lundi, 27 avril 2009

Pétition pour l'égalité de l'arroi du Guet de la République et des Chasse-gueux de la Commune

Morgenstern2k71227.jpgL'alternative municipale de gauche au Taser cantonal de centre-gauche :
Vive le Morgenstern !


En décidant de doter le groupe d'intervention de la gendarmerie de pistolets à électrochoc (" Taser "), le Conseil d'Etat creuse une inégalité inacceptable entre une police cantonale équipée du dernier cri (de douleur) de la technologie policière, et une police municipale devant se contenter de médiocres " bâtons tactiques " et d'interventions à peine épicées de sprays au poivre. Nous devons rétablir l'équilibre entre la Commune et la République, cet équilibre dût-il prévaloir dans la connerie gadgétophile à défaut de pouvoir s'affirmer sur des terrains plus fondamentaux, s'il en est -après tout, la puissance publique ne se manifeste-t-elle pas par le monopole de la violence physique ? Nous lançons donc à cette noble fin une pétition, que vous trouverez en annexe et sur la toile : dans la course au ridicule, une municipalité de gauche ne peut sans faillir se laisser distancer par un gouvernement de centre-gauche. La police du second a droit au Taser ? celle de la première a droit au Morgenstern.


Etoile du matin
Les policiers municipaux ayant acquis depuis fin février le droit de se parer du titre tant convoité de policiers, le combat doit continuer pour que les chasse-gueux soient les égaux du guet. Le second a droit au Taser ? les premiers doivent également pouvoir disposer d'une arme dont le port, voire l'usage, satisfasse au prurit sécuritaire régnant. Après consultation d'une large palette d'experts au moins aussi compétents que ceux qui ont certifié l'utilité du Taser, notre choix s'est porté sur un instrument dont l'histoire de nos contrées garde un souvenir ému : le Morgenstern. Les arguments en faveur de ce choix sont imparables : outre ses avantages fonctionnels (maniabilité, simplicité d'utilisation, efficacité), le Morgenstern présente un aspect incomparablement esthétique, qu'accroît son usage lorsque le chasse-gueux, d'un mouvement gracieux du bras, après les avoir fait tournoyer au-dessus de sa tête, abat sur un crâne incivil les boulets hérissés de piquants enchaînés au manche de l'arme, produisant ainsi le son mélodieux du rétablissement de l'ordre. En outre, le choix du Morgenstern s'inscrit parfaitement dans le cadre de l'Agenda 21 et de la politique de développement durable à laquelle notre municipalité est attachée : contrairement au Taser, le Morgenstern peut être produit par des artisans locaux, dans le cadre d'un plan de relance privilégiant les petites et moyennes entreprises. Enfin, son usage ne consomme que de l'énergie musculaire, ne nécessite aucune formation coûteuse, et les musées genevois ou la Compagnie 1602 doivent certainement déjà en détenir quelques exemplaires qu'il sera aisé de reproduire, l'instrument n'ayant jamais été breveté. Tout milite donc en faveur du choix que nous proposons. Tout, et d'abord la légitimité politique de la revendication de l'égalité des droits entre la commune, le canton et leurs polices respectives, à commencer (modestement, certes) par le droit de la première à participer de la même connerie sécuritaire et de satisfaire la même gadgétophilie policière que la seconde.

Signez et renvoyez la pétition " pour l'égalité de l'arroi du Guet de la République et des Chasse-gueux de la Commune " (sur ), adhérez au groupe Facebook " Des Morgenstern pour les chasse-gueux "

placet.jpg

La pétition :

Placet
aux Magnifiques Seigneurs de la parvulissime République
et aux Merveilleux Syndics de l'illustre Commune

pour l'égalité de l'arroi du Guet de la République et des Chasse-gueux de la Commune

Aux membres des Petit et Grand Conseil
de la Parvulissime République et de l'Illustre Cité
et par eux, aux Conseils Généraux souverains

Genève, ce 12 Floréal de l'an 217 de l'Egalité genevoise, 1er mai de l'an 2009 en le calendrier vulgaire

Excellences,
Estimés représentants du peuple souverain et illustres défenseurs de ses droits,
Citoyennes et citoyens,

Il y a deçà deux mois, le Petit Conseil de la République a acquiescé à la supplique du Guet, d'être doté de quelque abillement de nouvelle facture, appelé Taser. Ce décidant, le Petit Conseil a cavé entre son Guet acesmé en dernière mode et les Chasse-gueux de la Commune une inégalité que nous ne saurions que rebouter, et qui frappe d'obsolescence les forces de la communes, que l'on somme de se résigner à n'être arroyées que de gourdins et poivres. Nous, soussignées et soussignées, exhortons nos Conseils de réacostumer la parité de la Commune et de la République, cette parité dût-elle n'être qu'en la lourderie politique faute d'être sur d'enjeux de plus grande importance. Il nous souvient et devrait vous souvenir qu'il n'est de puissance publique qui tienne que disposant de bri, arrois et parures égaux à d'autre.

Nous présentons donc à vos conseils le présent placet, revêtu de belles et bonnes signatures de citoyennes et citoyens, natives et natifs, habitants et habitants de la République et, cas échéant de la Commune, afin d'acertainer aux Chasse-gueux de la Commune l'arroi l'affirmant face au Guet et, l'affirmant, affirmant de même mouvement la Commune.

Après maints barguignages avec moult experts non moins avisés que ceux qui certifièrent l'utilité d'arroyer le Guet du Taser, notre élection d'abillement des Chasse.gueux s'est portée sur belle et bonne adobeure dont nos contrées ont grande remembrance : l'étoile du matin, ou, en le vocable tudesque de son origine, le Morgenstern.
Moult ergots ventilent cette élection de l'Etoile du matin comme arroi de nos Chasse-gueux :
- l'aisement de son paumoyage, l'inétrivage de ses effets ;
- puis après, l'élégance du geste d'en faire usage, lorsque le chasse-gueux, d'un acesmé mouvement du bras, après avoir fait tournoyer au-dessus de son chef les boulets d'airain hérissés d'alesnes annelées au manche, les abat sur le chef incivil d'en face, produisant ainsi lbelle et douce musique du rétablissement de l'ordre ;
- puis encore, le respect des critères de l'Agenda21 et de la politique de développement durable de laquelle notre illustre municipalité est féale : voire mais, contrairement au Taser, le Morgenstern peut être produit par artisans du crû faisant usage de matériaux aisément disponibles et qu'annihilent l'ouvrage du temps (du galt, de l'airain, du cordoan) ;
- puis encore, la cohérence de la production de cet arroi et de la pourvoyance à la relance de l'économie, et à l'ados de petites et moyennes entreprises produisant en plein respect de l'environnement des biens alliant durabilité, beauté et utilité. ;
- à la parfin, l'usage du Morgenstern ne consomme qu'énergie musculaire, ne mande nulle formation coûteuse, et en celiers des musées genevois ou de la Compagnie 1602 quelques exemplaires en doivent sommeiller, à qui notre proposition pourrait redonner nouvelle vie.

Il appert donc que tout milite donc en faveur de l'élection du Morgenstern comme arroi de nos Chasse-gueux. Tout, et d'abord la légitimité de notre surquérence : l'égalité des droits entre la Commune, la République canton et leurs polices.

Adonc

Nous, citoyennes et citoyens, natifs et natives, habitantes et habitants, vous adressons donc, Magnifiques Seigneurs et Illustres Syndics, membres des petits et grands conseils de la Ville et de la République, ce placet par lequel vous prions

- d'accorder aux Chasse-gueux de la Commune semblables droits et comparable arroi qu'aux gens d'armes du Guet de la République
- adonc, d'accorder aux Chasse-gueux de la Commune arroi de Morgenstern à toutes fins que les édits de la Commune et de la République prescriraient, et sans nulle restriction qui ne serait pas semblablement imposée au Guet de la République dans l'usage de ses Tasers.



Nom, prénom adresse qualité, fonction signature

A renvoyer au plus vite à vivelacommune@infomaniak.ch
ou à Troubles, CP 343, 1211 Genève 4

01:50 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : police, taser, politique | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonsoir, il est tard, je sais, mais j'ai un plaisir exquis à vous lire, en rentrant d'une assemblée du Conseil communal d'une petite ville du Tessin
qui a duré, duré ... était sans fin, tant les intervenants étaient loquaces, volubiles et les passes d'armes magistrales. Je reviens à votre sujet. Votre "coup d'gueule" tout aussi magistral et surtout superbement exprimé, met en exergue certaines absurdités dangereuses qui semblent redonner force aux protecteurs de notre quotidien. Or, selon moi, il faudrait prendre le problème par l'autre bout. La délinquance, fruit d'une éducation inexistante, de laxisme, d'importation gratuite, devrait être maîtrisée par l'éducation des parents et surtout dans leur responsabilité de cette éducation. Ceux qui n'ont pas, logiquement, ne peuvent pas donner, toutefois, on peut acquérir, c'est gratuit. Il suffit de regarder autour de soi. Comme les enfants sont de véritables éponges, ils absorbent tout, les bonnes comme les mauvaises. Alors, au lieu de se doter d'instruments que je qualifie de barbares (on a rien à envier à nos ancêtres en matière ... juste les nouvelles technologies, quel scoop!), il faudrait peut-être investir dans l'éducation ... des parents qui n'en ont pas. il est vrai, on ne maîtrise pas tout, mais on pourrait éviter que nos prisons soient occupées à 70 % d'étrangers. Ce n’est pas une pensée xénophobe que je veux exprimer, il y a aussi ce manque d’éducation parmi les nôtres, donc le panier est bien garni. Pourtant les statistiques sont là. L'éducation, l'intégration, le respect ... des valeurs fondamentales, Le Taser, non!

Écrit par : elicolli | mardi, 28 avril 2009

Les commentaires sont fermés.