vendredi, 31 juillet 2009

Grütli, 1er août 1291 : Un mythe bouffé aux mites

Les histoires nationales sont toutes, toujours, partout, mystificatrices. Ou plutôt mythifiantes : elles transforment des événements mineurs (quand encore événement il y eut) en événements fondateurs : ainsi du " pacte du Grütl ", qui ne fut guère qu'une sorte de concordat intercommunal, mais dont l'histoire nationale suisse, écrite par les radicaux du XIXe siècle (après que les révolutionnaires helvétiques -et français- de la fin du XVIIIe en eurent choisi les images), fit l'acte fondateur d'une Confédération qui ne se forma pourtant que plus de trois siècles après, ou d'un Etat (fédéral ou non) qui n'existait pas avant la Révolution française et ses retombées en Suisse. Peu importe, après tout : on n'est pas dans l'histoire, mais dans le folklore et dans la pédagogie. Ce qui ne nous empêche pas d'être dans la politique, et ses draperies de contes édifiants. Même bouffés aux mites, les mythes ont tout de même un peu plus de gueule que la course au sac de la succession de Couchepin au Conseil fédéral...

Lire la suite

00:20 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : politique, élections | |  Facebook | | | |

mercredi, 15 juillet 2009

14 juillet : Quelles Bastilles restent-elles à prendre ? Toutes...


La Bastille parisienne était à la fois un élément militaire, une prison et un symbole : c'est le symbole que les révolutionnaires de 1789 ont pris 14 juillet -la prison était vide et la forteresse n'était plus que policière, surveillant le faubourg et la populace à ses pieds. Les bastilles qui nous restent à prendre ne sont plus de celles dont l'assaut physique s'imposerait. Elles ne sont pourtant pas moins arrogantes, celles de l'économie, de l'information (ce qui en régime de propriété privée des media revient au même), de la culture (il y a beau temps que l'hégémonie culturelle chère à Gramsci nous a échappé), des institutions politiques même… D'ailleurs, quelque pouvoir réel y siège-t-il encore ? Et pourquoi diable autant de gens, dont tous ne sont pas des imbéciles ou des carriéristes bornés, semblent tenir à ce point à y accéder, alors qu'ils ne pourront guère y faire que ce qu'on leur impose de faire ?

Lire la suite

02:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |