samedi, 17 janvier 2009

Mais que fait la polis ?

Manif anti-WEF du 31 janvier : Genève menacée de devenir Athènes…


Sans accord sur l'indemnisation des heures supplémentaires, et sans respect de l'accord sur celles effectuées lors du funeste Euro2008, la police genevoise menace de n'assurer qu'un service sécuritaire minimum lors de la manifestation organisée le 31 janvier contre la tenue, à 250 kilomètres de là, du " World Economic Forum " de Davos. Par l'odeur électorale alléchées, la droite s'inquiète de possibles " débordements " et l'extrême-droite veut interdire la manif. Quant au Conseil d'Etat, il réfléchit. Ça en fait au moins sept qui se livrent à un exercice utile..

Hellas, trois fois Hellas…

L'UDC a déposé au parlement une demande d'interdiction pure et simple de la manifestation (le Black Block en tremble), et des élus des partis de l'Entente ont fait une démarche similaire, mais plus discrète. De son côté, le gouvernement hésite, affirme prendre " au sérieux " la menace de " débordements ", mais sans " céder à la panique ", tout en demandant l'aide des autres polices romandes, de la police ferroviaire et de la Confédération. Du coup, les congés des policiers sont suspendus du 29 janvier au 2 février, et les policiers et gendarmes, qui s'étaient déjà fait avoir lors de l'Euro 2008, râlent sec. Tout ça pour quoi ? Pour une manifestation qui, même dans les prévisions les plus optimistes des organisateurs, ne devrait en rien pouvoir se comparer avec la marée humaine de 2003, contre le G-8.  Certes, sur des sites internet étrangers, des appels ont été lancés à transformer " Genève en Athènes " (allusion aux violents affrontements, qui n'avaient d'ailleurs rien à voir avec le WEF, qui ont opposé de jeunes manifestants à la police grecque il y a quelques semaines). Transformer Genève en Athènes ? Vaste programme. Où parmi nous peuvent se nicher les Périclès, Solon, Eschyle, Sophocle ou Phidias indispensables à cette miraculeuse métamorphose ?  En les attendant, on se contentera d'écrire ici que vu l'état en lequel les pingouins qui se réuniront à Davos laissent le monde et la compétence qu'ils ont démontrée ces derniers temps dans la " gestion de la crise " de leur propre système économique, social et politique, on ne sait pas s'il y aura des " casseurs " à Genève, mais on sait déjà où seront les provocateurs : à Davos.

02:17 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : wef, manifestation | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Quant au Conseil d'Etat, il réfléchit. Ça en fait au moins sept qui se livrent à un exercice utile.."

Ah bon, parce que le CE est capable de "réfléchir". Première nouvelle!

Écrit par : Johann | samedi, 17 janvier 2009

Que la police fasse son devoir, qu'elle arrête ces voyous à Davos! Qu'on referme enfin cette boîte de... pandore.

Écrit par : Y.Diot | samedi, 17 janvier 2009

Christian Brunier (il est toujours socialiste ?), avait demandé l'interdiction de se produire sur scène de Dieudonné.

Pourtant ... lui ... est seul.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | samedi, 17 janvier 2009

Sans accord avec la police, le Conseil d'Etat (après mûre réflexion) a meilleur temps d'interdire la manifestation du WEF si la sécurité sur le terrain n'est pas possible.

Écrit par : demain | samedi, 17 janvier 2009

En fait, le plus simple serait de demander aux (ir)responsables des manifestations subversives, un dépôt de garantie d'un million de francs à titre de consistant à valoir sur les déprédations en tous genres et les pillages de magasins commis par leurs éléments incontrôlés...

Naturellement, la caution serait remboursée intégralement, après déduction des frais de voirie, au cas où aucun dommage n'aurait été causé à quoi que ce soit, grâce, divine surprise, au contrôle subitement possible des incontrôlables...

Écrit par : Scipion | samedi, 17 janvier 2009

Je salue votre proposition, Scipion et je vous rappelle que ce blog s'intitule "Cause Toujours".

Prémonitoire ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | samedi, 17 janvier 2009

Je ne veux pas jouer les oiseaux de mauvais augure mais la probabilité que tout se passe sans dommages lors de cette manif est plutôt faible. Genève a-t-elle des autorités en mesure de gérer les problèmes afférents à une ville internationale ?
A l'évidence, non. Après le désastre du G8, voir l'affaire Hannibal Khadafi vs cow-boys de la police genevoise...

Écrit par : Géo | samedi, 17 janvier 2009

"Prémonitoire ?"

Trop drôle! Excellent!

A part ça la "proposition" de Scipion est digne de la droite la plus imbécile. Parce que s'il taxe de subversive une manifestation qui relève tout simplement de la liberté d'expression avec un "risque" d'un petit million, comment va-t-il appeler les casseurs qui sont responsables de la crise économique actuelle, des milliards évaporés, des milliers de petits épargnants ruinés, du nombre de chômeurs qui va monter en flèche? Oui, comment? Des terroristes? Des gangsters internationaux et cosmopolites? Ont-ils fait des dépôts de garantie?

Et puis pour les dégâts matériels, il y les assurances. Ceci dit je désapprouve toute forme de violence à l'occasion d'une telle manifestation, cela va sans dire.

Écrit par : Johann | samedi, 17 janvier 2009

Johann,

L'équation est pourtant simple.

Holenweg dit cause toujours.
Brunier dit ferme ta gueule.

Les deux sont socialistes.
Ni Holenweg, ni Brunier, n'écoutent.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | samedi, 17 janvier 2009

"A part ça la "proposition" de Scipion est digne de la droite la plus imbécile."

Nan, nan, nan, nan... Elle est digne d'une droite intelligente qui n'est pas dupe, parce qu'elle sait que les casseurs font partie intégrante de la stratégie des organisateurs des manifs.


Pour le reste, je ne vois pas le rapport existant entre vos gangsters internationaux et cosmopolites, et le pillage d'un Interdiscount, le saccage de l'atelier d'un artisan, l'incendie volontaire de la voiture d'une retraitée et la défonçage d'une vitrine de café-restaurant.

"Et puis pour les dégâts matériels, il y les assurances."

En tant qu'assuré moi-même, permettez que je n'apprécie pas que mes primes soient majorées en raison des débordements commises par les racailles de votre bord.

"Ceci dit je désapprouve toute forme de violence à l'occasion d'une telle manifestation, cela va sans dire."

D'autant plus que ça ne mange pas de pain et que ça n'engage strictement à rien. Comme vos démonstrations elles-mêmes, en somme...

Écrit par : Scipion | samedi, 17 janvier 2009

Les assurances excluent toutes les dégats commis lors d'émeutes.

Celui qui voit sa voiture incendiée dans des débordements suivant une manifestation n'a donc plus que les yeux pour pleurer.

Idem pour le commerçant à la vitrine fracassée. En 2003, c'est le contribuable qui était passé à la caisse pour indemniser les commerçants victimes des altermondialistes débordants.

Écrit par : Soli Pardo | samedi, 17 janvier 2009

"Ouf, je l'ai échappé belle" ... diront certains commerçants.
Je n'aurais pas de bonus.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | samedi, 17 janvier 2009

S'il y a problème ä Genève le 31 janvier, Beer s'invitera à la médiation vu
que Moutinot sera comme d'hab absent et on enverra les socialos et les verts du GC pour encadrer les casseurs. Bis repetita de 2003...

Écrit par : bidouille | samedi, 17 janvier 2009

Pourquoi ne pas organiser une contre-manifestation populaire contre les casseurs de gauche ? Les blogs, c'est bien, mais j'ai le manche de pioche qui me démange...
Bon, je rigole. Je viendrais avec mon 9mm, mais caché dans la ceinture...

Écrit par : Géo | samedi, 17 janvier 2009

@soli pardo

il vous suffira de venir en bus ou à pied...posez votre voiture aux P+R en périphérie...
simple, pratique et écologique...!!le 31 janvier...une Genève sans voiture..?

Écrit par : david | samedi, 17 janvier 2009

David, vous éliminer 1 problème, c'est bien, 2 c'est mieux ...
"Idem pour le commerçant à la vitrine fracassée."

Écrit par : Victor DUMITRESCU | samedi, 17 janvier 2009

SI commerçants = Association des commerçants = Capitalistes, alors...

MAIS

SI Commerçants = employés = exploités mal-payés = manifestants dans la rue le 31...

et voilà cher Victor... il suffit de peu pour régler ce "petit détail"...

@+ D..

Écrit par : david | samedi, 17 janvier 2009

Si l'employé mal payé reste chez son employeur, au lieu de chercher un autre, il descend manifester dans la rue ?

Moi pas comprendre.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | samedi, 17 janvier 2009

"Pourquoi ne pas organiser une contre-manifestation populaire contre les casseurs de gauche ?"

Ahah, avec trois pelés et un tondu. Essayez pour voir. On manque d'occasion de rigoler à Genève.

"Les blogs, c'est bien, mais j'ai le manche de pioche qui me démange...
Bon, je rigole. Je viendrais avec mon 9mm, mais caché dans la ceinture..."

Que voilà une bonne idée fasciste. Et on pourrait tirer sur la foule. Comme en 32. Rien de tel pour mater la racaille qui à l'époque manifestait contre un certain Géo, fasciste notoire.

Ce serait pas une incitation au meurtre, par hasard? Doit bien avoir un article du code pénal là-dessus. Sur le port d'arme aussi.

Écrit par : Johann | samedi, 17 janvier 2009

"Les assurances excluent toutes les dégats commis lors d'émeutes."

Ca peut s'arranger.
Demandez donc à M. Larry Silverstein de vous fournir l'adresse de son assureur.

Écrit par : Johann | samedi, 17 janvier 2009

"Les deux sont socialistes."

Non. Aucun des deux. C'est juste une étiquette ou une carte de membre. Brunier est un opportuniste de droite qui s'est casé à gauche, et Holenweg un idéaliste d'extrême gauche. Je n'ai jamais compris ce qu'il faisait au PS.

Écrit par : Johann | samedi, 17 janvier 2009

"Nan, nan, nan, nan... Elle est digne d'une droite intelligente qui n'est pas dupe, parce qu'elle sait que les casseurs font partie intégrante de la stratégie des organisateurs des manifs."

Pur procès d'intention. Et malveillance ou mauvaise foi.


"Pour le reste, je ne vois pas le rapport existant entre vos gangsters internationaux et cosmopolites, et le pillage d'un Interdiscount, le saccage de l'atelier d'un artisan, l'incendie volontaire de la voiture d'une retraitée et la défonçage d'une vitrine de café-restaurant."

Eh bé, ne pas voir le rapport entre quelques milliers de francs perdus et quelques milliards... cela laisse songeur.


"En tant qu'assuré moi-même, permettez que je n'apprécie pas que mes primes soient majorées en raison des débordements commises par les racailles de votre bord."

Racaille payée par la droite pour discréditer les dites manifestations.


"D'autant plus que ça ne mange pas de pain et que ça n'engage strictement à rien. Comme vos démonstrations elles-mêmes, en somme..."

MDR! Miroir.

Écrit par : Johann | samedi, 17 janvier 2009

"S'il y a problème ä Genève le 31 janvier, Beer s'invitera à la médiation vu
que Moutinot sera comme d'hab absent et on enverra les socialos et les verts du GC pour encadrer les casseurs. Bis repetita de 2003..."

Purée, le fantasme! Grave.

Écrit par : Johann | samedi, 17 janvier 2009

"Pur procès d'intention. Et malveillance ou mauvaise foi."

Oh non. L'absence même des casseurs lors de certains grands rassemblements démontre bien qu'ils obéissent aux injonctions qu'ils reçoivent.

"...ne pas voir le rapport entre quelques milliers de francs perdus et quelques milliards... cela laisse songeur."

Ben non, vous voyez. Pour la petite vieille dont on a cramé la Golf 1988, la perte est infiniment plus lourde, et dramatique, que pour Spielberg ou Wiesel, l'arnaque millionnaire d'un de leurs coreligionnaires.

"Racaille payée par la droite pour discréditer les dites manifestations."

C'est assez curieux comme "réflexion", puisque s'il y en a qui seraient bien placés pour mettre les prétendus provocateurs hors d'état de nuire, ce sont bien les hurluberlus non violents de la manifestation.

Qui se discrédite très bien toute seule au demeurant avec ses participants multiethniques, ses slogans puérils ou ignobles - "Hamas ! Hamas ! Joden aan het gas* !" scandaient des "pacifistes" jeudi soir à Amsterdam - ses entraves à la circulation des braves gens, ses débordements acoustiques...

* "Hamas ! Hamas !
Les Juifs aux chambres à gaz !"

Écrit par : Scipion | samedi, 17 janvier 2009

@victor

réponse : "alors employés BONS pour travailler en CHINE..!!!"

Écrit par : david | dimanche, 18 janvier 2009

David,

Si mal payé à Genève induit mieux payé en Chine, employé trouvé bonne solution.

Vendeur :

2'000$ Genève ; 3'000$ Pékin.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | dimanche, 18 janvier 2009

"Ben non, vous voyez. Pour la petite vieille dont on a cramé la Golf 1988, la perte est infiniment plus lourde, et dramatique, que pour Spielberg ou Wiesel, l'arnaque millionnaire d'un de leurs coreligionnaires"

En voilà un qui va se prendre la révolution citoyenne en pleine t....

Écrit par : richard | dimanche, 18 janvier 2009

A la question posée par M Haloweg dans sa note:

Mais que fais la Polis?

Ben, rien d'util, a part mendiller des sous à l'état, taper sur les étrangers et pleurer sur leurs situation de travaille.

Pour avoir des primes, ils n'ont qu'a se bouger le cul pour intervenir lorsqu'on les appels.

Écrit par : richard | dimanche, 18 janvier 2009

"...la révolution citoyenne..."

C'est quoi ça ? La dernière pitrerie à la mode chez les infusoires en délire du militantisme cybernautique ?

Écrit par : Scipion | dimanche, 18 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.