Txapela batez ez daite bi buru esta*

Imprimer

* " On ne peut pas mettre deux têtes sous un seul béret " ; quant à empiler les bérets sur la même tête, comme le dit le président du PS dans la "Tribune " de hier : " on ne peut pas être au four et au moulin. Les cumulards s'épuisent, épuisent les autres et déçoivent ".

En bons spécialistes qu'ils sont de la proclamation de grands principes sonores suivie de petits accommodements avec la réalité, les partis politiques genevois se penchent sur la question du cumul des mandats. Les Verts ont exclu ce cumul dans leurs statuts, mais Bob Cramer est à la fois Conseiller d'Etat et Conseiller aux Etats; les socialistes aussi l'ont exclu dans leurs statuts, mais s'apprêtent à pouvoir y déroger; le MCG, dont un député (Cerutti) cumule son mandat avec celui de Conseiller administratif de la deuxième commune du canton, propose de modifier la Constitution pour interdire le cumul d'un mandat de Conseiller d'Etat avec un mandat au Chambres fédérales.

Omelette aux cumulardons

Les socialistes, comme d'autres (les Verts, notamment) proscrivent statutairement le cumul des mandats, mais, comme d'autres, se laissent la possibilité de déroger au principe du non-cumul. Il se trouve qu'une assemblée générale socialiste, oublieuse des traditions pragmatiques du parti, a fauté : elle a adopté une règle de non-cumul du mandat de constituant-e avec tout autre mandat électif, sans prévoir la possibilité de ne pas appliquer cette règle. On n'a pas idée de vouloir être cohérents… Il ne s'est donc pas passé deux mois après l'élection de la Constituante pour que les vieux réflexes reprennent le dessus. Et pour que les socialistes s'apprêtent, ce soir, à ré-autoriser, entre deux mandats électifs (à la Constituante et au Grand Conseil) le cumul qu'ils avaient interdit. Ils ne l'avaient pourtant pas interdit sans raisons, dont les deux principales sont de principe : d'une part il s'agit d'élargir au maximum le nombre des représentant-e-s dans les diverses institutions politiques, ce qui suppose que l'on évite d'envoyer la même personne dans plusieurs institutions, la représentativité d'un parti politique se mesurant aussi à la variété des femmes et des hommes qui le représentent; d'autre part, il s'agit d'impliquer le maximum de personnes différentes dans le travail politique. Ces deux principes paraissaient suffisamment fondamentaux pour qu'on n'y déroge pas, fût-ce occasionnellement. Quelque chose aurait donc changé ? le résultat de l'élection de la Constituante, s'agissant des socialistes comme d'autres, ne fut pourtant pas tel que le PS pût se satisfaire de la variété des genres et des générations représentées dans cette auguste assemblée…

Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.