• C.O. Sélection en mai, orientation en septembre...

    Imprimer

    Le 17 mai, les citoyennes et yens choisiront entre deux textes concernant le Cycle d'Orientation : l'initiative 134  " pour un cycle qui oriente ", émanant du " Réseau école et laïcité " (Reel) et le contre-projet du Grand Conseil, " pour un cycle d'orientation exigeant et formateur pour tous ". Ce choix, éliminatoire, ne sera en réalité qu'une sélection du projet qui sera, en septembre, opposé à une deuxième initiative, de gauche, qui demande, s'agissant toujours du Cycle d'Orientation,  de " s'organiser contre l'échec scolaire et garantir une formation pour tous les jeunes ". Le vote de Floréal clarifiera donc celui de Vendémiaire : c'est ce dernier qui sera celui du choix final, entre l' " homogénéité " prônée par Reel (les élèves d'un même niveau sont placés dans une même section) et l' " hétérogénéité " proposée par la gauche (une section ou un regroupement rassemble des élèves de niveaux différent). Le contre-projet parlementaire opposé à l'initiative de Reel est soutenu par tous les partis représentés au sein du Grand Conseil, sauf le MCG et, par les syndicats d'enseignants, ainsi que la plupart des associations de parents d'élèves, mais il combattu par l'AVIVO, la Jeunesse socialiste, le Parti du Travail, les Evangéliques et SolidaritéS.  Quant aux élèves eux-mêmes, leur avis importe peu. Ou pas du tout. Demande-t-on aux agneaux de choisir leur paturage ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 10 commentaires
  • Les pauvres se noient, les riches s'emmurent

    Imprimer

    Exode

    Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterries, évoque un phénomène mondial qui pousse les personnes désespérées à utiliser des moyens extrêmes pour fuir les conflits, les persécutions et la pauvreté : il y a de plus en plus d'émigrants et de plus en plus de barrières pour entraver leurs mouvements, créant une situation dans laquelle un grand nombre d'émigrants sont condamnés à un exode illégal, au risque de leur vie En dix mois (janvier à octobre 2008), 32'000 personnes ont fait ou tenté de faire la traversée entre la Somalie et le Yemen. 230 d'entre elles sont mortes, 365 sont portées disparues. Fin mars dernier, au large des côtes libyennes, plusieurs centaines de personnes qui tentaient d'atteindre l'Europe ont disparu en mer. La même semaine, deux bateaux sont arrivés en Sicile, avec 250 personnes à boird, et à Lampedusa, avec plus de 200 personnes à bord. En 2008, 36.000 personnes sont arrivées en Italie par la mer depuis l'Afrique du Nord. Que faire des candidats à l'immigration ou à l'asile ? Les refouler, comme l'Europe (et la Suisse), les empêcher de partir, comme l'Algérie veut tenter de le faire, ou les noyer, comme ces passeurs qui ont, en octobre dernier, balancé 100 personnes par-dessus bord au large du Yemen ? Il semble ne venir à l'idée de presque personne qu'on pourrait simplement les laisser entrer " chez nous ", comme y sont entrés nos propres ancêtres.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Monde 4 commentaires
  • Pétition pour l'égalité de l'arroi du Guet de la République et des Chasse-gueux de la Commune

    Imprimer

    Morgenstern2k71227.jpgL'alternative municipale de gauche au Taser cantonal de centre-gauche :
    Vive le Morgenstern !


