne veux pas spéculer sur le degré d'islamophilie de M. Sansonnens..."

Et sur celui de M. Holenweg non plus... :o) :o) :o)

Écrit par : Scipion | mercredi, 09 septembre 2009

Construisons des minarets et réservons la Plaine de Plainpalais pour les lapidations publiques !!

Écrit par : octave vairgebel | mercredi, 09 septembre 2009

La véritable question que chaque votant devrait se poser est de savoir si il est prêt à accepter que dans chaque village de nos campagnes un minaret soit construit, car à la fin c'est ce qui arrivera, c'est ce que l'on voit lorsque on se balade en Bosnie par exemple. J'y vais régulièrement, je sais de quoi je parle.
Rappelez-vous des croisés qui ont été masacrés par Saladin sur les murs de Jerusalem parcqu'ils défendaient leur foix.
Encore une fois si ces gens " musulmans et aussi tous les autres qui on sans arrêt quelque chose à critiquer de notre pays" ne se sentent pas bien chez nous qu'il retournent chez eux, on ne les rentiens pas !
Bon vent, chacun pour soit et Dieu ou Allah pour tous !....

Écrit par : Nous les suisses | mercredi, 09 septembre 2009

AILLEURS AUSSI, CA BOUGE :

"Le Parti du peuple danois a lancé mercredi une campagne médiatique contre la construction de mosquées au Danemark, appelant les électeurs à manifester leur opposition à ces citadelles de l'islamisme. Il a publié dans plusieurs quotidiens une pleine page montrant la Mosquée bleue d'Istanbul à la coupole surmontée de deux sabres ajoutés par le PPD avec en titre "Non aux grandes mosquées dans les villes danoises!"."

Écrit par : Scipion | mercredi, 09 septembre 2009

La photo mentionnée ci-dessus, que les médias professionnels se font un devoir de ne pas publier, au nom du sacro-saint droit du lecteur à l'information :

http://www.danskfolkeparti.dk/Forside.asp

Écrit par : Scipion | mercredi, 09 septembre 2009

C'est amusant : postez sur votre blog un billet suggérant que le temps des Croisades est terminé, et vous verrez ressurgir, mais toujours prudemment sous pseudo (on ne sait jamais, Tariq Ramadan est peut-être planqué sous le lit, et Oussama Ben Laden guette sur la toile), l'identitaire de service, son catalogue de lieux communs paranoïaques et sa liste d'URL tribaux. Finalement, le blog ne serait-il que la modernisation virtuelle du bon vieux attrape-mouche de nos grand-mères ?

Écrit par : Pascal Holenweg | jeudi, 10 septembre 2009

"...postez sur votre blog un billet suggérant que le temps des Croisades est terminé..."

Il vous faut aller expliquer cela à vos copains nazislamistes... Eux, ils en ont conservé un souvenir tellement cuisant - :o) - qu'ils s'y réfèrent constamment pour justifier leur poursuite des atrocités...

Pour le reste, il est fascinant d'observer à quel degré de déni des réalités peuvent conduire des préjugés idéologiques incompatibles avec le choc des civilisations. Mais le slogan "Marxistes, islamistes, sous-développés, même combat" ne tiendra que tant que les seconds jugeront opportun de le faire tenir.

"...mais toujours prudemment sous pseudo (on ne sait jamais, Tariq Ramadan est peut-être planqué sous le lit, et Oussama Ben Laden guette sur la toile..."

Chacun ses lâchetés. Ceux qui résistent préfèrent rester dans l'ombre, les virtuoses du culilingus s'exhibent complaisamment. C'est peut-être une erreur, parce que rien ne dit que ceux qui les considèrent comme des "idiots utiles" leur feront des cadeaux quand ils auront cessé de servir.

Il n'est même pas sûr qu'ils les égorgeront en premier pour abréger leurs angoisses...

Écrit par : Scipion | jeudi, 10 septembre 2009

Il me semble que l'on commet une erreur fondamentale avec l'islam.
Ce n'est pas une religion ! C'est une idéologie politique !
Considérez donc sa structure, comparez-le à nos valeurs chrétiennes et vous le comprendrez.
Son extension est nuisible pour les non-musulmans (appelés, dans le coran, non-croyants). Les juifs et les chrétiens sont tout juste tolérés dans les pays musulmans et, à terme, n'auront qu'une alternative : demeurer "dhimmi" ou se convertir.
Quant aux autres (donc ceux qui ne sont ni musulmans, ni juifs, ni chrétiens), ils sont considérés comme des excréments (sic).
Un minaret implique non seulement un muezzin et les appels quotidiens à la prière mais aussi une présence qui se veut dominatrice.
La réciprocité devrait être la règle : en terre musulmane, pas de construction de clochers et en terre chrétienne, pas de minaret !
Enfin gardons une méfiance de principe face à un islam qui se dit de paix et de tolérance mais au nom duquel des hommes battent leurs femmes, commettent des crimes d'honneur et vont jusqu'à se faire sauter au milieu des foules innocentes.
Notre civilisation ne mérite pas d'être soumise à ces dérives.
Et rappelons-nous que lorsque l'on donne la main et que celui qui la reçoit exige le bras, c'est finalement le corps tout entier qui y passera un jour ou l'autre.
Cordialement à tous.

Écrit par : Jacques | mardi, 22 septembre 2009

Comme vous l'écrivez, M. Holenweg, la gauche est devant un exercice paradoxal: défendre des religieux. Mais récemment, lors d'un voyage me mennant à Berne pour la grand manifestation des syndicats, il y avait des jeunes qui faisaient signer un pétition pour combattre cette initiative anti-minaret. Ces derniers se sont fait gentillment remballer par deux retraités cottisant depuis plus de quarante ans. Leurs arguments était simplement pourquoi défendre des religieux et, en plus, le manque de tolérance des les pays musulmans vis à vis des non musulmans. Comment ne pas partager leurs avis? Toutefois, cette initiative est clairement issue des millieux xénophobes, en premier lieux le Parti de la Liberté, puis l'UDC "d'en bas" (pas celle des millieux économiques). La tentation de jouer les défenseurs de mosquée est donc importante. Cette initiative doit être balayée, mais pourquoi la gauche n'a-t-elle pas les coui.. pour lancer un texte visant à abolir tous minaret, clocher, ou autre édifice de propagande religieuse dans notre pays? Je suis certains que des musulmans laïcs voteraient pour!

Écrit par : Riro | mardi, 22 septembre 2009

Allez sur Youtube et tapez "appel du Muezzin à Bordeaux" ! Un groupe de citoyens à difusé avec leurs voitures le matin à 6 h. l'appel enregistré sur bandes qui a fâché la population. Le but était d'habituer la population à ces appels car une grande mosquée sera construite à Bordeaux grace à A. Juppé qui a mis un terrain à disposition des musulmans. Les bordelais ont trouvé la solution pour faire entendre les futurs réveils désagréables.

Écrit par : octave vairgebel | mardi, 22 septembre 2009

@octave
Faut-il préciser que ce groupe citoyens était formé d'Indentitaires?
Ceci dit je trouve leur démarche intéressante.

Écrit par : Riro | mardi, 22 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.