vendredi, 07 novembre 2008

Une bonne claque aux mauvaises odeurs

L'élection d'Obama ne change pas l'ordre du monde -mais le monde a quand même nettement moins sale gueule

On ne boudera pas notre plaisir : l'élection d'Obama est à saluer pour au moins deux raisons -et il importe peu aujourd'hui qu'elles soient plus affectives  que rationnelles : d'abord, la défaite du ticket McCain-Palin. MacCain ne la méritait peut-être pas. Palin la méritait amplement. Ensuite, la défaite du " critère racial ", auquel d'aucuns, et pas seulement  aux USA, persistent à trouver une quelconque base empirique alors qu'il n'y a plus, depuis la disparition du cousin Neanderthal, qu'une et une seule race humaine. Le temps viendra assez vite de redescendre sur terre, lorsque Barack Hussein Obama sera réellement en charge de la raison d'Etat américaine. En attendant, sauf à aimer haïr, on se sent déjà mieux avec Obama qu'avec Bush.

American Dream

En un vote, au terme d'une mobilisation électorale inédite, les Etats-Unis ont restauré leur image, à défaut, encore, d'avoir restauré leur puissance. Et du coup, les commentateurs n'ont plus à la plume que ce retour d'un " rêve américain " dissout dans l'insondable connerie bushienne. Un rêve que semble incarner Obama, comme l'incarna un Kennedy (mais Kennedy, ce fut aussi l'engagement américain dans le bourbier vietnamien...). Les images jubilatoires des foules saluant aux USA l'élection du candidat démocrate, et la défaite des Républicains, sont contagieuses. Mais ça n'est pas le sous-commandant Marcos, ni Jesse Jackson, ni Noam Chomsky, que les Américains ont élu à leur présidence : Obama est partisan de la peine de mort. Il est partisan du renforcement de la présence militaire américaine en Afghanistan. Il sera en charge de la première puissance militaire du monde, et il entend bien en user plus efficacement et plus intelligemment que son prédécesseur (il est vrai que le défi n'est pas insurmontable). Quant à sa couleur de peau, si elle n'a pas été un obstacle à son élection, les Etats-Unis n'ont pas pour autant " tiré un trait sur la " question raciale " (nous non plus, d'ailleurs), s'ils se sont donné les moyen de la poser un peu plus rationnellement,  en la posant en termes sociaux, que jusqu'alors. Cette puissance construite sur un génocide et une déportation a élu le fils d'un Africain à la présidence. Elle aura assumé son passé lorsqu'elle considérera comme possible, et normale, l'élection d'un Navajo au gouvernorat du Nouveau Mexique. En attendant, on peut mesurer la charge symbolique de l'élection d'Obama par une question : à quand l'élection du fils d'un Algérien à la présidence française ou de la fille d'un Kosovar au Conseil fédéral ?

05:05 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : usa, obama, mccain, élections | |  Facebook | | | |

Commentaires

Si en 2009, je me présente à l'élection ... vous allez voter pour moi ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | vendredi, 07 novembre 2008

En 2009 c'est clair c'est Rochat au Conseil d'Etat: wwww.isabelrochat.ch

Écrit par : Esther | vendredi, 07 novembre 2008

Qui diable est Isabel Rochat ?

Écrit par : Pascal Holenweg | samedi, 08 novembre 2008

Isabel Rochat est une femme, libérale, séduisante, mère de famille, maire de Thônex, membre du conseil d'administration des HUG, habitée par la raison du coeur. Elle aimera vous donner ce qu'elle aura d'abord gagné. Elle le fait, en famille, pour Genève, pour l'Afrique, pour les plus riches comme pour les plus pauvres. Elle aime la vie, elle aime Genève. Elle écoute, elle vous écoutera.
Peut-être qu'avec vous elle se recueillera discrètement dimanche à 17h30 car des hommes sont morts pour un idéal de progrès. Au mieux de ma mémoire un fils avait même reçu l'ordre abstrait de tirer sur son père!
Et vous qui nous interpelez généreusement, qui êtes-vous? Qui que vous soyez, merci de ne pas nous laisser nous avachir. Bien à vous.
PS: Je ne suis pas partisan. A 20 ans, en Uruguay, j'ai perdu mon amie, fusillée par l'armée. Amor!

Écrit par : Yann | samedi, 08 novembre 2008

@yann : merci pour les explications sur Isabel Rochat, dont le nom est propulsé sur plusieurs blogs de la TDG depuis quelques temps.

Peut-être devriez dire à ses supporters qu'un tel spam est généralement mal venu dans la blogosphère et est largement contre-productif. Je ne connaissais pas cette personne, mais ces multiples messages hors de propos ne me donneront certainement pas envie de voter pour elle, si son nom devait se trouver un jour sur des listes électorales genevoises.

Écrit par : Tatage | samedi, 08 novembre 2008

Je pense que monseur Obama est, comme disent les philosophes, une chose en soi... il est tres tot de tacher le prédire, il ne montrera aussitôt tous ses cartes. il faut attendre en peu, mais votre note est aussi bien interessente

Écrit par : Molly | mardi, 03 février 2009

OUi, je suis completemen d'accord avec Molly! C'est precisement mon opinion sur monseur Obama... A vrais dire je suis une grande admirateurrice de ce politicien, je pense qu'il est le meilleur avenir de l'Amerique! Bravo a Obama!

Écrit par : Hollie - Hoteles En Madrid | mardi, 24 mars 2009

Les commentaires sont fermés.