    En décidant de doter le groupe d'intervention de la gendarmerie de pistolets à électrochoc (" Taser "), le Conseil d'Etat creuse une inégalité inacceptable entre une police cantonale équipée du dernier cri (de douleur) de la technologie policière, et une police municipale devant se contenter de médiocres " bâtons tactiques " et d'interventions à peine épicées de sprays au poivre. Nous devons rétablir l'équilibre entre la Commune et la République, cet équilibre dût-il prévaloir dans la connerie gadgétophile à défaut de pouvoir s'affirmer sur des terrains plus fondamentaux, s'il en est -après tout, la puissance publique ne se manifeste-t-elle pas par le monopole de la violence physique ? Nous lançons donc à cette noble fin une pétition, que vous trouverez en annexe et sur la toile : dans la course au ridicule, une municipalité de gauche ne peut sans faillir se laisser distancer par un gouvernement de centre-gauche. La police du second a droit au Taser ? celle de la première a droit au Morgenstern.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 1 commentaire
  • Ahmadinedjad aboie, le consensus passe

    Imprimer

    Mahmoud Ahmadinejad a donc fait exactement ce qu'on savait qu'il allait faire, dès lors que sa venue à la Conférence de l'ONU contre le racisme avait été annoncée : il a tenu un discours provocateur, au prétexte d'antisionisme. Et tout le monde en " Occident " de jouer les vierges effarouchées, et de dénoncer le " nouveau dérapage " du président iranien. Tu parles d'un dérapage : contrôlé, prémédité, et même annoncé, le dérapage… Ahmadinejad est en campagne électorale pour sa réélection, et l'Iran en campagne permanente (depuis mille ans) pour le leadership sur le " monde musulman ". Quoi de plus tentant pour Iznogoud qu'une tribune onusienne pour faire parler de soi et de son califat ? Le président iranien ayant tenu son rôle, les représentants européens ayant adopté la posture outragée qu'ils avaient prévu d'adopter, la conférence pouvait aboutir là où il était prévu qu'elle aboutisse : à une résolution consensuelle. Et chacun repart de Genève avec les certitudes qu'il avait amené dans ses bagages et la satisfaction, sinon du devoir accompli, du moins du rôle joué.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Monde 5 commentaires
  • Le raisonnement du bon docteur Guillotin

    Imprimer

    A République moderne, technologie de pointe, le progrès est en marche, nos chasse-gueux ont l'électricité et la maison Taser une jolie référence dans ses dossiers : la police genevoise va être branchée sur 50'000 volts. Le Conseil d'Etat a validé un " ordre de service interne " dotant le groupe d'intervention de la gendarmerie de trois pistolets à électrochoc (" Taser "), pour une utilisation dont le gouvernement et la police promettent qu'elle sera restrictive (seuls les membres du groupe d'intervention pourront s'en servir), très ciblée (mais la cible est large : forcenés, suicidaires, déments, détenus agités...), réglementée (validation préalable de l'usage du machin par un officier de police, échelon d'appui sanitaire, rapport ultérieur) et même filmée. Laurent Moutinot assure que le but de l'introduction du Taser " n'est pas d'aggraver les moyens de contrôle dont dispose la police, mais d'éviter l'usage de l'arme à feu ou de la force physique ". L'électrochoc comme alternative au coup de feu, c'est un argument qui a sa logique : celle du bon docteur Guillotin, présentant sa machine à couper le crime comme le moyen d'éviter la décapitation à la hache, la pendaison, le garrot et autres pratiques salissantes, inesthétiques et peu fiables. Le condamné ne sentira " qu'un léger souffle sur le cou ", assurait le bon docteur. Et une décharge de 50'000 volts ne fait pas mal, poursuivent ses disciples genevois.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 4 commentaires
  • Pas de liste de l'AVIVO pour le Grand Conseil

    Imprimer

    L'AVIVO a décidé de ne pas présenter de liste à l'élection du Grand Conseil, cet automne. Et elle a bien fait. Le droit de l'AVIVO à présenter une liste électorale à quelque élection que ce soit était incontestable. Ce droit, l'AVIVO en jouit, comme en jouissent, exemples pris au hasard, l'ASLOCA, les syndicats de travailleurs, le WWF ou le RAAC. Mais du droit de présenter une liste à la nécessité, et même à l'utilité, de le faire, il y a tout l'espace d'un choix politique. Et celui de l'AVIVO de se lancer avec sa propre liste, dans la bataille électorale, et donc de se transformer objectivement en parti politique, aurait été une erreur. Saluer par avance la présentation d'une liste de l'AVIVO à l'élection du Grand Conseil, comme le fait le président du PS, était une position à courte vue, fondée sur un calcul électoral à court terme. L'entrée de l'AVIVO au Grand Conseil aurait peut-être permis un succès de la gauche dans six mois. Mais aussi un recul pour des années dans la défense des petites gens que l'AVIVO défend. Les " gens de peu " de cette République n'ont pas besoin d'un parti politique de plus, fût-il de gauche. Ils ont besoin d'une AVIVO forte, indépendante, capable de faire son travail d'AVIVO. Pas d'une AVIVO engluée dans les institutions politiques et y consumant ses forces.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 2 commentaires
  • L'arithmétique au secours de la politique

    Imprimer

    Ainsi donc, SolidaritéS et le Parti du Travail, ayant fait leurs comptes et refait leurs mécomptes, en sont arrivés à la seule conclusion sensée : présenter une liste commune à l'élection du Grand Conseil, leurs forces séparées ne leur permettant pas le passage au-dessus de la barre du quorum. Pour l'ensemble de la gauche, et pas seulement pour celle qui se proclame " à la gauche du PS et des Verts ", performance politique d'ailleurs toute relative, c'est une bonne nouvelle, parce que personne, à gauche, n'a le moindre intérêt à ce que se reproduise l'exercice calamiteux d'il y a quatre ans, lorsque 14 % des suffrages exprimés ont été perdus pour s'être dispersés sur trois listes. Il reste bien sûr à agréger à la liste commune SolidaritéS-PdT les groupes et les individualités qui ne se retrouvent dans aucune de ces deux organisations (les Communistes, les indépendants de gauche), mais le premier pas est fait -et on aura assez dit et écrit, ici ou ailleurs, qu'il était nécessaire de le faire pour pouvoir s'autoriser à le saluer.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 1 commentaire
  • Conférence de suivi " Durban II "

    Imprimer

    La conférence sur le racisme (dite " Durban II " puisqu'il s'agit du " suivi " de la chaotique conférence de Durban en 2001) s'est donc ouverte aujourd'hui, jour de la commémoration de la Shoah. " Il est important que le nom de Genève ne soit pas associé à un échec " de la conférence, a plaidé notre Conseillère fédérale préférée… Qu'elle se rassure : si échec de la conférence il devait y avoir, nul participant, et la Suisse pas plus qu'un autre, ne s'en sentira responsable. Mais on aura toujours quelque peine à se convaincre de la réussite d'une conférence qui n'accoucherait, après quelques polémiques, d'une déclaration finale consensuelle tenant en deux points :
    1. Le racisme, c'est pas beau
    2. Le raciste, c'est l'autre

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Monde 3 commentaires
  • Médecine à deux vitesses et en marche arrière

    Imprimer

    Hausse des primes maladie, taxation des patients

    Une hausse moyenne de 10 % des cotisations d'assurance-maladie en 2010; des hausses pouvant aller, selon les caisses et les cantons, jusqu'à 500 francs de plus à paye, par assuré et par an : c'est ce que prévoit l'Office fédéral des assurances sociales (OFSP). On notera aussi, cerise sur le gâteau, cette proposition de l'Office fédéral de la santé publique : taxer tous les patients, avant chaque traitement, et à chaque consultation, d'une trentaine de francs pour inciter les malades à se rendre chez le pharmacien (où l'attend déjà sa franchise) avant de se rendre chez le médecin (où l'attendrait cette " taxe de consultation "). On rappellera enfin les menaces pesant sur les prestations de l'AI, les plans de " rationalisation " sévissant dans les hôpitaux, les entraves aux mesures de prévention des comportements à risques (de la clope à la malbouffe), et on aura décrit, dans les grandes lignes, ce qui se fait sous nos yeux : la perfection d'une " médecine à deux vitesses " qui se passent toutes deux en marche arrière.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Santé, médecine 4 commentaires
  • Référendum contre les mesures d'éloignement : Flop unitaire

    Imprimer

    Le référendum lancé contre les " mesures d'éloignement " par le Parti du Travail, et soutenu, plus ou moins activement, par les syndicats, solidaritéS, le PS et les Verts, n'a pas abouti. Il manque en gros 2000 signatures pour que soit soumise au vote populaire la disposition législative votée par la droite parlementaire, et renforçant le pouvoir de la police de décréter des mesures d' " interdiction de périmètres ", non seulement contre les dealers, leurs clients et les mendiants (ce qui était déjà possible avant la modification de la loi), mais contre toute personne ou groupe de personnes soupçonnées de pouvoir troubler l'ordre public -un ordre public dont la définition est de plus en plus restrictive, au fur et à mesure que s'approchent les élections et que le prurit sécuritaire s'aggrave. Le référendum a donc échoué. Il est vrai qu'il était mal parti, parti trop tard, et sans dynamique unitaire. Son échec est donc à partager entre tous ceux qui l'ont soutenu : une défaite dont les concepteurs sont si nombreux ne peut pas rester orpheline.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 18 commentaires
  • Casse postale 2009

    Imprimer

    500 bureaux de poste menacés

    Le Syndicat de la Communication a lancé sur les routes de Suisse des caravanes qui, de village en village et de quartier en quartier, informent et mobilisent la population contre un nouveau plan de démantèlement du réseau postal, annoncé par la direction de la Poste (qui refuse de communiquer la liste des 500 offices de poste menacés). Une pétition* est lancée pour le maintien du réseau postal. Le syndicat attend également une réaction des communes concernées (dont Genève) et leur a écrit pour les inciter à faire part à la direction de la Poste de leur opposition à la fermeture de bureaux de poste.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 1 commentaire
  • Casse postale 2009

    Imprimer

    500 bureaux de poste menacés

    Le Syndicat de la Communication a lancé sur les routes de Suisse des caravanes qui, de village en village et de quartier en quartier, informent et mobilisent la population contre un nouveau plan de démantèlement du réseau postal, annoncé par la direction de la Poste (qui refuse de communiquer la liste des 500 offices de poste menacés). Une pétition* est lancée pour le maintien du réseau postal. Le syndicat attend également une réaction des communes concernées (dont Genève) et leur a écrit pour les inciter à faire part à la direction de la Poste de leur opposition à la fermeture de bureaux de poste.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 0 commentaire
  • … et delendum stadium…

    Imprimer

    stadefin.jpgUn nouvel instrument financier : le trou rentier
    Nème épisode d'un feuilleton répétitif, celui du stade de la Praille : Accroché au trou de la Praille comme une huître à son pieu, le Conseil d'Etat propose au Grand Conseil un projet de loi (PL 10433) attribuant à la fondation (privée) (1) du stade une subvention annuelle de l'ordre de plus de deux millions chaque année pendant quatre ans (2), subvention renouvelable mécaniquement pendant toute la durée de vide du stade, soit encore au moins quarante ans. On vous laisse faire vous même la multiplication (quarante fois deux millions, ou plus si entente) pour obtenir le total final de ce nouveau racket des fonds publics. En pleine crise économique et financière, le gouvernement genevois invente un nouvel instrument financier : le trou rentier. A deux millions par an pendant un demi-siècle. C'est beau comme du Madoff. Surtout quand on lit les " conditions " que le Conseil d'Etat fait mine de poser à la fondation :

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 14 commentaires
  • Droit démocratique ou mise au pilori?

    Imprimer

    Les communistes lancent une initiative populaire cantonale proposant de donner au peuple la possibilité de demander par voie d'initiative populaire la révocation d'un-e Conseiller-e d'Etat, procureur-e général-e ou conseiller-e administrative. Ça part d'un bon sentiment, d'un juste principe et d'une bonne idée (la preuve : nous l'avons eue, et l'avons toujours) mais ça arrive à une mauvaise proposition, qui s'apparente plutôt au tire-pipe sur magistrat-e (en gros : l'exercice auquel se livre le MCG en ce moment sur Charles Beer) qu'à un véritable droit populaire de révocation des autorités élues. La révocation populaire n'est pas la mise au pilori et devrait se traduire non par une révocation à la tête du client, mais par une révocation de tout le collège auquel il appartient. C'est d'ailleurs cette proposition là que nous fîmes en des temps fraîchement révolus, pendant la campagne pour l'élection de la Constituante (voir les articles 27, 36, 39 et 50 du projet disponible sous www.perso.ch/troubles/constitution.pdf).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 2 commentaires
  • Acquittons le jury !

    Imprimer

    Bonne nouvelle : le front politique qui semblait s'être constitué, des socialistes aux libéraux en passant par les verts, les radicaux et les démo-chrétiens, pour appeler le peuple à condamner le jury populaire à mort, se désagrège : radicaux et verts ont lâché leur groupe parlementaire et leurs magistrats professionnels, et appellent désormais à refuser la suppression du jury. L'UDC et le MCG d'un côté du champ politique, l'AVIVO et " A Gauche toute de l'autre ", ont pris ou prendront très vraisemblablement la même position. Et au bout du compte, il n'y aura plus guère que le PDC, les socialistes et les libéraux (et encore : les derniers cités sont vacillants) pour récuser le jury. Le PS, les libéraux, les démo-chrétiens ? trois partis sur-représentés dans l'appareil judiciaire, et au sein desquels la corporation judiciaire est sur-représentée : on hésitera à ne voir qu'une coïncidence hasardeuse entre cette sur-représentation et le mot d'ordre de ces trois partis. On n'hésitera pas, en revanche, à recommander de voter " non ", le 17 mai, à la suppression d'une institution pas moins démocratique que celles qui en recommandent la mise à mort...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Justice 2 commentaires
  • Défendre les rentes, et après ?

    Imprimer

    Le référendum contre la baisse des rentes du 2ème pilier a abouti

    Le référendum contre la baisse des rentes du 2e pilier a abouti, et largement, avec trois fois plus de signatures (150'000) qu'exigé. A elle seule, Unia a récolté 60'000 signatures (et aurait donc pu faire aboutir le référendum sans ses alliés -le PS, l'USS, le PdT, l'Avivo). La majorité du Parlement fédéral en avait décidé : à terme, le " taux de conversion LPP " devrait passer de 7% Ã 6,4%. Traduction : les rentes futures du 2ème pilier devraient baisser, d'ici 2015, et pour la seconde fois, d'environ 10 %. Cette mesure s'ajouterait à d'autres, du même genre : le taux de rendement minimum LPP a été diminué de 50 % entre 2004 et 2009, passant de 4 à 2 %, avec un effet cumulatif sur l'ensemble de la période de cotisation, une baisse de 2 point du taux de rendement aboutissant à une perte de capital d'un tiers après 35 ans de cotisation. Cette baisse du capital des assurés correspond à une hausse du profit pour les actionnaires des assurances privées, et des rémunérations de leurs dirigeants millionnaires. On votera donc sur la baisse des rentes du Deuxième pilier. Cela dit, on aimerait bien que les Suisses-ses se mobilisent aussi massivement lorsqu'il s'agit de défendre les droits démocratiques, ou le droit d'asile, que lorsqu'il s'agit de défendre leurs rentes personnelles.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 10 commentaires
  • Qui pense encore à l'Algérie ?

    Imprimer

    Election présidentielle algérienne : Abdelaziz III, Bey d'Alger

    L'élection du président de la République algérienne (démocratique et populaire) n'a lieu que jeudi prochain, 9 avril. Mais en réalité, elle a été bouclée en 2008 déjà, au terme des manœuvres de coulisses ourdies dans les cercles fermés du pouvoir, entre militaires, policiers et affairistes, et on ne prend aucun risque à en annoncer d'ores et déjà le résultat : le président sortant, Abdelaziz Bouteflika, a été, est et sera réélu. Jusqu'à ce que mort s'ensuive. Et quelles que soient la participation au scrutin et l'identité des concurrents de façade du candidat-président-sortant-réélu-d'office après avoir promis, comme il le fait depuis dix ans, une " Algérie prospère et sereine ". De cette comédie, le peuple algérien restera spectateur, comme il l'est de sa propre histoire depuis bientôt cinquante ans d' " indépendance ", succédant à 130 ans de colonialisme, et se soldant par les 200'000 morts et les 18'000 " disparus " de l'affrontement brownien, depuis 1992, de groupes armés islamistes, de groupes mafieux, de forces de l'Etat et de milices locales. Qui pense encore à l'Algérie ? Jelmoli : elle y construit un centre commercial. Sur un charnier.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Monde 7 commentaires
  • Pulsion d'expulsion

    Imprimer

    Fahad renvoyé en Suède, et bientôt en Irak

    Fahad, ce requérant d'asile irakien dont la demande avait été refusée alors que son renvoi en Irak (via la Suède) risquait fort d'équivaloir à un renvoi vers la mort, a été précisément renvoyé jeudi vers la Suède Où sa demande d'asile avait également été refusée, ce qui devrait, si les Suédois sont aussi minables que les Suisses, conduire à son expulsion vers l'Irak -où l'attendent quelques couteaux garantis halal. A Zurich, dans l'attente de son renvoi, Fahad était détenu depuis six jours dans une minuscule " cellule de sécurité ". De " sécurité " pour qui ? Le groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire rappelait l'année dernière que " les immigrants clandestins placés en rétention administrative ne sont ni des criminels ni des suspects ". Non. Seulement des colis encombrants, ou des quartiers de viande à stocker avant réexpédition vers une boucherie exotique.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 2 commentaires
  • Le congrès des parasites

    Imprimer

    Le G-20 et le monde en crise
    Les dirigeants du G20 - les 20 pays les plus riches du monde, ou réputés tels (la Suisse n'est pas invitée, et en fait un petit caca nerveux), ou espérant l'être, se réunissent à Londres aujourd'hui. Peu friande d'euphémisme, la " Tribune " n'y va pas de main morte dans son annonce de l'événement : " La mission du G20 : sauver la planète " (c'est la Une), " le G20 doit sauver un monde aux abois " (en page 4). Diable ! Et nous, de nous interroger : de quoi, ou de qui, devrait-on aujourd'hui " sauver le monde ", sinon du grand monde réuni à Londres, du demi-monde qui lui tourne autour et du petit monde médiatique qui fait caisse de résonance à l'un et l'autre ? Nul en réalité ne s'attend à ce que le G20 " sauve le monde " -ni qu'il le veuille, ni qu'il le puisse. Le congrès des parasites s'amuse seul et ne changera quoi que ce soit, sinon pour que rien ne change. La recette du G20 se trouve dans " Le Guépard ".

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Monde 3 commentaires
  • Des hommes debout

    Imprimer

    Hommages genevois à Pierre Mendès-France et aux brigadistes d'Espagne

    Elle pourrait paraître étrange, la coïncidence qui fait que le même jour, ce vendredi, hommages soient rendus à Genève à Pierre Mendès-France et aux " brigadistes " d'Espagne, à un homme que son engagement politique conduisit à être ministre et chef du gouvernement d'une République bourgeoise, et à des hommes et des femmes que leur engagement politique conduisirent à prendre part, les armes à la main, à la défense de la République espagnole, dans les rangs de formations armées, entraînées et utilisées par le stalinisme... mais la coïncidence n'est pas contradiction -et elle n'est que justice : ces hommes et ces femmes, ont en commun l'incompromission. Mendès-France fut aussi un résistant, membre de l'aviation française libre, et combattit, avec ses autres armes à lui le même ennemi que les brigadistes, s'il se méfia toujours des staliniens qui les encadraient, au point de préférer que son gouvernement tombât plutôt qu'il se maintînt grâce aux voix du PCF.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire 18 commentaires